Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les ténèbres du Moyen Âge – Conférence de Claire Colombi à Lille

L’équipe d’E&R Lille a reçu Claire Colombi, historienne, médiéviste et auteur de La Légende noire du Moyen Âge, le 25 novembre 2017 à Lille pour une conférence intitulée « Les ténèbres du Moyen Âge, de la propagande des humanistes à l’instruction républicaine ».

 

 

Retrouvez Claire Colombi chez Kontre Kulture :

Prolonger la conférence avec Kontre Kulture :

Claire Colombi, sur E&R :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je ne savais pas que les églises romanes représentaient le Christ ressuscité, ce qui me paraît plus logique et plus sain du coup !
    Je me demandais pourquoi on représentait toujours le Christ en croix, souffrant, alors que son message principal est positif, à la fin il ressuscite après (ou grâce à) toute cette souffrance endurée, justice divine témoignant de son innocence !
    Si on se bat on est sauvé !

     

    • Les deux peuvent être représenté, en croix et ressucité. Il y a des icones des deux dans l’église orthodoxe.


    • L’un ne peut tout simplement pas aller sans l’autre.
      Le Chris est mort sur la croix pour racheter les péchés du monde, et il a été ressuscité, preuve que le sacrifice fut accepté par Dieu. L’acte central du Christ est donc bien son sacrifice, pour le rachat des Hommes et la mise en place de la Nouvelle Alliance. Maintenant, c’est bien sa résurrection et sa Gloire qui nous permettent d’avoir foi en son message et en la Divinité de sa personne, de son Eglise et de l’Esprit Sain qu’il nous a envoyé après son Ascension.

      Il ne faut donc jamais privilégier l’un sur l’autre, c’est dans le dialogue spirituel entre son Martyr et sa Gloire que réside le message du Christ et la divinité de sa personne.

      L’anecdote de Claire Colombi est intéressante, je pointerais juste du doigt qu’une des dérives du modernisme d’aujourd’hui est précisément de se concentrer sur le côté glorieux et joyeux du Christ (il nous a tous sauvé) en omettant consciencieusement de parler de son sacrifice qui nous renvoie directement au péché qu’il nous faut éviter pour ne pas perdre l’Amitié divine et donc plus généralement à notre responsabilité dans son Calvaire...
      Donc mieux vaut voir un Christ en croix par les temps qui courent. Entre un moderniste qui se dandine en short dans son église le dimanche en jouant de la flûte en gueulant ses chants et un tradi à genoux tête couverte et tenue sobre, qui médite en silence sur le calvaire du Christ, préférons toujours la deuxième option...


  • À chaque conférence « Leçon d’Histoire », on en apprend davantage. Y compris dans les explications attenantes au sujet : La dissection des définitions du Dictionnaire est intéressante.


  • On dit le beau XIIIème , vous faites une petite confusion, le beau XIIIème, car c’est le siècle de St Louis, c’est toujours le Moyen-âge. Mais sinon vous avez raison, il faut parler du moyen-âge. La propagande est liée à la République qui ne savait pas comment appréhender cette période. En même temps il y a eu une résurgence ou plutôt une mode au XIXème siècle avec la période romantique qui a promu cette période.


  • Bonsoir Claire,

    Est-ce que le Duc d’Anjou René1er dit "le bon Roi René" - lui, qui aide à rétablir son beau-frère sur le trône de France en aidant Jeanne - n’est-il pas EMBLEMATIQUE de l’arrivée de cette pseudo-renaissance ?
    Jeune, il est un seigneur qui codifie les régles des joutes chevaleresques (fondateur de l’ordre du Croissant) et puis part sur le tard se reposer en Provence entouré d’une cour (il y a une fête du bon Roi René à Aix) .
    Il perd auparavant des guerres menée pour récupérer certains titres !
    Les titres :
    seigneur puis comte de Guise (1417-1425), duc de Bar (1430-1480), duc consort de Lorraine (1431-1453), comte de Provence et de Forcalquier (1434-1480), comte de Piémont, comte de Barcelone, roi de Naples (1435-1442), roi titulaire de Jérusalem (1435-1480), roi titulaire de Sicile (1434-1480) et d’Aragon (1466-1480), ainsi que pair de France .

    Cherchant sur le web, le Blason est bien surchargé !
    Roi de Jérusalem, ça a de la gueule !

    Cordialement
    Franck
    _


  • Claire Colombi se bat ...au Front .

    Le combat est très inégal en moyens et pourtant
    on sent bien qu’un souffle de vérité se faufile
    dans l’édifice vermoulu et corrompu du Modernisme.
    Dans cette bataille,le reproche fait au moyen âge
    d’avoir rompu avec l’Antiquité est d’autant plus
    curieuse que les sectes anglo-saxonnes accusent
    le catholicisme de continuité avec le monde romain
    et d’être la prostituée de la Babylone Romaine !
    Dans toutes ces accusations contre le christianisme
    du Moyen Âge,on retrouve toujours l’alliance
    de la Franc Maçonnerie ,du Judaïsme,et de la
    Banque dont l’Empire Occidental actuel est le fruit .
    Un remarque pour féliciter Claire Colombi
    de s’intéresser à la science au moyen âge .


  • #1970349

    Merci à Claire pour son travail. C’est sympa et pas inintéressant.

    Bon, il y a quand même des trucs qui me choquent Claire.

    1) Comment peut-on faire référence à la cosmogonie sans avoir conscience que l’histoire, dans ses grandes lignes, est déjà écrite ?

    2) C’est quoi le problème des chefs Gaulois ou Celtes ou Germains, qui avaient plusieurs femmes ? Les types étaient chefs car ils étaient les plus forts. Leur descendance a donné des armoires à glace pleines de vitalité et de sainteté, quand celle des romains, soit disant civilisés, a donné des nains de jardin frêles et maladifs. Une société traditionnelle favorise la vie humaine en donnant la chance aux plus forts. Une société "civilisée" permet aux tarés de pervertir. C’est le début de la chute de l’humanité, de l’âge long en bonne santé, vers la sénescence à 65 balais.

    3) Comment peut-on mettre en évidence les biais historiques et sémantiques des pro de la modernité, en s’affranchissant de faire de même à propos du monde chrétien vis à vis des soit disant "barbares " non-christianisés ? Un manque d’impartialité ?

    4) Comment peut-on tenir un discours sur les précurseurs qui n’en n’ont pas conscience, et ne pas voir que la chrétienté est le précurseur de la modernité que les barbares tentaient justement d’empêcher pour conserver leur âge d’or et leur bien être ?

    5) Pompier-pyromane est le rôle de l’empire Romain et chrétien qui conquiert l’Europe Celte. Un coup, ils utilisent des barbares asiatiques (ex-voisins), un coup, ils utilisent l’armes biologiques, etc ... Ils ont quasi épuré les peuples d’origine pour s’installer. Et si vous regardez attentivement les récits, comme par hasard, où vont trouver refuges les populations terrorisées ? Qui restent en bonne santé et non attaqués ? Qui tirent les marrons du feu ? Qui possédaient déjà dans l’antiquité une science suffisante pour tuer les bactéries et rendre éternelle des momies ?

    6) Les nombreux mensonges historiques et destructions de la chrétienté restent à analyser.

    Les gentils chrétiens, ces gauchistes adorés ... Dès lors qu’on met un pied dans un processus historique, tout le reste suit logiquement. Faire le procès de la modernité, Ok, mais il faut aussi faire celui de la chrétienté qui l’a enfantée, sinon ça rime à rien.
    St Louis ressemble fort à un pigeon. Quand même ! Transformer des gaillards en tarlouzes, la modernité et la tyrannie n’attendait pas mieux pour s’engouffrer dans la brèche.

     

    • A Alderic le microbe,

      Cosmogonie et Claire Colombi,

      Votre commentaire très intéressant,s’adresse à une
      chrétienne sincère qui n’est pas à mon sens une
      "pigeonne" malgré son joli nom de Claire Colombe .
      Jésus de Nazareth en expulsant les marchands du temple
      manu militari a montré sa force et sa détermination .
      Quant à Saint Louis,Les féodaux de l’époque durent subir
      sa justice,comme celles de son grand père et de son père
      surnommés Auguste et Lion !


    • #1971039

      Je n’arrive pas à situer votre problème : est-ce la lecture ou la compréhension qui vous cause des soucis ?
      Peut-être pourrais-je reformuler si vous le souhaitez.


    • Si c’est bien à Moi,que vous vous adressez,
      votre message est clair et argumenté .Pas de problème .
      La difficulté dans ces débats sur le fond,c’est que la complexité
      des situations et des contextes historiques rendent très prudent
      sur les conclusions .