Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron confie que la crise des Gilets jaunes a été "bonne" pour lui

"D’une certaine façon" !

Emmanuel Macron reconnaît, dans un entretien à l’hebdomadaire Time, que, « d’une certaine façon » la crise des Gilets jaunes a été « très bonne » pour lui parce qu’elle l’a obligé à changer d’attitude face aux Français.

 

Alors qu’il arrive à la moitié de son mandat de cinq ans, le Président estime être « dans la vallée de la Mort » entre la mise en œuvre des réformes et l’apparition de leurs résultats. « La fin de la vallée de la Mort est le jour où vous avez des résultats », selon lui.

« Mon défi est d’écouter les gens bien mieux que je ne l’ai fait au début » du quinquennat, déclare le chef de l’État au cours de ce long entretien filmé réalisé il y a dix jours à l’Élysée.

Interrogé sur la crise sociale qui a ébranlé sa présidence, il souligne : « d’une certaine façon, les gilets jaunes ont été très bons pour moi (...) parce que cela m’a rappelé comment je devais être ».

« J’ai probablement donné l’impression que je voulais réformer contre le peuple. Et parfois mon impatience a été ressentie comme une impatience vis-à-vis des Français. Ce n’est pas le cas », ajoute Emmanuel Macron, qui a placé « l’Acte II » de son quinquennat sous les mots d’ordre d’« écoute » et de « proximité ».

« Maintenant, je pense que je dois prendre plus de temps à expliquer où nous sommes et ce que nous voulons faire exactement », précise-t-il. Il devrait notamment lancer d’ici la fin du mois la concertation sur la réforme des retraites lors d’un déplacement en province.

L’édition européenne de Time consacre sa couverture à Emmanuel Macron pour la seconde fois depuis le début du quinquennat, après une première « une » le présentant en novembre 2017 comme « le prochain leader de l’Europe »... « si seulement il peut diriger la France ».

À la fin de cet entretien, il indique qu’il « écrira » lorsqu’il sera parti de l’Élysée. « C’est pourquoi je suis très tranquille à propos de l’avenir. Le jour où les gens décideront que je ne suis plus au pouvoir, je sais ce que je ferai  ».

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2281085

    C’ est un menteur , il s’est contredit :
    « J’ai probablement donné l’impression que je voulais réformer contre le peuple. Et parfois mon impatience a été ressentie comme une impatience vis-à-vis des Français. Ce n’est pas le cas », ajoute Emmanuel Macron, qui a placé « l’Acte II » de son quinquennat sous les mots d’ordre d’« écoute » et de « proximité ».
    Il applique la même technique que l’or ce qu’il était chez Rothschild : l’enfumage

    « La fin de la vallée de la Mort est le jour où vous avez des résultats » : il veut éliminer le système social français , et le remplacer par un système élitiste : un système totalitaire .
    « le prochain leader de l’Europe »... « si seulement il peut diriger la France » : le journal est tous simplement entrain d’expliqué que tout est mis en oeuvre pour dissoudre la France , macron lui-même utilise le mot mort , son subconscient le trahis .

     

    Répondre à ce message

  • #2281098

    Macron est le meilleur président que l’on ait jamais eu car il va réussir à nous faire haïr ce régime anti-Français qu’est la république.

     

    Répondre à ce message

  • #2281111

    Il tente de retourner la situation en sa faveur, alors qu’il sait pertinemment que c’est l’inverse .il est le "président" ( fut-il encore qu’il en soit un) le plus haï¨depuis toujours, avec son gouvernement en carton-pâte .
    Et le contraire est assez facile à démontrer puisque de plus en plus de citoyens se sont réveillés car les GJ ont permis de faire remonter toute la merde du fond .Alors je ne vois pas en quoi ces manifestations peuvent être positive et quel changement a-t-il put opéré puisque la situation dégénère de jour en jour , avec une répression de plus en plus présente .
    macron connaît exactement la situation, mais applique scrupuleusement les directives données par l’UE, avec la complicité de ses maitres qu’ils l’ont fait élire. Les Français ne sont pas à un mensonge de plus ou de moins .

     

    Répondre à ce message

  • #2281119

    L’objectif de l’olligarchie est de remplacer le vieux cligage UMP/PS (droite/gauche) pat un clivage LREM/RN (libéraux/nationaux). De ce point de vue, le """crise des gilets jaunes""" et son traitement politico-médiatique lui a permis de récupérer toute une partie de l’électorat des Républicains, des bourgeois cathos en peau de lapin effrayés par la fiction révolutionnaire de l’automne 2018 et finalement rassurée par la fermeté du pouvoir... bien joué !

     

    Répondre à ce message

    • #2281132

      Les bourgeois cathos en peau de lapin effrayés par la fiction révolutionnaire de l’automne 2018 et finalement rassurée par la fermeté du pouvoir ,va être sacrément cocu dans peu de temps ,et ils doivent même commencer à sentir quelque chose qui va leur rentrer dans les sphincters sans vaseline .Tant qu’aux clivages (libéraux/nationaux) dont le terme de (libéraux ) est un terme trompeur ,qui fait penser à (liberté) alors que c’est tout à fait l’inverse , ont bloqué ce clivage pour se retrouver à chaque élection en face du parti RN afin de le diaboliser et de remporter les élections à chaque fois .Je ne pense pas que ce soit bien joué ,mais plutôt trop visible ,et de plus en plus .
      La libéralisation de la France ne se fera pas par les urnes ,mais par les burnes (A soral) .Je suis tout à fait d’accord avec cette formule .

       
    • #2281140

      La gauche en a pris plein la gueule, avec la mouche rider comme exemple entre autres...
      Ce mouvement a surtout montré que les français ne s’informent plus via la télé mais via les réseaux sociaux et ça c’est bon pour le peuple qui cherche à connaître et s’afranchir de l’esclavage moderne, l’endettement infini.

       
  • #2281184
    Le 20 septembre à 11:10 par le fric toujours
    Macron confie que la crise des Gilets jaunes a été "bonne" pour (...)

    Médiapart révèle qu’Emmanuel Macron a financé la campagne des européennes de LREM aux frais des contribuables en utilisant le Grand Débat.
    C’est sûr que ça a été bon pour lui !

     

    Répondre à ce message

  • #2281191

    Il faisait moins le mariole au Puy-en-Velay.

     

    Répondre à ce message

  • #2281204

    Quel salaud ! C’en est presque drôle d’être cynique à ce point mais le pire c’est qu’il a raison.

     

    Répondre à ce message

  • #2281205

    Effectivement, il a marqué des points auprès de la bourgeoisie de droite et beaucoup le voient maintenant comme le rempart contre la révolte populaire que eux ne souhaitent évidemment pas, ne faisant pas partie du peuple.

     

    Répondre à ce message

  • #2281281

    Il serait temps de se rendre compte comment l’opinion publique est manipulée...
    Dès que le pouvoir a commencé à créer la violence, puis à l’instrumentaliser, c’était évident que ça allait se terminer en faveur de Macron.
    L’infiltration du mouvement par l’extrême gauche l’a empêché d’adapter la stratégie.

     

    Répondre à ce message

  • #2281823
    Le 21 septembre à 11:24 par sylvie une française
    Macron confie que la crise des Gilets jaunes a été "bonne" pour (...)

    Et bien, qu’il écrive le plus rapidement possible, son départ sera le bienvenu !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents