Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron tente de sauver l’UE : "Le nationalisme est la trahison du patriotisme"

Profitant de la commémoration du centenaire de l’Armistice, Emmanuel Macron a tenu un discours dépassant ce cadre. Il a notamment estimé que le patriotisme « était l’exact contraire du nationalisme » et vanté le rôle joué selon lui par l’UE.

 

« Additionnons nos espoirs au lieu d’opposer nos peurs » : c’est en substance la teneur du discours prononcé ce 11 novembre par le président français Emmanuel Macron dans le cadre de la commémoration de l’Armistice de 1918.

Après avoir rendu hommage aux soldats français et étrangers ayant combattu pendant la Première Guerre mondiale, Emmanuel Macron s’est lancé dans une diatribe sur le rôle de l’ONU, de l’Europe et sa définition du patriotisme.

« Le souvenir de ces sacrifices nous exhorte à être dignes de ceux qui sont morts pour nous, pour que nous puissions vivre libres. Ne retranchons rien de ce qu’il y avait de pureté d’idéal, de principe supérieur dans le patriotisme de nos aînés », a d’abord déclaré le locataire de l’Élysée avant de faire un parallèle entre 1918 et 2018.

 

 

Ainsi, selon lui, la France du début du siècle dernier, « porteuse de valeurs universelles » a été « exactement le contraire de l’égoïsme d’un peuple qui ne regarde que ses intérêts ». « Le patriotisme est l’exact contraire du nationalisme. Le nationalisme en est la trahison », a-t-il expliqué alors que de 72 dirigeants l’écoutaient, au premier rang desquels le président Donald Trump, qui s’attribue lui-même le qualificatif de « nationaliste ».

 

Emmanuel Macron loue l’UE et l’ONU

Dans une référence aux tensions diplomatiques croissantes et à la montée des populismes qu’il avait qualifiée de « lèpre nationaliste », Emmanuel Macron a mis en garde contre les « démons anciens qui resurgissent ». « L’histoire menace de reprendre son destin tragique », a-t-il encore estimé.

Évoquant la communauté européenne, alors que l’« orchestre des jeunes de l’Union européenne » a joué le Boléro de Ravel en clôture de son discours, le plus jeune président de la Ve République a loué l’amitié forgée entre l’Allemagne et la France et la volonté de « bâtir un socle d’ambitions communes ».

« Durant ces quatre années [de guerre], l’Europe manqua de se suicider », a poursuivi le chef de l’État, qui a rendu hommage à l’espérance pour laquelle « toute une jeunesse accepta de mourir, celle d’un monde enfin rendu à la paix ».

« Cela s’appelle, sur notre continent, l’amitié forgée entre l’Allemagne et la France [...]. Cela s’appelle l’Union européenne, une union librement consentie jamais vue dans l’Histoire et nous délivrant de nos guerres civiles. Cela s’appelle l’Organisation des Nations Unies », a-t-il poursuivi.

Concernant l’Organisation des Nations unies, « garante d’un esprit de coopération pour défendre les biens communs d’un monde dont le destin est indissolublement lié », Emmanuel Macron a sur ce sujet exhorté à additionner les espoirs au lieu d’opposer les peurs. Il a également appelé au « combat pour la paix » en refusant « la fascination pour le repli, la violence et la domination ».

Voir aussi, sur E&R :

Ce que Macron ne dit pas, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

94 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le plus difficile pour le vulgum pecus va être de faire le distingo entre patrie et nation, de ne pas relier tout simplement l’une à l’autre ; de comprendre que ce sont des concepts antinomiques au point que l’un trahisse l’autre dans une opposition définitive...Le tout dominé par un système d’organisation sociale dédié à des intérêts particuliers. Tout en survivant, sans rien se tordre, aux contorsions de tous ordres auxquelles il faut se livrer pour sortir des abîmes de perpexités qui vont s’ouvrir sous les pas de l’explorateur assez audacieux pour entrer dans ces contrées sur les pas du guide de service. Lequel en est arrivé à réussir à jongler en pleine acrobatie, nouvel homme caoutchouc de la dialectique.

     

    Répondre à ce message

  • Le Traître du Nationalisme Français et du Patriotisme Français , pour moi et pour beaucoup c’est Macron et ceux qui le soutiennent .

     

    Répondre à ce message

  • Cet hurluberlu anti-français veut nous expliquer ce qu’est le patriotisme, quel toupet !

     

    Répondre à ce message

  • #2080093
    Le 12 novembre à 19:36 par alderic-dit-le-microbe
    Macron tente de sauver l’UE : "Le nationalisme est la trahison du (...)

    Attention, ne visionnez surtout pas cette vidéo de Macron, vous risquez d’altérer l’émail de vos dents tellement cette créature rend furieux.

     

    Répondre à ce message

  • #2080218

    Un nationaliste est fidèle à ses idées.
    Un patriote n’en a pas, il est derrière son gouvernement peu importe le guignol qui le dirige.

     

    Répondre à ce message

  • #2080220
    Le 12 novembre à 23:20 par Combattre l’Empire
    Macron tente de sauver l’UE : "Le nationalisme est la trahison du (...)

    Macron, c’est le nationalisme de l’étranger.

     

    Répondre à ce message

  • Jouer sur les mots est un exercice stérile. Les affaires d’une nation,de la lointaine histoire,jusqu’aux confins de la ligne d’horizon de l’avenir,en passant par le présent est au dessus,bien au dessus,de la réthorique invalidée par l’incorruptible juge du réel.
    Très concrètement,la patrie est le contenant,le peuple est le contenu.
    Ceux qui sont dépositaires de la défense des intérêts supérieurs du pays,il est de leur premier devoir de protéger la patrie et de servir le peuple,et le peuple seulement. La trahison ne peut être constatée que par rapport à cette aune.
    La France,en ces temps où l’oligarchie fait courir à la nation les pires périls,a besoin de visionnaires et non de comptables. Ces derniers n’ont pas vocation à faire avancer les peuples. Quant aux visionnaires,ils hissent la nation à des hauteurs insoupçonnées,mais méritées.

     

    Répondre à ce message

  • Un des objectifs de la 1GM était de détruire les Empires pour les remplacer par des Républiques maçonniques ouvertes à la manipulation allant du népotisme à la corruption (une voix de député coûte actuellement 250.000$). L’UE est une construction politique datant d’Hitler et recyclée par la CIA dont le contrôle est dévolue aux Banksters de la City of London. Quant à l’ONU, "le machin" (comme le nommait CDG), est une organisation sioniste pour les seuls intérêts sionistes. L’Afghanistan, l’ex-Yougoslavie, l’Irak, le Liban, la Syrie, la Palestine et le Yémen, peuvent vous en parler exhaustivement...

     

    Répondre à ce message

  • Votre commentaire,monsieur SyZyGy,dépasse de loin ces prétendus"rapports d’experts",ou ces bidons "best-sellers"de ces prétentieux et obsédés"polémistes",qui ne font qu’un avec la haine. Quand la tragédie d’une nation atteint des proportions effrayantes,on peut énoncer ses causes,contrairement à ceux qui en sont l’auteur,
    en quelques lignes,telles les votres. Et compte tenu de leurs extrêmes pertinences,je les reprends ci-après :
    "Un des objectifs de la 1GM était de détruire les Empires pour les remplacer par des Républiques maçonniques ouvertes à la manipulation allant du népotisme à la corruption (une voix de député coûte actuellement 250.000$). L’UE est une construction politique datant d’Hitler et recyclée par la CIA dont le contrôle est dévolue aux Banksters de la City of London. Quant à l’ONU, "le machin" (comme le nommait CDG), est une organisation sioniste pour les seuls intérêts sionistes. L’Afghanistan, l’ex-Yougoslavie, l’Irak, le Liban, la Syrie, la Palestine et le Yémen, peuvent vous en parler exhaustivement..." Chapeau bas.

     

    Répondre à ce message

  • A tous nos soldats, à notre France saignée, frappée, trahie, à la patrie, à la nation, voilà ce qu’a écrit Arthur :
    "Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
    Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
    Nature, berce-le chaudement : il a froid.
    Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
    Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
    Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.
    "

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents