Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron tente de sauver l’UE : "Le nationalisme est la trahison du patriotisme"

Profitant de la commémoration du centenaire de l’Armistice, Emmanuel Macron a tenu un discours dépassant ce cadre. Il a notamment estimé que le patriotisme « était l’exact contraire du nationalisme » et vanté le rôle joué selon lui par l’UE.

 

« Additionnons nos espoirs au lieu d’opposer nos peurs » : c’est en substance la teneur du discours prononcé ce 11 novembre par le président français Emmanuel Macron dans le cadre de la commémoration de l’Armistice de 1918.

Après avoir rendu hommage aux soldats français et étrangers ayant combattu pendant la Première Guerre mondiale, Emmanuel Macron s’est lancé dans une diatribe sur le rôle de l’ONU, de l’Europe et sa définition du patriotisme.

« Le souvenir de ces sacrifices nous exhorte à être dignes de ceux qui sont morts pour nous, pour que nous puissions vivre libres. Ne retranchons rien de ce qu’il y avait de pureté d’idéal, de principe supérieur dans le patriotisme de nos aînés », a d’abord déclaré le locataire de l’Élysée avant de faire un parallèle entre 1918 et 2018.

 

 

Ainsi, selon lui, la France du début du siècle dernier, « porteuse de valeurs universelles » a été « exactement le contraire de l’égoïsme d’un peuple qui ne regarde que ses intérêts ». « Le patriotisme est l’exact contraire du nationalisme. Le nationalisme en est la trahison », a-t-il expliqué alors que de 72 dirigeants l’écoutaient, au premier rang desquels le président Donald Trump, qui s’attribue lui-même le qualificatif de « nationaliste ».

 

Emmanuel Macron loue l’UE et l’ONU

Dans une référence aux tensions diplomatiques croissantes et à la montée des populismes qu’il avait qualifiée de « lèpre nationaliste », Emmanuel Macron a mis en garde contre les « démons anciens qui resurgissent ». « L’histoire menace de reprendre son destin tragique », a-t-il encore estimé.

Évoquant la communauté européenne, alors que l’« orchestre des jeunes de l’Union européenne » a joué le Boléro de Ravel en clôture de son discours, le plus jeune président de la Ve République a loué l’amitié forgée entre l’Allemagne et la France et la volonté de « bâtir un socle d’ambitions communes ».

« Durant ces quatre années [de guerre], l’Europe manqua de se suicider », a poursuivi le chef de l’État, qui a rendu hommage à l’espérance pour laquelle « toute une jeunesse accepta de mourir, celle d’un monde enfin rendu à la paix ».

« Cela s’appelle, sur notre continent, l’amitié forgée entre l’Allemagne et la France [...]. Cela s’appelle l’Union européenne, une union librement consentie jamais vue dans l’Histoire et nous délivrant de nos guerres civiles. Cela s’appelle l’Organisation des Nations Unies », a-t-il poursuivi.

Concernant l’Organisation des Nations unies, « garante d’un esprit de coopération pour défendre les biens communs d’un monde dont le destin est indissolublement lié », Emmanuel Macron a sur ce sujet exhorté à additionner les espoirs au lieu d’opposer les peurs. Il a également appelé au « combat pour la paix » en refusant « la fascination pour le repli, la violence et la domination ».

Voir aussi, sur E&R :

Ce que Macron ne dit pas, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

94 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Nationalisme et patriotisme sont synonymes, Macron dit n’importe quoi . Il aime trop le micro, c’est "Monsieur j’ai réponse à tout", mais il ne sait pas s’en servir comme Trump .

     

    • Plus précisément c’est du pilpoul. L’opposition nationalisme /patriotisme est due à (((romain gary))), afin de decridibiliser le nationalisme d’abord, le patriotisme viendrait ensuite. Et cela a marché. Il n’y a pas de "Bonne âme de gauche " qui ne déclare pas que "le patriotisme c’est l’amour des siens, le nationalisme c’est la haine des autres" .

      C’est un sophisme. Cela n’a pas de sens réel et surtout gary n’y croyait pas lui même. C’est de la soupe pour les goyim. BHL à révèlé il y a peu que dans ses conversations privées, gary l’encourageait à être encore plus communautaire et sioniste.

      Mais ça hypnotise le goy qui aimerait effectivement arrêter les guerres inutiles. BHL et consort n’ont pas cette mentalité. "La guerre sans l’aimer ". Oui bien sûr.

      Gary et bhl encourageant l’immigration de masse, quelle patrie, ou terre des pères, les nouveaux arrivant vont ils défendre d’ailleurs ?


  • Hitler était un NAZIonalist, et un patriote frénétique . Dire que le nationalisme est la trahison du patriotisme c’est ridicule, l’énarque-président - ou plutôt son nègre - ne connait même plus le sens des mots .


  • Si ça c’est pas du sophisme, je ne sais vraiment pas ce que c’est...


  • #2079414

    Merci aux dirigeants occultes et officiels de nous faire aimer la guerre, comme débouché possible de nos vies minables.

    Merci de nous faire désirer la mort en nous faisant humer le parfum de l’héroïsme.

    Pour ma part je m’en vais voir le pantalon, l’un des meilleurs film que j’ai eu la chance de voir, assurément mon film de guerre préféré :

    Tapez dans youtube : Le Pantalon film complet. Regardez le sur youtube car à moins d’un ami quenelier il y a peu de chance qu’il soit diffusé sur le PAF.

     

    • Je peux vous assurer qu’il a été diffusé sur le PAF il y a quelques années. Et vous avez raison, c’est un excellent film sur la guerre qui devait être "la der des ders"....et qui ne l’a bien sûr pas été. Mention spéciale pour le regretté Bernard Pierre Donnadieu, qui, il est vrai, n’y a pas un rôle très sympa.


    • On appelait cela « fusillé pour l’exemple » : beau privilège (que d’avoir à combattre soi-même pour préserver l’élite et les nantis) hérité de la Révolution, n’est-ce pas ? Privilège jusqu’à se faire dessouder par les siens...
      N’attendosn jamais rien des ors durs des Républiques.
      Les seuls à n’avoir pas pratiqué cette saloperie durant la Grande Guerre étaient les australiens.
      Aussi, bien qu’emprunté à la Légion anglaise, l’on devrait porter le Red Poppy, à la boutonnière, en l’honneur des ces Australiens, qui en font désormais bon usage pour commémorer le souvenir, sous plusieurs aspects.



  • "Le nationalisme est la trahison du patriotisme"



    « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force. »
    Orwell "1984" , On est dedans.


  • Il est bon de rappeler que toute guerre divise davantage qu’elle ne rassemble. La paix ne demeure en toute logique qu’un compromis.


  • Pour moi un patriote intelligent est nationaliste et un nationaliste intelligent est évidemment patriote. Tout le reste n’est que sophisme et tromperie et Macron ne nous dit pas à qui il se prostitue.

     

  • 66 ans, Patriote, pour la première fois depuis que j’existe, je ne me reconnais pas dans son discours UE et ONU. Il n’est pas la France, il n’est pas des nôtres, il est l’A-France. Il ne m’a jamais intéressé, là il m’intéresse ponctuellement dans la mesure où je le conchie.


  • Sophiste et affabulateur !


  • #2079435
    le 11/11/2018 par The Médiavengers Zionist War
    Macron tente de sauver l’UE : "Le nationalisme est la trahison du (...)

    On peut tirer de ces commémorations, comme des autres, les conclusions suivantes :
    Macron, le pouvoir politico-médiatique en général, ne peut s’empêcher de politiser et manipuler ces évènements à des fins de propagandes grossières et dépassées. Ils ne savent plus faire autrement.
    Au lieu d’une leçon d’histoire, d’un rassemblement apaisé, d’une réunion entres Français porteuse d’espoirs, de ressentir le fait d’appartenir à une même famille, ce pauvre type joue la énième partition du donneur de leçon, du lanceur d’utopies foireuses, de vains verbiages pour se mettre en valeur.
    Anachronismes et révisionnisme mondialiste à tous les étages. Plus ça va, plus je regarde tout ça comme une espèce de colonisation d’une race d’extra-terrestres tellement cette "élite" est à côté de ses pompes, finissant par croire à ses propres mensonges.

     

  • Ce microbe élyséen me répugne. Tout ce qui sort de sa bouche me hérisse le poil. Cette provocation gratuite quasi quotidienne provoque en moi un profond mépris à l’égard de ce débris élyséen. Dans une émission de RT ce jour, un intervenant disait que son discours était un appel à la gouvernance mondiale en mettant en selle l’UE via le projet de créer une armée européenne indépendante de l’OTAN (de qui se moque t-on ?). Courageusement il disait que ce microbe élyséen travaillait pour le compte de puissants financiers ; eh bien nous le savons tous sur ER. Ce microbe élyséen n’a été placé à l’Elysée que pour vendre en l’encan la France pour le compte de ces financiers pour qui il travaille. Ces gaulois réfractaires, ces lépreux, ces gens de rien, ce minable élyséen qui nous coûte un pognon de dingue se contrefout des Français. Par contre, il est plus que de redevable envers cette hyper classe cosmopolite et financière.


  • La guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, l’ignorance c’est la force

     

    • #2079593

      « Nous allons vous presser jusqu’à ce que vous soyez vides et nous vous remplirons de nous-mêmes. » - Orwell

      Cette phrase aurait eu plus d’impact et de véracité dans son discours !
      C’est ce que m’inspire cette "fraternité" mondialiste.

      9 millions de morts, moyenne d’âge 19 ans. Merci "la République, ou la mort, une et indivisible", on le voit aujourd’hui.


  • Mondialisme, Nouvel Ordre Mondial en action.


  • La patrie, c’est le pays des pères, alors que la nation est généralement admise comme l’ensemble d’une population vivant sur un même territoire et sous des règles identiques.
    J’aimerais bien savoir si un Français d’origine étrangère peut se sentir patriote et revendiquer la France comme le pays de ses ancêtres, plutôt que nationaliste en assumant une assimilation à la population qu’il vient d’intégrer.
    Gageons que si Hitler avait appelait son parti patriote-socialisme au lieu de national-socialisme, le summum de l’abjection aurait été de se réclamer du patriotisme.


  • Nation :
    Groupe humain partageant une même culture, une même histoire et une même langue. La nation huronne.
    Groupe humain ayant des institutions politiques communes et vivant à l’intérieur d’un territoire donné.
    Patrie :
    Communauté politique, nation à laquelle on appartient ou à laquelle on a le sentiment d’appartenir. Aimer sa patrie. Fuir, quitter sa patrie. Mourir pour la patrie.
    Je ne vois donc pas de grandes différences entre ces deux mots, selon le dictionnaire.
    Son but est donc d’essayer de discréditer ses opposants politiques qui se disent nationalistes en tordant les mots du dictionnaire.


  • Programme mondialiste qui voudrait séparer nationalisme de patriotisme.
    Le patriotisme, c’est de croire en la nation.


  • Pas besoin de regarder la météo pour savoir qu’aujourd’hui le vent a beaucoup soufflé sur Paris

     

  • le patriotisme ou amour de la patrie est quasiment interdit par la loi...donc que veut-il nous vendre, notre cher président ?
    le réel héritage des guerres franco/allemande s’ appelle La Réconciliation Franco-Allemande !
    c’ est pourtant simple à comprendre comme concept, ça veut dire "qu’on a eu notre dose d’ horreur, de dévastation, qu’on tire 1 trait sur tout esprit de revanche et qu’ on passe à autre chose ."

    il n’ est pas certain que les "haut-conseillés" de la présidence soient sur cette ligne historique...et même : au contraire .

     

  • Ils auront beau dire ce qu’ils veulent...Il a complètement planté son "itinérance", partout où il est passé quand il y avait quelqu’un, il s’est fait soit alpagué, soit injurié, soit appelé a la démission plutot que de parler de mémoire...
    Sa communication proche de la propagande pré électorale, mélangeant la défense de 14 /18 comme si les Poilus défendait déjà l’idée de l’UE, alors que cela n’avait rien à voir.
    Affirmant presque que les nazis étaient deja en poste et que l’antisémitisme était déjà les valeurs que les Poilus voulaient combattre alors que franchement c’était le cadet de leur soucis...
    D’argumenter dans le même temps la création d’une armée européenne alors que la guerre de 14 était pour la sauvegarde de la nation, l’armistice réduisant à néant les armées allemandes, et ne sachant même pas maintenir une industrie militaire européenne correcte (à commencer par la France elle-même !).
    Bref tout à côté de la plaque !!!
    Un Président complètement contradictoire, complètement à la dérive, complètement déconnecté de ce qu’a été la première guerre mondiale. Pourtant je ne suis pas féru d’histoire...mais de voir cela c’est hallucinant.
    Rien ne va dans le sens cohérent dans ce qu’il dit


  • "Union librement consentie" Ah Bon ? Et les référendums perdus de 2005 en France et aux Pays Bas, c’était quoi, sinon un refus de consentement des peuples ?! Et le traité de Lisbonne ce n’était pas autre chose qu’un viol de ce consentement ! Mais, il fallait bien rassurer le Banque, c’était bien là l’essentiel.


  • En ayant vendu Alstom à Washington, c’est à dire la boîte qui fabrique les turbines des navires de l’armée française (entre autres), pour sûr que le mini président français a ainsi fait preuve de patriotisme, n’est-ce pas ?

    Macron, cet artefact des anglosionistes, n’a pas d’âme : il ne comprend pas ce que d’autres qui, eux, sont immensément pertinents, ont écrit pour lui. Macron n’est qu’un porte-voix.

    Aussi, quand on fréquente ce site (mais pas que, sinon on est un fanatique ! :-D), on a pigé depuis belle lurette que ceux qui sont aux commandes, et que le boss (dudit site) a qualifiés assez récemment de national-sionistes (cette expression fait florès, bien joué !), que ceux qui sont aux commandes haïssent le patriotisme : Clovis leur est aussi rédhibitoire que l’Adolphe (et " ses " 6 millions).

    Le reste n’est que dis-trac-tion.

    Bonsoir chez vous.


  • Pourtant les patriotes nationalistes genre Salvini et Orban, sont adulés par le peuple, quand les grands "progressistes genre Jupiter, font l’objet de projets attentatoires, contre leur auguste personne. Un peu de jugeotte, Sire ! Et moins d’arrogance.


  • Michel Souslov (qui écrivait les discours de Brejnev) aurait pu rédiger ce pathos pleins de bons sentiments puisé dans une banque alimentaire..ça nourrie le corps sans réjouir l’âme ni,même laisser à l’imagination un quelconque espoir.... !!!

    La peur et la défiance sont utilisés dans un discours ..les stigmatisant...Et,avec eux,leurs supposés auteurs !!!

    Jupiter,parfois,redescendait de son olympe pour visiter les mortels en se changeant d’apparence,prenant celles des animaux (cygne,taureau..etc..)..Mais c’était toujours pour les baiser,d’une manière ou d’une autre..vive les taxes !

     

  • Quelle définition je pourrais donner ? Voici ma définition personnelle :
    Tout est question de sémantique.
    — Le patriotisme c’est lutter pour la Patrie.
    — Le nationalisme c’est lutter pour les Nations.

    Je lutte pour toutes les Nations.
    Je m’en fous de leur "régime", on ne franchit pas leurs frontières.
    Car une frontière c’est sacrée.
    En somme, tout le contraire de cette clique mondialiste..
    Dont Emmanuel·le Macron.
    Tout comme son prédécesseur François·e Hollande.
    Je veux bien croire alors que c’est "trahir" ses intérêts.
    De toute manière ne vous posez plus de question.
    Quand il gueule c’est que ça plait pas à son employeur.
    C’est le chefaillon qui est chargé de vous engueuler et se défouler parce que son patron n’est pas content.

     

    • Complètement d’accord...
      Il fallait bien qu’il se rachète de son "dérapage" sur Pétain aux yeux de ses (nos) maîtres !


    • Je lutte pour toutes les Nations.
      Je m’en fous de leur "régime", on ne franchit pas leurs frontières.

      Et bien voilà !

      Le national-sionisme sera heureux de vous compter parmi les siens.
      Vous voyez que ce n’était pas aussi difficile que cela ...

      Réveil !

      Nationalisme et patriotisme ont en commun la défense de son pays et des intérêts liés. Le dévoiement du concept survient quand cela entraîne le soutien des autres pays pouvant aller parfois à la haine du sien. Pour preuve, contrairement aux idéologies traitres, il n’y a pas d’international du patriotisme puisque c’est un oxymore. Par contre, il peut y avoir des soutiens entre pays, des alliances, mais pas jusqu’à se nier soi-même.

      Ensuite, n’oublions pas que le dessein des européistes est de faire de l’Europe politique une nation composée de régions qui ne sont rien sans les autres régions, à l’image (au service ?) de l’Allemagne. En France, on a inventé le couple franco-allemand pour que la trahison de nos dirigeants puisse se faire au nom de l’amour que les allemands nous porteraient ! Rappel : dans ce couple homo, celui qui fait la fille, c’est nous, ce ne sont pas les allemands qui savent parfaitement où est le nord.

      Pour arriver à la dissolution des pays membres, le mot d’ordre a été donné comme avant chaque élection européenne de détruire les nationalismes (et donc patriotismes) locaux. Macron est exactement dans cette optique.

      De plus, mais on peut ne pas le savoir, par ce discours il met une baffe à Trump qui s’est clairement déclaré nationaliste avant les élections du 6 novembre aux USA.

      Trump a probablement compris, vu le comportement des européens qui l’ostracisent car ils ne tiennent pas à ce qu’il ait de l’influence sur les électeurs en voyant par lui un nationalisme aux bons résultats à l’œuvre, qu’il va être seul comme jamais pendant les deux années à venir.


  • Peut nous chaut ce que raconte Macron, il perd du crédit tous les jours et encore plus lors de ses interventions, auxquelles plus personne n’adhère.

    Ses prise de positions en faveur de l’UE, ce "machin" sous contrôle américano sioniste, lui sont dictées par son patron M. Attali.


  • Le mec il ment avec tellement d’aplomb qu’il serait capable de faire manger du jambon à un musulman en lui faisant croire que c’est du saumon.

     

    • Et même faire manger du saumon à un végétarien, je pense que ça marche aussi comme formule, non ?

       

      • Et non, l’ami musulman, ça ne marche pas.

        Un végétarien mange du poisson, des oeufs, etc.
        Un végétalien ne mange pas d’animaux voire certains sous-produits.
        Un végétalien intégral (horriblement appelé par anglicisme Vegan) ne mange pas d’animaux et de sous-produits animaux (miel, cuir, etc.).

        Evidemment il y a de subtiles guerres de chapelle entre tous ces hurluberlus et leurs nombreux courants et sous-courants. Je résume, ici.


    • Avant tout :
      Honneur aux soldats qui sont morts pour la France en 14-18, comme aussi ceux qui ont combattu pour la France dans cette même guerre.

      En ce qui concerne le discours de Macron...
      Je n’ai jamais imaginé des mots et une apparence si trompeuse.

       

    • Il serait hilarant ce gus... S il n était pas président.

      Encore une formule creuse et vide de sens dont le seul objectif est d endormir et de manipuler le bobo.

      Formule Attalienne... dirons nous...

      Mais ce qui est encore plus frappant c est la vacuité et le manque de cojones de ce très petit monsieur. Ou plutot cette précieuse ridicule.


    • Joli sujet de philo ! Qu’était le patriotisme fin XVIIIe ?

       

      • beau sujet de philo en effet, voilà ce que je répondrais...
        Le patriotisme fin XVIII ième s’était être dévoué tout entier à son pays qu’il reconnaissait comme patrie.
        Au XXI siècle s’est avoir des couilles pour enculer le peuple....

         

      • "Les « démons anciens qui resurgissent  »... Il faut voir la photo de ces politiciens tout en noir (pourquoi ? l’armistice n’est pas un deuil ! Ce fut une fête.) descendant les Champs-Elysées sous leurs parapluies noirs, pour trouver la phrase d’actualité. Ne leur manquaient que les cornes et la fourche.
        Sur France info, une lectrice de prompteur disait : pendant la Grande Guerre, la France accueillit sur son territoire un grand nombre de peuples : des alliés, des ennemis...
        Tout se vaut ! il s’agit de nous rendre fous.
        On a compris que Macron n’aime pas les natios, mais un patriote, qu’est-ce que c’est donc ? Il serait bien incapable de le dire.
        Et il nous a traité d’égoïstes, nous et nos ancêtres martyrisés grelottant dans les tranchées de misère et de froid. Lui, il est généreux, il est patriote, surtout avec le patrimoine national et les impôts français.

         

      • La "patrie" est une invention de la Raie Publique pour mener à l’abattoir des pauvres hères qui n’ont rien demandé. Lisez Céline !

         

      • Le Nationalisme est une doctrine intelligente, le patriotisme c’est "allez les bleus".

         

        • Bien vu.
          Le patriotisme, c’est juste un sentiment, une émotion. Le nationalisme, c’est l’application pratique de ce sentiment sur le plan personnel et politique, c’est joindre les actes à la parole.

          Dire qu’on est patriote sans être nationaliste, c’est comme un mari violent qui dirait "je t’aime" à sa femme en la battant. L’amour (en admettant qu’il existe vraiment) doit se prouver par des actes. Le patriotisme, s’il est réel, doit se prouver par du nationalisme. Sinon c’est du vent.


      • "Le nationalisme est la trahison du patriotisme" en une phrase il se contredit , il n’aima pas la France mais il s’aime beaucoup , son profil correspond bien a l’analyse faite par un psychologue italien .

         

      • Discours d’un bourgeois décadent...Sachez M.Macron, que le peuple, les gens de peu, avant d’avoir peur de leurs voisins...ont d’abord peur du lendemain...

         

      • Il a l’excuse d’avoir épousé sa grand-mère, ça aide pas à l’équilibre mental.


      • Discours lourdingue signé Brigitte (prof de français), interprété par Manu (ancien du club théâtre du bahut)... C’est beau comme du Téléphone : "Je révais d’un autre monde..."

         

      • Savoureux de lire : les « démons anciens qui resurgissent ». « L’histoire menace de reprendre son destin tragique », sûr avec toi aux commandes, c’est Belzébuth qui te pilote pour que tu détruises le pays qui hélas t’a vu naître au bénéfice de tes amis qui tuent tous les jours pour le $ yankee... Vous faites TOUT pour que l’hexagone meure et ne renaisse JAMAIS !


      • Nos jeunes ancêtres se sont lancés à coeur (et à corps) perdu dans ce qui allait être un immense charnier, au nom de la défense du pays.

        Et Macron vient nous dire que le nationalisme c’est la guerre...

        "Si le désespoir donne un empire, l’Absurde aussi." - Bernanos

        La République est une utopie, et je n’y crois toujours pas.


      • Je recommande aux internautes de comparer la grande kermesse de ce jour avec la sobriété du discours du général De Gaulle dans la cour des Invalides le 11 novembre 1968 jour du cinquantenaire.
        Discours patriotique, lucide, sans note et hommage sans réserve à Philippe Pétain.
        Notre président actuel à l’étroit dans son costume m’a semblé bien falot après avoir visionné les images d’archive de l’Ina.

         

      • nationalisme
        nom masculin

        1.
        Doctrine, mouvement politique qui revendique pour une nationalité le droit de former une nation.
        2.
        Exaltation du sentiment national ; attachement passionné à la nation (chauvinisme, patriotisme) ; doctrine fondée sur ce sentiment.

        Le nationalisme c’est pas bien, mais la nation c’est bien, et le patriotisme aussi ,les Shadoks ont été dépassé mais eux au moins ils nous faisaient rire


      • "Le nationalisme c’est la guerre" ? Non, les nationalistes servent à la guerre... voulue, alimentée et au bénéfice des oligarchies industrielles, politiques et financières qui se font ensuite un plaisir de la commémorer.
        Une belle arnaque avec la banque qui gagne à la fin ! Ça m’en rappelle une autre (d’arnaque) brillamment et punkement décrite par un certain AS en page 38 de son best seller mais c’est une autre histoire.
        Une chanson trouvée sur le net qui en parle de manière émouvante :

        https://youtu.be/jvW8pr00p6c


      • Les caméras de la propagande d’état ont réussi à ostraciser Poutine pendant tout le discours maçonnique. Je me suis demandé jusqu’à la fin si il était invité, et on aperçoit sa silhouette seulement à la dernière seconde. Au moins Poutine est venu, pas comme Hollande qui s’était honteusement dégonflé pour venir commémorer la victoire de l’armée rouge.

        Le mafieux Poroshenko est bien là, ils vont finir par faire rentrer l’Ukraine dans l’OTAN, l’apartheid Netanyahou est là aussi, proche de la tante Trudeau. Belle brochette ! Trump dubitatif a hésité à applaudir et le mafieux Erdogan roupillait pendant que pour une fois Junker n’était pas avachi ivre mort sur sa chaise. La mondialiste Lagarde est là aussi. Bel hommage pour nos poilus !

        Discours creux et bien-pensant dans lequel je n’ai pas entendu une seule fois le mot "nos soldats français", ni "nos poilus". Si le nègre de Macron était un minimum instruit sur la chose il ne dirait pas "4 ans de guerre". C’est une honte, et si ce tocard avait été comme les miens dans les tranchées il parlerait en mois, des 52 mois de boucherie du peuple paysan pour le compte des banques, des gras industriels et des maçons !

        Discours mondialiste qui annonce le NWO à travers le pouvoir de l’UE marche-pied non désiré contrairement au texte. Que viennent foutre les nations unies dans un hommage aux morts français !

         

        • #2079769
          le 12/11/2018 par macron corrige le dictionnaire
          Macron tente de sauver l’UE : "Le nationalisme est la trahison du (...)

          En effet j’ai découvert la présence de Vladimir Poutine très tard. Au premier rang, on ne voyait que des orientaux, des endetteurs de travailleurs de France, des passeurs de migrants, des sociétalistards autour de ce petit quadragénaire incongru décrété président, qui inspecte les troupes comme dans une opérette.
          Patrie vient de "pater". Macron a deux mères âgées, et des tas de "pères" fouettards du peuple français, ou patrons (qu’il craint pour lui-même) dont l’ensemble forme sa "patrie". Patrie = l’ensemble de ses patrons. Nation française = ceux qui sont (bien) nés de sang français ; les descendants des poilus donc, et non pas ceux des Rothschild et autres Attalis.
          Vladimir Poutine a profité de l’occasion pour, loin des surveillants habituels de l’aipac, s’entretenir avec Trump de ce qui l’intéresse. Les deux se seraient entendus, on ne sait sur quoi. Mais les deux ont été traités comme des personnages pour le moins gênants par la macronie, qu’on écarte des caméras et des commentaires et discours autant que faire se peut. Trump a manifesté une distance sinon une certaine hostilité au pdlf. Vladimir n’a rien manifesté, il a été zappé. Il n’en a pas moins gardé le sourire.
          Se sont-ils entendus sur le dos de la France ? De l’UE ? Nous avons de quoi être inquiets, ils sont très forts les deux ensemble.
          Alors que si la France s’entendait avec Vladimir, c’est la France qui se renforcerait. Nous sommes si proches, nous avons tant d’histoire en commun. Et la tragédie russe du 20e siècle, qui se recompose chez nous.


        • Le chant du cygne..Macron sait que ses jours sont comptés..


      • Quand je suis nationaliste je ne suis pas patriote et inversement. C’est évident et ne doit pas être démontré. D’ailleurs si vous m’avez compris, c’est que je me suis mal exprimé. CQFD et réciproquement de haut en bas.


      • Indigent comme discours. Niveau intellectuel extrêmement faible. Rhétorique de bas étage. Ici le message : la nation oui, le nationalisme non ! J’aimerais comprendre comment l’un peut exister sans l’autre. C’est de la propagande guimauve. On dirait que c’est pondu par un prof de lycée.


      • La patrie c’est la terre des pères et le patriotisme c’est la défense de la terre des père face à une agression extérieure.

        La nationalisme vient de nation et nation vient de naissance, c’est la défense de l’esprit des pères qui ont forgé la nation (voir le livre de ploncard d’assac sur la Nationalisme Français).

        Donc nationalisme et patriotisme ne sont pas l’exact contraire.

        Si nous ne devons pas oublié les morts pour la France, il faut aussi rappeler les raisons de la guerre en lisant par exemple F.Delaisi "les financiers et la démocratie".
        La liberté dont parle Macron c’est celle du grand capital.

        L’union européenne a été librement consentie dit-il, suffit de voir le traité en 2005 puis celui de Lisbonne avec Sarko, il ne manque pas d’air Mr Macron.

        Quand à l’ONU c’est le nouveau nom de la SDN, le très bon livre "La France sous l’étreinte maçonnique" décrit bien le projet et le monde dans lequel nous vivons.

         

      • Ce cher macron nous propose l’enfer plutôt que la liberté, en nous proposant sa sauce faisandée .Il n’a toujours pas compris qu’on n’en voulait pas car ça fait 10 ans que les Français en bouffent, et il y a de plus en plus des malades par indigestion .
        Les Français voudraient changer le menu ,et le cuistot Merci..


      • je ne suis pas certain que les pauvres gars courageux qui se sont rebellés et qui ont été fusillés comme déserteurs et rebelles soient en phase avec le discours de Macron.
        je suis persuadé que la plupart des gars dans les tranchées en avaient rien a foutre de la nation et du patriotisme quand ils se planquaient pour ne pas se faire flinguer.
        ils n’avaient pas le choix , et si on veut les honorer c’est d’aller déboulonner toutes les statuts des clemenceau , joffre , nivelle , et petain qui les ont tués .

         

        • "rien à foutre de la nation ?"
          comment expliquer alors qu’ils aient tenu bon ?

          le consentement à la boucherie..

          éternel débat chez les historiens de 14-18
          ceux de gauche mettent en avant les mutinés, les réfractaires, les troupes coloniales (le BDIC à Nanterre par exemple)
          et ceux de droite ( ceux du Memorial de Peronne dans la Somme) relativisent les désertions, phénomène somme toute assez marginal au regard du nombre de poilus sur le front.

          et c’est pas nouveau si l’on se souvient de la polémique entre Jospin et Chirac en 1998 sur la réhabilitation des fusillés pour l’exemple

          Les historiens de droite l’emportent actuellement, heureusement,...
          bien que concurrencés sur le front mémoriel par l’imagerie de Tardi et la collection de Verney à Meaux chez Copé


        • Tout à fait d’accord !

          En 14 des poilus, à 80% terriens attachés à leur terre ont cru aux bobards. Mais la grande majorité, déjà dérangée pendant les moissons était catastrophée. Ils ont néanmoins "fait leur devoir". En 17 personne n’y croyait plus.

          Les généraux, incompétents,n’étaient que des courroies de transmission du crime. Même le boucher Nivelle n’a pas été inquiété. D’ailleurs les poilus ne se fiaient et à juste titre qu’aux sous-off et parfois aux meilleurs capitaines et colonels. Aux Dardanelles à Gallipolli un autre criminel incompétent fit massacre 15000 australiens, 10000 français et 10 000 anglais, il s’appelait winston churchill ! Il fut même relevé pour son incompétence. On oublie vite !

          Le crime vient bien des banques et des politiques, tous financés par les industriels.

          Des politiques, le maçon Clemenceau fut le pire, il refusa une paix séparée avec l’Autriche qui aurait épargnée 2 millions de morts et assuré une fin de guerre plus rapide. Un laicard contre un autriche chrétienne.

          Seul Jaurès de la vraie gauche de l’époque rappelons le, défenseur sincère du peuple était pour la paix ! C’est d’ailleurs pour cela qu’ils l’ont assassiné !


        • Superbe , ce message ! Merci à vous !


      • Macron, le Trudeau européen, il nous ferait presque regretter FLAMBY. Pourquoi ? Parce que FLAMBY était un menteur patenté mais qu’il ne croyait pas tellement à ses bobards (et c’est d’ailleurs pour cela qu’il était si mou à nous les sortir, tel un.... flan).
        Macron lui, est un illuminé. Un "djeunz" ultraringard qui se croit à la pointe de la modernité et de la coolitude. Très dangereux.
        C’est un employé de banque à la tête d’un pays millénaire. Littéralement.
        J’espère que notre prochain président s’appellera Rayan et sera courtier en assurance chez AXA. La constance, c’est important.


      • Macron : Présidence sans l’aimer.


      • Le plus difficile pour le vulgum pecus va être de faire le distingo entre patrie et nation, de ne pas relier tout simplement l’une à l’autre ; de comprendre que ce sont des concepts antinomiques au point que l’un trahisse l’autre dans une opposition définitive...Le tout dominé par un système d’organisation sociale dédié à des intérêts particuliers. Tout en survivant, sans rien se tordre, aux contorsions de tous ordres auxquelles il faut se livrer pour sortir des abîmes de perpexités qui vont s’ouvrir sous les pas de l’explorateur assez audacieux pour entrer dans ces contrées sur les pas du guide de service. Lequel en est arrivé à réussir à jongler en pleine acrobatie, nouvel homme caoutchouc de la dialectique.


      • Le Traître du Nationalisme Français et du Patriotisme Français , pour moi et pour beaucoup c’est Macron et ceux qui le soutiennent .


      • Cet hurluberlu anti-français veut nous expliquer ce qu’est le patriotisme, quel toupet !

         

      • #2080093

        Attention, ne visionnez surtout pas cette vidéo de Macron, vous risquez d’altérer l’émail de vos dents tellement cette créature rend furieux.


      • Un nationaliste est fidèle à ses idées.
        Un patriote n’en a pas, il est derrière son gouvernement peu importe le guignol qui le dirige.

         

      • #2080220

        Macron, c’est le nationalisme de l’étranger.


      • Jouer sur les mots est un exercice stérile. Les affaires d’une nation,de la lointaine histoire,jusqu’aux confins de la ligne d’horizon de l’avenir,en passant par le présent est au dessus,bien au dessus,de la réthorique invalidée par l’incorruptible juge du réel.
        Très concrètement,la patrie est le contenant,le peuple est le contenu.
        Ceux qui sont dépositaires de la défense des intérêts supérieurs du pays,il est de leur premier devoir de protéger la patrie et de servir le peuple,et le peuple seulement. La trahison ne peut être constatée que par rapport à cette aune.
        La France,en ces temps où l’oligarchie fait courir à la nation les pires périls,a besoin de visionnaires et non de comptables. Ces derniers n’ont pas vocation à faire avancer les peuples. Quant aux visionnaires,ils hissent la nation à des hauteurs insoupçonnées,mais méritées.


      • Un des objectifs de la 1GM était de détruire les Empires pour les remplacer par des Républiques maçonniques ouvertes à la manipulation allant du népotisme à la corruption (une voix de député coûte actuellement 250.000$). L’UE est une construction politique datant d’Hitler et recyclée par la CIA dont le contrôle est dévolue aux Banksters de la City of London. Quant à l’ONU, "le machin" (comme le nommait CDG), est une organisation sioniste pour les seuls intérêts sionistes. L’Afghanistan, l’ex-Yougoslavie, l’Irak, le Liban, la Syrie, la Palestine et le Yémen, peuvent vous en parler exhaustivement...


      • Votre commentaire,monsieur SyZyGy,dépasse de loin ces prétendus"rapports d’experts",ou ces bidons "best-sellers"de ces prétentieux et obsédés"polémistes",qui ne font qu’un avec la haine. Quand la tragédie d’une nation atteint des proportions effrayantes,on peut énoncer ses causes,contrairement à ceux qui en sont l’auteur,
        en quelques lignes,telles les votres. Et compte tenu de leurs extrêmes pertinences,je les reprends ci-après :
        "Un des objectifs de la 1GM était de détruire les Empires pour les remplacer par des Républiques maçonniques ouvertes à la manipulation allant du népotisme à la corruption (une voix de député coûte actuellement 250.000$). L’UE est une construction politique datant d’Hitler et recyclée par la CIA dont le contrôle est dévolue aux Banksters de la City of London. Quant à l’ONU, "le machin" (comme le nommait CDG), est une organisation sioniste pour les seuls intérêts sionistes. L’Afghanistan, l’ex-Yougoslavie, l’Irak, le Liban, la Syrie, la Palestine et le Yémen, peuvent vous en parler exhaustivement..." Chapeau bas.


      • A tous nos soldats, à notre France saignée, frappée, trahie, à la patrie, à la nation, voilà ce qu’a écrit Arthur :
        "Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
        Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
        Nature, berce-le chaudement : il a froid.
        Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
        Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
        Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.
        "


Commentaires suivants