Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Madame le maire de Marseille annonce sa démission, "épuisée par la politique"

[…]

Moins de cinq mois à la tête de la municipalité marseillaise ont eu raison de Michèle Rubirola. La maire, élue le 4 juillet dernier, a décidé de renoncer à ses fonctions, comme elle l’a annoncé ce mardi 15 décembre, confirmant des révélations parues dans la presse la disant « épuisée par la politique marseillaise ». « J’ai mis toutes mes forces dans les batailles que nous menons de front », déclare-t-elle, expliquant avoir subi fin septembre une intervention chirurgicale. « […] J’ai pris la décision de quitter mes fonctions de maire de Marseille et j’ai présenté ce matin ma décision au préfet. »

 

[…]

Son premier adjoint socialiste, Benoît Payan, qui avait déjà assuré un intérim en raison d’une opération subie par l’édile en septembre, devrait ainsi devenir maire. « Je sais que le duo que nous formons avec Benoît Payan intrigue, poursuit l’élue, ce que nous accomplirons ensemble dissipera les doutes. Je n’ai pas été élue pour occuper un bureau, je n’ai pas cherché le pouvoir pour lui-même. Nous avons été élus pour transformer notre ville et je crois à notre projet, auquel je suis plus attachée qu’à un titre. Ce n’est plus à moi de mener le collectif. »

Mais Michèle Rubirola ne se retire pas pour autant de la vie politique marseillaise. « Depuis le 4 juillet, nous sommes côte à côte, nous formons un binôme et je souhaite que notre binôme continue, mais s’inverse, et que Benoît devienne maire. […] »

Cette démission, qui doit être acceptée par le préfet, devrait entraîner un nouveau vote du conseil municipal pour lui choisir un (ou une) successeur(e). Un exercice périlleux pour la toute nouvelle majorité de gauche, qui avait réussi à ravir la mairie à la droite après 25 ans de règne de Jean-Claude Gaudin (LR).

Depuis ses débuts à la mairie début juillet, Michèle Rubirola s’est mise en retrait à plusieurs reprises, pour des vacances en août, pour une intervention chirurgicale en septembre et, enfin, fin octobre, car elle était cas contact au Covid-19. Pas à l’aise face aux caméras, elle laissait souvent la place à son premier adjoint, Benoît Payan, chef de l’opposition socialiste sous la dernière mandature de Jean-Claude Gaudin (1995-2020), qui devrait devenir maire par intérim.

[…]

Lire l’inntégralité de l’article sur lepoint.fr

 

Ce qu’un peu de pression politique peut accomplir, sur E&R :

Michèle Rubirola contre Paris, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Très bien joué ; au prochain coup ils mettront un noir, qui se désistera au bout de 3 semaines pour que le vrai maire prenne la place.

     

    • Technique Biden.


    • #2619048

      Vous ne comprenez rien. J’y vois plutôt une fragilité de la femme à s’engager pleinement dans la guerre politique, ce qui déconstruit tous les tropismes fantasmagoriques de l’architecture féministe selon lesquelles l’hyper-femme, confrontée au plafond de verre social du patriarcat, serait capable de concurrencer le mâle sur tous les terrains si on lui en donnait ne serait-ce que l’opportunité.

      Or, le cas de cette maire démissionnaire nous rappelle à une évidence physiologique et psychologique que les Simones de Beauvoir françaises et américaines ont travestie : on naît femme ; on ne le devient pas sous le joug de la tyrannie du virilisme. Cette Marseillaise s’est rêvée en maire, mais son instinct profond lui a rappelé qu’elle était mère, voire grand- mère.

      Merci, madame.


  • Marseille est une ville totalement pourrie, comme Paris, Lille et Lyon par ailleurs, les autres grandes villes de France.... pourries par l’immigration massive qui rend les villes complètement ingérables. Vous verrez dans les années à venir, ça va être terrible...

     

    • Les années ? D’ici juin.


    • Toujours tout ramener à l’immigration, c’est gonflant !


    • J’ai habité Lyon et sa banlieue jusqu’à mes 35ans et effectivement on a peu voir Lyon se dégrader...au début ça ressemblait un peu a bordeaux bourgeois étudiant et pas d’immigration...
      Maintenant Lyon et sa banlieue est un coupe gorge hôtel de ville le soir samedi 23h ... Vénissieux plus grosse place du deal saint fons on se croit a un mélange d’Alger Dakar dommage e&r ne prends pas les photos...
      Si tu ajoute la police ripoublicaine et la franc maçonnerie qui règne cela te donne une image de la France de 2020


    • Les immigrés arrivent comme des fleurs, par quels moyens ? Posez la question aux élus locaux. Sachez par exemple que les prétendus demandeurs d asile sont rediriges des grandes villes vers les petites au prétexte de désengorger les sites d hébergements etc.
      Je le sais parce que ici, nous avons avec d autres, posé la question à une de nos édiles. Vous imaginez bien qu ils chantent pas ça sur tous les toits...meme la prétendue opposition Rn. C est pourtant quelque chose de tout à fait officiel.
      Le nom de cette procédure m échappe ("régulation" ? Pas sûre) je vous retrouverai ça.


    • à Vahiné
      Vous avez raison ; ce n’est pas tant l’immigration qui est en cause, que la gestion de la cité, la démission des élites politiques...


    • @gerard

      Ingérable ?
      Non, il y a des gens compétents et des incompétents, c’est tout !
      Marseille est un lieu où il vaut mieux avoir une formation militaire confirmée & le sens de la meute pour la mettre en coupe règlée. Une femme n’a rien à faire dans ce milieu qui demande un esprit manoeuvrier de joueur d’échec et le charisme d’un loup alpha.


    • @Rob
      il y a un coin dans le vieux Lyon (saint paul je crois) où se croisent la rue juiverie et la rue de la loge.. véridique !... et la place du change n’est pas loin.

      une vraie cartographie digne des heures les plus sombres


    • Vahiné vous avez raison en partie ;
      L’apport de population endogènes dans des périodes de possibilité de travail et avec un désir d’acceptation réciproque et de se conformer au us et coutumes du pays d’ accueil, pourquoi pas.
      Mais comme vous le savez l’émigration depuis les années 70 ne correspond pas du tout à ces critères et c’est cette immigration qui empêche même l’acceptation de français de race non blanche.
      Le remigration est un leur sans aucune possibilité de réalisation. En revanche l’arrêt complet de toute immigration nouvelle et de regroupement familial à partir d’aujourd’hui peut être mis en place dans l’urgence. L’arrêt de tout financement et l’interdiction de toute ONG œuvrant pour l’accueil des migrants est immédiatement envisageable.
      De tout caricaturer permet surtout de ne rien faire ou de rendre toute démarche impossible.
      Les identitaire pro-sionistes font fausse route.

      Tout cela ne signifiant pas qu’il faille tomber dans le piège d’une guerre civile entre gaulois blancs et noirs français d’origine et algériens français de longue date.


  • les degats du port de masques

     

  • Marseille c’est la mafia, il faut que tout change pour que rien ne change


  • Des rumeurs circulaient à Marseille avant l’élection évoquant un deal entre Rubirola et Payan : " je te chauffe la place à la mairie et tu me remplaces au bout de six mois ".

     

  • Donc ce M Payan du PS, dont les listes d’alliance avec le PC et LFI (et parfois GE/EELV) a reçu 42 000 voix au premier tour sur 166 000 votants (25% dont x% PS), va devenir maire de Marseille
    Avec environ vu le jeu d’alliance (voir ci-dessus) 10 à 15% des voix du premier tour pour le PS.
    Cela revient à environ 3 à 5% des électeurs inscrits (506 000).
    Chapeau l’artiste, la démocratie est bien vivante, et le PS toujours aussi magique !

     

    • Depuis 1958 le Français est un "cocu institutionnel" en politique : le scrutin proportionnel ayant été remplacé par le majoritaire à deux tours, il vote aveuglément pour des législatives et des présidentielles truquées . Le "président" et l’Assemblée Nationale ne représentent plus le peuple dans sa diversité d’opinions, ces élus ne sont que les profiteurs d’une arnaque institutionnelle .


  • Ces gens là sont passés grâce au trucage massif des dernières élections municipales (en plein covid)
    Le vote écolo-gauchiste et autophobe est une volonté non du peuple mais de l’Ue.
    Certes il y a aussi la voix des parisiens qui viennent s’installer à Marseille et qui veulent imposer leurs mœurs dissolues aux marseillais en décidant par qui ces derniers sont gouvernés


  • Elle n’arrête pas, elle prend le poste de premier adjoint, tu parles, la gamelle est trop bonne.
    Et puis surtout y a encore magouille avec le ps.


  • Par contre à Paris, tout va bien pour une prolongation de cette mairie si médiocre pourtant !
    Pour tenir en haute position française doit-on être attachée uniquement à ses propres intérêts personnels ?
    Le passé politique français est-il tellement moche que même les bonnes volontés ne suffisent pas, surtout lorsque l’on a sous-estimé la réalité d’une ville ?


  • Il n’y a pas que la mairie de Marseille qui est ingérable ,le pays l’est aussi .Avant de faire quoi que ce soit dans ce pays ,il faut d’abord nettoyer la merde de fond en comble .On ne rebattit pas une ville ou un pays sur de la merde .
    Il ne faut pas s’inquiéter ,ce genre de chose ne peut arriver malheureusement au niveau national .


  • Je suis Marseillaise et je pense que l’on doit refaire les élections.M.Rubirola doit garder ses conseils pour elle.Elle ne doit pas nous dire queM.Payan doit devenir maire à sa place.C’est au Marseillais de choisir.Personnellement je n’ai pas voté pour elle.Ce genre de magouille me hérisse le poil.


  • Ce n’est pas Notre Père spirituel Jean-Marie, qui disait que les Verts, c’était vert à l’extérieur, et rouge à l’interieur... ?
    De toute façon, notre pays, devenu un Absurdistan intégral, va sombrer en guerre civile, et la Veulerie de toutes ces cliques politiques va péter à la gueule de ces "élus" locaux, uniquement là dans l’espoir de se hisser vers les arcades de l’Elysée.
    La France est morte et enterrée ! Amen :(


  • Habitant le 1er arrondissement de Marseille, j’ai vu la ville se boboifier vitesse grand V, et l’élection de miss Ruberola en est la conséquence ( gauche sociétale de la pire espèce )Quant au sieur Payan, la 1ere fois où j’ai entendu son nom, c’est quand il est intervenu pour faire interdire un spectacle de Dieudonné au Dôme, spectacle qui s’est malgré tout tenu devant 8500 spectateurs.


  • Pauvre biquette ! C’est épuisant la politique ? Ben fallait pas se lancer !

    Heureusement que le ridicule ne tue pas.


  • Au-delà de la suspicion de magouilles que génère cette manœuvre, il y a que la défection de la mairesse au profit d’un homme, va porter un coup terrible à la cause féministe et à la foutue parité hommes-femmes. La démissionnaire s’en rend-elle compte ???


Commentaires suivants