Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Main arrachée : "Bien fait pour sa gueule" selon un syndicaliste policier

Yves Lefèvre, secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police Fo, a relativisé sur CNews l’accident arrivé au Gilet jaune devant l’Assemblée nationale lors de l’acte 13 qui lui a coûté une main. Selon lui, le jeune homme savait qu’il s’agissait d’une grenade, si bien que « c’était bien fait pour sa gueule ».

 

 

Le secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police Fo a commenté sur CNews la vidéo montrant un manifestant ramasser une grenade avant qu’elle ne lui explose dans la main lors de l’acte 13 des Gilets jaunes à Paris.

« Il cherche sa perte le type, au bout d’un moment il faut le dire. Si la grenade lui était directement arrivée dans la main, oui on pourrait se poser des questions. Mais là, il se penche, il récupère [la grenade, ndlr]. Je vais être très cru, mais c’est bien fait pour sa gueule », s’est indigné M.Lefèvre.

Un Gilet jaune, également invité sur le plateau, lui a alors rétorqué : « Mais et si il ne sait pas que c’est une grenade ? Il ne sait peut-être même pas que ça va exploser ». M.Lefèvre ne s’est toutefois pas laissé convaincre : « Arrêtez de vivre dans le monde des "Bisounours" ».

Après l’indignation des internautes autour du silence de Christophe Castaner sur le manifestant mutilé devant l’Assemblée nationale, celui-ci a affirmé qu’il regrettait cet accident, avant de préciser qu’une enquête judiciaire était en cours.

De nombreuses versions de ce qui s’est réellement passé devant l’Assemblée nationale circulent dans la presse et sur les réseaux sociaux. Plusieurs personnalités politiques et commentateurs ont déploré une nouvelle mutilation, dont les circonstances ont été mises en doute. Certains médias affirment que ce n’était pas un manifestant des Gilets jaunes, mais un journaliste car il ne portait pas de gilet jaune mais un brassard au bras.

 

 

Yves Lefèvre sert-il à empêcher la jonction du peuple ?

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Avec une telle police, la France n’a meme plus besoin de terroristes . Cette déclaration donne une idée des hautes valeurs morales de la corporation !

     

    • Le plus rigolo ce sera le jour où l’IGPN leur tombera dessus. Pour l’instant, on la retient parce qu’il faut que prolo-en-bleu aille bien taper sur prolo-en-jaune ... mais quand la poussière sera retombée : il faudra bien que tous les moutons soient tondus, y compris les plus loyaux.

      Et quand l’IGPN s’en prendra aux policiers responsables d’actes répréhensibles (histoire qu’ils n’y prennent pas trop goût et s’en prennent aux protégés de la justice de gôshe (les racailles)) là, la hiérarchie les laissera tomber comme de la m...

      Retraite anticipée (coupée en morceaux), mise-à-pied, incarcération et condamnation, etc.

      Et vous pourrez être sûr que certains d’entre eux (la plupart se contenteront de sombrer dans les bras de maman-alcool) pourraient être bien fichus après de rejoindre ceux qu’ils ont tapé hier et d’être en première ligne. Bande d’hypocrites de m...


    • Revoir le rôle de la police pendant la seconde guerre mondiale. Puis allez sur le site Alliance Police, c’est plus clair.


  • Sur la photo il a la gueule de l’emploi... Et qu’il ne vienne pas chougner un jour si il fait face aux conséquences de ses actions et paroles, heinnnnn...

     

  • Effectivement, pour ne pas vivre "chez les bisounours" les cours de civisme donnés au cours de la scolarité devraient être remplacés par des cours de reconnaissances des projectiles utilisés contre le citoyen (qui en plus les paye) par ceux qui sont sensés le défendre, ils seraient certainement plus pratiques et plus formateurs de la jeunesse en matière de "démocratie républicaine".

     

  • C’est terrible de penser ainsi : "bien fait pour sa gueule".
    1) Il suppose que tous les GJ savent ce qu’est une grenade
    2) Il ne réalise pas que même dans une manif, la confusion peut faire qu’on oublie ce qu’est une grenade si on sait ce qu’est une grenade.
    3) Sans les "Bisounours" - ceux qui ont cru que les gamins devaient être à l’école et non à bosser dans des usines 16hrs/jour , ceux qui ont cru aux congés payés ( dont il profite bien), ceux qui ont cru aux allocations chômages, ceux qui ont cru à l’école gratuite - peut-être ne serait-il même pas lire ni écrire.

    Ce policier illustre bien l’inculture générale qui s’est installée :
    on ne connaît plus que les avantages ont tous été acquis par des luttes , et n’étaient pas des cadeaux donnés par charité.


  • Ce leader syndical est bien celui qui a appelé à la grève les policiers : 1 journée ! Le soir même il était reçu à l’élysée , ....et le lendemain tout le monde reprenait le boulot ! ... en chien de garde , il est certainement Maître !
    Et en cette même qualité , son " appréciation " au sujet de la mutilation de ce jeune homme , montre ses qualités de bienveillance , et humanitaires à l’égard d’un de ses concitoyens . ( déshumanisés à ce point , ces kapos sont vraiment à plaindre )


  • Vous vous rendez compte, si il avait pu renvoyer cette grenade sur les forces de l’ordre !!!...
    Il est donc bien conscient de la dangerosité du truc ce délégué syndical de la gestapo macronienne !
    Laissez vous défoncer la gueule et fermez-la !
    C’est clair ?


  • Dieudo dirait : Complétement possédé le mec !
    On pensera même pas ça de lui quand il ira en prison.


  • Si la grenade explose dans les jambes,elle serait donc inoffensive ?
    Que font ces armes dans les rangs des forces du désordre ?


  • IGNOBLE !
    Jetez toujours plus de l’huile sur le feu, vous verrez le résultat !

     

  • il y a donc deux "république" face a face
    celle des droits de l’armes et celle du droit de larmes

    celle qui défend le droits des projectiles à disposer de leurs trajectoires, et celle qui n’a plus que le droit d’accepter ce fait

    pour une fois la morphopsychologie prend tout son sens, l’individu a la gueule de ses propos, tout comme certains ont la gueule de l’emploi , c est a dire posséder une apparence correspondant à son occupation

     

    • la morphopsychologie, c’est quoi cette merde ? demanda-t-il poliment. Une nouvelle rubrique dans Marie-Claire ?
      Attendez que je traduise : science de la psyché par la morphologie, elle-même science de la forme externe visagale... bref. Moi c’est le mot science qui me dérange, on est plus proche du psy-cul niveau Schiappa (c’est avant zéro). À mon avis !

      Réconciliation tout de même ! mes bisous à Madame !


  • Si je suis honnête avec moi même, en perdant une main parce que je ramasse une grenade potentiellement explosive, si je me retrouve la main arrachée je me dirais forcément si je suis un minimum honnête avec moi même " Si j’avais pas ramassé cette grenade j’aurais toujours ma main".

    J’aurais tord de penser comme ça ?

     

    • #2143819

      Nan çà montrerait que vous êtes honnête avec vous-même, çà c’est super mon grand......


    • Du coup on pourrait aussi se dire : "Si j’aurais su, j’aurais pas venu !"

      Parce que vous croyez que le gars s’est dit : "Ah ben tiens, j’ai bien envie de me faire arracher la main. Super, une grenade ! Poussez-vous, elle est pour moi !"


    • Si en plus d’être « honnête » vous disposiez d’un peu plus de jugeote, vous seriez amené à aller un peu plus loin que le seul fait d’ânonner en mode faussement interrogatif les propos de ce lamentable pseudo syndicaliste. Exemple : l’usage de grenades (que par surcroît certaines personnes ne sont pas forcément à même d’identifier) est-il nécessaire dans telle ou telle circonstance ? C’est un simple exemple que je prends et qui s’appuie sur l’hypothèse que la volonté de penser que vous exprimez est réellement sincère et pas juste le fait d’une détestable ironie.


  • Carton jaune euh rouge. Penalty contre les GJ, car il y a eu main (la vidéo l’a vérifié et la décision de l’arbitre est souveraine).


  • "et si il l’ a renvoie sur les forces de l’ ordre ?!" (vous-vous rendez compte que les CRS pourraient-être victimes de leur propres armes) t’ es pas un flic pour rien toi hein ? aussi malin que brave, un parfait défenseur de l’ ordre républicain, une valeur sûre...allez, puisque tu as fait la preuve que tu pouvais trahir ton peuple avec fierté ! je te recommande pour une petite médaille !


  • avec des mecs comme ça ils sont pas prés a laisser tomber le casque les cocos !!!!.... piteux, lamentable, il a eu une prime pour venir souffler sur les braises


  • J’avais de la peine pour toutes les familles des policiers qui se sont suicidés ces dernières années... on commence à mieux saisir l’ambiance de ce milieu avec des représentants syndicaux de cet acabit... on découvre que le cancer anti-français a gagné toutes les couches de la structure étatique...

     

  • #2143794
    le 13/02/2019 par The Médiavengers Zionist War
    Main arrachée : "Bien fait pour sa gueule" selon un syndicaliste (...)

    Super, j’ai mis 5 étoiles. Il en faut plus des gens comme lui. Avec Berléand, ils pourraient monter un spectacle.
    Cette libération de la parole est salutaire. Continuez de lancer des boomerangs et des grenades les mecs ! Le tri va se faire tout seul.


  • Ce que dit ce type est hallucinant .Il ne connaît même pas la dangerosité de ces grenades .
    Imaginons que cette grenade tombe dans la capuche d’une veste, et que cette grenade arrache la tête de la personne ."C’est bien fait pour sa gueule", aurait-il dit, il n’avait pas à être là .Et pourquoi la police envoie-t-elle des grenades bourrées de TNT sachant qu’elles peuvent mutiler .C’est plutôt cette question qu’il faut se poser, au lieu de dire de telles conneries irresponsables de la part d’un secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police Fo, qui n’est pas plus intelligente qu’une palourde
    Continue à faire du syndicat, camarade, tu auras fait une grande carrière dans ta pauvre vie .Et tu vas pouvoir en raconter plus tard à tes petits-enfants, toutes les saloperies que tu auras cautionnées .

     

  • #2143798

    Ce qu’il dit ce n’est pas grave et c’est vrai : quand tu vas dans des manifs fô pas croire que les LDB distribuent des smarties.

    Ou alors, fô n’avoir besoin que d’une main et en avoir encore deux.

    L’important dans l’histoire c’est que sa hiérarchie n’a pas crié au scandale, la déontologie toussa, ni rétrogradé le lascar au service des tampons à la préfecture.

    Le silence des huiles donne le programme :

    Les yeux qui roulent sur la chaussée, les mains arrachées, c’est maintenant la norme et "la conséquence inévitable de l’irresponsabilité ahurissante des gilets jaunes pourtant largement prévenus que les armes employées n’étaient que dissuasives et à proprement parler non létales, le gouvernement de l’état de droit de la république maçonnée n’ayant pas souhaité pour l’instant utiliser les F.M. AA52, ceux qu’on avait revus et corrigés pour le tir au pigeon (jaune) à Dien Bien Phu."

    Amen.

    Le stade d’après, ce sera :

    "Les GJ sont des cas cliniques , relevant des instances médicales, pas de la police, ce sont des fous dangereux, des nihilistes fanatisés qui ne se traitent pas à la sulfateuse mais aux médicaments."

    C’est pourquoi nous ne pouvons que recommander aux manifestants, pour ne pas surcharger les cliniques psychiatriques, de faire la différence entre les smarties et les pellots de 7,82 mm (qui seront quand même utilisées).

    Un peu plus de rigueur et de tenue svp
    Et un peu moins de pathos : la larme à l’oeil empêchant de viser.


  • Pas trop gentil le monsieur...

    Incroyable !
    on lance des grenades sur les manifestants...


  • #2143802

    Pourriture.

     

  • Le mec est présent car ce gouvernement nous tue à petit feu...

    On pourrait faire de belle chose avec le budget de la vaisselle de Brigitte Macron, le budget de son maquillage... On pourrait faire tellement de chose si la France retrouverait sa souveraineté, si les différents lobbys reverseraient en masse l’argent des vrais travailleurs.

    Peu importe ce qu’il voulait faire avec cette grenade, cette personne était présente pour tous les "sans dents" de France.

    Je peux pas me dire qu’il a mérité d’avoir une main arraché... Je me demande vraiment comment on peut penser de cette façon, c’est honteux, vraiment...


  • ET lui il a manqué une occasion de la fermer.... sa gueule !


  • 13 février 2018. Au moins, une quantité toujours moins négligeable de gens aura compris définitivement que la République française n’est pas une démocratie et que le rôle principal attribué aux forces de polices n’est pas la protection des citoyens, pas davantage celle des institutions bafouées scrupuleusement, mais du réel pouvoir, en l’occurrence les instances européennes qui rappelons-le sont non élues, donc non légitimes, et la Finance à la manœuvre. Un régime aussi brutal ne peut manœuvrer qu’une police aussi brutale et qui pour cette raison ne risque pas d’être sensible à la détresse des personnes qu’elle est censée secourir. Yves Lefèvre, secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police Fo, sur Cnews, à propos de la main arrachée d’un jeune : « c’était bien fait pour sa gueule » ! Pour oser une méchante comparaison, un boulanger qui refusa de servir des hommes armés fera de la garde à vue. Quelles sont donc les valeurs non sociales de la République qui fait tirer sur son peuple, la majorité du temps sans nécessité impérieuse ? Toujours la dimension sociétale du façonnage de l’homme nouveau des loges maçonniques incrustés comme des parasites, comme tantôt ce projet de loi sur « l’école de la confiance » voté par l’Assemblée pour la suppression des mentions « père » et « mère ». Valérie Petit (LREM) : « Cet amendement vise à ancrer dans la législation la diversité familiale des enfants dans les formulaires administratifs soumis à l’école ». La République en marche à l’origine du texte devrait s’intituler « en marche sur la tête », puisque 95% des couples sont des couples hommes-femmes. Encore une fois, on gaze les pauvres comme on le faisait à Verdun en 14/18, certes avec bien moins de virulence et de toxicité, pour éliminer des revendications sociales, et on s’attaque de plein fouet aux codes et aux normes de la société. Cette action volontaire, et constante dans son but fixé, détient une justification logique au préambule de tout changement radical que l’on accélère à l’encontre de notre civilisation et sa mémoire : un corps à qui l’on arrache la colonne vertébrale s’effondre de lui-même.


  • "Bien fait pour sa gueule"

    Ah bon ? Et c’est surement le même individu qui nous rabâchera avec le concept de "responsabilité" quand on ouvre la bouche sur la place publique....


  • #2143834

    Quel visage plein de haine !


  • L’esprit catholique, avec notamment sa vertu de charité, a totalement quitté la France.

    Même la compassion élémentaire, de base, n’est plus dans les esprits.

    - Comment imaginer une seule seconde qu’il n’y ait pas, dans ce climat, bientôt la guerre civile ?

    - Préparons-nous.

     

    • Arrêtons en premier les manifestations de colères qui ne mènent à rien si on veut se préparer efficacement, sinon on est un simple levier, un résultat colérique de froids calculs pour arriver au résultat escompté... Un sacrifié humain pour le seul bénéfice du chaos... Un gilet jaune... Un homme ou une femme utilisant sa colère en pure perte, revendiquant des choses à des gens qui ne lui donneront jamais ce qu’il demande. Le comble du sacrifice inutile pour nous mettre tous dans le chaos prophétisé depuis 2000 ans, comme les maîtres esclaves le souhaitent. Après chacun son rôle dans l’histoire l’essentiel étant de savoir pour quoi on voue sa courte éxistance et d’être en adéquation avec ses choix.


    • Je suis totalement d’accord avec vous. Les gens se haissent entre eux. Les riches contre les pauvres, le mouvement gilet jaune m’a fait decouvrir que les personnes se lachent totalement, s’envoient des letters haineuses. Ce policier est un monstre ! Bien fait pour sa gueule qu’il dit.

      Etant catholique, je ne pensais pas que les gens deviendraient des animaux. Moi meme je lutte pour rester droit. Oui, cela nous dirige vers des jours pas beaux.


  • Il faut voir chez Yves Lefèvre, plusieurs tares majeurs.

    1_ c’est un planqué, car aucun fonctionnaire de police, arrivant à être délégué syndicale, ne risque, ni une hernie, ni de commettre une bavure, puisqu’il ne fait plus de mission de police.

    2_ il fait de la lèche, car dans la police comme ailleurs, le rôle des syndicats est de faire semblant de défendre les adhérents, tout en défendant les intérêts du pouvoir en place.

    3_ c’est un malhonnête, car il sait pertinemment que les jeunes français ne faisant plus de service militaire, ils ne risquent pas de savoir ce qu’est une grenade, et encore moins le danger qu’elle représente. Il est du même niveau, que l’imbécile d’adjudant de gendarmerie mobile, qui déclare lors d’une séquence filmée, que ramasser une grenade est un manque d’intelligence, oubliant que ceux d’en face n’ont pas sa formation, et ne connaissent pas ces engins dangereux.

    En passant une GLI -F4, à, une fois la cuillère relâchée, un retard de 2,5 secondes avant d’exploser, de sorte à ce que le retour à l’envoyeur soit impossible, sans risquer d’y laisser une main.

    4_ Yves Lefèvre est un sale con, car se réjouir qu’un manifestant non violent, perde une main, en tentant de repousser un engin dont il ignore le caractère des plus dangereux, confirme que c’est un individu primaire, mais qui a été assez futé pour avoir vite compris, que dans la police faire une carrière sans risque, tout en ayant de l’avancement pour léchage, consistait à faire une carrière syndicale, du moins dans les syndicats majoritaires.

    La police nationale, est devenue le reflet de l’oligarchie, a quelques très rares exception près, à tous les niveaux de la hiérarchie, des gens sans honneur, méchants avec les humbles, et serviles avec les puissants. Par ses propos Lefèvre ne fait que le confirmer.

     

    • @ centurion
      A croire que vous êtes policier pour être aussi bien renseigné...


    • Vous avez omis une "qualité " d’importance : C’est un franc maçon !... à l’exception d’un seul ( je vous laisse deviner lequel,) les patrons des syndicats de police sont tous frères !


    • Enfin une information intéressante : 2,5 seconde de retard.

      Merci pour cette information. Il est donc impossible de renvoyer cette grenade. Il est donc aussi très difficile de l’éviter si on la lance directement sur vous.

      C’est donc extrêmement dangereux si on la lance dans un attroupement où les gens peuvent se gêner entre eux lorsqu’ils veulent l’éviter.

      Ces grenades devrait évidemment être interdites. Le fait qu’elle ne le soient pas en France devrait faire réfléchir les très nombreux bisounours.

      Ils devraient comprendre que lorsqu’on tue des femmes et des enfants en Syrie, on peut tout aussi bien tuer des femmes et des enfants en France.

      Une fois qu’on a compris cela, c’est à dire à qui on a réellement à faire, on peut aussi comprendre à quoi servent les 11 vaccins pour les bébés : les bébés à peine nés, doivent déjà se battre contre 11 maladies.


  • De bonne source : Sur le plan "puissance destructrice " il n’y a pas de différence ou si peu entre une "grenade de désencerclement " et " une grenade offensive "

    Pour rappel , une grenade "offensive " est du matériel de guerre !!!
    Ni plus ni moins.
    Mon Adjudant disait : la grenade offensive est celle que l’on utilise "contre l’ennemi " lorsque l’on "monte à l’assaut "
    Question : les Gilets Jaunes seraient-ils des ennemis de la France ???

    L’utilisation du mot "grenade de désencerclement " est donc un mot "pudique et trompeur " employé "malicieusement " par le pouvoir exclusivement pour éviter que sur les plateaux TV certains puissent dire que l’exécutif emploie et utilise du matériel de guerre contre le peuple Français .

     

  • Ce pauvre type est la caricature du flic syndicaliste ! Il n’a probablement jamais assumé une seule mission de sécurité au profit de son pays et de ses concitoyens et se contente de vivre des subventions de l’Etat, sans lesquelles FO n’existerait plus depuis longtemps, dans son miteux local syndical tout en étant incapable de défendre le moindre des intérêts de ses adhérents (lesquels sont malgré tout assez cons pour le remettre en fonction à chaque élection).
    Faut-il rappeler à ces crétins que la seule avancée obtenue pour les flics depuis 15 ans (prime, paiement des fameuses heures supp,...) c’est grâce à l’action des GJ et pas à celle de ce guignol qui porte son faciès couperosé et les valoches qu’il traîne sous les yeux sa probable seule compétence, à savoir être sans doute capable de s’enfiler une bouteille de Ricard quotidienne sans trop tituber !

     

    • Vous avez tout a fait raison, dans la police nationale les délégués syndicaux sont des planqués purement et simplement.

      En, général ce sont des individus qui ont compris très vite, que le métier était à haut risque, tant vis à vis des missions, que des pressions hiérarchiques, qui sont inhérentes à la lente dégradation programmée de cette maison, depuis la fin des années 80. En clair depuis que les mondialistes l’on mis en couple réglée de l’intérieur, comme l’armée et la gendarmerie, en remplaçant les cadres de tradition, par des valets, pas forcement compétents, mais très serviles.

      La génération actuellement en activité est à vomir, excepté quelques cas particuliers, et l’état d’esprit y est déplorable.

      En définitive, les mondialistes ont réussi, à dévoyer les missions qui consistaient à assurer la défense des personnes et des biens, en forces répressives au service exclusif de la défense des intérêts de l’oligarchie, et de ses membres.

      La police, au service du citoyen, chargée de la défense de la veuve et de l’orphelin, ce qui lui valait encore respect et estime, c’était avant. Dorénavant par leurs excès police et gendarmerie se sont déconsidérées pour très longtemps, aux yeux des français, qui ressentent maintenant de la haine pour les fonctionnaires de ces administrations.


  • Evidemment que le manifestant n’identifie pas l’objet comme étant une grenade, son attitude le démontre puisqu’en toute évidence il ne se précipite pas pour la relancer.

    Ce n’est pas marqué dessus que c’est une grenade.

    Au minimum en sachant que c’en est une il aurait donné un coup de pied dedans, ou alors se serait éloigné tout simplement. Hors on constate bien qu’il s’en approche à une allure pas alarmée. Avait-il alors comme projet en cette journée de perdre une main ? certainement pas.

    Donc tout logiquement le manifestant a confondu la grenade avec une lacrymo lambda, une parmi tant d’autres. C’est même particulièrement irresponsable de jeter un explosif au milieu de lacrymos, à croire que c’est fait exprès pour être confondu...

    Cette raclure de syndicaliste le sait très bien mais c’est le seul moyen de faire passer l’horreur de la chose d’en imputer la faute au mutilé.

    D’ailleurs on remarque bien comment les "forces du désordre" usent de ces grenades initialement désencerclante, cad à usage spécifique lorsque le personnel est encerclé, acculé, dans des circonstances pas du tout adéquat en l’occurrence même lorsque aucun danger véritable n’est présent. Ils les jettent comme de vulgaire pétards, guignols qu’ils sont, se croyant à la foire.

    Les "forces du désordre" obéissent à l’œil à la stratégie de la terreur.

     

    • En effet ça ressemble à un flacon de spray poivre, ou à une bombe de tag, mais pas à une grenade. Au passage si elle lui a arrachée la main, c’est qu’elle a été envoyée ( par la police ?) en vue de blesser.
      Il est toutefois vrai que le réflexe dans ces cas là, c’est de rien ramasser, ou de filer un coup de pied dedans. Mais le réflexe, dans ces cas là.


  • Ce qu’il y a de positif dans tout ceci c’est que les masques tombent. Il reste 2 camps, le peuple opprimé et l’élite et ses subalternes. Et on voit clairement qui est dans quel camp. Ensuite l’illusion de la démocratie s’évanouie et la violence des dominants, généralement masquée, soudain apparaît .... Nous sommes dans un rapport de force ou bien alors, comme tout combat, dans une lutte à mort .....


  • Je suis choquée par les propos tenus par ce syndicaliste planqué... Qu’il prenne garde que son expression "c’est bien fait pour sa gueule" ne se retourne contre lui... Je n’arrive plus à trouver les mots pour exprimer mon dégoût à l’encontre de ce genre d’individu, j’ai le cœur à l’envers. J’adresse toute ma compassion au blessé et qu’il sache que tôt ou tard, il sera vengé...


  • Un bon flic des années 40, faut l’affecter à la brigade de vichy celui là.

     

  • C’est déjà demain !
    Voici un parfait représentant de ce que l’on attend de nous : aucune morale, zéro conscience. Un néant d’humanité.

    Et mille et une raisons de plus pour continuer ce mouvement des gilets jaunes qui redonne son sens au nom France...


  • Ce triste sire n’a rien à faire dans la police, pas plus que les lâches qui se mettent à deux pour matraquer une femme à terre...
    J’ai exercé cette profession et des "poivrots" j’en ai croisé quelques uns, mais ils avaient au moins l’avantage de ne pas être aussi cons...


  • Sa manière de penser est moche. Comme son visage.
    On sent la haine transpirer. Il aurait fait un bon kapo dans un camp nazi en 40.


  • Quelle classe !!!

    Je sens que mon profond respect pour la police vient encore de se renforcer... !!!


  • Il faut répéter le message.Un policier qui frappe au sol un manifestant,qui tire dans la tête avec son LBD40,qui utilise la GLI-F4 n’est pas un policier.C’est un lache et un criminel au service de l’oligarchie financière.
    Moi si j’etais policier,si on me donnait l’ordre de jeter une grenade avec de la TNT,je refuserais d’executer cet ordre y compris si ca doit me couter ma place dans la police.

    Policiers quand on a un minimum d’honneur et de dignité on utilise pas du matériel de guerre contre des civils desarmés.

    Quand au fait de viser la tête avec le LBD40 ou de frapper au sol théoriquement ce ne sont pas des ordres qui sont donnés,donc ce sont des pratiques criminelles.

    Pour ce qui est des propos de cet individu,il est anormal de jeter des projectiles sur des policiers,maintenant si les poulets jettent des projectiles sur les manifestants,il n’est pas étonnant que certains les leur renvoient.Il a l’air extrêmement choqué qu’ils puissent jeter la GLI-F4 sur ses collègues alors que ce sont ses collègues qui les envoient sur les manifestants.Reveille toi l’ami tu n’es pas un homme supérieur aux autres.Ni toi ni tes collègues.Tu fais partie du peuple.Tu es exactement comme ceux sur qui tu jettes tes grenades.Ta hiérarchie veut te faire croire le contraire,que tu es plus important mais ce n’est pas le cas.Et théoriquement c’est le peuple que tu dois servir pas l’oligarchie financière qui est illégitime à avoir le pouvoir dans ce pays.

    En déversant sa haine de ce manifestant mutilé sur les plateaux tv cet individu se comporte comme un traitre pour qui tout est permis.Le peuple se souviendra de tout cela s’il trouve la voie du pouvoir.


  • Dans le livre "Le Maître et Marguerite" de Boulgakov, un des personnages qui incarne le Diable sur terre se nomme professeur Volland. Dans une conversation à battons rompus, Volland explique à ses interlocuteurs que le problème de l’Homme ce n’est pas qu’il soit mortel, le problème de l’Homme c’est qu’il soit mortel subitement. Quant à Yves Lefèvre - auquel au passage on souhaite très longue vie, mais si par hasard il crève subitement, ce serait bien fait pour sa gueule.


  • La victime, si j’en crois ce que j’ai lu, était plombier ….il se trouve que c’ est plutôt un métier "MANUEL"... avec une seule main gauche, la tache ne sera pas facile ! j’ ai mal pour lui, sa vie est foutue .Au cours de ma carrière , j’ai eu sous mes ordres des policiers et des gendarmes , la plupart de ces types ne se rendent pas compte que les gens qu’ils emmmerdent sur la route,pour lesquels ils n’ont que mépris et suffisance, qu’ils mutilent , sont ceux qui les nourrissent par leur travail …-un vrai travail pour le coup-


  • La réconciliation avec les corps en uniforme va être trèèès difficile après ça. Bravo aux caniches du pouvoir.


  • Finalement, avec un peu de recul, il nous est venu une idée.

    Et si ce Lefèvre, visiblement pas très finaux, avait été secrètement mandaté par l’ignoble Castaner, pour faire ce genre de déclaration conférant à la provocation ?

    Cela, afin de déconsidérer un peu plus la police et la gendarmerie, administrations dont l’estime à déjà considérablement baissée chez nos concitoyens, et qui par ces propos odieux, baissera encore plus.

    Ceci, in fine, afin d’éviter dorénavant toute fraternisation, entre les forces dites de l’ordre et le peuple, souci majeur, du non moins ignoble Macron ?

     

    • Oui , je suis aussi d’avis que la Team Castagneur utilise des casseurs de popularité des flics, pour éviter la fraternisation "des forces du désordre" avec nous
      On a bien répondu présent au sein de la BAC, des CRS et visiblement des syndicats...mais voilà pas tous !!
      Combien en arrêt maladie ? combien d’ordres n’ont pas été exécutés ? et combien d’avertissements sont en cours au sein des hiérarchies pour un refus ? on ne le saura qu’après
      Chez les GJ on donne l’impression de moins avancer mais on se solidifie, on réfléchie
      La question est maintenant, quels moyens utiisent Les Castagneurs pour éviter l’autre réconciliation, celles avec les banlieux ? et qui répondra présent ?


  • Dans le domaine de l’hyperviolence, le XVIII° siècle aura eu essentiellement Sade, Guillotin, Foucher, acteurs de la ’’révolution’’, comme marqueurs. Le XX°, principalement, comme spectacle de l’Hyperviolence, le régime Nazi. le XXI° a déjà les USA comme acteurs principaux dans ce domaine. Ce qui les annonce localement se signale dans le pugilat verbal et les brutalités préliminaires, comme suites aux tensions sociales qui font tomber les obstacles conventionnels. Pas besoin d’être grand clerc pour savoir comment ce qui se déroule ici-maintenant va se terminer. Le plus extraordinaire, c’est que le bipède est vraiment incapable d’éviter la montée aux extrêmes.


  • Qu’on ne vienne plus nous faire l’apologie de la police. Il est clair que ces gens ont une posture belliqueuse.
    Ils reçoivent des ordres, nous dira-t-on.
    Ils peuvent aussi refuser d’exécuter des ordres immoraux et indéfendables. Cela fait partie de leurs droits, si je ne fais erreur.
    N’est-ce pas d’ailleurs ce que l’on dit de soldats qui ont commis des atrocités au cours de la guerre ?
    Tout cela est horriblement malsain et n’augure rien de bon, mais rien du tout.


  • Pas étonnant d’entendre de tels propos de la bouche d’un syndicaliste franc mac.
    Ce mec coche toutes les cases : traitre à la cause syndicale, aux salariés et au peuple français.
    Et apparemment ce donneur de leçon n’a pas encore compris que les images restent elles.


  • Dire « c’est bien fait » ou comment finir quelqu’un qui est déjà à terre. C’est cruel.


  • Ah, je crois bien qu’après cette déclaration, la carrière de ce Mr Lefervre vient d’exploser tout comme la grenade en question et vous savez quoi, c’est bien fait pour sa gueule.

     

  • « On n’est pas chez le monde des bisounours. »
    Putain, je ne sais pas vous mais cette expression devenue à la mode à le don de m’agacer. Ça permet d’excuser n’importe quoi.


  • Hitler payait très bien ses soldats, leur donnait des promotions, de belles carrières...en échange ils étaient prêts à faire toutes les saloperies...

     

    • Point godwin bravo.
      Pas besoin des allemands ni meme d’un seul, fut il le plus connu, pour constater qu’ici on est face a une milice qui agit par zele en plus d’etre payee un pourboirr pour dezinguer leur contemporains. Ce ne sont pas des soldats, encore moins des pros.
      Peut on etre professionels dans ces métiers sans conscience ?
      Manifestement c’est ainsi que les preferent et les recrutent nos gouvernants.
      Par pitié pas le point godwin...


  • Provocation. C’est la manière dont on qualifie ce genre de tactique. Sur le couteau suisse de la stratégie de gestion de crise il y a la provocation. Le seul muscle utile c’est le cerveau. Ce qui est sans défense est sans risque ; ce qui est faible rend fort ; ce qui est simple est facile. L’inattendu surprend ; le simultané divise ; le silence assourdi ; l’ombre noie ; le lointain efface. Mais, au royaume des aveugles le borgne reste borgne ; et la main amputée ignore pour toujours ce que fait celle des deux qui reste...Ceci dit, l’espoir réside dans le fait qu’un ennemi fait toujours naître au moins un ami. Ainsi soit-il.


  • "Certains médias affirment que ce n’était pas un manifestant des Gilets jaunes, mais un journaliste"
    question : pourquoi un journaliste ramasserait une grenade ?


  • #2144161

    Tout de noire vêtue,plus ou moins cagoulé,ce mec ressemble surtout a un BlackBlock.Cela dit je ne tolère pas pour autant l’emploi de ce genre de matériel qui blesse et mutile.


  • J’imagine que Klaus Barbie aurait pu dire la même chose à propos de Jean Moulin.

    Mais lui aussi, selon sa propre défense lors de son procès, ne faisait qu’obéir aux ordres...

    Une question : si un flic devait être aussi gravement blessé (ce que je ne souhaite pas, ni pour un flic ni pour personne), le responsable pourra-t-il dire lui aussi : "Mais il le sait que c’est un gouvernement corrompu. Que son ministère de tutelle est indigne et inique. Qu’il reçoit des ordres contraires à son devoir premier : protéger & servir (le peuple et les intérêts de celui-ci en sa qualité de souverain, faut-il le rappeler). Qu’il participe à une réaction politique a-démocratique, a-républicaine, et immorale. Je vais être cru...etc." ??

    C’est triste (et lamentable) de voir si peu de considération humaine. Quelques soient les responsabilités, et même si le mutilé savait que c’était une grenade ; un être humain normal aurait avant tout de la compassion pour cet homme et ses proches dont il ne caressera plus jamais le visage de la même manière (un homme qui de surcroit n’est pas un audieux criminel) ; au lieu de jouer les stratèges (modus operandi du Malin) pour défendre l’indéfendable (pour 300 balles !).

    Surtout lorsqu’il s’agit d’un compatriote, concitoyen, frère de nation...(libre choix pour le terme). Et à plus forte raison lorsqu’on porte un uniforme sensé indiqué qu’on a la charge de la protection et du service, y compris, de cet homme (le mutilé).

    Tout cela devient de plus en plus dégueulasse et immonde...il va en falloir de la noblesse d’âme lorsque viendra le moment du Pardon.


  • Pendant ce temps, nos valeureux députés se mobilisent :

    Ce mardi, « L’ensemble des présidents des groupes politiques de l’Assemblée nationale condamnent unanimement, et avec la plus grande fermeté, les actes de violences, d’intimidations et les dégradations commises à l’encontre des représentants de la Nation", écrivent-ils dans un communiqué commun publié à l’issue de la conférence hebdomadaire des présidents. »

    Hier, le philosophe cathodique Cyril Hanouna a été convié en guest-star à l’Assemblée nationale pour un Grand débat sur les mères de famille isolées. Il y a retrouvé notamment Marlène Schiappa, Mounir Mahjoubi et sa chroniqueuse de « Touche pas à mon poste » Christine Kelly.


  • Sincèrement, je ne sais pas ce qui est le plus choquant, ces propos honteux, ou, l’absence généralisée de propos depuis 5 jours... rien, aucune clarification, aucune déclaration officielle, aucun débat dans les principaux médias, aucun debunk sur le net.... juste les vagues annonces anecdotiques les 2 premiers jours, puis le flux de commentaires abscons habituels.

    D’ailleurs c’est un peu comme la mortalité routière, on en parle vite fait dans les faits divers, mais "in fine, c’est bien fait pour la gueule des accidentés", les lois et le commerce, l’État, les banques et les industriels n’ont rien à voir là-dedans... ben non hein !


  • M. Yves Lefèvre, de son aveu même, a déclaré il n’y a pas si longtemps dans l’émission de M. Fréderic Taddeï " Interdit d’interdire : dérive autoritaire du gouvernement ou pas ? " ne pas avoir forcément les facultés intellectuelles très développées. CQFD.

    Fort Heureusement, il existe encore, dans la police, des hommes tels que M. Alexandre Langlois secrétaire général de Vigi Police (confère : l’excellent entretien sur Youtube, avec un autre média du net, intitulé " Violences policières et Gilets Jaunes ").

    Pax

     

    • Lequel va être recadré, peut-être révoqué par ses autorités : conseil de discipline le 20 février, cf vidéo Isadora Duncan.


    • @Juba

      Effectivement, on verra bien. À la fin de la vidéo, que j’ai cité, M. Langlois déclare ne pas être sûr d’être encore dans la police lorsque son hôte prend rdv avec lui pour un nouvel entretien.

      La vidéo vaut la peine d’être vue, dans la mesure où, M. Langlois soulève beaucoup de sujets et de problématiques. Dans tous les cas, j’espère qu’il sera toujours dans la police et recevra tous les soutiens nécessaires pour qu’il y reste .

      Salutations amicales

      Pax


  • #2144658

    Les syndicats de police, à l’instar de leur homologue du secteur privé, sont infiltrés jusqu’au trognon d’éléments qui ne défendent que leurs propres intérêts. Celui-là, comme les autres qui osent parler au nom du corps qui n’a aucun contrôle sur leur paroles, m’est avis qu’il doit entretenir de très bonne relation avec la racaille qui a pris le contrôle de l’appareil policier. Il devient temps que les policiers fassent le ménage parmi leur hierarchie. Tout cela devient vraiment insupportable.


  • #2144679

    Vivre dans le monde des Bisounours c’est croire que la police est la pour protéger et servir le peuple... Cet état de droit ne sanctionne plus personne et malheureusement on en sera peut être réduits à devoir réappliquer la loi du Talion pendant une bonne centaine d’années pour retrouver la voie de l’empathie et de l’humilité.

    Il faut également remarquer qu’il n’hésite pas à se laisser aller à la grossièreté sur un plateau télé, ce qui laisse un peu présager de l’ambiance dans les commissariats.


  • Le mec fait publiquement l’apologie d’un crime. La licra et le crif et Consort n’exigent pas d’indemnisation. Bizarre tout de même de renoncer ainsi à cette rente contre la liberté d’expression !


Commentaires suivants