Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Mali : la stratégie du chaos pour la main-mise sur l’uranium, le gaz et le pétrole ?

Alors que nous laissions entendre depuis fort longtemps que le conflit qui secoue le Mali depuis de nombreux mois est fortement lié à des odeurs de gaz, de pétrole et plus globalement à ses ressources énergétiques et minières telles l’or et l’uranium, la presse malienne enfonce le clou.

Rappelant les propos prophétiques du Guide de la révolution libyenne, Mouammar Kadhafi – qui avait décidément tout compris – les journalistes maliens subodorent désormais que les tensions qui secouent le pays sont intimement liées à son potentiel.

À l’occasion d’un de ses nombreux déplacements au Mali, Kadhafi avait ainsi déclaré : « Le nord du Mali est très riche en ressources minières. Si vous ne preniez garde, un jour les occidentaux vont venir s’installer définitivement pour exploiter vos richesses… ». Tel pourrait bien être le cas …. Une situation que nous évoquions ici-même au sein de plusieurs articles dédiés à ce sujet. Et qui fut également évoquée lors d’un reportage sur Arte pour le moins éloquent.

Désormais, selon la presse malienne, des sources locales annoncent que l’exploitation de l’uranium de Kidal serait en cours avec la complicité de la la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), laquelle regroupe les groupes armés touaregs et arabes. Certes, le journal L’Aube concède qu’il est « difficile de vérifier l’exactitude de cette information, dans une zone inaccessible aux autorités et autres ressortissants maliens ».

Mais, ajoute le journal, « tout porte à croire que la région de Kidal n’est pas protégée pour rien », les lieux semblant attirer non seulement terroristes et bandits… mais également des puissances étrangères désireuses d’avancer leurs pions… Comme nous l’indiquions ici-même, des « intérêts colossaux seraient en jeu ». Une raison selon le journal de faire de cette localité une véritable « forteresse » ou zone interdite.

« Certains Maliens sont toujours convaincus que la défaite de l’armée face aux rebelles de Kidal, n’était pas un fait du hasard. Les rebelles auraient certainement bénéficié du soutien d’une main invisible, l’appui d’une puissance étrangère » ajoute tout net le journal. « L’on comprend aisément pourquoi l’armée et l’administration maliennes ne sont pas, pour le moment, les bienvenues à Kidal. Il faut les maintenir loin (et très loin) pour écarter tous les soupçons qui peuvent peser sur les complices des rebelles de Kidal, notamment des pays étrangers qui se disent « amis » du Mali » précise enfin L’Aube.

Disant tout haut ce que nous soupçonnions tout bas, le journal affirme également que des actions pourraient être menées « non seulement justifier la présence étrangère au Mali » mais également « empêcher par la même occasion que d’autres partenaires du Mali ne s’intéressent aux ressources minières » du pays. Stratégie particulièrement appréciée des États-Unis, soit dit en passant.

 

 

Lire l’intégralité de l’article sur leblogfinance.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’ai bossé pour une compagnie ex-publique française sur les aquifères transfontaliers. Partout où vous avez des grands bassins sédimentaires en Afrique vous pouvez être sur qu’il y a des forces occidentales obscures qui cherchent à s’accaparer les richesses sous couvert d’humanitaire, ou prêtes à répandre le chaos pour mieux cacher leurs activités...


  • Procédure impériale habituelle ! l’extension dans la région est de en plus franche , mais, à part des armées désarmées autochtones devant faire face à des mercenaires surarmés , les autres pays ou blocs internationaux absents du larçin font mine de ne rien voir ! ( caniches , et mulets du système attendent les miettes ) !


  • Ah bon ! y des malfaisants qui s’intéressent aux richesses de l’Afrique ? Merde ! et personne n’était au courant ? Bande d’antisémites, c’est pour défendre la veuve et l’orphelin crépus et bronzés que les paras Français et Israéliens paradent dans le bon sable chaud du Ténéré et du sahel ou areva et total sont venus planter des marguerites !!!

     

    • Le soutien au Mali se fait d’une part car nous avons des accords de Défense avec ce Pays.
      Ne pas y intervenir aurait eu pour conséquence de nous faire passer pour un Pays qui ne tient parole.
      D’autre part, oui cela participe à un redéploiement de l’influence française au Sahel, qu’elle soit commerciale ou militaire.

      Max, la France utilise l’énergie nucléaire à hauteur de 73 % de sa consommation.
      Ne crois tu pas qu’il est nécessaire de sécuriser nos approvisionnements en matière première ?
      Et de surcroît, de protéger les populations. L’opération Serval et Barkhane est en règle général salutaire.
      N’oublie pas que ces opérations sont soutenus par l’union africaine, la communauté économique des etats d’afrique de l’ouest et de l’onu.
      Pour le cas de Mr Kadhafi, il pointait les occidentaux pour que lui puisse étendre sa zone d’influence au sahara et de facto au sahel notamment de par les touaregs. (Kadhafi a largement sa part de responsabilité dans la deuxième rébellion Touareg).


  • Les "interventions militaires humanitaires" ont presque toujours caché des intérêts sordides .


  • L’OR, c’est 70% des exportations du Mali (Wiki) .


  • #1249974
    le 21/08/2015 par Magnus MARTEL, auteur de Plaidoyer pour l’armée française
    Mali : la stratégie du chaos pour la main-mise de l’uranium, du gaz et du (...)

    Et alors ? Il vaut mieux que ce soit la France, ancienne puissance tutélaire qui exploite ces gisements hautement stratégiques plutôt que les Chinois, l’Algérie FLN, l’Arabie saoudite ou le Qatar. Et mieux vaut la France au Nord Mali plutôt que des fous furieux du djihad !

    Au demeurant, le problème de cette région n’est pas là mais dans le droit légitime des Touaregs à disposer d’une terre qui soit leur.

     

    • Exact, les touareg ont été les grands oubliés du découpage des frontières au début des années 60 .Le gagnant illégitime étant l’ALGERIE , à qui fut octroyé le SAHARA ,avec son gaz et son pétrole, alors que c’est une zone ou les habitants de la cote méditerranéenne ne descendaient jamais, qu’ils n’occupaient pas , ou ils étaient incapables de vivre et qui leur faisait peur ....Et on leur a donné .


    • Bravo belle mentalité d’impérialiste, qu’ils se fassent dépouiller par la France ou les chinois au final c’est pareil pour les maliens, ils se font depouiller. Et merci pour le Sahara et ses richesses on le préfère entre les mains d’un pouvoir algerien corrompu qu’entre vos mains sales. Amicalement.


    • Oui Voronine, mais le problème aussi est que les Noirs Maliens subsahariens ont toujours organisé une ségrégation envers les touaregs.
      Un exemple tout bête, lors de la sécheresse de 2011, lorsque les Touaregs n’eurent que très peu de rentes de leurs élevages, qu’a fait le pouvoir central de Bamako ? Une taxe sur chaque tête de bétail.

      Anonyme, le problème est que malheureusement les Maliens ne disposent pas de la logistique et des hommes formés pour organiser de grands projets de prospection de champs pétrolifères et gazifères. Les gouvernants sont obligés de demander aux firmes privées.
      Ne t’en déplaise en Algérie, une très grande partie des champs de pétrole sont gérés par des entreprises étrangères.

      A voir certain commentaire on se croirait sur le site du NPA


    • Bien pour cela Voronine que sur chaque place de village en Algérie, il devrait s’y trouver une statue de De Gaulle !


    • Défendre les intérêts de la France ou bien défendre (stupidement) les intérêts de certains français ?.

      Le Mali est pillé sinon pourquoi les maliens sont-ils pauvres malgré toutes les richesses que leur pays recèle et finissent pour bon nombre d’entre eux par émigrer ?.

      Faut arrêter de justifier l’injustifiable à la fin.

      Si les français étaient convenablement informés sur ce qu’il en est réellement au Mali (et ailleurs) et qu’on leur demandait s’ils sont d’accord avec les pilleurs ou s’ils préfèrent avoir des échanges plus équitables avec les autres peuples, à votre avis que choisiraient-ils ?. Ils se prononceraient à coup sûr et en majorité pour LA 2EME SOLUTION !.

      L’injustice se paye tôt ou tard et si ce n’est pas sur les injustes ce sera sur leur descendance.

      Certains s’en moquent, moi pas.



    • Le Mali est pillé sinon pourquoi les maliens sont-ils pauvres malgré toutes les richesses que leur pays recèle et finissent pour bon nombre d’entre eux par émigrer ?




      Parce que les Maliens sont incapables de créer de la richesse (des produits à forte valeur ajoutée).
      La richesse d’un pays ne dépend pas de ses ressources naturelles (il y a des pays sans aucune ressource naturelle qui réussissent) mais du niveau de développement intellectuel de sa population. Si on inondait de dollars le Mali, il ne se développerait pas plus cf. les pétro-monarchies de golfe persique.


    • Titus, ceux qui sont pleins aux as, ont-ils besoin d’aller travailler, de se "développer" ?.

      Rendez aux maliens leur part légitime d’or et aller faire ce que bon vous semble ... ailleurs.



    • Titus, ceux qui sont pleins aux as, ont-ils besoin d’aller travailler, de se "développer" ?.




      On raisonne à l’échelle d’un pays, pas d’individus. Mais la richesse vient de la capacité d’un pays à se développer, ça ne tombe pas du ciel.

      C’est le Mali qui vend son or, pas les Occidentaux qui viennent se servir !


    • Totote, malgré ton affirmation que j’adopterai une posture "stupide", j’aimerai te démontrer que tu fais fausse route.
      L’intérêt de certain français dis tu ? On va faire un peu de pédagogie.
      Tu n’es pas sans ignorer que l’électricité français est composé a presque 75% d’énergie nucléaire.
      Pour produire de l’électricité avec une centrale nucléaire il faut bien évidemment de l’uranium, n’est ce pas ?
      La France comme toute Nation cherche à sécuriser ses approvisionnements en énergie pour produire de l’électricité, élément vitale d’une société moderne (par exemple, faire fonctionner les usines mais aussi pour que tu puisses allumer ton ordinateur et écrire des commentaires transpirant de bien bien-pensance ;) )
      Le fait que toi même tu profites de cette chance que d’être relié à un réseau électrique et le confort qui en découle ne te convainc pas de croire que cette sécurisation des approvisionnements profite à la France et non pas forcément "certains français". ( Pas la peine de me citer tel ou tel revenu de pdg d’areva, ceux ci sont infinitésimalement minime par rapport au pib français)

      Pour la question que tu te poses "pourquoi les maliens sont ils si pauvres ?", j’y ai répondu (en partie) dans un commentaire précédent de cet article.

      Bien à toi


    • Titus, Jeff, vos arguments sont sans surprise, logiques, bien calibrés (du coup, la bien-pensance, c’est vous mais pas moi) mais sont loin d’être convaincants.
      Il y a des relations de cause à effets qui sont totalement absentes de vos raisonnements.


    • Totote, sommes nous ici pour juger qui est dans la bien pensance de ceux qui n’y sont pas ?
      Si tu le veux je suis bien pensant, si ce la fait du bien à ton appareil cognitif de se complaire dans toutes ses logiques binaires (Bien pensant / "Résistant", Charlie / Pas Charlie, moi j’ai la vérité vraie vous vous êtes manipulés dans le mensonge...)
      Toujours cette vision binaire facile du point de vue cognitif mais dont la réalité fait vite voler en éclat ce shéma si simpliste.
      Il y a de nombreux "phénomènes de cause à effet" qui seraient long de détailler en commentaire (ex ; Soutien à des dictateurs africains, temps qui a déja changé aux vues de la posture de Hollande notamment par rapport à Ali Bongo Odimba entre autre).
      Mais il ne faut point non plus rentrer dans une logique simpliste de l’homme africain est une victime parce qu’il y a un méchant blanc qui lui pille ses richesses. Je pense qu’il faut un minimum réfléchir, sortir de son salon et de son ordi et de regarder le monde tel qu’il est.


    • Merci Jeff pour vos conseils dont l’intention est louable. Mais je suis aussi africaine et dire cela, c’est dire que je vous connais, je vous écoute, je vous comprend mais en est-il de même de votre part ?.

      Pour ce qui est de ce traître mot de victimisation qu’on jette aux Africains à tout bout de champ (comment faites-vous pour faire comprendre à votre patron qu’il pousse un peu trop loin le bouchon ?), sachez que je ne me sens pas du tout victime. Mieux que ça : je me crois supérieure à l’occidental lambda.


    • Si ce n’est indiscret, quel est votre pays ?
      L’Afrique me passionne, non seulement parce que je suis français, ancien militaire, mais aussi car je demeure actif dans des asso internationales ( OIF, Forum mondial de la Langue Française...) afin de de nous développer mutuellement car nous avons bien réellement des intérêts communs (commerciaux, culturelles, militaires..).
      C’est pour cela qu’il est important de se forger un réel opinion sur le sujet et ne pas tomber dans les raccourcis faciles si fréquent sur ce genre de site, tel que françafrique, France gendarme de l’Afrique (elle y était jusqu’à la chute de l’urss mais les choses changent très vite, pendant que vous vous focalisez sur les soi disants faits néo coloniaux français, les russes, les chinois et les ricains en profite et sont à mille lieux de s’engourdir de tels bêtises).

      Pour ton sentiment de "supériorité" par rapport à d’autres, je pense que tu peux être (après je ne te connais pas plus en détail) d’une plus grande valeur morale et intellectuelle que certains de mes compatriotes, mais je doute fort que ces attributs puisse te donner une quelconque supériorité.

      Cordialement


    • Je vous répond mais ce ne sera pas la réponse que vous attendez. Tant pis. Après tout, il n’y a que vous et la modération d’E & R qui la lirez.

      La supériorité dont je parle est celle qui s’efforce d’avoir un regard totalisant sur un sujet. On démarre sa réflexion d’"en haut" et on y revient toujours (partir du général pour aller vers le particulier et vice-versa). A titre personnel, cet exercice permet de savoir où on se trouve et d’où on parle lorsque l’on veut partager certaines choses avec les autres.

      On peut aussi renverser la figure en alignant plusieurs particuliers comme dans le sujet qui nous occupe - une dualité/opposition entre un regard africain et un regard occidental - pour remonter vers leur complémentarité puis leur unité. (j’en profite pour dire que cette configuration montre comment se présente "la gestion des contraires" dont parle Pierre Hillard).

      J’ai dessiné là l’étoile de David (ou "Sceau de Salomon), symbole universel (qui appartient à tout le monde, contrairement à ce que l’on croit aujourd’hui).

      Bien à vous Jeff.



    • Ne t’en déplaise en Algérie, une très grande partie des champs de pétrole sont gérés par des entreprises étrangères.




      Faux ,la sonatrach première compagnie algérienne et africaine gère l’amont et l’aval de l’industrie pétrolière , même si l’Algérie ouvre son marché aux grandes compagnies pétrolières mondiales , cela se fait avec la règle 51/49 donc la sonatrach est majoritaire partout


  • Vous voulez savoir pourquoi les maliens n’ont pas accès aux zones de Kidal ?
    La Coordination des Mouvements de L’Azawad, qui fédère la plupart des groupements Touareg refusent catégoriquement que des troupes maliennes et a fortiori l’administration malienne pénètrent leurs terres, et oui une crise telle que celle du Mali ne se règle pas en 2ans.
    Ce sont principalement des troupes tchadiennes, nigérianes et françaises qui s’y trouvent dans l’attente d’une normalisation de relations "touarego-maliennes".
    Les français attendent forcément qu’une clémence soit faite à leurs entreprises mais rien n’est sûr (ce sont les chinois qui exploite le pétrole au Tchad et non les français).
    La défaite militaire malienne s’explique par un afflux d’armes et de logistique pillé dans les entrepots de Lybie mais aussi par un manque de volonté de combattre de l’armée malienne, mais c’est tellement plus facile de se dire que cela vient d’une "main étrangère"..
    ER relaie un article qui avoue lui même que ses sources ne sont pas sûrs. Après ça ose critiquer le peu de sériosité journalistique des "journalopes". Bravo
    Avec son "tout porte à croire", tout porte à croire surtout que les Maliens subsahariens n’assument pas d’avoir provoqué, par leur ségregation envers les peuplades du nord, la crise au Mali.
    J’invite tous les lecteurs d’ER, à lire un ouvrage synthétique sur le sujet :
    "Opération Serval au Mali : l’intervention française décryptée" sous la direction de Thomas Flichy. Un ouvrage très intéressant et un peu plus sérieux que ce genre d’article.
    ER choisit quoi comme ligne géopolitique au juste ? Elle choisit l’intérêt français ? ou le lynchage type gauchiste bêbête d’une belle initiative française, africaine (Union Africaine, CEDEAO) et onusienne ?
    (ayant plusieurs fois essuyé des refus de publication de mes commentaires sur ce site, on verra si ce commentaire sera accepté par le filtre des "grands défenseurs de la liberté d’expression.)
    A bon entendeur salut


  • Je comprend mieux l’implication de la France "sionisée" dans cette région du monde.
    Ils y sont pour protéger les peuples de la barbarie c’est ça ? lol !