Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Manifestations du 17 novembre contre la hausse du carburant : l’État accusé "d’éteindre la révolte populaire"

Des internautes crient à la « censure » et au « complot » après la disparition d’événements Facebook consacrés au blocage du samedi 17 novembre 2018. Ce qu’il s’est vraiment passé.

 

La grogne monte autour de la hausse du prix des carburants en France… et des manifestations intitulées « Blocage national contre la hausse du prix des carburants » pullulent dans tout l’hexagone, avec une date en tête : le samedi 17 novembre 2018. Une pétition pour la baisse des prix des carburants a d’ailleurs franchi le cap des 500 000 signatures lundi 29 octobre.

Jour après jour depuis une semaine environ, des événements Facebook fleurissent partout en France (plus de 200 000 personnes sont notamment intéressées à Paris), mais certains d’entre eux ont disparu des radars sans crier gare. Il n’en fallait pas moins pour raviver… la théorie du complot. Sur les réseaux sociaux, Facebook et l’État se voient pèle-mêle accusés de censure et de « complotisme » par des internautes, notamment à Toulouse.

 

 

Événements disparus à Toulouse, Rodez, La Rochelle

Depuis la parution d’un article sur Actu Toulouse mercredi 24 octobre annonçant une manifestation à Toulouse samedi 17 novembre, deux événements Facebook consacrés à ce blocage dans la Ville rose (qui comptaient des milliers de personnes intéressées ou inscrites), ont successivement disparu : le premier dès mercredi, qui comptait plus de 11 000 personnes intéressées (et 16 000 quelques heures juste avant sa disparition), et le second jeudi 25 qui en affichait plusieurs milliers. Administrateur de ce deuxième événement supprimé à Toulouse, ‎Thomas Leroyer‎ témoigne :

« Facebook a envoyé un message au créateur de l’événement, indiquant que celui-ci avait été signalé par plusieurs utilisateurs, et qu’il était en cours de vérification. Il a été supprimé dans la foulée, même pas une heure après. »

Dans le même temps, d’autres événements ont disparu de Facebook, notamment à Rodez (Aveyron), comme l’expliquaient nos confrères de Centre Presse. Ou encore à La Rochelle (Charente-Maritime), comme l’indiquait France Bleu La Rochelle. Des événements où étaient là-aussi inscrits ou intéressés des milliers d’internautes, qui se posent des questions quant à ces disparitions soudaines… Et sur la toile, certains font état de velléités de Facebook, de l’État, voire des deux, pour « éteindre la révolte populaire ». Alors, qui supprime ces événements ? Et pourquoi ?

Lire la suite de l’article sur actu.fr

Les raisons de la colère, voir sur E&R :

Réfléchir à un autre modèle social avec Kontre Kulture :

 






Alerter

78 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Il n’y a pas que sur Facebook, sur OVS (On Va Sortir) aussi, à ce qu’il paraît.

     

    Répondre à ce message

  • En attendant "ça tourne" ... tout le monde se plaint, mais il y a peu de signes d’austérité.
    On continue à voir des SUV,des voitures récentes, des 2 roues "puissants", et tout le bazar dans les rues.
    Les supermarchés et épiceries n’ont pas l’air de souffrir non plus.

    Je parle là de la classe moyenne (+), mais à priori c’est elle qui se plaint. Les pauvres ont depuis longtemps intégré qu’ils n’étaient pas là pour s’enrichir ni acquérir.
    Si on prend le temps d’y réfléchir, pourquoi quelqu’un de par sa simple activité normale et conventionnelle devrait lui aussi accumuler ?

     

    Répondre à ce message

  • un mouvement apparu ex nihilo, pour canaliser ce que certains nomment "la revolte populaire" par une action dont la date coïncide avec un samedi, déjà cela appel à la réflexion
    exciter, calmer canaliser, bref rien de neuf
    le 17 j’écouterai entre autre, F Cousin, M Drac, et L Cerise , et je ne "consommerai" pas les 3 litres d’essence nécessaires à cette manifestation, afin de ne pas devoir m’acquitter des 80% de taxes qui y sont associées
    ainsi le 17 au soir je serai un peu moins con et un tout petit peu plus riche ( 4.5 e tout de même ) c’est toujours mieux que l’inverse
    ne seront vraiment crédibles ceux qui appelleront les Français a rester chez eux, les 19/20/21/22 Novembre etc etc ... faut pas rêver

     

    Répondre à ce message

  • #2073793

    Pourquoi pas un mouvement et pas une "manifestation", ce n’en sera pas une.
    Il est vrai que la plupart des personnes qui bougeront ont dû voter pour Macron mais, en attendant, la hausse de carburant est très importante et il est bien de le contester.
    J’en ai un peu assez de lire que les retraités ont voté pour Macron et qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent mais vous le subissez également vous qui n’êtes pas retraités vous avez peut-être voté pour Macron.
    Les retraités que je connais n’ont pas voté pour lui mais j’apprends petit à petit que des personnes que je connais et qui sont en activité ont voté pour lui.
    Macron a été élu, il y a du monde pour l’élire, point barre.
    Maintenant on accepte de se laisser berner et envahir, endormir ou on sort de notre léthargie bien installée pour commencer à dire non à ce que l’on nous propose.
    Les gens ont peur de quoi, que l’on vienne les voler chez eux ? Ils ont été tant abêtis.

     

    Répondre à ce message

  • Mettons déjà le gilet jaune dans la voiture, bien en évidence et faisons en sorte qu’ un maximum de gens comprennent et se rallient au mouvement. Cela nous permettra de nous reconnaitre et de dialoguer. Il reste 17 jours avant la manif donc c’est jouable.
    Lorsque nous payons, le loyer, l’électricité, le gaz, l’eau ; il ne nous reste plus de quoi manger. C’est plus possible !

     

    Répondre à ce message

  • " l’état accusé d’éteindre la révolte ", l’état oeuvre uniquement dans ce but, c’est sa fonction première sinon à quoi serviraient toutes SES interdictions .

     

    Répondre à ce message

  • #2073993

    Que de critiques dans les commentaires ! Et ensuite, vous viendrez déplorer le manque de solidarité et d’entre aide entre les français...

    Regardez-vous donc un peu, remplis d’orgueil et de sarcasmes, d’ironie et de moqueries, vous êtes les premiers responsables de la dislocation du peuple français en ne ratant jamais une occasion de tirer sur votre semblable !

    Mettez la cause nationale avant votre orgueil, votre intelligence réelle ou votre volonté de paraitre plus intelligent et meilleur analyste que les autres, et soutenez les simplement et humblement. Et soutenez ensuite chacune de leur prise de conscience, chacune de leur revendication, chacune de leur colère...

    Bien sûr, dans toutes ces manifestations, pouvoir politique, organisations étatiques et syndicats récupèrent et instrumentalisent la colère du peuple, mais ce n’est pas une raison pour laisser tomber les nôtres, et pour montrer que nous ne sommes pas dupes, il suffit de prononcer cette simple phrase : je ne soutiens pas, dans cette manifestation, le pouvoir politique et les syndicats, qui instrumentalisent toujours la colère du peuple, non, c’est le peuple français seul que je soutiens.

     

    Répondre à ce message

    • Eh bien j’y serai. Souvenez-vous du "jour de colère" même Alain Soral y était ! Certes rien n’avait bougé mais le fait que normalement pour le 17 novembre il n’y aura pas de syndicats et politicards, c’est déjà ça, même s’ils gravitent autour.
      C’est bien beau l’achat des livres et autres conférences mais il faut aussi se bouger le c_l, point barre.

       
  • J’ai rien contre les manifs mais les blocages ne servent pas à grand chose et fond chier 90% des gens. Faut attaquer au porte monnaie de l’état. A mon avis ne plus prendre l’autoroute (ou même une fois sur deux) et arrêtez de fumer ferait plus chier le gouvernement que bloquer la France quelques jours. Souvenez-vous Juppé en 1995, blocage total de la France, une petite reculade, et puis quoi ? Pas grand chose.
    Donc un mouvement de fond qui pourrait grandir et ferait que de plus en plus de gens boycotteraient les autoroutes serait à mon avis plus fort. Vous imaginez des autoroutes désertes en France, l’image que cela rendrait à l’international ! Alors c’est clair que c’est moins facile à organiser que de tout bloquer... Mais le blocage sera toujours montré du doigt comme l’outil de ceux qui sont ultra minoritaire. Ce qu’il faut c’est une idée que la grande majorité des Français pourraient facilement mettre ne oeuvre, qui se voit, et qui ne ferait chier que le gouvernement.

     

    Répondre à ce message

  • Arrêter de payer ses impôts et taxes serait beaucoup plus efficace que manifestations et pétitions qui n’ont jamais rien changé. Mais ça demande plus de courage.

     

    Répondre à ce message

  • Le censure FB n’a pas lieu en France, elle a été délocalisée en Pologne :)
    Cela dit rien ne prouve que ces événements soient réellement censurés. Si ça se trouve le auteurs abusent d’une stratégie de com’ bien connue pour attiser du feu.
    Qui sait ? Quelqu’un dans un bureau à Gdansk ou Varsovie serait-il prêt à nous répondre ?
    Merci.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents