Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

55% des Français ont peur de la pauvreté

Donc du libéralisme de Macron

Selon notre sondage 55% des Français se sentent plus menacés qu’avant de tomber dans la pauvreté, parmi eux 43% des cadres, mais seulement 28% des sympathisants LREM. Que nous apprend ce sondage sur le niveau d’angoisse dans la société, et sur cette exception des LREM ?

 

Christophe Boutin [1] : Un taux de personnes craignant de tomber dans la pauvreté qui, très logiquement, est, de toutes les catégories socio-professionnelles interrogées, le plus faible chez les cadres : on monte à 62% chez les ouvriers, à 69% chez les employés et à 57% chez les professions intermédiaires.
Un résultat logique en tenant compte du fait que, si les cadres craignent de perdre du pouvoir d’achat lors d’une crise, ce serait, ils l’espèrent, sans descendre au seuil de pauvreté.

L’autre chiffre important est donc que plus d’un Français sur deux se sent directement menacé, avec, vous le signalez, d’importants écarts entre les différentes catégories. Par tranche d’âge, ce sont sans surprise les retraités qui sont le moins inquiet (37%), mais si ce sont les 35-49 ans qui le sont le plus (63%), les moins de 35 ans sont eux aussi inquiets à 58%. En fait, ce sont donc les retraités, avec leur score particulièrement bas, qui amènent ce résultat de 55% pour l’ensemble des Français, alors que les Français qui travaillent seraient plus proches d’une moyenne de 60%. Une crainte également partagée d’ailleurs entre salariés des secteurs privé (60%) et public (58%), avec, bien sûr, un pic de crainte chez les chômeurs (82%).

Quant aux autres éléments, il faut noter que, seuls sont vraiment confiants, puisque 35% seulement se disent inquiets, les titulaires d’un 2e cycle (M2, bac plus 5) ou 3e cycle (doctorat, bac plus 8) du supérieur. Pour tous les autres niveaux d’éducation, y compris pour les titulaires d’un premier cycle du supérieur (Licence, bac plus 3), on dépasse les 50% d’inquiets. Dernier élément, il n’y a qu’en région parisienne qu’une minorité (44%) est inquiète, partout ailleurs il s’agit d’une majorité, mais si l’on affinait, on trouverait sans doute une minorité de craintifs dans les métropoles régionales.

Lire l’article entier sur atlantico.fr

Notes

[1] Christophe Boutin est un politologue français et professeur de droit public à l’université de Caen-Normandie, il a notamment publié Les grand discours du XXe siècle (Flammarion 2009) et co-dirigé Le dictionnaire du conservatisme (Cerf 2017).

Abandonné par l’élite, le peuple prend soin de lui-même,
lire sur Kontre Kulture

 

Pauvreté et aide sociale en France, sur E&R :

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2003433
    Le 12 juillet à 12:01 par Chuchemimb
    55% des Français ont peur de la pauvreté

    Les Français...Ça aime la sodomie, mais ça se plaint d’avoir des hemorroïdes.

     

    Répondre à ce message

    • #2003708
      Le 12 juillet à 23:37 par Georges 4bitbol
      55% des Français ont peur de la pauvreté

      Il faut arrêter avec les Fronçais : toute l’Europe de l’ouest , terres prospères et de riches cultures, est ciblée par la volonté destructrice de la maffia mondialiste.
      Les Fronçais subissent, comme beaucoup d’autres.

       
    • #2004000
      Le 13 juillet à 17:26 par lincredule2
      55% des Français ont peur de la pauvreté

      C’est un peu et même beaucoup imagé, mais tout y est dit !

      55% de Français qui ont peur de la pauvreté signifie que les 45% restant le sont déjà.

      Si le sens de pauvre inclut l’esprit, on ne doit pas être loin de 99% !

       
  • #2003435
    Le 12 juillet à 12:22 par spootnik
    55% des Français ont peur de la pauvreté

    président télévangéliste au service des Loges qui fait sa pub pour brader la France aux plus offrants et aux ennemis de l’intérieur ! et qui s’invente des ennemis de l’extérieur préfabriqués de toute pièce comme Poutine par exemple .

     

    Répondre à ce message

  • #2003454
    Le 12 juillet à 13:02 par kantor
    55% des Français ont peur de la pauvreté

    Beaucoup de Français ne le savent pas encore, et ne l’imagine même pas, mais la plus part d’entre nous au moment du départ à la retraite et peut être même avant, en cas de perte d’emploi, basculeront dans la pauvreté...

     

    Répondre à ce message

  • #2003474
    Le 12 juillet à 13:51 par anonyme
    55% des Français ont peur de la pauvreté

    ça nous apprend ce qu’on savait déjà que ceux qui ont voté LREM sont des cons mougeons qui ne réfléchissent pas, se laissent porter par l’instant présent ("ici et maintenant" comme c’est la mode de dire) et croient tout ce que leur dit la télé.

     

    Répondre à ce message

  • #2003485
    Le 12 juillet à 14:09 par Picsou rends moi mes sous
    55% des Français ont peur de la pauvreté

    le roi et empereur lunatique et bipolaire Néron/Caligula alias Jupiter 1er à fait son procès d’intention contre les Français pauvres en les culpabilisant avec la verve qu’on lui connait de rendre plus riches , les riches ! cause principale de leur appauvrissement mental , physique et pécunier ! sa plaidoirie pour les riches contre les pauvres s’est déroulé à la cour du Roi Soleil Louis XIV ! preuve de sa modestie légendaire envers les très riches au royaume des pauvres .

     

    Répondre à ce message

  • #2003500
    Le 12 juillet à 14:40 par Pluto Dingo
    55% des Français ont peur de la pauvreté

    Mc Ron c’est l’oncle Picsou pour les pauvres et Robin des bois pour les riches

     

    Répondre à ce message

  • #2003554
    Le 12 juillet à 17:10 par Jean-pak pak
    55% des Français ont peur de la pauvreté

    La richesse est mère de tous les vices. L’apaisement source de relâchement.

    que les français apprennent la pauvreté davantage et vous verrez de quoi ils sont vraiment capables. L’ascétisme était une vertu très ancrée dans la culture indienne, puis les anglais et les américains sont passés par là... du coup l’inde est la 6e puissance mondiale. rires.

     

    Répondre à ce message

  • #2003917
    Le 13 juillet à 14:27 par Chatov
    55% des Français ont peur de la pauvreté

    Compte tenu de l’horreur du sujet du thème,je n’ai rien trouvé de mieux à dire que les réflexions du génial Étienne de la Boetie extraites de son chef-d’œuvre : "Discours de la servitude volontaire ".
    Les réflexions du philosophe :
    Ce vice horrible, de voir un nombre infini d’hommes, non seulement obéir, mais servir, non pas être gouvernés, mais être tyrannisés, n’ayant ni biens, ni parents, ni enfants, ni leur vie même qui soient à eux ? De les voir souffrir les rapines, les paillardises, les cruautés, non d’une armée, non d’un camp barbare contre lesquels chacun devrait défendre son sang et sa vie, mais d’un seul ! Non d’un Hercule ou d’un Samson, mais d’un hommelet souvent le plus lâche, le plus efféminé de la nation, qui n’a jamais flairé la poudre des batailles ni guère foulé le sable des tournois, qui n’est pas seulement inapte à commander aux hommes, mais encore à satisfaire la moindre femmelette.
    À vrai dire, il est bien inutile de se demander si la liberté est naturelle, puisqu’on ne peut tenir aucun être en servitude sans lui faire tort : il n’y a rien au monde de plus contraire à la nature, toute raisonnable, que l’injustice. La liberté est donc naturelle ; c’est pourquoi, à mon avis, nous ne sommes pas seulement nés avec elle, mais aussi avec la passion de la défendre.
    Et s’il s’en trouve par hasard qui en doutent encore — abâtardis au point de ne pas reconnaître leurs dons ni leurs passions natives -, il faut que je leur fasse l’honneur qu’ils méritent et que je hisse, pour ainsi dire, les bêtes brutes en chaire, pour leur enseigner leur nature et leur condition. Les bêtes, Dieu me soit en aide, si les hommes veulent bien les entendre, leur crient : « Vive la liberté ! » Plusieurs d’entre elles meurent aussitôt prises. Tel le poisson qui perd la vie sitôt tiré de l’eau, elles se laissent mourir pour ne point survivre à leur liberté naturelle. Si les animaux avaient entre eux des prééminences, ils feraient de cette liberté leur noblesse.
    Il y a trois sortes de tyrans. ( À suivre )

     

    Répondre à ce message

  • #2003920
    Le 13 juillet à 14:30 par Chatov
    55% des Français ont peur de la pauvreté

    ( Suite et fin )
    Il y a trois sortes de tyrans.
    Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. Pour dire vrai, je vois bien entre ces tyrans quelques différences, mais de choix, je n’en vois pas : car s’ils arrivent au trône par des moyens divers, leur manière de règne est toujours à peu près la même. Ceux qui sont élus par le peuple le traitent comme un taureau à dompter, les conquérants comme leur proie, les successeurs comme un troupeau d’esclaves qui leur appartient par nature.
    On ne regrette jamais ce qu’on n’a jamais-eu. Le chagrin ne vient qu’après le plaisir et toujours, à la connaissance du malheur, se joint le souvenir de quelque joie passée. La nature de l’homme est d’être libre et de vouloir l’être, mais il prend facilement un autre pli lorsque l’éducation le lui donne.
    Disons donc que, si toutes choses deviennent naturelles à l’homme lorsqu’il s’y habitue, seul reste dans sa nature celui qui ne désire que les choses simples et non altérées. Ainsi la première raison de la servitude volontaire, c’est l’habitude. Voilà ce qui arrive aux plus braves chevaux qui d’abord mordent leur frein, et après s’en jouent, qui, regimbant naguère sous la selle, se présentent maintenant d’eux-mêmes sous le harnais et, tout fiers, se rengorgent sous l’armure.
    Il est certain qu’avec la liberté on perd aussitôt la vaillance. Les gens soumis n’ont ni ardeur ni pugnacité au combat. Ils y vont comme ligotés et tout engourdis, s’acquittant avec peine d’une obligation. Ils ne sentent pas bouillir dans leur coeur l’ardeur de la liberté qui fait mépriser le péril et donne envie de gagner, par une belle mort auprès de ses compagnons, l’honneur et la gloire. Chez les hommes libres au contraire, c’est à l’envi, à qui mieux mieux, chacun pour tous et chacun pour soi : ils savent qu’ils recueilleront une part égale au mal de la défaite ou au bien de la victoire. Mais les gens soumis, dépourvus de courage et de vivacité, ont le coeur bas et mou et sont incapables de toute grande action. Les tyrans le savent bien. Aussi font-ils tout leur possible pour mieux les avachir. (Fin )

     

    Répondre à ce message

  • #2003943
    Le 13 juillet à 15:05 par laurent
    55% des Français ont peur de la pauvreté

    pas grave hein , il y a le foot !

     

    Répondre à ce message

    • #2004049
      Le 13 juillet à 19:14 par calendula
      55% des Français ont peur de la pauvreté

      Ah oui le foot ! c’est la cerise sur le gâteau.

      On le sait déjà que la France a gagné la coupe du monde 2018, même pas besoin de regarder le match.

      macron mise sur çà pour faire accélérer le métissage et faire accepter sans sourciller les arrivages de migrants, vu qu’il y a "le plein emploi" en France...

       
Afficher les commentaires précédents