Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marlène Schiappa à Cyril Hanouna : "On m’a déjà traitée de sale juive"

Marlène Schiappa, secrétaire d’État au sempiternel truc femmes/hommes, est la femme de toutes les souffrances, la sainte patronne de la multisouffrance : chez le multimillionnaire Hanouna, dans Balance ton post !, le jeudi 6 février 2020, elle a révélé trois moments tragiques de son existence. La voix vibrante, les mains tremblantes, elle va dire sa révolte contre la bêtise humaine. Séquence émossion !

« Un peu comme Cyril parce que j’ai vu que les recherches que font les gens sur Internet, moi quand j’ai été élue au gouvernement, beaucoup de gens ont tapé “Marlène Schiappa origines”. Ils se sont dit “qu’est-ce que c’est que cette fille, elle a des cheveux un peu frisés, elle a une tête comme ça”, certains ont dit que j’avais “la peau mate”, j’ai un nom en “Sch”, alors il y a aussi des gens qui tapent “Marlène Schiappa juive”, je ne sais pas ce que ça peut leur apporter de savoir si je suis juive ou pas, et les origines etc..
Et moi j’ai très souvent été traitée de “sale juive”, parce que les gens, avec ma tête, pensent que je suis juive [Cela sous-entend des choses ignobles, du morphoracisme, le pire d’entre tous !, NDLR], j’ai aussi été traitée de “sale Arabe” quand j’étais plus jeune, j’avais les cheveux plus frisés, plus foncés, et il m’est souvent arrivé qu’on me traite dans la rue, dans des croisements etc, de “sale Arabe”.
J’ai une famille assez métissée avec beaucoup d’origines différentes, et donc ça peut générer aussi un certain nombre de commentaires, notamment des voisins à une époque, dans l’endroit où j’habitais on disait “les gens qui défilent chez vous, ils sont un peu... voilà, ils ont des casquettes, ils sont euh...” Et c’était une manière de dire “vous avez des amis noirs, métisses, de la famille maghrébine”, et donc ça provoquait, ça provoquait quelque chose chez ces gens. »

 

Marlène se sent aussi un peu noire :

« Ce que j’observe, c’est que quand on est une femme, on est encore plus victime du racisme. Il y a une étude qui est parue aux États-Unis qui montre que les personnes qui se font le plus insulter et menacer sur les réseaux sociaux, ce sont les femmes noires. Quand on est une femme noire, chaque minute, chaque seconde, sur Twitter, on reçoit une insulte, parce qu’on est une femme, et parce qu’on est noire, ce sont des discriminations croisées. Et là dans ce que vous racontez y a un acte de délinquance, y a une agression verbale. »

Après les Noirs, les juifs et les Arabes, Marlène-la-multisouffrée s’adresse à une dame de couleur blanche (aujourd’hui faut préciser sinon on ne comprend plus rien) qui explique que des racailles l’ont agressée elle et sa fille en les traitant de « sales putes » et de « sale Blanches » :

 

 

On voit qu’il ne manque plus à Schiappa, en campagne de ratissage communautaire pour son patron, que de se faire traiter de « sale Blanche » (blancophobie), « sale Française » (francophobie), « sale secrétaire d’État » (secrétairedétatphobie) ou « sale femme » (femmophobie), voire sale grande (grandophobie) ou « sale grosse » (grossophobie) pour cocher toutes les cases victimo-communautaires et le tour sera joué : elle sera la représentante ultime de toutes les victimisations et pourra actionner le bandit manchot du jackpot antiraciste qui fait couler votes et subventions comme le lait et le miel au paradis.

Venir sur le plateau de Cyril Hanouna, qui est lui aussi capable de racisme, vous allez le voir plus bas, et donner à manger à tous les racisés, est un exercice qui peut éventuellement rapporter trois voix dans les communautés concernées, mais un exercice qui fait plus sûrement encore éclater la société française en clans de couleurs. Une jolie démonstration d’anti-républicanisme de la part du sous-ministre des égalités patati patata qui n’en est plus à une contradiction près.

De Cyril et son « Arabe de service », aux Balkany avec leur « Grain de riz » de service, on peut se demander d’où vient le racisme premier, le racisme d’en haut qui ruisselle désormais dans toute notre société...

 

 

Mais se poser la question, c’est déjà y répondre.

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

98 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Il me déplait que les femmes pleurent si abondamment. Elles sont victimes de quoi ? De leur ignorance qui les rend aveugles, de leur oisiveté qui les livre à l’ennui, de leur faiblesse qui les retient captives, de leur frivolité qui leur fait accepter toutes les humiliations pour une parure, de cette petitesse d’esprit surtout, qui borne leur activité aux intrigues galantes et aux tracas domestiques.
    Pleurez moins, mes chères contemporaines, la vertu ne se nourrit point de larmes, quittez ces gestes, ces attitudes et ces accents de suppliantes, redressez-vous et marchez, marchez d’un pas ferme vers la Vérité, osez, une fois, la regarder en face, et vous aurez honte de vos gémissements, vous comprendrez que la Nature ne veut point de votre immolation stérile, mais qu’elle convie tous ses enfants à une libre expansion de la vie. Prenez votre part de la science, un peu amère et du travail compliqué de ce siècle, la société qui se transforme a besoin de votre concours.
    Méditez, pensez, agissez et bientôt le temps vous manquera pour plaindre vos maux chimériques et accuser les prétendues injustices du sort, qui ne sont autres que les justes châtiments de vos ignorances volontaires.

     

    Répondre à ce message

  • J’en reviens à Mila...qui donc l’a traitée de pute, sale française et sale gouine ? Des français pur souche bien sûr !

     

    Répondre à ce message

  • Mais ... regretterait-elle de ne pas faire partie de la communauté qui n’existe pas ?

     

    Répondre à ce message

  • Divisez divisez divisez afin de mieux faire régner les puissances des médias et des rothschilds sur le peuple goyim divisé par leurs suppôts !
    Français, reconcilie toi avec toi même et aime ton prochain !

     

    Répondre à ce message

  • #2384494

    et de grosse conne, on l’a déjà traitée ? C’est formidable dans ce pays, de se dire victime du racisme et arriver Ministre !
    Balade toi un peu en banlieue, seule, et tu verras qu’avec ta dégaine et ta tête, tu te feras traiter de pute !
    Je veux bien être insulté et traiter de sale nègre et avoir ton poste !

     

    Répondre à ce message

  • #2384617
    Le 9 février à 16:36 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Marlène Schiappa à Cyril Hanouna : "On m’a déjà traitée de sale (...)

    cette multi-victimisation
    n’est rien d’autre qu’une infantilisation, une déresponsabilisation de l’individu

    aucun honneur, au contraire de la lâcheté,
    c’est très contre-productif par rapport à ce que ça prétend

    la grande broyeuse des êtres humains a probablement besoin de ce genre de dindes
    sinon, pourquoi aurait-elle un poste rémunéré (salut, Mathias !) dans l’État ?

    de toutes façons, c’est simple :
    Schiappa chez Hanouna
    double ration
    miam-miam

     

    Répondre à ce message

  • #2384625
    Le 9 février à 16:55 par Un Français autochtone
    Marlène Schiappa à Cyril Hanouna : "On m’a déjà traitée de sale (...)

    ER, en tant que média alternatif, pourrait-il produire une émission-débat alternative à celle proposée par Hanouna, sur ce sujet alternatif : Israël, (l’Etat, son peuple, dont sa diaspora) les Juifs, sont-ils racistes ? Question si intéressante, de première importance, cruciale même. Ce serait super que vous fassiez une telle émission sur cette question et ce sujet tabous. Merci de votre attention.

     

    Répondre à ce message

  • Marlène Schiappa a le droit de se poser en victime, car elle est pure, contrairement à l’infâme écrivaine Marie Minelli qui, dans le navet littéraire "Sexe, mensonges et banlieues chaudes", page 60, se moque sans vergogne du Français de souche, catholique et patriote :
    "Après deux mouvements, il sort, grogne : "Vive la... ah... Vive la France !" Et jouit sur mon ventre. Amaury, en plus d’avoir des troubles de l’érection, un élan patriotique lié à l’éjaculation, et du mal avec l’intimité, a une phobie étrange : il ne peut pas jouir en moi."

     

    Répondre à ce message

  • #2385073

    Elle a du se faire arracher les poils du cul pour raconter une ânerie pareil.

     

    Répondre à ce message

  • "Et moi j’ai très souvent été traitée de “sale juive”, parce que les gens, avec ma tête, pensent que je suis juive [Cela sous-entend des choses ignobles, du morphoracisme, le pire d’entre tous !, NDLR],"

    Et pourtant les gens font du morphoracisme sans le savoir dès qu’ils voient une tête à la télé parce qu’ils savent qu’il n’y a pas que le nom et la religion qui compte. On peut-être chinois et protestant (oui ça existe), juif et catholique (ça existe aussi), etc...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents