Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Maroc : les autorités détruisent un mémorial de la Shoah

La plaine steppique du Haouz, au Maroc, la puissante muraille du Haut Atlas au sud, la très renommée ville impériale de Marrakech, avec la Koutoubia et la place Jemaa el-Fna, haute en couleurs. Et entre les deux, une pauvre commune sans centre urbain, que personne hors de la région (et encore !) ne connaissait jusqu’à présent : Aït Faska. Typique du Maroc rural. Rien de bien particulier pour faire parler de soi. Jusqu’à ce qu’on apprenne récemment qu’un mémorial de la Shoah y était en construction. Et puis patatras ! Mais commençons par le début.

 

Oliver est né en 1982. Il n’est pas polonais, mais allemand, même si son nom, Bienkowski, signifie originaire de Bienkow, ou Bienkowo, localités de Pologne. Il a lu des livres et sait que pendant la Seconde Guerre mondiale, des juifs ont été tués. Beaucoup. Il a cherché dans les registres de Yad Vashem et y a trouvé son nom. Il ne sait pas si lien de parenté il y a, mais cela ne change rien : il est touché dans sa chair. Les homosexuels aussi ont été concernés. Et même les francs-maçons. Ils sont donc tous des victimes. Et Olli – son petit nom – ne supporte pas l’injustice.

Olli milite. Il a fait des études d’informatique de gestion et est à fleur de peau, un peu artiste dans l’âme, puisque ce n’est pas forcément une question de talent. Il se définit donc comme lightartist, artiste de la lumière, même si ça ne sonne pas bien en français, et guerilla artist (là, pas besoin de traduction), parce que le militantisme demande de la niake et de ne pas respecter les interdits. Il fonde l’ONG allemande PixelHelper et gagne un peu de notoriété en projetant sur des bâtiments du monde des slogans accompagnés d’illustrations picturales. Plutôt du côté de la bien-pensance, on s’en doutera. Pour les migrants, contre le Hezbollah, contre Erdogan, pour la contrition occidentale… Des bâtiments du monde qui sont généralement des ambassades à Berlin. Ça demande moins de moyens que d’aller à l’étranger. Bon, le terme n’est plus à la mode, disons que ça coûte moins cher que d’œuvrer à l’international… C’est aussi moins risqué.

 

 

Olli avait fondé cette association (c’est bien ce qu’est une ONG !) après avoir vendu l’entreprise qu’il avait créée. Le gars est entreprenant. Et puis il a tout quitté en Europe et s’est installé au Maroc en 2014. Peut-être, comme Hamon et Mélenchon, ne supportait-il plus tous ces blonds… Ou bien voyait-il dans un pays exotique mais pas trop lointain, et qui accueille déjà beaucoup d’étrangers (quand c’est l’Occidental l’étranger, le terme doit pouvoir convenir à Olli), une opportunité de développement, comme autrefois ceux qui allaient dans les colonies pour tout recommencer. Si Olli nous lisait… Fini donc les projections sur des façades. Dénoncer, c’est bien, agir, c’est mieux. Surtout quand les dénonciations étaient d’une portée politique aussi pauvre que « Liberté, Égalité, Fraternité, Polygamie » sur le parlement à Paris, en référence aux coucheries de François Hollande, alors Président. Olli s’engage donc au Maroc « dans une autre voie, dans l’espoir de changer la vie de millions de personnes à travers le monde » avec son projet PixelHelper. Olli n’a pas froid aux yeux et a confiance dans sa capacité à changer le monde. Ne dit-il pas que son association PixelHelper est « la première plateforme interstellaire d’aide humanitaire en direct » ?!!…

Compte tenu de ce qui va suivre, on va dire qu’Olli a eu une vision. Avec PixelHelper, qui va financer le projet, il jette donc son dévolu sur un site de la localité d’Aït Faska. Son projet est grandiose sur le papier. Faire dans le concret, dans le dur, afin de témoigner de l’Horreur passée tout en pouvant par ailleurs amuser les enfants. Bref, allier sensibilisation et gain d’argent, lequel, bien évidemment, permettrait encore plus de sensibilisation grâce à de nouveaux projets auto-financés, eux aussi artistiques. Olli veut créer un parc, qui sera donc aussi un mémorial. De la Shoah. La Shoah des juifs, bien sûr, mais aussi celle des homos et des francs-maçons. Un parc au nom vendeur : « Banksyland borderart park » ! Et qui, compte tenu de ce que l’on a pu en voir, aurait à coup sûr attiré du monde. Olli a pensé à tout afin de « montrer aux Marocains, notamment aux élèves, et aux juifs d’Israël l’horreur de l’Holocauste ». Sûr que les juifs d’Israël seraient venus au Maroc pour se sensibiliser à la question…

Petite visite illustrée, réalisée sans trucage, du parc en construction.

 

 

Le joli parc pour enfants, avec sa roue et une magnifique fresque sur laquelle on peut voir à gauche le symbole de la paix réalisé par deux militaires, à droite un panda bipède armé de pistolets (mais qu’est-ce que ça veut dire ?) et au milieu Phan Thị Kim Phúc, plus connue sous le nom de Kim Phuc, la jeune fille brûlée au napalm en 1972 par l’armée sud-vietnamienne, encadrée par Mickey et Ronald McDonald. De quoi réjouir les enfants du Maroc et d’ailleurs.

 

 

Le joli parc, ne l’oublions pas, est aussi un mémorial. Les grilles ne manquent donc pas de rappeler les camps de concentration. Les espaces rectangulaires figurent pour partie des tombes.
Le bleu utilisé ne manquera pas de rappeler la prestigieuse maison Majorelle de Marrakech du couple Pierre Berger-Yves Saint Laurent. Le premier, dans une lettre au second, rappelait avec nostalgie : « Comme ils étaient gentils et beaux, ces garçons marocains ! Ils jouaient tous au football, avaient le corps musclé. On avait avec eux des rapports qui ne sentaient ni l’argent ni la vulgarité. » Le parc d’Olli entend bien que l’on se souvienne aussi du mal fait aux homosexuels. Personne ne doit être oublié. Les enfants et leurs parents apprécieront.

La tour du magicien Saroumane est là elle aussi. Elle est clairement inspirée du film de Peter Jackson. Olli s’y est même fait prendre en photo avec un chapeau pointu…

 

 

L’œil de Sauron aurait peut-être fait un meilleur mirador, mais devait sans doute présenter quelques difficultés quant à la réalisation.

 

 

Les victimes homosexuelles de la Shoah ont le droit à une visibilité particulière. Le mémorial de Berlin est clairement une source d’inspiration pour Olli.

 

 

Les symboles francs-maçons ne sont pas oubliés. Le cuistot pose devant les fours de sinistre mémoire, mais qui font du bon pain. Il a visiblement oublié son costume, ou bien a droit à une dispense. Les autres, les maçons, ceux qui ont les mains dans le ciment, portent tous l’habit du déporté. Une petite touche du meilleur goût.

 

 

 

Olli, juif d’ascendance, frère la truelle (pour de vrai, on suppose d’un tout petit degré), peut-être aussi de la jaquette, semble cocher toutes les cases. Encore un peu enfant aussi, il pose ici en Indiana Jones, comme l’aventurier qu’il rêve d’être. Le 4x4 est garé à l’entrée du parc.

Le projet a été rendu public afin de faire affluer les dons, pas franchement au rendez-vous. Du coup, il a fait le buzz, ce qui est un bon coup de pub, mais s’est aussi fait remarquer des autorités marocaines, qui n’ont pas tardé à réagir. Le communiqué du ministère de l’Intérieur affirme que « les informations diffusées par certains sites et sur les réseaux sociaux concernant la création d’un projet par un citoyen étranger, comprenant un musée et de nombreuses installations, ainsi qu’un monument commémoratif sous la forme de peintures dans la commune d’Ait Faska (province d’Al-Haouz) sont sans fondement. […] Les autorités compétentes de cette région n’ont délivré aucune autorisation pour mettre en place un tel projet. »

Olli, candide, a d’abord affirmé qu’il avait toutes les autorisations et que tout allait s’arranger. N’agit-il pas pour le Bien ? Mais les bulldozers sont passés sur le projet d’Olli, qui a été interrogé par les autorités et semble s’être un peu dégonflé. Le projet n’a bien sûr rien de politique et évidemment l’arc-en-ciel est juste un arc-en-ciel, sans rapport aucun avec la communauté gay. C’est qu’au Maroc l’homosexualité est toujours réprimées, avec amende et peine de prison à la clef. Olli, par ailleurs, aurait même oublié de renouveler ses papiers de résident étranger. Le Maroc va-t-il lui permettre de connaître le sort de celui qu’on renvoie dans son pays ? La vie est bien dure avec Olli, qui avait créé son association pour être suivi, pour se faire suivre. Il faudrait maintenant qu’il comprenne qu’il y a d’autres moyens d’être pris en charge.

 


 

Le projet foutraque, dorénavant patraque :

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Tout ça ne va pas plaire à André Azoulay ...

     

  • #2266751

    Mais quel merdier, j’ai vraiment rien compris à l’art... Il a l’air d’être un peu dérangé le mec...


  • Mais que c’est bon de lire ça ! Même s’il y a de la pédophilie au Maroc, comme ailleurs aussi, le fait que les autorités ont dégommé le projet est vraiment positif. Non mais des fois !!!


  • Merci pour ce moment. J’en ris encore !
    Il a mal choisi son pays, le bougre, dans le même temps où la reine femen Inna Sevchenko se fait nommer au Conseil consultatif pour l’Egalité femme homme. Sans doute pour la remercier d’avoir scié une croix géante en Ukraine et d’avoir esquinté des cloches à Notre-Dame.
    Quel maladroit !


  • Une grosse blague que ce parc... Heureusement que tout est bien qui finit bien...


  • bientôt ils feront bouffer de la Shoah aux indiens d’Amerique ou aux esquimaux pour les sensibiliser. Halte à l’indigestion !

     

    • #2266842

      Rien à voir...
      Beaucoup de juifs ont vécu aux Maghreb et continuent à y vivre.
      Donc la question juive est pertinente si on parle du Maghreb.
      Révisez vos cours avant de pondre des aneries.


    • Ils ont bien fait croire aux Tahitiens et aux Tahitiennes, au 19ème siècle, que leur Sauveur était un rabbin qui avait vécu il y a deux mille ans en Palestine...


    • la chevaliere
      justement les juifs ayant vécu au Maroc pendant la 2nde guerre étaient à l’abri du nazisme grâce au roi Mohammed V qui a refusé d’appliquer les mesures de vichy. par solidarité il a fait porter aux marocains de toutes confessions l’étoile jaune.


  • Il doit vraiment être complètement "foldingo", ce gugusse, pour oser aller essayer de construire un "mémorial de la shoah" au Maroc, pays ou il ne s’est strictement jamais rien passé à l’encontre des juifs et ou ils sont même sous la protection personnelle des rois marocains !!!
    Les marocains ont très bien fait de juguler cette tentative idiote …..
    Les berlinois auraient dû faire de même avec les blocs de béton ignobles ou AS avait été photographié il y a quelques années !!!

     

    • #2266852

      Et n’oublions pas que seul AS a vu sa vie être pourrie par tous les crifards alors que le type en train de se faire faire une gâterie par son "copain" au même endroit n’a certainement pas été accusé de blasphème. La pipe, oui, la quenelle, non !!!!!!!! Du coup, cet endroit n’a, par conséquent, rien de sacré. On peut donc y faire ses besoins.......


  • Sur la photo où l’on peut voir un ouvrier en habit de lumière en train de maçonner, on aperçoit, dans le fond, le début d’un sapin de Noël, comme sur la place Vendôme, mais blanc...


  • IIl y en a qui ont tendance à oublier que lorsqu’on vient dans un pays, ce n’est pas pour venir chier sa merde et en plus demander du pognon .Lorsqu’on vient dans un pays, on commence par respecter ses traditions, on demande la permission, et on vient apporter de la richesse .Sinon on reste chez soi, et on fait son caca nerveux dans son coin sans l’étaler partout .
    Sacré Olli, il ne manque pas d’air, et en plus des gouts de chiotte..


  • Parfait. Pourvu que cela continue.


  • J’ai 33 ans. J’espère que de mon vivant il arrivera un moment ou cette histoire de shoas ne sera plus dans les actualités 24/24 et 7/7, depuis que je suis gosse, les musées shoah en sortie, parler aux anciens... ça commence tout doucement a me gonfler sérieusement :o

    Comme si on parlait encore de Napoleon aujourd’hui tout le temps, et qu’un mot de travers sur lui soit amende et ou prison.

    Raz le cul :o

     

  • #2266883

    Espérons que les véhicules de démolition sont d’ores et déjà en route vers la prochaine étape : Berlin !


  • La bêtise humaine est la seule chose qui donne une idée de l’infini (Ernest Renan)


  • Encore du boulot d’arabe... !


  • #2266897

    Un projet foireux de A (comme Auschwitz) à Z (comme Zyklon), un artiste raté et l’archétype de l’Allemand dénazifié, élevé dans la haine de soi et devenu gentil citoyen du monde par la force des choses. Un concentré de progressisme, de lgbtisme, de shoatisme et de globalisation injecté à dose massive dans le cerveau d’un idiot utile qui pense trouver le confort douillet du village global aux quatre coins de la planète mais qui ignore qu’il existe encore des cultures enracinées prêtes à rejeter toutes ces injonctions mortifères.

     

  • On reconnaît bien là toute l’indécence mondialo-compatible militantiste glauque et sans talent reconnue par toute personne objective, de notre avant-garde bien aimée.


  • #2266913
    le 28/08/2019 par Un Français autochtone
    Maroc : les autorités détruisent un mémorial de la Shoah

    Dans les pays du Maghreb, les chefs d’Etat et les gouvernements ne se laissent pas faire : ni par la venue d’immigrés, ni par les Juifs. Ils se font respecter. Ils ont bien raison. C’est tout le contraire, de ce qui se passe en France. La corruption des représentants politiques, ils en ont, mais, nous l’avons aussi. Quant à la liberté d’expression, elle est un grand leurre dans ladite « République française », on le constate, dès qu’il s’agit de remettre en cause le vrai pouvoir qui oppresse et fait remplacer le peuple français autochtone par l’immigration massive. L’on n’a pas droit de nommer, moquer, critiquer cette oligarchie et ce remplacement ethnique voulu par elle, et qu’elle réussit à imposer par la fabrique du consentement. Alain Soral, Hervé Ryssen, et d’autres, savent ce qu’il en coûte de remettre en cause les puissants et dominants de la "République".


  • #2266945

    Je trouve que cela ressemble à une réplique fantaisiste du temple de Salomon
    https://www.ecosia.org/images?q=tem...
    Est-ce un message pour ses frères en terre promise qu’il faut hâter la construction du troisième temple ?


  • J’espère au moins qu’ils n’ont pas eu le toupet de lui envoyer des Chleuhs pour tout raser...
    Tu me diras que la villa Majorelle, désormais repertoriée Maisons des Illustres et inscrite aux annales du label du ministère de la CULture, doit sans doute toujours être debout, elle. Comme pour les autres gonzes dont on cause abondamment, ces derniers temps, il doit traîner des K7...

     

    • n’empêche que j’ai bien connu le jardin Marjorelle dans les années 70 bien avant son rachat par YSL. c’était un endoit magique (le contraste du bleu dur marjorelle en peu fâné par le temps et la vibration de la lumière dans la végétation et ses reflets sur les eaux des bassins,un immense fouillis structuré et un grand moment de plénitude.
      Amateur de composition, de contrastes lumineux ou d’alchimie des couleurs, un vrai paradis pour un peintre, rien à voir avec le centre commercial de merde que c’est devenu (valable pour tous les hauts lieux du tourisme presque partout dans le monde. (en 1971 il fallait juste laisser une petite pièce au gardien pour pouvoir entrer et s’y promener.

      Comme quoi ce monde de merde pourrit tout, même les choses du passé.
      (le pire pour un chrétien français étant la sainte chapelle à Paris).


  • #2266981

    Un évadé de l’asile qui se ramasse au beau milieu d’un coin perdu du Maroc pour y construire sans aucune autorisations un ’’parc’’ pour enfants ignoble et délirant sur la ’’shoah’’ !
    Sérieusement au début je me demandais si cet article n’était pas un ’’troll’’ tellement c’est n’importe quoi !


  • Comment il a pu construire sans autorisation ce parc à merde mince à thèmes version shoah sans que les autorités ne se rendent compte de rien. Ces papiers ont expirés depuis des mois il construit un camp de concentration pour rendre hommage à des morts de la shoah alors qu’une autre shoah a lieu actuellement en Palestine et au moyen Orient.

     

    • Bof, il y a plein plein de pays où tu peux construire ce que tu veux sans permis de construire du moment que tu es chez toi.
      Ou j’habite on peut construire ce qu’on veut sans permis tant qu’on est chez soi et qu’on ne dépasse pas un étage (rez de chaussée plus étage) au delà c’est considéré comme immeuble et là il faut un permis . donc sa merde il aurait pu la construire dans beaucoup de pays dans le monde (et oui la liberté d’entreprendre sans se faire emmerder et taxer ça existe encore dans le monde)


    • @ paramesh,

      Dans la continuité de ce que souligne Emelia, il se trouve même des lascars pour construire, sans permis, des trucs alors qu’ils ne sont pas chez eux : au mépris du droit international et de toute résolution...


  • Très drôle ! Mais qu’est devenu ce drôle ?

     

    • Un ton au dessus de "bizarre" peut-être


    • #2267118

      Il va continuer sa propagande anti-blancs sur les réseaux sociaux voir dans plusieurs pays....
      Voilà c’est tout, les blancs = maléfiques et les ’’autres’’ = bienfaiteurs de l’humanité.....
      C’est tellement logique tout sa......
      PS **Les bidonvilles, les abonnés aux allocs, les racailles et les déchets à bas Q.I. en tout genre** Oui oui ce sont les norvégiens, les australiens, les irlandais, les québécois, les français blancs... oui oui c’est sa !


  • #2267078
    le 29/08/2019 par La tondeuse ou la corde
    Maroc : les autorités détruisent un mémorial de la Shoah

    Est ce que par hasard une certaine religion dite supérieure ne rendrait pas en réalité complètement timbré et névrosé au dernier degré !? En tous cas merci pour le grand éclat de rire, on serait le premier avril j’aurais salué le montage mais là...


  • Son association "Crétinisme Sans Frontières" a elle aussi été dissolue..


  • #2267144

    Détruire un pseudo mémorial de la shoah, ça passe. Détruire les champs de cannabis = acte de guerre —> révolution colorée —> changement de régime.


  • #2267155

    Cela ressemble beaucoup trop à un fake cette histoire. Il y a trop de cases cochées en même temps sur ces photos. Les deux plus grosses pour moi sont celle de l’allée au couleur LGBT++++ et celle du gars qui recouvre une espèce de toiture vêtu d’un "pyjama" rayé. Ils n’ont peut-être pas osé y rajouter l’étoile jaune, cela aurait été trop gros pour être gobé.

     

    • c’est vrai que çà a tout l’air d’un gag, mais il y a quand même une création artistique ; elle vaut ce qu’elle vaut, mais cela reste du domaine de la liberté d’expression. (le mec a l’air bien allumé quand même mais il visualise bien son problème existentiel (j’aime bien l’apparition de Ronald dans le scénario)
      Personnellement çà me fait marrer parce que c’est bien délirant et c’est déjà une bonne chose, encore une idée de sketch pour Dieudo


  • D’accord...oké... c’est de la merde.
    Vraiment, on est loin des superproductions d’antan...
    même la propagande i’s’ont plus capables...
    caliss...


Commentaires suivants