Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Marseille : hystérie collective face à des clients sans masque

« Seigneur, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font »

La peur, dit le proverbe, est mauvaise conseillère. Mais elle n’est pas que ça. La peur détruit l’intelligence, la raison, la lucidité. Si le vigile ne fait que son travail, les clients complices à leur insu de la psychose médiatico-gouvernementale sont à prendre en pitié. Ce sont des handicapés volontaires. Quant à la grosse dame qui hurle, elle a peut-être « été vaccinée », comme le suggère une anti-masque.

 

La source de l’hystérie

 






Alerter

118 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2704296

    Même les petits se mettent à mentir pour soutenir leur peur. Nous voyons parfaitement que la "grosse" dame hystérique raconte des bobards quand elle dit avoir perdu une tante à cause du Covid (pour la vaccination, à voir). Et quand bien même, s’est-elle inquiétée quand ma tante est décédée d’une embolie pulmonaire il y a 3 ans ?
    La peur et l’égoïsme font perdre toute intelligence à la masse.
    Et nous pouvons leur répéter à chaque fois : vous avez des masques, donc vous êtes protégés à vous entendre, donc qu’est ce que ça peut vous foutre que les autres ne soient pas masqués ?!
    Le retour de bâton sera terrible pour ces gens-là, lorsque la vérité fera se dissiper les mensonges, et comme le dit la dame brune courageuse, ils seront jugés.

     

    Répondre à ce message

  • #2704315

    La stratégie de la guerre horizontale, tous contre tous, permettant d’empêcher la vraie guerre à mener (le bas contre la pointe du haut de la pyramide) fonctionne malheureusement à merveille...

    Il est quasi impossible de faire réfléchir un cerveau qui a été lessivé dès l’origine de "l’événement" par une sidération suivie d’une terreur diaboliquement entretenue.

    Retrouver une autonomie de pensée et du courage n’est pas à la portée de la majorité...

    Misère...

     

    Répondre à ce message

  • #2704427

    Expérience vécue à Cayenne :
    Magasin But, j’entre sans masque, le vigile me le signale mais me laisse passer.
    1/ Une cliente hystérique me crie que je n’ai pas de masque
    2/ Une vendeuse me demande d’en mettre un
    3/ Les micros ordonnent : "ne servez pas les clients sans masque !"
    4/ Sur tout le parcours, les regards médusés se posent sur moi
    Angoisse totale, folie générale

     

    Répondre à ce message

  • #2704482

    opération complètement stérile .Le pouvoir en place doit bien se marrer .La division c’ est ce qu’ ils veulent .Entre les pro et les anti ( masques et vaccins).
    On ne peut pas aller parler à un pro-masque sans masque ; il va faire un bon en arrière .On va le voir masqué et on lui explique qu’ on est anti masque mais que par respect pour lui on en a mis un. Ensuite on lui demande s’ il trouve que ce qui se passe lui parait normal .Il va forcément dire non . Et maintenant que le dialogue est ouvert on peut argumenter .Et Dieu sait si on en a des arguments.S’ afficher par bravache( moi j’ s’uis pas un mouton comme toi) c’ est carrément débile si on veut lui faire passer un message.

     

    Répondre à ce message

    • #2705164

      Et si on veut juste qu’on nous foute la paix sans vouloir faire passer de message à ces abrutis...
      Quoi qu’il arrive vu la tournure que ça prend un jour ils voteront tous pour nous faire déporter dans des centres de détentions, anti masques ou anti vaccins, pas envie de perdre mon temps à leur expliquer pourquoi je ne compte pas sur eux pour utiliser leur cerveau mieux que ça. Si vraiment c’est une personne avec qui je suis obligé de sympathiser je fait l’effort de me faire comprendre en argumentant tout en réalisant à chaque fois que sa peur d’être exclue du système est plus forte que tout mes arguments. Dernièrement j’ai entendu d’une personne pourtant fort sociable et intelligente, il ne faudrait pas laisser sortir les gens pendant le confinement... Quoi répondre à ça à part non vous avez raison il faudrait vivre dans des cellules séparés les uns des autres avec uniquement des plateau repas livrés par drones, je comprends pas que l’on en soit pas encore là...
      Bref, on y coupera pas. Le grand ménage passera par le grand totalitarisme avant. Pour l’instant les cons n’en ont toujours pas eu assez de preuves tangibles qu’on les prend dans des esclaves dans un monde d’euthanasie collective.
      Chaque jour qui passe je réalise que la propagande a très bien prit, désolé. Donc marcher fièrement sans masque jusque pour rester fier ne me pose aucun problème de conscience, et si les coquilles vides veulent me prendre pour un meurtrier en puissance qu’il en soit ainsi. Ça me rassure sur ma verticale radicalité réelle, je ne la travaille pas pour les autre, mais justement pour me sauver des autres, sachant que pour la majorité, sauvés ils ne le seront certainement pas, et je ne veux pas mettre la condition de la sauvegarde de mon âme à une portée qu’ils doivent forcément comprendre afin qu’elle puisse être montrée en exemple à suivre.
      Je ne vois personnellement aucune différence entre maintenant et avant les conardovirus. Les gens sont restés ultra majoritairement des infra humains, quoi qu’on fasse pour essayer de leur faire gentilment réaliser leur niveau de bêtise. Qu’ils me méprisent et finalement le mieux que je puisse faire pour eux. Je leur souhaite de continuer, peut-être à force de préserver dans le mépris à mon égard ils finiront par en comprendre la cause réelle, et auront une petite chance de commencer à se remmettre en question.
      Je l’ai assez fait à leur place, la remise en question, maintenant il est l’heure de l’affirmation sans explications superflux.

       
  • #2704507

    A la dame hystérique qui a perdu sa tante à cause de nous soi-disant qui ne portons pas de masque :
    Moi, j’ai un collègue très cher qui est mort à cause d’un infarctus causé par son obésité.
    Donc, la moindre des choses, c’est qu’elle montre l’exemple en cessant d’être grosse.
    Logique absurde de bienpensants.

     

    Répondre à ce message

    • #2705222

      Au contraire, elle devrait nous remercier de l’avoir aidée à quitter plus vite ce monde de merde.
      Je ne parvient pas à comprendre pourquoi les gens s’y accrochent toujours autant, pas que je legitime le meurtre ou le suicide, mais aujourd’hui profiter de la vie n’a jamais été autant en rapport avec assumer en toute conscience du risque, de côtoyer la mort, qu’elle soit sociale, financière, ou dans les regards des covidés. Radicalement, je dirais presque que mourir de mort naturelle aujourd’hui, que ça soit dûe à un virus fabriqué en laboratoire ou à n’importe quoi d’autre, est presque forcément une véritable bénédiction.
      Paradoxalement aujourd’hui c’est devenu angoissant d’être en parfaite santé, et totalement désocialisé par des gens déjà tous un pied dans la tombe, le regard profondément dans les ténèbres de la propagande mortifère.

       
  • #2704619

    ça m’est arrivé dans le métro : je suis avec mes deux filles (1 et 3 ans) à qui je souris et parle. Je suis assis à coté d’une dame de 65-70 ans, qui porte, elle, deux masques l’un sur l’autre. Mon masque est sous le menton.
    Arrive une annonce dans le haut-parleur : "135€ pour non port du masque, blabla...", et c’est à ce moment précis que cette dame me dit : veuillez s’il vous plaît porter votre masque convenablement.
    Je lui réponds gentiment que je préférais sourire à mes enfants sans masques.
    s’ensuit le dialogue suivant :
    - Mais c’est interdit ! Vous me mettez en danger !
    - Madame, vous portez deux masques ! Avez-vous eu des enfants ?
    - Oui... mais quel est le rapport ?
    - Eh bien, je suis avec mes filles, jeunes, et je veux leur sourire sans masques, et leur parler de façon à ce qu’elles voient distinctement ma bouche... Vos enfants ont profité de vos sourires et de votre parole, les miens profiteront de la même chose !
    - Ah, c’est la guerre que vous voulez ! elle se lève
    - Que je sache, vous n’êtes pas de la police ? Alors, veuillez me laisser tranquille, et si vous pensez vraiment que je vous mets en danger, veuillez faire appel à un agent de sécurité, autrement fichez-moi la paix ! elle s’en va. Les personnes autour, témoins de cette scène avec masques, ne m’ont pas dévisagés, aucun m’a moufté. Finalement je crois lui avoir bien cloué le bec à cette dame d’un âge respectable.

    Sans l’annonce du haut-parleur propagandaire je suis persuadé que cette dame ne se serait pas permis de m’emmerder. Quand est arrivé cet incident j’ai tout de suite pensé aux hauts-parleurs dans la Chine nouvellement communiste qui crachaient leur merde jusque dans les campagnes... ça formate les gens, ça les intimide, ça les rend dociles. Hauts-Parleurs, télévisions, réseaux sociaux... la diffusion à grande échelle de tout, de rien, et si c’est bien coordonné du plus dangereux virus : la peur.

     

    Répondre à ce message

  • #2704640

    Les masqués hystériques appliquent des ordres stupides par peur de la sanction face à l’IHU, quel symbole ! C’est à cause de gens-là qu’on va entrer dans une dictature sanitaire pour ne plus jamais en sortir...

     

    Répondre à ce message

  • #2704721

    Qu’est-ce que j’entends sur France Désinfo. hier soir Dimanche ? Un médecin de l’hôpital de Lille, expliquant que la levée de l’obligation du masque serait envisageable à l’été 2022...

    Comme disait le professeur Raoult : "vous êtes cinglés"...

    Cinglés peut-être mais appliquant parfaitement leur plan diabolique !

     

    Répondre à ce message

  • #2705120

    Le fameux triangle entre les anti, les pro et ceux d’en haut !

     

    Répondre à ce message

  • #2705519
    Le 13 avril à 15:42 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Marseille : hystérie collective face à des clients sans masque

    ce matin, au carrefour market
    un employé m’a dit
    "on ne vend pas d’alcool avant 8 heures"
    ou 7 heures, je ne sais plus, bref

    j’ai dit vas-y on est dans le 93,
    tu vas pas me casser les couilles

    "j’apelle la police !"

    au Franprix, 300 mètres plus loin
    je suis ressorti avec mes bières

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents