Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Mathias Cardet, Jo Dalton, MC Jean Gab’1 : petits règlements de comptes entre "amis" (noirs)

Le truculent MC Jean Gab’1 remet les pendules à l’heure sur les faux chasseurs de skinheads dans les années 80-90, Jo Dalton (Jérémie Maradas-Nado, de bonne famille bourgeoise en Centrafrique) et sa bande de « black dragons ».

« Le combat des black dragons, c’est l’un des plus grands faux débats au monde... Quand eux ils sont descendus, il n’y avait plus de skins dans Paname ! »

 

Et voici la réponse, en 2017, du faux dur Jo Dalton, qui dirige un club de taekwondo à Ivry-sur-Seine (94), le Cercle des Archers. On est, vous allez le voir, dans le très haut niveau conceptuel...

 

 

À propos, on se demande comment la mairie d’Ivry (dirigée par l’édile Philippe Bouyssou, du PCF) peut laisser un escroc à l’origine d’agressions sexuelles et crapuleuses à la tête d’un club qui voit passer de nombreux enfants. Une incongruité de plus dans ce dossier où trop de délinquants semblent avoir les faveurs de la justice ou des autorités politiques.

 

 

Dans cette affaire, qui nous force malheureusement à nous plonger dans la médiocre délinquance soi-disant antiraciste (une maigre protection), celle des petits trafics, des viols et des arnaques sur personnes fragiles, le lumpenprolétariat de la truande, on comprend mieux, par extension, pourquoi le pouvoir profond a besoin de ce genre de relais. Ici, on est vraiment tout au fond, au niveau des balances rémunérées par de l’impunité et des business minables.

 

Une nouvelle mouture de l’esclavage

Il s’agit, à l’instar des antifas intoxiqués par le gauchisme, d’une petite armée de réserve du Capital qui, contre une certaine impunité judiciaire (qui finit toujours mal), monte les sales coups qu’une police politique ne peut assumer. C’est ainsi, aux États-Unis avec la mafia italienne (ou même juive), à un tout autre niveau, que la CIA déléguait ses éliminations politiques ou crapuleuses ciblées.

 

 

Nous n’en sommes pas encore là, mais la sous-truanderie incarnée par l’axe Cardet-Dalton, qui se disent maintenant « cousins » (alors qu’ils ne sont pas originaires du même pays), tenue par les relais du pouvoir profond, sort aujourd’hui de l’ombre pour tenter de faire plier les dissidents. Comme tous les proxies de la dominance, ceux qui servent pour les basses œuvres finiront dans les poubelles de l’histoire, mais pas de la grande.

Et puis, le vent peut tourner un jour, on l’a vu en Europe au XXe siècle... Les premiers sont devenus les derniers, et les derniers sont devenus les premiers, comme l’annonçait le Christ. De plus en plus de Français attendent ce moment, celui de la justice, divine et humaine.

La délinquance manipulée par le pouvoir profond :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Là on tombe dans le "il a dit, il a pas dit, j’y étais, t’y étais pas"
    Ca serait du coup intéressant de connaître la version des skins !
    Batskin, on vous écoute :)

     

    • à 50 ans , ils sont toujours dans la cour de récré
      bon sang !!! réveillez vous et attaquez vous aux vrais crapules qui vous exploitent avant qu’ils vous anéantissent aussi, parce qu’ ils se servent de vous comme ils ont fait au gouvernement avec les Belkacem , el Komri , fadela , n ’Diaye ( non , je retire , elle était vraiment con ), toujours à envoyer les autres aux casse-pipes


    • Ça restera du déclaratif, même s’il ne faut pas avoir fait les Mines pour deviner qu’un S. Ayoub ou Mc J. Gab1 sont plus dans une démarche (et de caractère) de vérité objective que l’autre psychiatrique de Dalton.
      Et puis, dès 85 y’avait plus un skin dans les rues. En province, alors à Paris, je vous laisse imaginer.
      On écoutait "les grands" qui parlaient de leurs chasses aux skins, on avait 13, 14 ans et on se disait que notre heure viendrait, pas d’bol 2, 3 ans après quand on a eu 16, 17 ans, on cherchait les mecs avec un fort désir d’envahissement de la Pologne, mais on n’en a jamais trouvé un seul.
      Dalton qui parle de ça en 86, faudra qu’il m’explique.


  • Je n’aime pas le rap et tout ce qui est hip-hop, pourtant en 2003 j’ai acheté le premier album de Mc-Jean-Gab-1 "Ma vie".
    Certains de ses textes mon touchés (j’ai passé mon enfance dans des foyers)
    mais j’ai surtout apprécié les quenelles de 300 qu’il glissait à certains.

     

  • J’attend la controverse de Serge Ayoub avec impatience, j’ai 57 ans et j’ai grandi à Pantin, Aubervilliers toutes nos sortie étaient sur Paris et franchement tous ces rigolos à trois balles de l’époque étaient connus que dans leur cercle insignifiant. Ils n’ont pas du tout le prestiges des gars de Belleville que j’ai bien connus, sans donner de noms.

     

    • Enfin du vrai. Moi aussi j’ai le même âge que toi et suis de porte de Pantin. Je me rappelle bien des gars de Belleville. Et nous on ne s’invectivaient pas par média interposés.


    • Serge a répondu il y a bien longtemps,je vous conseil ce documentaire...
      Sur les pavés (Serge Ayoub, JNR , 3eme Voie)
      https://www.youtube.com/watch?v=15O...


    • Par Serge
      Et oui ça nous rajeunis pas tout ça. Les frères François des limites de Pantin les mecs roulaient en Norton 850 commando c’était autres choses que ces merdes, les mecs se castagnaient un contre un pas comme aujourd’hui. Les « skinheads » les seuls que je croisais, c’était au puces de saint-Ouen, et pour les blacks machins... Jamais vu.


    • Les Blacks Dragons... C’est un épi phénomène... Premièrement, ça n’était pas une bande mais un collectif... Et donc énormément de membres plus ou moins affiliés au noyau d’origine qui a sûrement du avoir quelques bagarres. En tout cas ça n’avaient à voir avec la génération d’avant qui eux ont vraiment côtoyés les derniers skinheads.

      Chaque banlieues avait ses groupes au look de chasseurs de skins. Blousons bombers, bottes ou doc coquées et bagouses remplaçant les poings américains. Il y avait les requins vicieux ou par exemple les ravageurs de Trappes/Saint Quentin en Yvelines... des blacks de 2m et arabes pratiquant boxe et Sports de combat. En plus du phénomène des Zoulous et led rivalités et la dépouille de vêtements qui remplaçaient les légendes urbaines de bagarres de skins...

      Numériquement les quelques bandes de skinheads faisaient surtout de la course à pied ou devaient dorénavant rester discret.. D’ailleurs les BD (blacks dragons) ils arrivent à la fin d’un phénomène.. c’est les petits frères qui prennent la relève mais les vielles bandes de skinheads n’arrivent plus à renouveller les rangs. C’est aussi la disparition de la scène Rock alternatif du genre des Berruriers Noires, la Souris Deglinguée, etc.

      C’est une mode urbaine (!) qui en chasse une autre.. Les petits punks au lycée font du Graff écoutent Public Ennemy, Beastie Boys.. et dans les années qui suivent l’apparition du rap français en commençant par IAM, NTM, puis les jeunots du lycée qui font des textes un peu plus diversifiées et grammaticalement plus appliquées.. Mc Solaar étant le prototype le plus éloquent..

      Je me rappelle des bandes de skins rencontrée ici et là fin des années 80.. et leur fascination des graffitis sur la veste en jeans et la casquette.. Un truc hip-hop surtout associé à l’époque à un phénomène américain presque inconnu en France. Clairement ces membres de bandes se reconnaîssaient quelques part dans les groupes de graffitis, breakdanceurs qu’on représentaient à ce moment précis. On est dans la domination symbolique si chère à Antonio Gramsci une proposition culturelle forte, innovatrice.. Le hip-hop français éclectique et populaire très vite récupéré par les élites pour promouvoir du gangsta rap aliénant et marginalisant la pratique. Il a fallut de nombreuses années pour avoir des rappeurs blancs des classes moyennes... car la street crédibilité enfermait le genre..

      Qui se souvient de Lionel D ? Qui aurait parié à l’époque sur Joey Staar ? Tout est dit
      .


    • Il faut aussi comprendre que la représentation de la culture skinhead à la télé c’était des jeunes alcoolisés terrorisant les passants ou d’autres jeunes de la même génération ayant d’autres codes sociaux. Généralement une bande s’attaquant à un individu seul...

      Malgré la mauvaise réputation un skin pouvait se trimballer seul sans ennuie. Rapidement un individu skinhead croisé sur le quai d’une gare de banlieue ou dans une ram de métro tout en affichant ses couleurs, c’était un mec un peu trop téméraire car il y avait dorénavant un sentiment de vengeance généralisé...

      Si la télévision avait inspirée quelques vocations à se marginaliser dans la culture skinhead, chez la majorité des jeunes le mot d’ordre finalement c’était que la trouille devait changer de camps.

      Le jeune prolos devenu skinhead pour quelque part se faire tenir en respect... concrètement il avait à gérer un sentiment croissant d’impuissance face aux tentatives d’humiliation venant de toute part...


    • Etant moi meme banlieusard, j’ai connu des pseudos "Blacks dragons". Ils n’ont jamais rien chassé, ni les skins et ni meme la galinette cendrée...
      Ils trainaient dans les soirées des petites ados bourgeoises de Puteaux, Courbevoie,La défense.Ils amenaient le shit, la plupart etaient dealers. Ils se servaient de cette réputation totalement usurpée, évidemment, pour se taper, souvent en groupe, les petites ecervelées quand elles etaient bien défoncées.
      Ce n’etaient qu’une bandes de blacks idiots et incultes, qui depouillaient les starters, les doudounes chevignon a 1000 francs des petits blancs apeurés ou en admiration devant ces baltringues.
      Au Auteuil, pas un Black Dragons, a Boulogne encore moins. On etaient bien tranquille avec Weah, Valdo et Ginola !


  • depuis presque 30 ans systématiquement les gens que j’ai croisé et qui parlaient trop souvent de "respect" finissaient sans exception par se conduire comme des merdes .
    le respect, tout ce qu’ils en comprennent c’est le rapport de force. ils sont les prototype de la maxime "fort avec les faibles et faibles avec les forts".

    jean gabin c’est à des années lumiéres de ces indics à la petite semaine.


  • le maire communiste et Franc-Maçon Philippe Bouyssou
    a recruté au sein de son équipe municipale d’Ivry-sur-Seine
    et parmi ses élus municipaux toute une équipe de voyous
    ayant des accointances avec la pègre locale et régionale
    et surtout avec des narcotrafiquants Afro_Maghrébins
    issus de la banlieue rouge de Paris !

     

  • Je crois que c’est clair, J.dalton travaille pour qui sinon ?

     

  • Dents d’acier, alias cet étron de joey staar (joey, joey, capitaine abandonné), avait autrefois critiqué Mc Jean Gab 1 dans une émission TV (en l’absence de ce dernier, bien entendu) en disant qu’il était honteux qu’il ait pris un nom d’acteur français de renommée et qu’il était un fan de "La traversée de Paris". Cet abruti de morville s’intéresse à la culture française ? C’est une blague ?

     


  • J’aime bien Mc Jean Gabin parce que j’ai un passé en commun avec lui je suis né en 1963 et j’ai été placé en centre de redressement par ma famille et c’est pire que par les juges psychologiquement parlant, on voulait se débarrasser de moi, point barre, ensuite forteresse militaire en Allemagne pour baston avec un sergent, puis Zonzon : Ypres, Gand, Tournai, Mons, Douai, M.A Loos et CD de Loos. C’est d’ailleurs au CD de Loos que j’ai connu G.Fauré avec qui je jouais aux échecs. Les skins n’ont jamais été nombreux, ils ont juste été monté en sauce par la gauche pour favoriser le soi disant combat anti raciste, on voit ce que ça donne, on ne peut plus bouger une oreille sans se voir accusé de racisme, négationnisme, anti sémitisme, du coup la France ne ressemble plus à rien et il sera impossible de revenir en arrière. Jo Dalton est un bouffon au service de la gauche, subventionné par elle, il y plein de ces associations bidons qui permettent aux maires d’être réélu et qui n’en ont rien à foutre du peuple de ce pays, il faudrait donner un smic à ces élus et les obliger à vivre dans ces quartiers gangrenés par la racaille, ce serait mieux que de les mettre en taule, si on le voulait se serait vite réglé, mais non, c’est l’instrumentation du pouvoir pour prendre en tenaille le peuple entre racailles du haut et celles du bas !!!



  • Je ne connais pas cette personne mais quand il dit : « Si tu es majeur, assume ! », il n’y a rien à dire. On est loin des discours de merde.


  • Pour ceux que ça intéresse, Serge Ayoub avait déjà fait une réponse à la suite du documentaire
    Antifa, chasseurs de skins.
    Sur les pavés : https://youtu.be/15OF7KZHN6Q


  • J’ai toujours eu de la sympathie instinctive pour ce MC Jean Gab’1.

    Avec son passé de zonard / taulard et sa vie d’orphelin des rues, il a beaucoup plus de réflexion, de lucidité et d’humanité que ces merdes décrites ci-dessus alors qu’ils rentraient chez maman tous les soirs en s’inventant (rêvant ?) des vies de Pablo.


  • Il fait vraiment débilos le type qui se fait appeler Joe Dalton.
    Le mec ca fait 30 ans qu il vit en France on dirait un blédard analphabète.
    Encore une fois ces gens se donnent le beau rôle... des chasseurs de néo nazi ! rien que ca ! Alors que leurs vraies spécialités a ces gens c’était les agressions et les viols en réunion. Et la pour le coup, il n"y aucun probleme pour retrouver des témoins et surtout leurs victimes.

     

    • Après 30 ans beaucoup de français vivant en Angleterre ou aux USA ont des accents à couper au couteau. Il faut le savoir. Acquérir les bases d’une langue, ses intonations et même pouvoir éventuellement la maîtriser comme un natif n’est vraiment pas si aisé.

      Bien souvent notre Immigration africaine est originaire de nos anciennes colonies francophones. Et selon les profils, une familiarité plus ou moins importante avec notre langue dans le foyer familiale. Il y a aussi les similarités avec notre langue qui existent dans la langue maternelle ou pas. Très difficile pour un portugais d’effacer certaines intonations existantes dans sa langue ou chez un Viêtnamien.

      Récemment, dans un restaurant j’ai entendus deux jeunes algériens du bled parler mi-arabe mi-francais comme là-bas dit... Super gros accents, mots français avec une prononciation créolisés... D’après leur conversations je pense que c’était des jeunes de 20 ans sans papiers...

      Le choc par contre lorsque l’un d’entre eux m’a parlé dans un français impeccable comme un parisien des beaux quartiers... Flagrante démonstration d’un jeune qui avait travaillé comme un forcené pour dissimuler ses origines en quelques sorte. Le besoin de se faire discret.

      Conclusion, l’école française et tout l’argent consenti à tout de même fait un bon boulot pour les enfants d’immigrés.. au point qu’on s’étonne des exceptions ?

      Il y a des endroits en Grande Bretagne ou le multiculturalisme et le planning urbains à tout de même créer des britanniques d’origines indiennes ou jamaïcaines natifs de grande Bretagne avec un plus ou moins important accent du pays d’origine de leur parents...

      Plus généralement c’est des Indiens avec des accents écossais, d’Irlande du Nord, de Birmingham, ou du East-End de Londres...


  • Les jo Dalton veulent un jour le pouvoir en France , vu le niveau intellectuel moi je me marre... on y rien à craindre.

     

    • Cela sont l’élite noir française alors imagine un peu les autres c’est assez proche de l’homme cromagnon en plus moderne...



    • Cela sont l’élite noir française alors imagine un peu les autres c’est assez proche de l’homme cromagnon en plus moderne...



      Il ne faudrait peut-être pas exagérer non plus...
      Jo Dalton l"élite noire française" ? Tu rigoles ou quoi ? Un rappeur raté et ancien gangster ? Personne le connaissait avant qu’E&R (de bonne foi) le relaie.

      Mais où sont passés les Harry Roselmack, les Laurent Voulzy, les Dieudonné ? etc...
      Ont-ils disparu, ou sont-ils aussi des Hommes de Cro-Magnon ?

      Et l"Élite blanche française" alors ? Tu préfères Sarko, Hollande ? Zemmour, Finky ? Kippacito, le Raptor ? C’est comme si je disais que Gainsbourg.... ou encore mieux, que Carlos (pas le Héros, mais le cachalot en chemise à fleurs), était l"élite blanche française" de sa génération. Qu’est-ce que ça ferait des autres blancs ? Des Hommes de Moyen-âge ?


  • Quand tu es majeure, tu as le droit de changer d’adresse. Ça c’est bien dit.
    Si la racaille appliquait cela à la lettre, elle passerai plus de temps à bosser pour payer son loyer et moins de temps à foutre le boxon partout où elle passe.


  • «  L’époque des bandes ethniques de type « zoulou », comme celle des Requins vicieux, soupçonnées d’une soixantaine de viols dans les transports en commun, ont connu leur apogée à la fin des années 1990 avant de péricliter. »
    - Le Figaro

    « Difficile aussi d’imaginer que Judicaël, Filomeno et leur coprévenu absent à l’audience, Christian, ont
    assisté sans mot dire au viol collectif, en 1996, d’une jeune fille de 19 ans, Amélie*, perpétré par une dizaine de membres des Black Dragons dans le sas sordide d’un sous-sol du quartier d’affaires.
     »
    - Le Parisien

    Voilà voilà. Inutile de vous preciser que c’était de la blanchette les 3/4 du temps, c’était moins grave à leurs yeux, voire mérité.


  • #2526112

    La légende des chasseurs de skins est une campagne de propagande sur commande montée par Bizot (Acttuel et Nova). Elle complétait un dispositif complet de mise-au-pas du punk et du rock en France. Les réseaux antiracistes Scalp, No Pasaran, Reflex etc. et la mise en place d’un fonctionnariat culturel ont fini de tuer toute vivacité dès le début des années 90.



  • qui se disent maintenant « cousins » (alors qu’ils ne sont pas originaires du même pays)




    Euh.. ? Pays ?
    Faudrait peut-être que quelqu’un vous explique
    que qualifier de "cousin" un « frère » c’est justement établir une distance plus ou moins importante... Typiquement en Afrique ne pas venir de la même région ou même ethnie... Ou plus fréquemment entre noirs et arabe ou même blancs. Cousin signifie sûrement qu’ils sont « frère » mais justement pas du même pays ou la même ethnie. Autrement dit c’est une façon d’établir une fratrie tout en établissant un background différent. Ou justement malgré la distance géographique établir des liens de parentés... Comme les Allemands sont nos cousins Germains...

     

    • "Comme les Allemands sont nos cousins Germains..."

      Je ne sais pas ce qu’il en est des cousins en Afrique, mais ici, dans le terme cousin germain, cela n’a assurément rien à voir avec les Allemands...

      Cela vient du latin germanus (issu de même germe..de même sang) pour des cousins ayant des grands parents en commun.

      Même si il se trouve qu’assurément, des Francs Saliens, Ripuaires jusqu’à la ..Franconie, il s’est trouvé un certain degré de parentèle, des 2 côtés du Rhin..ou de la Meuse, issu globalement de la grande variété des peuples.. germaniques.


    • C’est une expression qu’on entends parfois.. les « francs » étant à l’origine une des tribus germaniques installé en terre de Gaulle. Les Francs plus les Visigoths, Ostrogoths, Alains, Vandales, etc. On parle de « cousins » germaniques..alors cousins Germains ça fait la blague...


    • En France et partout en réalité, ton cousin, c’est le fils de ton oncle ou de ta tante.
      Le "cousin du bled" c’est juste des mots du blabla, aujourd’hui cousin et si demain ça s’embrouille c’est finit plus de cousin.
      Sinon au Gabon dans certains endroits quand tu entends "les cousines" c’est l’autre nom pour filles de joie, mais ça c’est un autre sujet.


    • « cousin du bled » pour l’info.. c’est habituellement strictement un vrai cousin, un vrai lien familiale... La culture au Maghreb étant au mariage endogames le statut de cousin ne peut pas être « falsifier » à mon avis...

      En argot français un « frère » c’est un frère d’esprit... ça a pu aussi être appliqué à un frère en humanité et donc être dit d’un inconnus, un mec lambda...

      Cousin c’est aussi cette idée d’une certaine distance tout en ayant une proximité en humanité, ou en proximité continental ou culturel ou pas d’ailleurs... Un vendeur tamoul dans le métro sera typiquement appelé un « cousin » par un banlieusard car justement le but est d’insister sur une relative proximité alors que tout semble nous éloigner... C’est comme offrir un calumet de la paix.. En territoire urbain dépeint négativement dans les médias les signes d’apaisements sont très importants mine de rien...

      Aujourd’hui « frère » comme il est utilisé en banlieue signifie "frère de la galère" en quelque sorte..

      De façon surprenante pour les non initiés (LOL), un mec de banlieue typiquement pourras dire « frère » à un jeune bourgeois car il reconnait implicitement qu’ils partagent quelque part une experience commune (conflit inter-générartionel, conflit patronal, difficulté avec les meufs et les keufs dans le RER, difficulté de s’affirmer, partage d’une culture jeune commune).

      Typiquement, le mot frère sera prononcé avec un vieux accent populaire parisien... ou les R seront hyper accentués pour les faire durer. La personne insiste sur le coté honorifique d’un tel titre. Et dans la psychologie ambiante qualifier de frère un inconnus ça aide à faciliter les interactions sociales car les tentions mine de rien ça existe.

      Dans un contexte de parler franc et de ne pas y aller par quatre chemins.. la personne mal intentionnée vraiment rarement elle vous qualifiera de frère au préalable.. avant d’essayer de vous nuire...


    • Peter
      Je sais très bien que quoi tu parles, c’est pourquoi j’insiste, "MON cousin" c’est le fils de l’oncle maternel ou paternel, le fils de la tante maternel ou paternel le reste c’est de la bran.ette.

      Le nombre de "c’est UN cousin" qui partage une période de ta vie et qu’on ne revoie jamais


  • La relation “ami/ennemi” contraint l’un et l’autre à adopter des postures imbéciles voire inappropriées. Par contre, on l’utilise pour amuser la galerie.


  • C’est quoi ces merdes, j’ai grandi à st Ouen et je n’ai
    Jamais entendu parlé de chasseur de skins.
    Pendant les années 80, les étrangers avaient peur de traîner aux halles, fief des skins..jean gab1 a raison, ces histoires sont du mytho.

     

    • Des Halles et environs des années 1986-89 je me souviens des Ducky Boys, et dans mes souvenirs c’étaient eux les "chasseurs des skins" (bien qu’il n’y avait déjà plus beaucoup de skins il me semble) ; Ducky Boys c’étaient des types en bombers bleus et pantalons camouflage urbain gris et blanc + chaussures comme des Doc’s mais carrées au bout (je n’arrive plus à me souvenir mais elles avaient un nom) montantes, et ils n’étaient pas "ethniques", il y avait des Ducky métisses et même des blancos, mais ce n’était certainement pas une "bande ethnique"…
      Quant aux autres là, "Black Dragons", je n’en ai même pas entendu parler à l’époque, mais peut-être c’était plus dans les années 1990…

      Des Duckys buvaient des bières Swinkels en bouteille 1 litre à la fontaine des Innocents, mais les Halles c’était beaucoup plus calme dans mon souvenir à l’époque que ça ne l’est aujourd’hui, et aussi beaucoup moins "ethnique" aussi… Il n’y avait même pas encore de KFC, tout ça.

      Si, en fait, je me souviens d’un skin Arménien qui venait de banlieue, mais il était déjà un phénomène isolé, et je me souviens aussi des "birds" (filles skins), deux en particulier (pensées pour Sophie et Stéphanie :)


  • Que dire... ?
    D’abord repenser à cette phrase maintes fois citée voire galvaudée d’Umberto Eco : « Les réseaux sociaux ont donné le droit de parole à des légions d’imbéciles qui avant ne parlaient qu’au bar et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite. Aujourd’hui, ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel »
    Ensuite, rappeler, et vraiment, combien ces gens avilissent , et ridiculisent les noirs de France
    et les français noirs auprès d’une majorité silencieuse qui n’a pas le recul necessaire et amalgamera d’emblee.
    c’est pathetique et ces polemiques n’ont aucun lnteret sinon pour Tonton Marcel, ce fouille-merde, mange-merde , parasite et caricature.
    Humainement, intellectuellement, spirituellement , ce sont tous des archetypes de médiocres . Distinguons cependant Jean Gab’1 , et nettement, de cette faune acculturée, abrutie, issue d’un sous proletariat inquietant car sous éduqué et n’ayant, pour seul pouvoir et unique moyen d’action, mais bien reel, que la nuisance.


  • (suite et fin, merci)
    Quant à la gestion calamiteuse de nombreuses municipalités en banlieue, c’est Didier Daeninckx qu’il faut citer maintenant , et relire ses fictions. Des fictions qui n’en sont pas vraiment, helas. Lire aussi lire son tract publié chez Gallimard alors qu’il quittait cette banlieue où il avait vecu, lutté, espéré, et espéré encore pour finalement jeter l’eponge et fuir, impuissant. Dégouté...
    On voudrait de tout coeur que tout cela soit fictif mais c’est tristement reel, je cite :
    « En 2014, dans les villes comme Aubervilliers, Saint-Denis, Noisy-le-Sec, Bobigny, des têtes de liste aux municipales ont passé une alliance avec les bandits, du secteur pour se faire élire ou se maintenir en place ».
    En effet, depuis plusieurs decennies la realite dans nombre de municipalités -particulierement de gauche et c’est deplorable - c’est que les ediles se sont entourés des plus mediocres , des caïds de la drogue les plus détestables, des pires voyous souvent spécialisés dans la religion pour asseoir leur pouvoir. le sentiment de déréliction, la pauperisation, l’islamisme galopant, le fonctionnement maffieux de beaucoup de quartiers est principalement dû à cette gestion criminelle. . c’est terrifiant, tres grave, et seul un « Nuremberg des banlieues » pourrait juger et punir les coupables, ce avec une severite exemplaire tant ils ont failli à leur mission et œuvré a la destruction de tout ce qui faisait les quartiers populaire, la France, et notre république .
    En vérité le fameux coup karcher dont parlait Sarkozy, c’est à l’hotel de ville qu’il faudra le
    passer en premier. nous en sommes là.
    Hélas, mille fois hélas...
    Haut les coeurs !
    P.E


  • Pour Cardet, je me suis fait avoir, j’ai cru en lui jusqu’aux révélations de ces derniers jours.

    Par contre, pour Jo-Averell Dalton (un peu des deux : sympa comme Jo et… bref, une synthèse), je n’ai jamais attendu de lui autre chose que ce qu’il nous montre.


  • C’est un nid de hyènes enragées.


  • "Tout le monde à un plan , jusqu"au premier coup de Poing..." : Mike Tyson☆☆☆☆☆


  • fichier de traitement des antécédents judiciaire (TAJ) de jérémie maradas-nado alias Jo Dalton

    Qui est Jo dalton (jérémie maradas-nado) l’ex chef de gang venu menacer alain soral à son domicile ?
    Issue de la haute bourgeoisie centrafricaine jo dalton est le fils de maradas-nado paul ancien sénateur de la V république et plusieurs fois ministre de Centrafrique.
    Après 20 ans de voyoucratie ; guerre des gang, violences sexuelles et son échec sociale, jéjé tente aujourd’hui de s’imposer en tant que nouveau leader et porte parole de la communauté noire. Il s’illustre notamment aux cotés de sylvain afoua (alias egoutchi behanzin leader de la ldna, condamné à 7 ans d’emprisonnement pour viol sur personne vulnérable) pour dénoncer l’esclavage en lybie et les violences faites aux femmes africaines au liban.
    Faits très étrange tout de même car en consultant son fichier taj, outre ces affaires de meurtres, des faits relativement moins grave mais encore plus surprenant pour ne pas dire totalement incohérent avec sa prétendu démarche politique nous interpelle.
    En effet le fameux jo dalton défenseur de la femme africaine est défavorablement connu des services de police pour violence conjugale lui le grand chasseur de skin et de méchant facho sur la place public est en réalité un cogneur de femme - femme de type caucasien soit dit en passant.
    Et pour aller encore plus loin dans la pathologie politique jo dalton s’est également rendu coupable d’esclavage domestique, il se sert donc de sa notoriete communautaire pour oppreser et assservir son propre peuple.
    On comprend mieux pourquoi ce citoyen centrafricain préférent vivre en france et non pas dans son pays d’origine.
    L’option ajouter une pièce jointe n’étant pas disponible merci de revenir vers moi par courriel afin que je puisse vous présenter les preuves de mes affirmations.

    Patriotiquement


  • Ça nous intéresse vraiment ces conneries ? Ça remplace Loft Story c’est ça ?
    La France éternelle, celle d’ici, ne se soucie pas pour ça mais pense à l’au-delà, elle est las de tout ceci !


  • Pour qui se prennent-ils a parler d’organiser une guerre civile ? 90% des gens ne bougeront pas mais même les 10% qui ont les c**lles de faire une actions en france sont 10 fois plus que eux. Tout est toujours rapport de force. C’est cela qui fatigue les gens. Je m’intéresse de très près à l’islam mais je suis choqué qu’aucun musulman ne s’organise contre la loi bio-sans éthique par exemple.. sincèrement tout le monde s’en fiche ou quoi ?

     

    • #2526475

      Les musulmans ne sont pas forcément ceux qui se disent comme tel, ensuite leur organisation n’est pas forcément visible aux yeux des non musulmans, elle n’en est pas moins peut être bien plus efficiente, dans la réalité des mondes invisibles , qui seuls affectent profondément et durablement, le monde physique des perceptions mondaines. Si de telles lois passent dans les lois des hommes, les musulmans savent qu’il en a été décidé longtemps avant ce résultat déplorable pour toute l’humanité, manifester son mécontentement est une chose, agir par l’Esprit dans la matière afin d’en limiter les effets pour soi même et les autres. Chacun choisit en son âme et conscience, à quelles actions il préfère vouer sa vie. Ne pas s’en faire pour ce qu’on ne peut pas changer, agir sur ce qu’on peut changer, et apprendre à savoir faire la différence entre les deux.


    • Merci beaucoup d’apporter cette nuance, j’ai écris ce commentaire à la hâte sans trop réfléchir, merci encore.


    • #2526872

      Merci à toi, ça m’a pemis de réfléchir à ta question de bon sens.


    • @ Manifestations et conscience

      Le commentaire le plus vrai que j’aie lu depuis longtemps

      De ce genre qui pourrait être replacé quel que soit le sujet

      La politique est morte au 21° siècle, la lutte se fera dans nos coeurs et nos esprits pour le salut de nos âmes

      Que Dieu continue à te guider


  • Qu’un policier prenne son courage à deux main et sorte l’intégralité de son casier judiciaire.

    C’est pas normal qu’un gars comme ça s’occupe de jeunes, la moindre trace sur le casier empêche n’importe quel citoyen d’entrer de pouvoir travailler avec l’état et lui on lui confie des enfants, c’est scandaleux.

     

    • le maire est le premier policier de sa ville
      et le premier garant de la sécurité de ses administrés
      et donc c’est Mr Philippe Bouyssou maire d’Ivry-sur-Seine
      qui est dans l’obligation de virer ce voyou de Dalton
      puisqu’en l’occurrence c’est lui-même qui l’a recruté
      tout en connaissance de cause du casier judiciaire
      du ledit Dalton alias Cool J


  • Le restau chinois près de chez moi le yellow fish est 100 fois plus impressionnant de force que ces blagues draps gonn’


  • dalton a besoin de maitres dans le genre de balkany ,dalton a toujours les chaines dans la téte .
    quand un blanc comme soral parle vrai, et libére la parole , dalton est désorienté et s’assure de la soliditée de ses chaines en surrenchéres bien pensante (gros mots et menaces dans l’enemi du systéme ) auprés des élus d’ile de france. un bon chien chien avec la panoplie du bad boy de 15 ans .


  • A quand un article sur le Mali, ce magnifique pays islamiste fournissant la quasi totalité des djihadistes africains ?
    Pays officiellement esclavagiste, aussi.
    Certaines minorités y sont OFFICIELLEMENT considérées comme esclaves.

    Cela permettrait d’en finir avec les Traoré et leur "lutte contre l’esclavage".


Commentaires suivants