Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Courrier des lecteurs

Soutien d’une lectrice franco-camerounaise

Monsieur Soral,

Je ressens un profond sentiment de dégoût en écoutant ce Jo Dalton nous dire ce qui est bon pour ses sœurs blacks. En effet, il y a maintenant plus de 20 ans, j’ai eu le malheur de croiser la route de mecs comme lui, qui faisaient partie de bandes et qui m’ont fait comprendre que j’étais tout sauf leur sœur.

Je me présente, Emmanuelle, je suis franco-camerounaise, j’ai 43 ans et dans les années 90, je n’avais pas 24 ou 33 ans comme cette mannequin mais 18 ans. À cette période, il y avait beaucoup de bandes de Zulus, les Blacks Dragons, dont faisait apparemment partie ce Jo Dalton, les Requins Vicieux, les Requins Juniors… J’ai traîné avec ces bandes surtout à la place Carré, aux Halles, et à Nation. Les Blacks Dragons étaient surtout à la Défense. Les mecs qui faisaient partie de ces bandes étaient d’une violence extrême et terrorisaient souvent les filles qui en faisaient partie.

Moi, à 18 ans, j’étais naïve, je les pensais comme mes frères, mais un jour j’ai fait partie de ces nombreuses filles qui se sont fait violer par ces racailles. Les « viols en réunion » ou « tournantes » étaient très nombreux au sein de ses bandes. Et ce n’était pas juste un mec qui se met nu devant son écran ou qui te traite de pute parce que tu ne veux pas de lui, non, là, la fille passait par tous les mecs d’une même bande, elle subissait les tortures les plus inimaginables. Après le viol d’une extrême violence, très peu de filles pouvaient s’en sortir.

J’ai mis plusieurs années pour pouvoir m’en sortir. Beaucoup de filles noires, métisses, maghrébines ou même françaises ont subi ces viols dans les années 90. Les violeurs étaient souvent encouragés par les politiques de l’époque et les médias s’en donnaient donc à cœur joie pour montrer une image de banlieue où les Noirs et les Arabes étaient tous des violeurs. Donc les racailles de toutes ces bandes ont bien servi à salir l’image des banlieues.

Le viol existe depuis la nuit des temps et a toujours été caché, tabou. C’est pour cette raison qu’on trouve très peu de renseignements sur les viols commis au sein de ces bandes, qui ont eu lieu dans les années 90. Je ne sais pas quel âge a ce Jo Dalton mais s’il a dans mes âges, il a bien fait partie de ces bandes de racailles qui ont violé, torturé des quantités de jeunes filles, alors qu’il ne vienne pas parler de ses sœurs blacks, c’est insupportable pour moi d’entendre ça.

Et quand Monsieur Soral parle des filles blacks qui se prostituent, il a tout à fait raison car beaucoup de filles noires, ou métisses, ou arabes se sont prostituées suite aux viols qu’elles avaient subis par ses soi-disant frères. Ma meilleure amie, une Kabyle qui avait subi les mêmes tortures que moi, a fini dans la prostitution. Je rappelle à ce Jo Dalton que 90 % des prostituées ont été violées. Et beaucoup l’ont été par des bandes dans les années 90.

Quant à monsieur Soral, qu’ils aillent chercher des détails dans son intimité, je trouve cela vraiment bas. Des mecs qui se mettent nus devant leur écran, il y en des milliers aujourd’hui et d’ailleurs, rien ne dit que c’est lui car on ne voit même pas sa tête.

J’ai contacté Monsieur Soral il y a quelque temps pour lui parler de mon livre que je cherche à éditer, Ma reconstruction après le viol, et malheureusement sa directrice d’édition m’a dit que ce n’était pas assez d’actualité. Je trouve cela dommage car le viol a toujours existé, il est toujours d’actualité mais le problème c’est que c’est un sujet trop tabou. Aujourd’hui, des jeunes filles subissent encore des tournantes au sein des bandes de racailles ; je voulais passer par votre maison d’édition car je sais que vous êtes très suivi et lu par des jeunes et ce sont les lecteurs que je voulais cibler pour une prévention par rapport à ces violences sexuelles. Les jeunes hommes qui m’ont violé avaient entre 16 et 20, ils n’ont jamais imaginé qu’ils gâcheraient plus de vingt ans de ma vie ; ils avaient violé beaucoup de filles avant et même après moi. Ça faisait partie du mode de fonctionnement de leur bande, des bandes en général.

Je suis aujourd’hui dans une démarche de réconciliation avec la gente « masculine ». Je préfère me réconcilier avec des hommes comme Messieurs Soral et Dieudonné que comme ce Jo Dalton qui est menaçant, me terrorise et dégage quelque chose de mauvais. Je préfère largement un macho qui sait aimer les femmes et les protéger qu’un homo refoulé qui jalouse les femmes et a du mépris envers toutes les femmes sauf sa mère… Parce que, pour moi, les hommes qui violent à plusieurs une femme sont aussi des homos refoulés…

Je soutiens donc Messieurs Soral et Dieudonné, qui sont des hommes très courageux, avec tout ce qu’ils subissent, et ne méritent que l’admiration et la tendresse de toutes les femmes.

J’attends avec impatience l’idée de génie de Dieudonné de faire l’Ananassurance. Et votre idée de Réconciliation nationale est une idée logique. Pour ma part, je dois me réconcilier avec les hommes. Je rêve un jour d’arriver à me réconcilier avec un violeur qui a fait des tournantes mais aujourd’hui, je n’en ai pas encore la force.

Bon courage à Soral et Dieudonné.

Emmanuelle

 

Voir aussi :

30 septembre
Courrier des lecteurs
Égypte – Une enfance dans la rue
10
16 septembre
Courrier des lecteurs
De la théorie soralienne à la pratique quotidienne
10
28 août
Courrier des lecteurs
Soutien d’un handicapé
8
21 août
Courrier des lecteurs
Soutien d’un Français libre
11
12 août
Courrier des lecteurs
Vous êtes un rebelle
11
29 juillet
Courrier des lecteurs
Le Socrate de notre génération
6
30 juin
Courrier des lecteurs
Après les jeux vidéo, la lecture
8
28 mai
Courrier des lecteurs
Soutien d’un "gitan français"
7
19 mai
Courrier des lecteurs
"La France tombera très bas mais se relèvera très haut"
7
10 mai
Courrier des lecteurs
Soral Président !
9
8 mai
Courrier des lecteurs
Un musulman : "J’ai voté pour Marine au premier tour, pas au second"
162
5 mai
Courrier des lecteurs
Soutien d’un juif du quotidien à Alain Soral et Marine Le Pen
17
2 mai
Courrier des lecteurs
Je suis français musulman et je vote Marine
9
29 avril
Courrier des lecteurs
"Je préfère une France proche de Le Pen et Mélenchon qu’une France où l’argent est roi"
24
27 avril
Courrier des lecteurs
"Marine Le Pen doit tendre la main aux musulmans"
116
22 avril
Courrier des lecteurs
Les catholiques avec Alain Soral
11
14 avril
Courrier des lecteurs
Soutiens de France et de Navarre !
4
24 mars
Courrier des lecteurs
Lettre d’un "éloigné du piège SOS Racisme"
5
16 mars
Courrier des lecteurs
Trois remerciements complémentaires
11
10 mars
Courrier des lecteurs
Le Théâtre de la Main d’Or, épicentre de la résistance française
8
3 mars
Courrier des lecteurs
Lettre d’un Corse né en Corse de parents corses
15
25 février
Courrier des lecteurs
Un soutien franc et enthousiaste
16
21 février
Courrier des lecteurs
Lettre d’un éducateur belge
7
1er février
Courrier des lecteurs
Quand Facebook désactive certains comptes...
13
26 janvier
Courrier des lecteurs
Lettre d’un ancien "électron libre" d’extrême gauche
17

Voir aussi, sur E&R :

Suivre le parti Réconciliation nationale sur Facebook et Twitter :

Retrouvez Alain Soral et Dieudonné chez Kontre Kulture :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Le paiement peut aussi s’effectuer par chèque à l’ordre d’Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1047343
    le 03/12/2014 par John Wayne
    Courrier des lecteurs

    Averell Dalton ça lui irait beaucoup mieux...


  • #1047354
    le 03/12/2014 par eric
    Courrier des lecteurs

    Autant j’apprécie Kémi Seba sur nombre de ses analyses, autant je serais curieux d’avoir son avis sur le comportement de ces " frères ". Où l’on touche aux limites du discours communautaire type " Mes frères, mes soeurs, et mon cul sur la commode ", ce qui vaut d’ailleurs pour toutes les communautés. Courage à cette jeune femme dans sa quête de pardon en tout cas.


  • #1047379
    le 03/12/2014 par Gerard John Schaefer
    Courrier des lecteurs

    Vu un reportage aux Etats-Unis, dans une des régions à fort taux de population "hispanique", une latina enrôlée dans un gang* admettait son propre viol comme un simple rituel d’initiation.
    Elle ne s’en était pas moins vengée par la suite, en devenant une indicatrice.
    Le gang l’a su, et l’a tuée.

    Avant qu’on en arrive là en France, et même si les toxicos mythomanes à la Jo Dalton n’ont heureusement pas cette envergure, il serait bon de considérer ce que propose Alain et Dieudo, leur entourage, etc...

    Resserrer les rangs et apprendre à se déployer efficacement contre toutes les entourloupes que nous prépare le Pouvoir, à nous tous, troupeau.
    Quel type d’éducation reçoivent leurs enfants ? ...sûrement pas celle de la dite "Education Nationale".

    Merci pour ce témoignage d’Emmanuelle.
    C’est aussi un pur constat sociologique.

    *http://fr.wikipedia.org/wiki/Mara_S...


  • #1047433
    le 03/12/2014 par seber
    Courrier des lecteurs

    Après les mises au point (couchages en règle ?) d’Etienne Chouard et du Cercle des Volontaires, je suis vraiment affligé de constater l’état de la pseudo-résistance française.
    Ce Joe Dalton n’en a jamais fait partie. Si certains y ont cru, tant pis pour eux. Pourquoi donner plus d’importance à ce personnage qu’il ne le mérite ?
    Non, ce sont les autres qui me choquent. Nettement plus que tout ce qu’ils reprochent à Alain. Alain, on le connait si on n’est pas trop con. Il suffit de lire ses livres et de regarder quelques vidéos. Il est entier et brut de décoffrage, ce que certains font mine de découvrir avec des années de retard tout en prétendant nous ouvrir les yeux, nous les pauv’ cons Soraëliens. Comme si on ne le savait pas.
    Le plus drôle, ou le plus triste est qu’encore une fois, Alain donne le ton. Tout le monde lui dénie la qualité de représenter cette mystérieuse mouvance, mais ils continuent de tourner autour comme des mouches (à merde ? Roger, c’est toi ?) autour du miel.
    Des gens qui prétendent lui donner des leçons de morale ou de bienséance, alors que c’est en secouant le cocotier à la force de ses bras qu’il a crée une dynamique, un sillon dans lequel tous se sont engouffrés allègrement. Ce qui est profondément dégueulasse, au delà de tout. Je pense que le contre-coup de tout ce cirque sera d’amener une sympathie supplémentaire envers ce personnage hors-norme, caractéristique qui ne va pas sans certaines faiblesses.
    Quand les autres cherchent à se faire plus blanc qu’une colombe ou sentent que la maison brûle, à ce moment-là on sait sur quels amis on peut compter, bien que ce mot soit présentement inadéquat. Camarades de lutte serait déjà suffisant.
    Je ressens une véritable nausée que seul le Système dans lequel nous baignons peut me donner.
    Car je pense que beaucoup d’entres nous pourraient sacrifier beaucoup au niveau personnel pour soutenir et suivre un personnage, certes controversé, mais seul capable de faire avancer le navire au milieu des glaces. Aucun "leader" (en français, "chef", mais je ne veux pas choquer les dissidents de papier politiquement correct) ne peut réunir toutes les qualités que chacun soldat projette sur lui (parce qu’il ne peut lui même les porter, il demande à son chef de les porter pour lui, le croyant tout-puissant).
    (A suivre).


  • #1047458
    le 03/12/2014 par Samir34
    Courrier des lecteurs

    Je remercie cette dame pour sa lettre. Je serais intéressé de lire son ouvrage, je vais attendre de voir si KK le publie, il est vrai qu’à l’heure actuelle les féministes instrumentalisent les "femmes" mais cela ne veut pas dire qu’il n’ y a pas de violence envers elles dans les banlieues. Il ne faut pas caricaturer, on a pas à choisir entre toutes les femmes sont des victimes ou aucune femme n’est une victime.
    Concernant Alain, pfff... je ne comprends pas comment une seule personne, comment un homme digne de ce nom puisse une seconde s’arrêter sur le fait que Soral envoie des photos de lui à une femme... c’est du grand n’importe quoi ! Comme si d’une part c’était choquant et d’autre part que cela annuler ses réflexions, ses thèses, sa dialectique foudroyante.
    J’ai grandi dans le sud, et on s’insulte et on crie à chaque conversation, c’est bruyant en famille mais c’est le sud. Quand je vois LLP, Tepa, que j’apprécie au demeurant, s’emballer pour trois mots... je me dis que ces mecs dans une tranchée... je préfère qu’ils soient loin de moi et être prêt de Soral sans hésitation.
    Quant à Kemi Seba, honnêtement les amis, je pense que vous êtes bien trop critique ! Kemi Seba n’est pas du tout à mettre au niveau de Dalton ou de LLP, pas du tout, je vous conseille son itw sur l’agence info libre, Kemi Seba n’a pas du tout soutenu Dalton, bien au contraire, il a des thèses profondes et bien articulées, il a un très bon niveau ! D’ailleurs il le dit lui-même, il sera toujours plus proche de Soral et Dieudo que de BHL.
    Seba n’est pas du tout racialiste, pas du tout, ayez au moins je l’espère la décence d’écouter ce qu’il dit avant de l’insulter.
    Kemi Seba explique parfaitement que cette histoire il s’en fou, que cela concernait Soral et la femme de 33 ans et personne d’autre, il dénonce l’instrumentalisation de Dalton ! Tout ce qu’il a reproché à Soral pour le coup, sans le renier ni lui ni ses thèses et c’est important, c’est d’avoir dit que "toutes les femmes noirs sont des *****". Je ne vois pas où est le racialisme chez Kemi qui est un brave homme. Je vous conseille son passage chez Meta TV qui est très instructif.

    Bonne soirée patriotes et merci à l’equipe ER pour son travail au jour le jour !


  • #1047460
    le 03/12/2014 par Ecotone
    Courrier des lecteurs

    c’est bien joe dalton, tu mérite la légion d’honneur ; et j parle bien du fion de hamster sur une boutonnette.
    affaire classée.


  • #1047464
    le 03/12/2014 par seber
    Courrier des lecteurs

    (Suite 1).
    Par ailleurs, je tiens à faire remarquer une critique récurrente, donc révélatrice, qu’on attribue à Alain Soral. Il paraîtrait que l’égocentrisme de celui-ci lui ferait s’attribuer les travaux des autres (comme s’il en avait besoin).
    Cet argument révèle une jalousie cachée pour ne pas avoir fait la démarche le premier ou compris l’importance des travaux d’untel avant Soral, car il est tout simplement et purement totalement faux.
    Qu’Alain ait estimé que son travail ait permis d’accélérer ou de faciliter les initiatives qu’il a relayé est d’abord loin d’être mensonger car Alain, comme il se définit, est un publiciste, autrement dit, un communiquant hors-pair. Ce que ne sont généralement pas les chercheurs qui, la tête dans le guidon, n’ont tout simplement pas le temps ou les compétences de s’occuper de ce volet pourtant essentiel. Qu’il ait, sans précaution de fausse-modestie excessive, décider sans demander la permission (à qui ?) de se l’attribuer, relève plus d’un pêché de vantardise et de provocation assez sympathique et touchant qui font tout le charme du personnage. Pour tout dire, en ce qui me concerne, et sans trahir qui que se soit je pense que parmi les Soraliens (on peut être Soralien sans être dupe, eh oui), on s’en amuse, du même que le principal concerné. Ceux qui n’auraient pas saisi cet aspect de la mentalité qui nous imprègne manquent probablement de recul et de capacité de discernement, ainsi que d’humour.
    Ensuite, l’érudition d’Alain Soral plaide encore plus contre cet argument. Ayant amené bon nombre de citoyens Français de toutes origines sociales à retrouver le goût de la lecture et de la "libre pensée" (c’est lui le seul vrai libre-penseur, bande d’usurpateurs à deux balles), c’est en mettant en avant tous les intellectuels passés et présent auprès desquels il s’est lui-même nourri qu’il a constitué tout autour de lui ce "fan-club". De son marxisme originel en passant par tous les courants philosophiques, mais aussi en démontant toutes les arnaques pseudo-intellectuelles postmodernes, il a fait le ménage, tracé une voie, et porté un hommage juste à tous ceux qui ont compté pour lui et qu’il souhaite nous transmettre. Dans ce travail, qui parait simple en apparence, mais qu’aucun avant lui n’avait eu le courage ou même seulement l’idée de réaliser, il ne s’efface point totalement, estimant, à tort ou à raison, se créer un petit espace qu’il sait ne devoir à personne et que personne ne lui attribuera, sauf lui.
    (A suivre)


  • #1047489
    le 03/12/2014 par Salah
    Courrier des lecteurs

    Courage à cette dame !


  • #1047494
    le 03/12/2014 par seber
    Courrier des lecteurs

    (suite 2).
    Quelle horreur, comme dirait Christine Ockrent face à Aymeric Carron à la télévision Françoise. Soral qui passe sont temps à parler des uns et des autres, parfois en bien quand il estime qu’ils le méritent, parfois en mal quand ils ne rentrent plus dans sa grille de lecture. Grille dont j’attends toujours que ses détracteurs en fasse l’inventaire exhaustif pour me dire, moi pauvre con, en quoi elle n’est pas cohérente ou valide. Je veux bien qu’on pinaille ou qu’on diverge sur les solutions, mais il faut me l’expliquer lentement et longuement car je n’ai pas la fulgurance de leur esprit brillant (j’ironise pour ceux qui n’auraient pas compris).
    D’ailleurs, en parlant de solutions, je n’ai pas souvenir d’avoir lu ou entendu qu’Alain détenait LA solution finale (oh, oh, oh, faut rigoler les puritains. Et dans puritains, il y putains…). Il y sans doute plusieurs solutions parallèles possibles. mais je m’éloingne de la quenelle…pardon, de la querelle.
    Donc, non, Alain Soral n’a rien inventé. Scoop BFM-TV en direct. Par contre, il a synthétisé la pensée des autres, en a tirer un médicament (remonter tout en haut de la page pour en savoir plus) et tente d’ appliquer son onguent sur le malade France. On aura beau penser ce qu’on veut de l’expérience du professeur Soral (il n’a pas le diplôme, mais le diplôme, c’est comme la monnaie : une croyance sur du papier) mais il est le seul à la mener.
    Je sais que les Super-Dissidents (bientôt un film Marvel prêt de chez vous) adorent les citations qui les mettent en avant à défaut d’avoir une pensée propre (qui n’est pas l’opposé de sale. Quoique) : pendant que le sage montre la Lune, l’idiot regarde le doigt. Fin.
    Bonjour chez vous.


  • #1047949
    le 03/12/2014 par le gaulois
    Courrier des lecteurs

    Emmanuelle
    Merci pour votre témoignage .
    Vous ne faites pas que remettre des évènements à leur place ...en cela aussi vous bâtissez
    Il y a deux justices:celle que les hommes cherchent et mettent en scène et celle qui vient inexorablement les cueillir
    Salutations


  • #1047985
    le 03/12/2014 par Franck
    Courrier des lecteurs

    Bonsoir à tous,

    J’ai fait parti de ces "bandes"ou "gangs" arpentant Paris et sa banlieue durant les années 80-90. Joe Dalton était pour moi et d’autres frères d’armes un grand frère car c’était le plus représentatif et charismatique de notre "équipe". Les années passant beaucoup de liens nous lient encore même si chacun a fait sa vie et fonder des familles. Joe est un homme avec ces qualités et défauts comme tout le monde et personnellement je me suis assez éloigné de lui (même si nous n’étions pas de vrais proches)pour m’ouvrir sur d’autres perspectives telles que E&R.
    Le décor brièvement planté, je voudrais demander à cette jeune femme qu’elle soit plus explicite sur ses dires car je reconnais bien là les tentatives calomnieuses d’une certaine presse que l’on aime dénoncer ici. Nous n’étions pas des anges,loin de là,mais les "Black Dragons" conduits à cette époque par Joe principalement n’ont rien à voir avec ces méfaits effectivement nombreux durant ces années là. Je suis BD junior,ceci dit sans arrogance ni honte mais qu’on me désigne un de mes frères ayant "pointé" une fille,l’amalgame est beaucoup trop lâche et forcément facile.
    Voilà pour la petite mais nécessaire à mes yeux rectification...

     

    • #1048407
      le 04/12/2014 par Elrik
      Courrier des lecteurs

      l’article du parisien est très clair sur le fait que des dizaines de black dragons ont violée au moins une fille dans le sous-sol du centre commercial les quatre temps a la défense.
      Je veux bien que tu n’y ait pas participé mais il y a eu condamnation et une fille dont la vie a été détruite.

      http://www.leparisien.fr/hauts-de-s...

      Et visiblement c’était pas la première fois.
      ça m’énerve de voir l’autre dalton la donner des leçons alors que son combat sa a été dépouille en surnombres (déjà) agressions gratuites et visiblement viols pour certains...


  • #1048144
    le 04/12/2014 par solaine
    Courrier des lecteurs

    “J’ai trainé avec ces bandes surtout à la place Carré, aux Halles et à Nation.”
    Chère Emmanuelle,
    Pourquoi trainiez-vous à l’époque, vous une fille, avec des bandes de garçons dehors ???
    Mais c’est pas possible ça ! je ne comprends pas !
    Courage pour votre reconstruction mais n’oubliez pas d’envoyer une copie de votre courrier aux ex bandes de racailles et à Jo Dalton.


  • #1048870
    le 04/12/2014 par Lucky Luke
    Courrier des lecteurs

    Jo Dalton croit qu’en re-jouant la partition poussiéreuse des années 80 / 90 écrite par des officines sionistes, il pourra à nouveau dresser les Français d’origine étrangère contre les Français de souche et exister aux yeux des médias impériaux. Sa petite sortie ressemble à un pétard mouillé. Cette stratégie de domination triangulaire, visant à dresser des esclaves de l’Empire contre d’autres esclaves de l’Empire, ne fonctionne plus.

    Les citoyens n’écoutent plus les agents impériaux et les idiots-utiles de l’Empire qui viennent nous raconter où est le bien, où est le mal, qu’est-ce qui est vrai, qu’est-ce qui est faux : pour répondre à ces questions, nos INTELLIGENCES nous suffisent.


  • #1049578
    le 05/12/2014 par Anka
    Courrier des lecteurs

    Wouhai heeeuuu ! Nous chassions les skins !
    Grace à l’influence de Colors peut être :-))

    Oui, bien sur, Ils étaient plus occupé à piquer les fringues et Walkman (ancêtre du lecteur de fichier son) qu’a poursuivre quelques marauds chevelu à rebours.

    Bref, avec Mr Daton et la majorité de ses amis, vous n’avez aucune chance contre les puissants (tenant du manche comme dirait M Cardet) qui cumulent richesses intellectuel, matériel, culturel et social.

    Tant qu’il y de la vie il y a de l’espoir... Et du désespoir, car l’un ne va pas sans l’autre.

     

    • #1049862
      le 05/12/2014 par Back2thereality
      Courrier des lecteurs

      Bonjour,
      J’ai 46 ans. J’ai connu les années 80 et 90 à Paris. Les 80’s d’abord : punks, squats du 13 ème arrondissement, Quai de la gare, Batskin, Snif, les Tolbiac Toads près de mon lycée, etc. Ce que je peux dire de façon formelle, c’est que les skins de Luxembourg, Pasteur, etc. faisaient la loi. Et c’était très voilent. Impossible de mettre les pieds au Forum des Halles ou de porter des docs - importées de Londres car quasi-introuvables à Paris à l’époque sans prendre des coups (pour moi, ça été la tondeuse...). Les soit-disant chasseurs sont arrivés après et au fur et à mesure que le mouvement skin (faible numériquement) disparaissait, comme par hasard il y avait de plus en plus de "chasseurs" :) Les BD n’étaient pas des chasseurs de skins : c’étaient de simples voyous qui dépouillaient ceux qui n’étaient pas sapés comme eux. J’ai vu leur vidéo : ça ne correspond pas à la réalité de cette époque. Et d’ailleurs il n’y avait pas de skin à La Défense. Point final.


    • #1050834
      le 06/12/2014 par MagnaVeritas
      Courrier des lecteurs

      Merci pour ton témoignage Back2thereality.
      ça confirme ce que je pensais. Ces histoires de « chasseurs » sont à s’écrouler de rire. Des racailles qui se font passer pour des héros et des warriors, rien de plus.


  • #1050989
    le 06/12/2014 par Dieu
    Courrier des lecteurs

    ha ben alors... si "même" les femmes se mettent à penser et à réfléchir... ;)

     

    • #1052420
      le 07/12/2014 par Back2thereality
      Courrier des lecteurs

      Re-
      Les seuls "chasseurs" à cette époque, au début, c’était les Ducky Boys coachés par un Portugais, Rocky. Je me souviens d’ailleurs qu’ils avaient distribué des tracts chez Francky, le coiffeur du métro Simplon où toute la faune de Paris/banlieue allait (Jimmy le métis, etc.), disant en gros : si t’es skin, on va t’éclater. Les Red warriors de Julien Terzics, perso, je ne les ai jamais vus (mais on en parlait un peu), sauf pour le S.O. des concerts "alternatifs" comme au squat L’Usine de Montreuil. Par contre, je me souviens bien des Asnays, une bande de noirs assez classe qui écoutaient du rockabilly et qui avaient fait une méchante méchante méchante descente à un concert des Meteors à l’Elysée Montmartre où des skins s’étaient pointés. Battes de baseball, charges des flics et j’en passe... Les rasés se sont fait dé-fon-cer (il y en avait même un qui s’était planqué sous une voiture et qui pleurait). Le reste, les Rudy Fox, tout ça, c’est bien après et je ne connais pas trop (j’étais passé à autre chose). De mémoire, je le répète, il n’y avait pas de bande d’arabes/noirs, etc. qui "chassaient" : les BD étaient des dépouilleurs (on disait "tireurs" à l’époque) et les Requins vicieux étaient à mille lieux de ce trip là, d’ailleurs plusieurs d’entre-eux sont tombés pour viol. Je n’ai AUCUNE sympathie pour le Serge Ayoub de cette époque (JNR, Poissons rouges...) - il a évolué - (remember Barbara K., Serge ?), mais au moins ce qu’il dit sur cette époque est la vérité. Vers 92/93, Batskin s’est présenté aux élections dans les Hauts-de-Seine : c’était la fin du mouvement skin. Bref, Joe Dalton s’attribue un beau rôle qu’il n’a clairement jamais eu et le DVD sur les BD est une pure fiction. De la branlette de mecs qui ont trop regardé Bruce Lee et qui reconstruisent un passé mythifié.


  • Afficher les commentaires suivants