Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mélenchon : l’ignoble Valls, proche des dirigeants de l’extrême droite israélienne

 

 

Le chef de file des députés Insoumis a démissionné de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie, présidée par Manuel Valls, dénonçant « un personnage extrêmement clivant » qui serait proche des « thèses ethnicistes de l’extrême droite ».

 

 

« Un accord d’origine inconnue a décidé de confier la présidence de [la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie] à monsieur Manuel Valls [député apparenté La République en marche]. On ne saurait faire choix plus inapproprié. Monsieur Valls est un personnage extrêmement clivant, qui suscite de forts rejets du fait de sa proximité avec les thèses ethnicistes de l’extrême droite », écrit Jean-Luc Mélenchon, dans une lettre au président de l’Assemblée, François de Rugy, dont l’AFP a eu copie le 6 octobre. Dans celle-ci, l’homme politique de gauche annonce sa démission de la mission parlementaire en question.

Il rappelle en outre les propos de Manuel Valls sur les fameux « white » et « blancos », saisis par une caméra en 2009, et pointe une « proximité » de l’ex-Premier ministre « avec les dirigeants de l’extrême droite israélienne ».

 

 

« Corvée : siéger avec l’ignoble Valls à la commission Nouvelle-Calédonie. Ici, qui vient-il trahir ? », avait tweeté quelques jours plus tôt, le 3 octobre, le député des Bouches-du-Rhône dès la réunion constitutive de la mission.

« Manuel Valls ne saurait être le personnage unifiant et tolérant qu’une telle mission impose [...]. Nous en voyons un signe supplémentaire quand nous l’entendons accuser notre groupe de complaisance pour les assassins islamistes », ajoute-t-il dans son courrier.

L’ex-chef du gouvernement a accusé récemment les députés LFI d’« un discours islamo-gauchiste ».

Aux yeux de Jean-Luc Mélenchon, l’accusation est « formulée dans les termes de l’extrême droite » et « confirme l’inaptitude du personnage à mesurer ses propos ».

Lire l’article entier sur francais.rt.com

 

Déjà, en 2013, Mélenchon s’en prenait à la dérive extrême-droitiste de Valls :

 

Valls répondait à l’accusation de Mélenchon de « contamination par le FN » :

Israël, la France et la Collaboration (mais pas celle de 40-45),
chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants