Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Meloni avant, Meloni après

Chez nous, le Meloni français pourrait être, toute conviction mise à part, Manuel Valls, qui, en quittant ses habits pro-palestiniens, est devenu le grand ami, ou le serviteur, du CRIF. Maintenant, à vous de savoir où est la vraie Giorgia...

 

 
 
 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3040094
    Le 2 octobre à 08:44 par spike
    Meloni avant, Meloni après

    Dans la même lignée que la Cicciolina ?

     

    Répondre à ce message

  • #3040125
    Le 2 octobre à 09:25 par MaxL
    Meloni avant, Meloni après

    J’annonçais récemment à mes proches que Soral avait encore raison quand il y a 10/15 ans il parlait que le système nous présenterait que 2 oppositions :

    - Soit le National Sionisme : Zemmour, Meloni...etc, représentant la droite identitaire
    - Soit le Socialo Sionisme : Mélenchon, les écologistes...etc représentant le LGBT et l’immigration

    Cette thèse se tient malgré quelques divergences comme l’annonçait Lucien Cerise dans sa dernière vidéo, il y a une gauche LGBT non-sioniste.

    Conclusion : Rien ne changera jamais avec les candidats européens qu’on nous présente. Le système cherche juste à faire monter les extrêmes des deux cotés.

     

    Répondre à ce message

  • #3040163
    Le 2 octobre à 10:10 par Déclassé social
    Meloni avant, Meloni après

    Elle fait partie du Aspen Institute. Regardez qui sont les sponsors de cet institut américain et vous comprendrez mieux. La seule chose où elle fera peut-être quelques améliorations, c’est réduire l’immigration invasion non européenne qui défigure l’Italie. Même là ce n’est pas sûr qu’elle y arrive. Meloni, c’est de l’opposition contrôlée pro-OTAN, anti-Russie et pro-UE.

     

    Répondre à ce message

  • #3040224
    Le 2 octobre à 12:01 par anonymeXVI
    Meloni avant, Meloni après

    Je ne vois aucune incohérence ni aucune contradiction dans le fait que meloni et son parti fasciste soient israelophiles comme je ne vois aucune incohérence ni aucune contradiction dans le fait que l’ukraine bandéro-nazie soit dirigée par juif.

     

    Répondre à ce message

  • #3040356
    Le 2 octobre à 16:17 par issa
    Meloni avant, Meloni après

    comme le disait mon pere italien qui fit partie du camp des vaincus de la 2 guerre mondiale ! l,italie est morte en 1945 comme l,allemagne et le japon l,extreme droite italienne as etait enteré avec la mort de giorgio almirante en 1987 ! point !

     

    Répondre à ce message

    • #3040528
      Le 2 octobre à 21:20 par david ghetto
      Meloni avant, Meloni après

      G. Almirante est décédé en1988

       
    • #3040871
      Le 3 octobre à 15:08 par swz
      Meloni avant, Meloni après

      Tout à fait exact ! En effet le nationalisme authentique est mort au Japon, en Italie, en Allemagne depuis la défaite de ces trois pays ! Le reste que nous voyons ne sont que des ersatz, des impostures, des dégénérescences d’un nationalisme vaincu, domestiqué !

       
  • #3040605
    Le 3 octobre à 05:44 par La chutzpah
    Meloni avant, Meloni après

    C’est beau l’Opposition Contrôlée quand les Peuples d’Europe réaliseront que Nous sommes occupés par les Américains sur Notre Continent il sera déjà trop tard.

     

    Répondre à ce message

  • #3040695
    Le 3 octobre à 10:13 par banzai
    Meloni avant, Meloni après

    Meloni avant, Meloni après



    .....Meloni toujours.
    pour les autres "après comme avant", ils n’existent plus, tant physiquement que politiquement et socialement.

     

    Répondre à ce message

  • #3040870
    Le 3 octobre à 15:02 par swz
    Meloni avant, Meloni après

    Meloni : le cirque pour entuber les gogos cathos conservateurs ! Le conservatisme sociétal ne peut pas etre l’unique programme politique, l’unique posture de la soi disante droite italienne !

     

    Répondre à ce message

  • #3040904
    Le 3 octobre à 15:50 par —JUL—
    Meloni avant, Meloni après

    Au début elle est belle, énergique et conséquente...
    Après, ben... J’ai vomis !

     

    Répondre à ce message

  • #3040999
    Le 3 octobre à 18:48 par anonyme
    Meloni avant, Meloni après

    Elle est contre l’injection obligatoire, veut limiter l’avortement et l’immigration et elle fait éructer la gôche ! C’est déjà pas mal ! En franconnerie on réélit Macron et on braille derrière la CGT !

     

    Répondre à ce message

    • #3041239
      Le 4 octobre à 09:35 par Pollution mentale
      Meloni avant, Meloni après

      Qui braille derrière la CGT ?
      _ la CGT revendiquait 688 000 adhérents, soit environ 2%
      2020, 25 450 000 personnes occupent un emploi salarié et 3 038 900 personnes occupent un emploi non salarié.
      Arrête un peu de pisser sur les français

       
Afficher les commentaires précédents