Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’impérialisme aujourd’hui – Conférence de Bruno Guigue

« L’impérialisme aujourd’hui » : une conférence donnée par l’ancien haut fonctionnaire et spécialiste des relations internationales Bruno Guigue à l’Université Réelle de Montpellier.

 

 

Retrouvez Bruno Guigue, sur E&R :

Prolonger la conférence avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2025465

    à partir de 37:05 : "... la plupart des gens qui traversent la Méditerranée viennent de pays en guerre"... bon, j’ai arrêté là.
    Et en plus il est publié chez Delga, c’est plus ce que c’était...

    Je préfère Guyénot. Ou Hindi. Ou Hillard. Oh on m’apprend qu’ils sont tous chez E&R, je suis donc à la bonne adresse !

    Ceux qui approchent le monde d’un point de vue religieux, spirituel, sont dans le vrai, car ils comprennent la "tournure d’esprit" (Hillard) qui influence ce monde.
    Et ensuite on peut faire de soi-même les ramifications, sans avoir besoin de trop de détails.
    On échappe ainsi à l’évènementiel, souvent anecdotique... Plus besoin de Bruno Guigue !

     

    • Même les sources de Pierre Hillard sont loin d’être uniquement religieuse sinon comment pourrait-il savoir autant de chose sur les plans de l’ennemi ?

      L’Érythrée était bien en guerre, jusqu’il y a peu, l’Afghanistan l’est toujours tout comme la Syrie, le Mali et la Libye en pleine guerre civile, boko haram à déstabiliser toute la région des grands lacs, le Tchad, le Cameroun, le Niger, alors ne dites pas n’importe quoi s’il vous plait.

      Bruno Guigue à peut être un peu simplifier le contexte mais sur le fond il à raison ne vous en déplaise.


    • @France occupé@ vous faites un raccourci, car il parle aussi du Congo qui n’est pas en guerre, mais où l’on retrouve des causes non négligeable pour qu’un peuple veuille fuire ses terres...Alors si vous n’êtes pas d’accords avec lui, on passe le journal de bord de JMLP que j’écoute aussi, mais seulement, personne ne peut parler une heure et demie sans dire une bêtise, mm si ici Guigue ne justifi pas comme vous le dites l’arrivé des immigrés "comme on nous appelait avant"


  • Ce n’est pas parce qu’il ne suit pas la ligne de E et R à la lettre qu’on doit rejeter Guigue.
    Personnellement je le trouve cohérent.

     

    • Il en rajoute peut-être un peu sur le racisme supposé de certains, sur le fait qu’être de gauche et le paradigme absolu ...


    • @Pouet
      Le paradigme est en train de changer avec les repères qui se perdent. Plus personne ne sait à quoi s’en tenir et s’il arrive qu’on s’en tienne à quelque chose, c’est souvent par esprit de contradiction ou pour un besoin de noyer le poisson dans l’eau, histoire d’affirmer l’affirmation à laquelle on adhère, non pas par sa consistance mais par la persistance de son image. On boit tous du coca-cola.


  • Bruno Guigue est un poid lourd, je ne comprend pas qu’on ne le voit que sur les chaînes iranienne et récemment sur RT France.

     

  • Excellente conf de Bruno Guigue dont j’apprécie les articles.
    Discours clair pertinent.

     

  • Parler des analyses de Lénine sur l Impérialisme est d actualité en effet : on ne peut rien comprendre à notre époque et à la domination américaine sans avoir lu et compris la totalité de cette brochure , de vulgarisation, disait son génial auteur. J aurais toutefois aimé la mise en évidence du rôle fondamental de l exportation des capitaux relativement à la période historique précédente d exportation des marchandises.
    Cela dit il me semble que Guigue comme Chomsky surestiment le facteur idéologique et en conséquence sous estiment le facteur " matériel" par incompréhension du matérialisme appliqué à l étude des faits sociaux.
    prenons deux exemples historiques :
    le peuple allemand savait ce qu Il devait à Hitler et à sa politique impérialiste en matière de niveau de vie. Les paysans notamment employaient des prisonniers et des déportés gratuitement ou presque .
    Les Israéliens qui emploient des palestiniens à bas coût dans les colonies et au sein même de leur état n ignorent pas eux aussi ce qu ils doivent matériellement à leur politique impérialiste .
    Les uns et les autres acceptaient ( acceptent) ces politiques de gangsters. Peut être honteusement pour certains mais néanmoins massivement. Aujourd’hui il en va de même pour les Américains : ils savent ce qu ils doivent à leur politique criminelle de dévastation mondiale et de terreur de masse . D où, d ailleurs ,leur vénération de l armée yankee .
    Pour les récalcitrants il y a la matraque voire l élimination physique de personnages connus (kennedy King MalcomX etc) ou moins connus Dalton Trumbo et tous les soi-disant communistes de hollywood.
    Ca ne revient pas à sous estimer l efficacité de la propagande, les story telling et les mensonges plus ou moins grossiers que je comparerai à une sorte de retardateur de feu et non à un produit extincteur. La propagande ne fait que semer le trouble , embrouiller les esprits, fabriquer de mauvaises raisons aux mauvais engagements aux actes despotiques et impérialistes.
    Guigue est un excellent contestataire et pamphlétaire anti impérialiste mais un matérialiste insuffisant à mon humble avis.


  • Oui, il y a un impérialisme ou des impérialismes. Mais ils s’appuient sur une croyance : la création de richesse !
    De nos jours, les civilisations se réduisent à une seule appelée péremptoirement la civilisation et le mondialisme enfante un nouveau colonialisme fabriquant un monde de villes clonées les unes sur les autres, dominantes, improductives et consommatrices, ne vivant que sur la dette que l’on relativise scandaleusement en la présentant toujours en pourcentage du PIB, lui-même présenté tout aussi scandaleusement comme une ressource annuelle alors qu’il n’est qu’une dépense annuelle
    Tout remboursement de dette n’est qu’appauvrissement de quelqu’un ou montée d’une nouvelle dette. Comme l’électoralisme interdit d’accepter l’idée de s’appauvrir pour enrichir les nouveaux aristocrates auto-proclamés, la dette ne peut donc que monter. Elle ne sera évidemment jamais remboursée puisqu’aucune richesse n’est créée mais les intérêts à payer grimpent régulièrement pour faire payer aux peuples le bien-être de certains.
    Quelqu’un verrait-il une autre issue que la violence à cette imbécillité suicidaire si bien huilée que les politiques de tous bords ne veulent pas l’affronter tellement elle leur fait peur ?

    Tant que l’on acceptera de croire à la création de richesse qui donne un soupçon d’apparence au remboursement de la dette sans asservissement général, nous ne ferons que nous rapprocher par une lâcheté criminelle, d’une explosion qui tuera nos enfants.
    Pour bien comprendre ceci :
    http://www.surlasociete.com/loffre-...