Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Meurtre de Khashoggi : ben Salmane "assume" une part de responsabilité

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane Al Saoud a assumé sa responsabilité dans le meurtre du journaliste dissident Jamal Khashoggi survenu en octobre 2018 à Istanbul, en Turquie, vu que ces faits ont eu lieu sous son autorité, informe la chaîne PBS.

« J’assume toute la responsabilité, car cela s’est déroulé sous mon autorité », a-t-il déclaré à Martin Smith, journaliste du média.

Toutefois, il insiste sur le fait que le meurtre a eu lieu à son insu.

À la question de savoir comment ceci a pu lui échapper, il a expliqué que son royaume comptait 20 millions de personnes et trois millions d’employés gouvernementaux.

« Et ils peuvent prendre l’un de vos avions ? », a alors demandé M.Smith, faisant allusion au groupe de 15 personnes qui auraient été à l’origine du meurtre et du démembrement de Jamal Khashoggi et qui auraient rejoint Istanbul à bord d’un jet appartenant au gouvernement saoudien.

« J’ai des fonctionnaires, des ministres pour suivre les choses, et ils sont responsables, ils ont le pouvoir de le faire », a alors répondu le prince.

Résident américain, contributeur du Washington Post, Khashoggi était un observateur critique du pouvoir saoudien, en particulier du prince héritier, Mohammed ben Salmane. Le journaliste a été vu pour la dernière fois le 2 octobre 2018 alors qu’il pénétrait dans le consulat général d’Arabie saoudite à Istanbul. Après de multiples déclarations contradictoires, Riyad a reconnu qu’il avait été tué et démembré par des agents saoudiens, mais nie toute implication du prince héritier. Son corps n’a pas été retrouvé.

La transcription des derniers mots de Jamal Khashoggi
dévoilée par un média turc

Échange, bagarre, puis son d’une scie utilisée pour démembrer le corps : le journal turc Daily Sabah a rendu public le contenu de ce qu’il présente comme l’enregistrement réalisé au consulat saoudien d’Istanbul au moment du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi. Il est possible d’en déduire que l’assassinat survenu le 2 octobre 2018 était bel et bien prémédité et planifié.

Le début de la transcription présente l’échange entre trois personnes, dont deux ont été identifiées : le membre des services de sécurité du royaume Maher Abdulaziz Mutreb et le médecin Salah Mohammed Al-Tubaigy.

« Est-il possible de placer le corps dans un sac ? », s’interroge ce premier tandis que le médecin lui répond par la négative, ajoutant qu’il sait découper. Ensuite, suivent des détails à glacer le sang :

 

« Je n’ai cependant jamais travaillé avec un corps encore chaud, mais je vais y arriver facilement. Je mets normalement mes écouteurs et j’écoute de la musique lorsque je coupe des cadavres. En attendant, je sirote mon café et fume », a lancé d’après le média Al-Tubaigy.

À la fin de la conversation, Mutreb demande si « l’animal à sacrifier » est arrivé.

Lire l’article entier sur fr.sputniknews.com

L’affaire Salmane-Khashoggi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sans les Saoud nous n’aurions pas droit à des scènes de Grand Guignol "pour de vrai"... Ils maintiennent la Tradition .


  • Ah les médecins dépeceurs arabes ! Les élèves de 5ème apprennent dans leurs manuels que les médecins arabes du Moyen Age étaient bien supérieurs aux médecins européens et il semblerait qu’ils n’aient pas perdu la main .


  • Le médecin dépeceur a dû recevoir une prime "coquette" - à moins qu’il n’ait été déjà "liquidé" . Un dépeçage qui entraîne une liquidation...


  • responsable mais pas coupable...

     

  • Juste une part ? Disons 99,99% ?


  • #2286198

    Une part ? La part du lion ! Comment peut-on imaginez qu’un commando de 15 tueurs saoudiens exécute un dissident politique au sein de l’ambassade du pays à l’étranger sans sans l’aval des autorités ou plutôt du chef.


  • Vous imaginez des gens pareils avec la bombe atomique ?


  • Les américains ont cramé des japonais, femmes et enfants à Hiroshima et Nagasaki, ont bombardé et tué des millions de personnes, les indiens américains, les esclaves africains, ils ont fait la guerre au Mexique, à la Chine, au Guatemala, en Colombie, au Nicaragua, au Liban, en Irak, en Libye, au Kosovo, en Afghanistan, en Corée du nord, aux philippines, en Indonésie et plus encore. Ils ont tué des chefs d’états par explosif et armes chimiques. Ils ont des camps de concentration et usent de la torture sur des bases à l’étranger. Et ils sont outrés du crime de Ben Salmane à la tronçonneuse ? L’élève a appris du maitre, c’est tout.


  • « J’AI des fonctionnaires, des ministres pour suivre les choses, et ils sont responsables, ils ont le pouvoir de le faire »
    L’emploi de la première personne résume parfaitement ce qu’est ce royaume fantoche. Une entreprise familiale, un groupe une holding avec un CEO qui grimpe sur le siège de temps en temps. Ceux qui ramassent les dividendes et qui dictent la politique ne sont pas très loin... même géographiquement d’ailleurs.
    Le peuple ?... Quel peuple ?


  • Meurtre, meurtre...
    On est déjà au stade de l’assassinat, là, tant tout ceci était prémédité de longue : ne restait que l’opportunité à trouver.


  • Ouh le vilain garnement ! C’est vraiment pas bien de faire ça... Encore une bêtise et ce sera l’avertissement !


  • Les tueurs ont eu la gentillette attention de lui faire rendre l’âme juste avant le dépeçage. Ils pourront bénéficier de circonstances atténuantes. C’était bien humain de leur part.

     

  • C’est vraiment effarant de constater le cynisme et l’inconséquence de ce jeune tyran du désert. Il "élève" le pragmatisme en politique à un niveau de cynisme encore jamais atteint. S’il accepte d’endosser la responsabilité politique de ce crime crapuleux, d’une barbarie inouïe, moins d’un an après la commission des faits... La décence et la morale voudraient qu’il se retire. Si des choses lui ont échappé, pourquoi n’ouvre-t-il pas un procès pour laver son innocence et établir toutes les complicités de ce crime ?
    En reconnaissant sa responsabilité, sal’man déclare aux nations du monde que l’arabie saoudite est un Etat voyou, criminel, avec à sa tête un psychopathe dangereux.

    Nous pouvons dès lors nous interroger sur la séquence des événements et du regain de tension au Moyen Orient depuis le début de l’été. Le récit des chancelleries relayé par les média internationaux établit que les insurgés Houttis, aidés de l’Iran et du Hezbollah, sont les auteurs des attentats qui ont détruit une partie des infrastructures pétrolières saoudiennes. On voudrais bien y croire !
    A vrai dire, je mets en doute cette version et je conjecturerais plutôt volontiers une opération menée, en partie, depuis les appartements cossus du petit meurtrier d’arabie. Dans le contexte de transition économique actuel, n’a-t-il pas intérêt à préserver ses ressources pétrolières en diminuant son volume de production tout en bénéficiant d’une flambée des prix ?
    A votre avis, comment le criminel sal’man peut-il considérer les velléités de l’occident de mener une transition énergétique, en abandonnant ce pétrole qui fait sa fortune ? Et sur la taxe carbone, croyez-vous qu’il soit d’accord pour que macron émarge sur le prix du carburant et en plus sur son dos ? S’il y a bien quelques cocus de la transition énergétique à venir, ils seront nombreux dans les palais de la péninsule arabique...
    Ces hypothèses posées, le mobile des attentats qui ont frappé l’AS, peuvent changer d’horizon. La déstabilisation de l’économie monde peut s’avérer fatale à une Europe fragilisée par les dissensions politiques et l’appauvrissement généralisé. Sur fond d’immigration massive, les premiers troubles civils agiraient comme une étincelle dans une poudrière. Et il semble que le psychopathe de la mec en soit bien conscient...
    Entre deux projections du film de David Lynch, "Dune", ce pauvre garçon doit rêver tellement fort à son projet NEOM qu’il serait prêt à commettre toutes les basses œuvres pour arriver à ses fins...


  • "Une part"
    Ca on la lui concède : je pense que ce n’est pas lui qui tenait la tronçonneuse !
    Et par ailleurs ce n’est pas le journaliste qu’il voulait mettre en pièce, mais liberté d’expression : juste une erreur sur la personne !


  • "Assumer" est devenu tendance aujourd’hui ! Macron, Ben Salmane...de nos jours tout le monde assume sans assumer ! Ils assument parce qu’en définitive ils n’ont rien à assumer !


  • Il a dû obéir à un ordre venu du pentagone, ces gens ne décident de rien seuls, qui peut croire une telle faribole ?


Commentaires suivants