Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Migrants : la France va ouvrir un camp humanitaire à Grande-Synthe

Quand le soleil s’efface, le froid humide venu de la Manche envahit la ville côtière de Grande-Synthe (Nord), en périphérie de Dunkerque. Dans le camp de migrants, à deux pas du centre, il prend ses aises. Les 2 500 ou 3 000 réfugiés du lieu, majoritairement kurdes, savent que cet ennemi se glissera avant eux sous les couvertures de leur maison de toile. Mais le geste fataliste d’Ali rappelle qu’il en a vu d’autres depuis qu’il a quitté son Kurdistan natal.

 

D’ailleurs, l’Irakien se plaint à peine. Il est là en transit, impatient de rejoindre la Grande-Bretagne. Et s’il n’y est pas fin janvier, en dépit de son « passage garanti  », des 40 000 euros payés pour lui, ses enfants et son épouse, il rejoindra ce nouveau camp dont on parle déjà tant. «  Il y aura des douches, de l’eau et des tentes chauffées », répète, incrédule, cet ex-traducteur du Royal Air Force College en Irak.

Un vrai camp de réfugiés devrait en effet être ouvert en janvier par la municipalité de Grande-Synthe et Médecins sans frontières (MSF). Un camp aux normes du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) pouvant accueillir plus de 2 500 migrants, une première en France.

Mais cela paraît bien loin à Ali qui espère juste, ce soir-là, une livraison de bois. Le feu est un des fondamentaux de la route de l’exil. Chaque soir « ce camp de la honte », comme l’a baptisé le maire (EELV) de la ville, Damien Carême, a pour obsession le bois de chauffage. Quelques scies sorties de nulle part attaquent les arbres. Parfois, une camionnette providentielle débarque, bourrée de sacs de combustible. C’est la bousculade garantie. Pire que pour la nourriture. Les enfants crient. Les femmes tendent désespérément les bras. La nuit se gagne là.

 

« Une décharge à ciel ouvert »

Devant les petites tentes, des feux s’allument un à un. On se chauffe les mains, les pieds. On pose une bouilloire ou une poêle noircie. Grande-Synthe est un camp misérable. Un espace boisé, destiné à construire un écoquartier, où s’entassent plus d’un millier d’abris de tissu ; où jouent plus d’une centaine d’enfants, les pieds dans l’eau, faute de bottes. « Ce n’est pas un camp, mais une décharge à ciel ouvert, observe Delphine Visentin, la responsable de MSF. Nous tentons d’en améliorer le fonctionnement mais cela reste une zone de transit inorganisée. »

Les « French Doctors » ont pourtant mis en place un point pour les distributions des associations ; un espace santé cogéré avec Médecins du monde. Hormis cela et les douches qu’il faut reprendre aux passeurs – qui les faisaient payer –, c’est un champ de boue où sont plantées des tentes basses, sans la bâche qui à Calais sert de seconde peau. Sans les baraques en bois, plus chaudes. Ici les gendarmes ne laissent pas passer de matériaux de construction, ni même, certains jours, les sacs de couchage.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Des camps de réfugiés permanents, comme en République démocratique du Congo ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils doivent avoir dans les cartons un projet de colonisation du Pas-de-Calais, mais le problème sera de mettre ces honnêtes gens au TRAVAIL !

     

    • @ mimi

      Du travail ?
      En France ?
      Depuis quand ?


    • Exacte , et pour les adresses aussi ,çà va être plutôt compliqué . Mais ce qui me turlupine ,c’est ,comment vont-ils gérer cela dans le temps ?? au bout d’un moment ça va coincer quelque part .


    • Grande-Synthe est dans le département du Nord


    • @Mimi

      Si on suit ta logique il faudrait mettre ces gens au boulot, comme dit plus haut depuis quand il y aurait du travail en France ? surtout pour un immigré de fraiche date non acculturé et pas pour un français
      ou alors un travail oui, mais d’esclave (et je pèse mes mots) mais alors il faudrait reconnaitre à haute voix que ces gens sont des sous classes pire que des esclaves
      ( droit de l’homme...je me marre)

      ce pose aussi le problème que cela sous entendrait qu’il ne sont pas les Montaigne bac+5 tant attendu ?

      Cette situation de cul entre deux chaises est intenable, le mieux est de rassembler ses forces pour d’une faire passer ses gens en Angleterre (si ils y tiennent temps) et de virer les autres en direction de leur patrie d’origine manu militari tout ceci nous coute cher


  • #1358201

    "un camp humanitaire " , ça sonne tout de suite plus sympa !


  • Mais qu’est-ce qu’ils veulent faire au juste en Grande-Bretagne ? C’est délirant. Et personne ne leur pose la question.

     

    • Ils parlent l’anglais car ce sont des jeunes issus de l’ancien empire british (en particulier Pakistan et corne de l’Afrique.)

      Curieusement la perte de linfluence de la langue française nous protège relativement...Ils ne peuvent pas espérer s’installer et travailler ici sans parler la langue et ça ne les intéresse pas un brin...


    • #1358390

      Au royaume unis personne (ou presque, exeptions) ne vit dans la rue. Quand t’as queudal c’est logement social assuré, equivalent d’un RSA (entre 60 et 100 livres sterlings) par semaines, toutes les aides ect..
      Encore plus cons et gentils qu’en (ex) France..


    • Techniquement la corne de l’Afrique n’a jamais fait partie de l’empire british mais ils parlent tout de même l’anglais couramment


    • @ The Shoavengers



      Mais qu’est-ce qu’ils veulent faire au juste en Grande-Bretagne ?



      Les Anglais n’ont pas de Constitution Écrite, seulement Orale (Royauté oblige !)
      Je crois donc (si ça n’a pas changé ?) que le simple fait de poser le pied sur le sol anglais fait de vous un « citoyen britannique » et de là, vous permet de circuler où vous voulez, en toute légalité...
      C’est sans doute pour ça qu’ils sont volontairement bloqués en France et sur le sol français !
      C’est de la pure procédure !

      En tout cas, ce n’est certainement pas pour devenir baby-sitter, livreur de pizzas ou cuisto dans un fish and chips...(seuls emplois un peu disponibles, actuellement, en Great Britain).


    • Pour qui connait l’Éthiopie, elle est extrêmement proche par son histoire de la France
      il serait donc logique de s’attendre à ce qu’ils maitrisent un semblant de base en français mais ça c’était du temps du souverain roi négus malheureusement chez eux aussi la république est passé par là

      l’Éthiopie sur certains aspects a vécu des choses que nous vivons....

       

    • Selon nos dirigeants mondialistes, ils paieront les retraites des français. Selon moi, ils vont plutôt faire battre les français en retraite.........


    • Une infirmière d’un service de réanimation néonatale en banlieue parisienne m’a raconté qu’elle a dû prendre à son compte “sans les stigmatiser” une famille de roms, l’un des leurs étant hospitalisé : en moins de deux semaines, les douches de l’hôpital étaient prises d’assaut par les cousins Dibrani qui s’essuyaient avec les blouses du personnel (vive les infections nosocomiales !), de nombreux vols chez les patients et leurs visiteurs étaient signalés par des mots de protestation affichés dans les couloirs du service, des téléphones mobiles comportant des photos de naissance dérobés et des jeunes mamans en pleurs, des enfants retournant chez eux sans leur manteau,… Bref, une fois les cousins Dibrani plus ou moins raccompagnés vers la sortie, les vols se sont brusquement arrêtés, les lieux de nouveau respectés…. dingue !
      Et pas un mot de la direction, pas une mesure prise par le chef de service, au lampiste d’agir et de se manifester pour sauvegarder son service et l’intérêt des patients.
      Je ne nommerai pas ce centre hospitalier pour éviter d’agir contre l’hôpital public, ce qui arrangerait bien nos maîtres : l’actionnariat de la clinique voisine en extension constante étant très majoritairement détenu par les pontes de ce centre.


    • Après avoir lu les quelques ligne en gras, un pathos niais à souhait pour enfants de cinq ans, je n’ai pu aller plus loin dans la lecture... Ridicule !


    • Une pensée pour les riverains qui habitent en face du camps, merci mr le Maire


    • J’imagine que le nom de la ville retenue n’a pas été choisie au hasard par nos dirigeants francs-maçons...


    • Très franchement, je ne vois pas pourquoi on les laisserait pas partir au Royaume Uni.

      Admettons que les roles soient inversés, que le Royaume Uni hébergerait des milliers de migrants voulant rejoindre la France (ou l’Europe continentale plus généralement)...
      Vous croyez sincèrement que les Anglais feraient pareil pour nous ? Vous croyez qu’ils seraient prêts a subir les mêmes calvaires ? Anarchie à Dover ? Bidonvilles dans le comté de Kent ?

      Ah ouais, vous croyez ?


    • Sauf que les grands "humanistes" ne feront rien pour ces gens, comme ils n’ont rien fait pour les précédents. Déjà qu’ils sont incapables de solutionner la misère des Français, ils sont naturellement incapables de solutionner la misère qui vient d’ailleurs. Il faudrait pouvoir lancer une mise en garde mondiale à tous les êtres humains du tiers-monde, pour qu’ils prennent conscience que les grands "humanistes" français qui les poussent à venir sont des escrocs impuissants et incompétents à améliorer leur sort ! Et que ceux en quête d’une vie meilleure serviront juste de caution à la réputation et à l’image des grands humanistes, qui s’empresseront de pointer du doigt (la "haine") ceux qui, responsables, pensent que cette politique d’immigration massive est une folie... Faudra bien un jour cesser tout ce cirque ! "Méchant contre gentil", c’est un peu court comme projet de "vivre ensemble"... C’est même totalement contradictoire...


    • les rosbeefs ne veulent pas de cette faune,ilsont déjà suffisamment de problèmes de chomage et de pauvreté chez eux que pour pouvoir supporter ces nouveaux arrivants.


    • #1358428

      comment se fait il que les humanitaires anglos saxons ne s’indignent pas de ce barrage que fait la france à la circulation des travailleurs du capitale ?


  • Commentaires suivants