Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mondialisme : vers la guerre ! – Conférence de Pierre Hillard à Lille

À l’occasion de la sortie de son dernier livre Archives du mondialisme, l’équipe d’E&R Nord-Pas-de-Calais a reçu Pierre Hillard le 27 avril 2019 à Lille pour une conférence intitulée « Mondialisme : vers la guerre ! ».

 

 

Procurez-vous la formation inédite de Pierre Hillard
sur Kontre Kulture :

Retrouvez Pierre Hillard, sur E&R et ERFM :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

71 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Enfin, le moment tant attendu, merci à E&R et à Mr Hillard, on y sera.


  • Pourquoi fabuler autant sur la monnaie mondiale, alors qu’elle existe déjà depuis 1973 ? C’est le dollar US, bien entendu, dont la suspension de la convertibilité en or a permis de démultiplier les liquidités en dollars à travers le monde, notamment par la création de prêts en eurodollars et les transferts d’actifs libellés en dollars. C’est le dollar libéré par la FED et les banques américaines qui a été le déclencheur du décollage chinois avec les prêts en dollars recyclés en bons du trésor US servant de collatéral titres pour la planche à billets en Renminbi.La double circulation monétaire qui en a résulté (création de dettes en RMB finançant l’économie interne par la PBOC et liquidités en dollars pour le commerce extérieur chinois a été un fantastique accélérateur de croissance, comme elle a permis de développer le volume de titres de dettes US en circulation servant de collatéral sur les marchés des dérivés qui circulent dans le monde entier. Actuellement, le yuan c’est 1% des échanges financiers, le reste se partageant entre le dollar, la sterling et l’euro. Mais compte tenu de l’importance de la création monétaire en dollars sur les marchés, on peut estimer que l’euro et la livre sterling sont eux-mêmes des monnaies de marché dérivées du dollar. D’ailleurs la FED prouve à nouveau qu’elle fait figure de banque centrale mondiale en allongeant tous les jours des dizaines de milliards en dollars US pour regonfler les banques dont les actifs explosent les uns après les autres avec la contagion des défauts d’une bulle à l’autre. Ainsi les banques européennes et japonaises ne peuvent refinancer leurs hors-bilan que grâce aux liquidités de la FED. La crise immobilière aidant en Chine, les banques de HongKong et les banques chinoises dépendantes des liquidités transitant par cette place financière sont elles-mêmes demandeuses des prêts en dollars US. Les multiples crises financières qui se sont échelonnées durant cette décennie ont toutes confirmé la prééminence du dollar. Les multiples organisations financières censées remplacer le FMI et la Banque Mondiale ne se sont guère manifestés, si ce n’est pour émettre des prêts en dollars. Le dernier exemple en date est le prêt de quatre milliards accordé par la Chine à la banque centrale turque dont les réserves de change sont épuisées. On ne voit pas la Chine voler au secours des banques par des QE en yuans. Et pour cause puisqu’il n’existe aucun marché pour échanger les titres bancaires dans la monnaie chinoise.

     

    • J’y connais rien et je n’ai pas
      encore visionné la vidéo de Pierre Hillard mais je
      me souviens qu’il a dit il y a qq années que les américains avaient comme plan B de laisser tom ber le dollar pour créer une autre monnaie, ce qui leur permettrait d’effacer leur dette et de recommencer à zéro. Tous les détenteurs de dollars seraient ruinés du jour au lendemain et Les usa renaîtraient ainsi tel le Phénix de la légende.
      Corrigez-moi si je me trompe.


  • Selon le Coran, Jésus est le Verbe de Dieu fait chair. La formulation "Jésus est Dieu" date des Conciles. L’innovation lexicale vient des conciles, les formulations coraniques et bibliques sont compatibles.

     

  • Les conférences de Pierre Hillard sont toujours très intéressantes car très bien documentés avec des pièces d’archives.

    J’achèterais son livre comme j’ai acheté le premier tome.

    Dommage qu’il mélange récits bibliques et archives.

    L’ancien testament ayant été écrit et diffusé par les hébreux pour leur plus grand profit, il n’y a aucune raison de prendre ces récits à la gloire des hébreux au sérieux.

    Pourquoi Hillard s’accroche-t-il à cette propagande hébraïque ?

     

    • Dans l’ancien testament sont aussi présents des épisodes très peu glorieux pour le peuple hébreux... quitte à faire de la propagande, pourquoi laisser les faits peu reluisants ?

       

    • Votre question se pose en effet : il évoque au début de sa conférence "le principe de Babel" comme un principe s’apparentant à celui de la loi physique de la gravité. Selon ce principe toute tentative d’élévation disproportionnée serait condamnée à l’échec. On voit bien aujourd’hui que la chute se fait attendre !

      En ce qui concerne "le principe de Babel", les scribes font de la tour de Babel un projet avorté alors que la ziggurat de Babylone exista bel et bien : son existence est attestée par les historiens et les archéologues et ses fondations ont été retrouvées par Koldewey, un architecte et archéologue allemand à la charnière du XIX et du XXe siècle.

      Dès lors, pourquoi les scribes travestirent-ils la réalité ? En quoi cette tour ne devait-elle pas avoir existé dans le récit qu’ils élaborent de la Genèse ?

      Pourquoi Pierre Hillard s’accroche-t-il à cette fable ?

      Comment s’autoriser à penser l’histoire en profondeur et s’interdire d’en remettre en question certains pans ?


    • Pourquoi Hillard s’accroche-t-il à cette propagande hébraïque ?

      Et bien car il est catholique, et a donc la foi et non croyant. La foi est un engagement durable de la confiance, suivant des formes variables telles que : la parole donnée, la promesse, la profession de foi, le serment, ... Des valeurs aujourd’hui sans grandes valeurs, mais la parole donnée engage une relation réciproque entre la loyauté de l’un et la confiance de l’autre. La venue du Christ et sa Passion nous engagent, et réciproquement. La foi est presqu’une vision européenne et non sémitique, la relation à l’homme plutôt qu’au code.

      L’ancien Testament, aussi difficile qu’il est, en démontre la nécéssité. Si nous nous arrêtons comme le fond les juifs à l’ancien Testament, alors il faut reconstruire un temple à sacrifice, faire une exégèse (explication de texte permanente, soit le Talmud) de textes alambiqués et violents, alors que le Christ les résout par son message dans les Evangiles et nous devons avoir foi en lui.

      Bien à vous.


    • Pierre hilare a vraiment raison !

      Le mythe de Babel est fondamental, il intervient juste après le déluge et la destruction de Sodome et Gomorrhe. Dans le livre de la genèse, il s’intercale de façon énigmatique, comme la scène première, le premier acte de conspiration de l’homme du péché qui veux s’élever jusqu’au ciel, se faire un N.O.M et prendre la place de Dieu. La tour de Babel, c’est le récit de l’orgueil, dès le départ et toujours en action. Le savoir est essentiel, s’en débarrasser c’est l’oeuvre de Dieu. Nimrod a construit sa tour, tout comme Trump ! Coïncidence, providence...

      S’intéresser à la tour de Babel nous enseigne que tous les empires sont fondés sur le mensonge et l’usurpation afin de produire le libre consentement des masses et la soumission à une forme de pensée unique. « Tous les peuples s’assemblent autour de Nimrod et ils parlaient une même langue, un même langage et utilisaient les mêmes mots... ». La formulation est subtile, mais que je sache, un peuple occupe généralement un territoire, il y a marqué son empreinte de monuments et d’histoires que la tradition populaire transmet de générations en générations. En plus de ce patrimoine historique, un peuple possède aussi sa propre langue. Pourquoi donc tous ces peuples se mettent-ils à parler une seule langue, sinon pour décrire en réalité la soumission à une idéologie, avec le libéralisme et l’argent comme outils de propagande et d’hameçonnage ?

      La chute de ce récit, qui est aussi celle de la tour, c’est-à-dire l’effondrement du logos qui soutient l’empire tyrannique pose enfin une énigme. Dans le texte il est dit que « Dieu descend et dit confondons leur langage ». La manière dont nous voyons Dieu induit deux récits possibles. Soit Dieu est tout Amour et sans tâches, soit il ne l’est pas. Autrement dit, soit la chute est une délivrance, soit une punition.
      Un Dieu punisseur qui a déjà provoqué la shoah nous en aurait remis une autre, en nous empêchant de nous comprendre... Allez savoir comment, peut-être en laissant l’exacerbation de l’orgueil produire ses effets ? Voyez où ce genre de pensée peut conduire.
      L’orgueil est absent de Dieu qui le dit de lui-même et de sa propre bouche Jésus Christ : « Je suis doux et humble de cœur ». dans les évangiles et les actes des apôtres justement nous avons le récit de la Pentecôte qui illustre comment le Dieu des chrétiens se manifeste dans son église et la revitalise. Dieu qui descend, c’est l’esprit saint qui libère et fait tressaillir de joie.


    • Le mythe de Babel est un travestissement de l’histoire, il est l’annonce de tous les travestissements postérieurs parmi lesquels les mythes modernes qui sont dénoncés ici.

      Écorcher la vérité ou l’exactitude, voilà le péché. Les scribes en cette matière sont des orfèvres.


  • Petit bémol, non, plutôt grand bémol....

    Le dit Antechrist diabolique terrestre, fruit de l’union entre l’antichrist Yeshoua/Satan et une femme religieuse n’aura pas lieu, il est piégé au Vatican, il va se montrer car il n’a pas le choix et il sera détruit. Cette grande guerre fomentée par quelques hommes en vue de la destruction de l’humanité est déjouée et la France protégée ;)

    Je le répète, il ne faut pas confondre le dit Antéchrist céleste avec l’antichrist terrestre.

    Petit rappel : les mots ont toujours été la source de conflit, de confusion, et d’opposition...

    Yeshoua/Satan a usurpé l’identité de son père qui je le rappelle est le nôtre, et il s’appelle Yahweh/Christ.

    Que les choses soient claires, il n’y a pas d’hybridation entre Yahweh et une humaine... il n’y en a jamais eu.

    Yeshoua a quelques différences, des particularités (dons), tels que l’immortalité comme l’est Yahweh ainsi que des capacités cérébrales hors du commun des mortels/humains... qu’il a utilisé à très mauvais escient, de manière monstrueuse... ;) c’est un homme, il n’est pas un demi-dieu qui vraisemblablement a été interprété comme étant le fruit de l’union entre Yahweh et une humaine... le délire absolu, l’immonde, raison pour laquelle Yahweh est triste d’avoir été pris pour un monstre et pour l’ennemi, le monde à l’envers...


  • Je lirais bien ce livre., mais jamais je n’aurai le temps de le finir avant la fin du monde... Non, blague à part, merci Pierre pour ce travail ! La fin de la conférence fait froid dans le dos et on sent Pierre très ému !


  • En islam le péché d’Adam et Eve était prédestiné car c’était une éducation morale et une preuve de l’imperfection humaine pouvant s’ennoblir en suivant les bienfaisants ordres divins, dont en passant par Jésus, ou Mohammed l’ayant suivi dans tous les sens du terme.
    Il s’agit donc en quelque sorte d’un péché originel pour le reste de l’humanité...
    Faut parler que de sa religion quand on connaît pas bien les autres...

     


    • Faut parler que de sa religion quand on connaît pas bien les autres...



      Alors que les musulmans cessent de parler du christianisme en racontant n’importe quoi, notamment sur le polythéisme. La paille la poutre.



      En islam le péché d’Adam et Eve était prédestiné



      Pas de libre arbitre ?


    • En effet, point de pêcher ontholongique en Islam, mais pardon de Dieu pour la faute commise. Le pardon n’empeche pas la sanction. Ainsi, ils seront jetés sur terre, et ils créèrent l’humanité. D’un mal, un bien.

      Libre arrive et prédestination ensemble mais incompréhensible pour nous.

      Ensuite, en espérant que mes propos ne seront pas censurés, Pierre Hilard fait deux erreurs selon l’ interprétation islamique :

      - il considère l’ancien testament véridique et rapporte des phrases, des paragraphes, etc... provenant d’un peuple, pour ne pas dire d’un projet, qu’il dénonce. Si le judaïsme avant le Christ - paix sur lui- était si parfait, pourquoi le Christ ?

      - les musulmans ne souscritont pas au projet du Noachisme. Les faits et dires de certains Juifs au temps du Prophète Mohammed - paix sur lui - sont bien rapportés dans les différentes biographies, ainsi que les récriminations divines écrites dans le Coran - deuxième sourate - à leurs endroits, sont définitifs.

      Merci à Pierre Hilard pour son précieux travail



    • Si le judaïsme avant le Christ - paix sur lui- était si parfait, pourquoi le Christ ?



      Justement parce que le judaïsme n’était pas parfait... la perfection c’est le Christ qui l’a apportée par sa bonne nouvelle.

      Il dénonce le clergé juif qui a amoncelé des règles qui n’étaient pas commandées par Dieu, par exemple la répudiation d’une épouse, qui éloignaient le peuple de la foi. Il remet en cause la pratique de la lapidation. Il expurge la dureté de cœur et la fraude qui régnait chez les chefs religieux.

      Et en effet, pourquoi le Christ est venu ? c’est une bonne question... quelle a été sa mission ?... une bonne question à laquelle j’aimerai voir un musulman répondre.

      Réponse chrétienne : pour sauver les Hommes, car avant Lui l’humanité étant pécheresse aucun Homme n’était digne d’entrer dans le Royaume de Dieu.

      Jésus en menant une vie sans péché, a permis de réconcilier l’humanité d’avec Dieu et de sauver ceux qui croient en l’accomplissement de sa mission, car étant pur il officie au Ciel en tant qu’avocat de ceux qui le reconnaissent.

      C’est Lui qui délivre le laisser passer car seul Lui en son humanité est digne ; il est la dignité humaine même.


    • @Igor Meiev

      La venue de tous les prophètes authentiques est commandé par l’ordre divin afin que les hommes déclarent sincèrement Son unicité.
      L’exclusivisme chrétien ne contraint par la libéralité de Dieu dans, Ses choix ni Ses moyens.
      Le mystère de la personne de Jésus - si aimée dans l’Islam- sera révélé par lui-même à la fin des temps. Patience...
      Le Coran cite les paroles de Jésus, indique la personnalité unique de Jean Baptiste et une sourate porte le nom de la Sainte Vierge, femme qualifiée de parfaite parmi l’humanité.
      Ne vous méprenez pas, peut on distinguer l’amour d’un chrétien envers le Christ, de celui d’un musulman ? Si ces derniers ne l’acceptent pas comme "fils de l’Homme", il en accepte sa lumière, car sa source nous est commune.




    • Alors que les musulmans cessent de parler du christianisme en racontant n’importe quoi, notamment sur le polythéisme. La paille la poutre.




      Factuellement... l’accusation de polythéisme n’est pas juste... mais il ne s’agit pas d’un monothéisme des plus pure...

      Il est interdit dans le Quran de se marier aux moushrikine (polythéistes) mais il est autorisé de se marier avec les gens du Livre (le livre étant le Quran au ciel)... les gens des écritures... Ils ne peuvent en consequence être des polythéistes... Ça n’est pas pour autant un problème de sémantique.. C’est plus exactement qu’il ne s’agit pas d’une révélation...

      Il y a certes une querelle dogmatique par rapport à la mariolatrie d’une part... et attribuer un « fils » biologique à Dieu... Ainsi qu’attribuer finalement une divinité à Jésus.

      Ne sommes nous pas tous les enfants de Dieu ? Et si Dieu est le Créateur... que le Verbe vient de Dieu est ce que le Verbe a une part de Dieu ? Serais ce amputer Dieu que de Lui retirer à Sa souveraineté ?

      Ces spéculations ne nous intéressent pas car elles n’émanent pas de la révélation. Et sur ce point nous sommes d’accord avec l’Histoire et les chrétiens puisqu’ils attribuent la révélation de la trinité à l’Église et au Saint Esprit dirigeant l’Église ?


  • J ai écouté des heures durant les diverses vidéo de Pierre Hilard ... il a une Grande capacité à tenir en haleine l’auditeur et son auditoire ...
    son travail monstrueux de recherche et d’étude mérite notre respect ...
    je vais acheter son pavé !

     

  • Toujours hautement instructives les conférences de Monsieur Pierre Hillard, toujours difficile de savoir parmi les interventions de ce dernier, et parmi celles de Michel Drac, ou celles de Pierre Jovanovic, laquelle sera la plus — perturbante — ... pour aujourd’hui et un bon moment celle de Pierre Hillard marquera mon esprit...
    Pas de vidéo de questions @ la suite ? D’avance merci.


  • Très interessant !
    Excusez mon francais, je suis Suisse allemand.
    On doit y réfléchir, car ce sont de grands concepts, mais M. Hillard exprime beaucoup de conclusions que j’avais formé de ma manière.
    Il y a une histoire spirituelle du monde. Reste à ajouter que la culture hindou connait aussi l’incarnation dans le concept de l’Avatar. Ainsi les grands épopées hindous comme la Ramayana et la Mahabharata parlent de grands cataclysmes quand une époque passe à l’autre, toujours accompagnée de l’apparition d’une incarnation divine (Rama et plus tard Krishna). Ces grands épopées hindous illustrent ce que Julius Evola évoque quand il parle du passage de l’Age d’Argent à l’Age du Bronze et ensuite l’Age du Fer.
    It semble que l’Apocalypse de Jean parle de la transition ou du retour de notre Age de Fer à l’Age d’Or. Je crois aussi qu’on est arrivé et on verra les cataclysmes se dérouler bientot.
    La philosophie Vedanta Indienne, basée sur le Véda, est très proche des principes que le Christ a enseigné. Il y a meme la Trinité - Sat-Chit-Ananda. Il vaut la peine de lire les grands maitres indiens comme Sri Aurobindo pour comprendre ce qui se passe.

     

    • #2305126

      Attention à l’antéchrist, il se fera passer pour "dieu" avec les miracles qui vont avec.
      Ce sera une grande épreuve pour l’humanité, beaucoup le suivront en pensant bien faire et êtres du côté du bien.



    • Excusez mon francais, je suis Suisse allemand.



      Si tous les Français s’exprimaient aussi bien que vous, ce serait un grand progrès !



    • Il y a une histoire spirituelle du monde.



      C’est incontestable et l’appréhender est tout un travail. Les lumières au XVIIIe ont coupé nos amarres chrétiennes mais avant eux, les hébreux avaient coupé le fil d’Ariane en dissimulant les sources de leurs récits sacrés. Les chrétiens n’ont pas remis en question cette approche exclusive de la connaissance or elle est contraire au partage prôné par le Christ.

      Vous évoquez le texte de l’Apocalypse de Jean, il est fondamental et il évoque aussi la mesure (11 ;1-2).



      1 On me donna un roseau semblable à une verge, en disant : Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, l’autel, et ceux qui y adorent. 2 Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas ; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois.



      En Mésopotamie, L’épopée de Gilgamesh évoque elle aussi la quête de la mesure, ce que l’exégèse passe complètement sous silence. Elle aborde déjà la trinité, dès 1800 avant notre ère, puisque le roi d’Uruk est humain pour un tiers et divin aux deux tiers... Sa cité est le saint domaine d’Uruk qui préfigure le motif de la ville sainte, la Jérusalem céleste.


    • @Mariana

      Notons que la descendance du roi Uruk a fait une belle carrière au cinéma avec notamment Hulk et son cousin le Géant vert...Tout dans les muscles, rien dans le choux !!


    • @Mariana



      Elle aborde déjà la trinité, dès 1800 avant notre ère, puisque le roi d’Uruk est humain pour un tiers et divin aux deux tiers




      Ce mythe n’a rien à voir avec la trinité, ni avec Jésus Christ.


    • @Vedanta

      La notion de cycles, commun aux traditions - Latin, Indouisme, Islam, etc.. - est bien une réalité d’ordre corporel et cosmique - Relire René Guénon à ce propos - tant est si bien que le cycle actuel est celui de l’Âge de fer ou Kali Yuga, la région ou la période temps la plus éloigné du Centre.


  • Pouvez vous nous mettre aussi la partie questions réponses ?


  • Remarquable travail de Pierre Hillard qui possède cette capacité d’aller à l’essentiel sans se fourvoyer dans des débats de seconde zone...un must !!


  • Ce gros pavé de Pierre Hillard est une marche pour s’élever et grandir...


  • Pierre Hilard oublie de mentionner que dans l’islam Jesus n’est pas seulement le Mesih mais Jésus est : la parole de Dieu comme dans la Bible, mais comme tout le monde le sait Jesus n’est pas Dieu dans l’Islam.
    il est très important de souligner cela.
    A méditer ! À réfléchir aussi ! Pourquoi le créateur de l’univers s’incarnerait en sa créature ?

     

    • Un simple prophète n’a jamais eu la capacité de ressusciter les morts ni d’ailleurs de pardonner les péchés...C’est un simple transmetteur.
      Comme le rappelle Hillard, l’incarnation de Dieu rédempteur est annoncée continuellement dans l’ancien testament...C’est peut être à vous de réfléchir... !! Cordialement.


    • Hey Man, et pourquoi Dieu ne le ferait-il pas ?

      Si l’homme est pour Dieu le sommet de Sa volonté, ne peut-il pas se manifester concrètement aux hommes ? Il s’agit bien du mystère de l’incarnation du fils de Dieu, le verbe de Dieu fait chair, dont parle Pierre Hilare.

      Libre à vous d’accueillir le témoignage de ceux qui l’ont rencontré, les évangiles, et de ceux qui nous l’on transmis jusqu’à ce jour, l’église.

      C’est à notre génération de relever le flambeau de la Foi. Servir celui qui nous donne le souffle de vie est notre plus bel accomplissement et ça commence à la messe.
      C’est plus particulièrement en servant les plus pauvres, en soignant les malades, en visitant les captifs, en faisant justice au migrant, autrement dit en suivant l’exemple de notre sauveur, que nous apprenons à nous sauver, à reconstituer le lien de notre commune humanité.

      Ça passe aussi par la prière, la contemplation et la méditation des mystères de la vie du Christ... Et voyez-vous, lorsque l’on s’intéresse aussi au témoignage de tous les saints et mystiques de l’église depuis les origines, il y a de quoi faire ! Comment ne pas être saisi par l’immense richesse de cet héritage ?
      Apprendre les prières, les chants et les louanges à Dieu, écrites par ces géants qui nous ont précédé, consacrer du temps quotidiennement pour les proclamer en église, en place publique ou dans son cœur, n’est-ce pas déjà vivre d’amour, vivre sa foi ? N’est-ce pas là, le premier commandement ?

      A chaque génération tout au long de l’Histoire - et il faut bien l’admettre particulièrement en France, fille aînée de l’église, une multitude de saints avec une foi inébranlable se lèvent toujours.
      Pour ces temps que nous traversons, Jésus a promis à ses disciples qu’il enverra l’Esprit Saint de Dieu, l’esprit de vérité, le consolateur. Une nouvelle pentecôte pour l’église et en même temps l’effondrement de babel. Il n’est pas étonnant que cette lumière se faisant toujours plus forte pour atteindre la matière spirituelle des vivants les plus fermés (les clipotes) ou les plus éloignés du Christ, il n’est pas étonnant dis-je, qu’au passage, dans la descente de l’esprit dans la matière, des enflammés toujours travaillés par l’orgueil se prennent ainsi pour des prophètes.
      Il est dit qu’en ces temps, il y aura beaucoup de faux prophètes. Mais saurez-vous discerner le vrai du faux ? Le bien du mal ? Si vous ne vous familiarisez pas avec Dieu, à commencer par son fils, comment connaîtrez vous la volonté de Dieu sur vous ?


    • #2305972

      @ Rogiero .
      C’est chez René Guénon que j’ai trouvé les clefs pour reconnaître non pas un prophète mais la Sainteté authentique. C’est déjà énorme pour les temps où nous sommes car il faut savoir que Satan ne peut plus agir dans les mondes angéliques, ontologiques.
      Le fidèle qui suit les recommandations d’un Saint véritable n’a plus d’inquiétude à avoir, il est sur la Bonne Voie et y restera tant qu’il accomplira les rites sacrés et qu’il mettra en pratique les connaissances auxquelles il aura accès par pure Grâce divine.
      Bon courage à tous.

      Le saint a aussi une fonction essentielle qui est d’interpréter, et mieux encore d’actualiser les prescription divines. Les encore impurs que nous sommes ne peuvent absolument pas égaler la véridicité de la Parole divine.


    • Je veux dire que c’est le degré de pureté de celui qui interprète la Parole divine qui fait la véridicité de celle-ci et non l’érudition, les bons sentiments ou autre "mérite".


    • C’est bien par la volonté de dieu que Jésus a ressuscité les morts, c’est par sa volonté aussi qu’il a accompli tous ses miracles, ...
      on peut aller plus loin dans l’interrogation, puisque dieu se réincarne en un homme, il le fait aussi avec toutes ses créatures.
      bien que l’homme soit important il sait faire la différence dès son jeune âge entre le bien et le mal. Jésus est un homme, c’est un miracle oui mais un homme : arrêtez de dire que c’est Dieu ! C’est bien un homme de cher et d’os ! Dieu est créateur de ce que jamais vos yeux n’ont pu voir ! C’est pas logique le raisonnement de dire que Jésus est Dieu, c’est insensé !
      Dieu est donc capable de ce que personne ne peut imaginer. Mais ce n’est pas ce qui doit nous intéresser sur terre.
      le plus important c’est la parole de Jésus : la paix et l’amour (de son prochain et de Dieu)


    • Man,

      Nous sommes tous pécheurs.

      Pour éviter l’enfer, juste châtiment de nos fautes, il fallait qu’un homme, nous ou un autre que nous, paye nos fautes humaines.
      Mais comme ces péchés offensent l’infinie dignité de Dieu, Dieu seul pouvait infiniment mériter pour les réparer.

      Il fallait donc un être qui ait et la nature divine, et la nature humaine.
      Par sa propre permission, L’homme-Dieu Jésus-Christ a été mis à mort et s’est ainsi offert en sacrifice pour payer nos dettes et nous ouvrir les portes du Ciel.

      L’Incarnation mène au Salut par la Croix.

      C’est pourquoi il est très grave de nier la divinité du Christ ou son sacrifice, comme le fait l’Islam, car c’est rendre incompréhensible l’Incarnation et faire croire que l’on peut aller au Ciel sans passer par Jésus-Christ.


    • Hi Man !
      Vous avez raison quand vous dites que Jésus est homme, de chair et d’os. C’est un bon début puisqu’au moins vous lui reconnaissez sa propre existence d’homme !
      Ce que les chrétiens proclament, c’est que Jésus est pleinement homme et pleinement Dieu.

      Vous dites que « Dieu est créateur de ce que jamais vos yeux n’ont pu voir ! », c’est vrai... Mais Dieu est certainement plus que ça. Il est aussi le créateur du ciel, et de la terre. Autrement dit, Il est aussi le Dieu de ce que nous pouvons voir, la nature et toutes ces créatures qui la peuplent.

      Vous dites que « Dieu est donc capable de ce que personne ne peut imaginer », c’est bien vrai, mais Il est encore certainement plus que ça. Dieu se rend visible et intelligible à l’Homme. Il le guide et l’éclaire sur son chemin. Dieu se rend connaissable à l’entendement humain. Nous, chrétiens, proclamons que Dieu s’est fait chair en son fils unique Jésus Christ. Nous parlons du mystère de l’incarnation, mais pas de réincarnation. La compréhension et l’amour de Dieu viennent de Dieu, qui se dévoile à l’homme qui Le cherche. C’est l’Esprit Saint qui remplit l’homme du cœur jusqu’aux lèvres et qui porte la louange du disciple du Christ à Dieu.

      Jésus a porté aux hommes la connaissance du vrai Dieu, le Dieu d’amour pour les hommes. Et comme vous avez raison de le signaler, c’est aux paroles sorties de la bouche de Jésus que nous nous attachons, parce qu’en elles, nous comprenons la vérité de l’unicité de Dieu, sa volonté qui procède de la grâce qui nous libère. Il est le chemin, la vie et la vérité. Le prince de la paix. Il n"y en a pas d’autres.

      @le grain de sénevé
      « Je veux dire que c’est le degré de pureté de celui qui interprète la Parole divine qui fait la véridicité de celle-ci et non l’érudition, les bons sentiments ou autre "mérite". »
      Je ne sais plus quel saint disait que seul l’amour compte, Sainte Faustine, je crois. La pureté est une belle qualité, mais s’il fallait être pur pour approcher Dieu, je ne suis pas certain qu’il y aient beaucoup de monde dans son royaume, hormis Marie et les anges... L’amour a ce pouvoir de sanctification et nous serons appréciés selon la mesure de l’amour que nous aurons manifesté dans ce monde. C’est juste une petite nuance. Les idées de pureté et d’impureté me font toujours penser à l’impérieuse nécessité de la loi. Des lois qui finissent toujours par profiter à une petite caste au détriment du plus grand nombre...


  • Bon alors ? Dont acte ! Qu’est ce qu’on attend pour les virer ?


  • Que répond le Christ à Ceux qui lui demandent
    s’Il descend du Roi David ?

    Pierre Hillard expert en Judaïsme ferait bien d’entendre
    les paroles prononcées par Jésus !
    Jésus est un Fondateur et non un Successeur .
    Comment le Fils de Dieu,condamné en tant que tel
    par le Judaïsme,a-t-Il besoin d’une justification ésotérique
    et théologique humaine ?
    Le Christianisme se dispense des mots savants de l’élite .


  • Il y a une seule chose que je souhaiterai savoir, pourquoi Dieu a t’il choisit un peuple pour réparer le pêché originel comme il le dit, alors qu’il pouvait tout aussi bien se montrer aux paiens tout simplement en faisant qq chose d’extraordinaire dans le ciel, je ne sais pas ou autre chose, dire qu’il est là, que c’est lui le vrai et seul Dieu de l’Univers et qu’il souhaite qu’ils croient tous en lui, essayer de les ramener vers lui, sachant que ses créatures terrestres sont en toute logique ses enfants ? Ils auraient été tous à ses pieds.
    C’était à mon avis mille fois mieux que d’envoyer son fils pour faire diffuser par la suite sa parole et son enseignement ? Il y aurait eu alors de nombreuses écritures de part le monde sur cette (ou ces) formidable apparition et tous les écrits auraient évidemment convergé, au lieu de n’avoir que les évangiles des 4 apôtres venant d’un seul endroit de la planète !! n’avaient-il pas de pitié d’eux SI par la suite il a envoyé son fils, un Dieu semble t’il plein d’amour ? étrange comme comportement, non ?

     

    • Je m’essaierais bien à quelques conjectures pour formuler une réponse à votre question... à prendre avec des pincettes donc ! :)

      Pourquoi Dieu a-t-il choisi un peuple témoin et n’a-t-il pas réalisé un grand miracle spectaculaire pour se manifester aux païens ?
      Et fendre la mer en deux ? C’est bien un miracle extraordinaire, pourtant ça n’a pas suffit pour que le peuple juif se convertisse et reconnaisse Jésus Christ comme le messie tant attendu. Ceux qui ont traversé la mer des joncs à sec ont vu la puissance surnaturelle de Dieu. Tout le peuple a "vu" Dieu, il L’a "(re)connu". Bien des générations plus tard, allez savoir comment chacun des juifs se figurait la nature de ce Dieu Libérateur, lui qui croulait déjà sous l’inflation des lois, des commandements, des décrets et de l’impôt...

      Ne fallait-il pas que Dieu le père envoie son fils, Sa parole faite chair, pour qu’un chemin de salut (réparation) soit offert au hommes, sans distinctions de race et de classes sociales ?
      la Foi, voilà le trésor inestimable qu’offre le Christ. La foi est plus grande que la loi, en ce sens que la loi n’a pas d’autre raison d’être que de produire la foi. Si la loi dérive vers le compte des sacrifices et des changes en or et argent, elle se fond à la logique d’empire ; de pouvoir et de puissance. Une abomination.

      Vous dites que les chrétiens n’ont que 4 évangiles pour diffuser Sa parole. Si vous voulez approfondir votre connaissance du Christ, renseignez vous sur ces milliers de saints qui se sont manifestés depuis 2000 ans. Allez à leur rencontre, lisez, vivez les paroles qu’il nous ont transmis. Vous saurez au moins alors de quoi vous parlez et vous aurez ce minimum de culture qui fait défaut aux plus orgueilleux.


    • En toute humilité, je vous invite á considérer que le salut de l’homme, vient du fait d’adorer ce que Dieu représente. La vérité, la justice, l’amour véritable etc. Donc son essence, et non pas sa puissance, ou son autorité. Donc, puisqu’il veut effectivement, sauver tous ses enfants, ce que vous proposez est la dernière chose logique à faire.
      Si Dieu se révélait dans sa gloire, alors les hommes le suivraient, en tant que dieu et non Dieu. Satan ou bien Zeus ou n’importe pourraient faire de même. Or Dieu souhaite l’adoration de son essence, de ce qu’il est, et ce, même au plus profond des ténèbres.
      Pas une adoration de son statut de créateur ou de détenteur de promesse de bonheur ou d’éternité.
      Ce que confirme la notion des "justes", qui sont sauvés sans faire parti du rite chrétien. Mais parce qu’ils chérissent au plus profond de leur être, l’essence même de Dieu. Le Bien.
      Et là tout de suite vous comprenez qu’au contraire, c’est un tour de force d’une puissance parfaite et infinie, que de diffuser son message tel que tous l’entendent et le comprennent, mais sans aucune certitude exacte, ce qui entacherait l´intention pure attendue.


  • Je ne comprends pas la toute dernière phrase (en fait les deux dernières phrases). Puis-je demander à un camarade de l’écrire car elle me semble très importante et je voudrais vraiment la comprendre. Merci d’avance !

     

    • Ce que je voulais dire par là c’est que si Dieu le Père=Dieu le fils (Christ) donc plein de bonté, d’amour, de sagesse, etc, pourquoi aurait il délaissé les paiens (ses enfants tout de même aussi), n’avait il pas pitié d’eux ? Pourquoi ne pas chercher à les faire venir à lui, les faire se détourner des divinités païennes en se montrant devant tous et sur toute la planète entière, par un miracle mondial et vu de tous ? c’était tellement difficile ? Pourtant rien n’est difficile pour Dieu, il a la possibilité de tout faire !
      C’est un peu comme les apparitions mariales, pourquoi ne pas faire un miracle mondial au lieu que ce soit à chaque fois hyper localisé, un petit coup ici, puis un autre là ! Ce n’est pas quelques milliers qui croiront mais finalement des milliards si c’était global et en même temps ! Puis d’ailleurs pourquoi c’est la Sainte Vierge qui apparait tout le temps ? Pourquoi n’y aurait il pas qq’un d’autre qui vienne nous informer, se faire connaitre,est-ce tellement difficile que de se montrer aux yeux des peuples de la terre ? Pourquoi vouloir se cacher ?
      D’ailleurs dans ma logique, il y a aussi autre chose qui me chiffonne. Dans l’ancien testament ,nous avons semble t’il un Dieu plutôt guerrier, meneur, avec des batailles, etc, puis dans le nouveau testament, soudain, virage à 180°, on nous parle d’un Dieu de bonté, d’amour, etc, en la personne de Christ. Ce n’est donc pas le même ? Pourquoi ce changement de comportement ? Ce n’est pas cohérent !


    • Restons logique,

      Quelques indices :

      Dieu a tout donné gratuitement aux premiers hommes, qui se sont détournés de Lui.
      En toute justice, Il ne nous doit rien et aurait pu en rester là, nous abandonnant à nos misères.

      S’Il semble tant châtier les hommes dans le récit de l’Ancien Testament, c’est parce que les hommes méritent de l’être. Ce point est trop souvent oublié.

      Mais en plus d’être juste, Dieu est aussi miséricordieux. C’est pourquoi il a mis en place une plan de rattrapage par son incarnation et son sacrifice en la personne du Christ.

      Le Nouveau Testament contraste avec l’Ancien car il annonce le temps de la miséricorde et de la réconciliation, impossible sans l’homme-Dieu Jésus-Christ.

      Le peuple élu ne l’est que par anticipation, et non par un mérite quelconque de sa part, parce que Dieu voulait naitre et vivre en tant qu’homme concret dans un lieu et un temps donné, d’une filiation bien réelle, plutôt que surgir de nulle part.

      En Jésus, sa vie cachée, sa prédication, sa persécution et sa condamnation à mort, Il nous a fourni un modèle d’humilité, de patience, d’abnégation, de don de soi, qui n’aurait pas existé s’Il s’était contenté d’apparaitre, de donner un signe, d’effacer nos péchés sans contrepartie.

      Dieu se cache parce qu’il ne veut au Ciel, en sa présence perpétuelle, que des personnes qui veulent de Lui.
      Qui cherche trouve, à qui frappe on ouvrira. Soyez assuré que toute âme de bonne volonté finit par trouver la porte qu’est Jésus-Christ.

      L’Évangile a été prêché dans le monde entier. Ceux qui ne veulent pas entendre parler du Christ sont responsables de leur choix.

      Et ceux qui n’ont pu entendre sa parole, parce qu’ils auraient vécu avant le Christ ou en dehors du rayonnement du Christianisme, seront jugés équitablement, car Dieu n’exige pas l’impossible.


  • Il y a une explication au choix par Dieu du peuple juif comme peuple élu dans l’ A.T. :

    - La première fois que l’Humanité a péché, elle en a été punie par le Déluge mais Dieu a dit dans la Génese que la punition quoique Juste ne sera jamais reproduite même en cas d’infraction renouvelée, car" en marge" de Sa miséricorde : avant le Déluge, Dieu est juste et ensuite seulement miséricordieux, la Justice précède la miséricorde ; après le Déluge la Justice accompagne la Miséricorde ; et avec l’Incarnation la Miséricorde précède la Justice (Justice /Justice Miséricorde / Miséricorde Justice : l’indulgence dans le jugement va crescendo).

    - Le Ciel étant au dessus du Temps de toute Eternité il prévoit le péché originel et prévoit donc aussi son remède : l’Incarnation du Fils du Dieu Trinitaire.

    - Le rachat de l’Humanité est conditionné par la Crucifixion mais SA REALISATION exige le consentement de l’homme à son rachat et donc l’ APOSTOLAT est le té de la Croix, le PATIBULUM du Christianisme

    -  L’efficacité du patibulum apostolique suppose qu’il se situe au centre du monde connu et ce centre géographique du monde est le M.O, et le centre habité du M.O. la Palestine

    - Il fallait donc que le Dieu incarné s’incarnât dans le peuple élu, préservé de toute hérésie, né d’une vierge immaculée, et qu’il fut conçu de l’Esprit Saint afin que vrai Homme par sa mère, il fut vrai Dieu par son Père, à la fois nouvel Adam avant le péché et vrai Dieu

    - Le juif a été choisi parmi les peuples du M.O. pour porter ce Sacerdoce, car il était de tous les peuples celui qui étant le plus faible en nombre et en puissance selon les critères du monde qui sont les critères de Satan, justement par son humilité, le plus pur des peuples pécheurs.

    C’est après que les choses se sont gâtées.....

    N.B. : Dieu choisit toujours le plus humble pour le servir et toujours , en illustration de Sa gloire, fait du plus humble le plus glorieux.

    Ainsi pour succéder aux juifs déicides et démissionnaires, a t il choisi en l’an 496 une toute petite tribu de bikers illettrés fonctionnant de préférence à la bière et au cochon, dont il fit la nation la plus glorieuse et à ce jour la mère de la Civilisation la plus brillante de toute l’Humanité depuis Nabuchodonosor :

    la tribu franque

    Petit conseil aux Français : ne pas "crucifier" la Vérité et la Justice qui sont Dieu. (...)


  • Les tentatives d’explication de l’attitude ignoble du "Dieu vengeur" de l’Ancien testament m’ont paru peu convainquantes.

    Ensuite, il est parfois ardu de faire la part des choses entre les convictions religieuses de Mr Hillard et ses recherches historiques.

    Excepté les croyants obtus, nous sommes nombreux à constater que les trois religions monothéistes puisent leurs essences ( et souvent leur raison d’être) dans les traditions païennes de l’egypte antique, Sumer, Kalicuta etc. Alors pourquoi autant d’hostilité envers le dit "paganisme" ?

    Bref, l’excès de prosélytisme était fastidieux...Mais excellente reflexion sur le mondialisme, comme toujours !

     

    • @Bosc

      Jésus, annoncé continuellement dans l’ AT, aurait puisé dans les mythes égyptiens... ? Quel sens de l’humour ! Dites plutôt que vous n’avez pas la foi, et ce sera déjà honnête de votre part.
      Pour le reste permettez moi de vous retourner le compliment et de vous indiquer que vos élucubrations prosélytes gnostiques sont parfaitement indigeste.


  • Hans Holbein a peint un portrait de Thomas More (dont il est question à 15:15) qui était son contemporain. Il est aussi l’auteur, outre de l’énigmatique Les deux ambassadeurs, de la peinture d’un Christ sur son linceul, dont l’écrivain Dostoïevski aurait dit : "Un tel tableau peut faire perdre la foi".


  • A vrai dire, je suis un peu agacée de voir systématiquement les musulmans intervenir dans le débat.
    Jésus n’avait pas d’épée et quand un de ses disciples a coupé l’oreille d’un soldat, il a bien précisé que celui qui vivait par l’épée périrait par l’épée. Celles de Mahomet (il y en a plusieurs) sont par contre visibles au musée de Topkapi en Turquie : il n’a fait que vivre par l’épée. Le reste n’est que du pipeau. Les musulmans peuvent être des croyants sincères, leur foi est basée sur une mauvaise religion, bâtie comme une maison pourrait l’être sur des fondations de sable.

     

  • Si l’Islam est une création juive talmudique pourquoi "les alchimistes talmudiques" n’ont-ils pas prévu au départ une barrière infranchissable entre le spirituel et le temporel, entre le privé et le public pour cette religion, je veux dire l’Islam ?
    Si en 5 siècles (entre le 2ème et le 7ème siècle) d’élaboration méticuleuse de l’Islam comme vous le dites, comment ont-ils pu rater ce détail, cet imprévu qui les pris au dépourvu…
    Catholique, trop catholique monsieur Hillard !

    DK d’Oran

     

    • Le parallèle entre l’Islam et le monachisme est très léger et peu argumenté. Les alchimistes talmudiques n’ont pas fait qu’oublier la barrière infranchissable entre spirituel et temporel, ils ont produit un miracle rhétorique en langue arabe alors qu’il ne sont pas arabes (à savoir, arabe n’est pas une race, on est arabe quand on parle l’arabe). Le Coran est en langue arabe, aucun rabbin ni prêtre n’aurais pu le produire ni même influencer un arabe pour le produire car on y aurait décelé des structure linguistiques extra-arabes, ce qui n’est pas le cas. Le Coran est un miracle de rhétorique poétique qui a surpassé les plus brillantes des poésies arabes que seuls des arabes pouvaient produire. J’ai débattu avec des catholiques bien plus instruit et cultivé que moi, aucun d’eux jusqu’ici n’a pu trouver une argumentation sérieuses et de bonne foie pour expliquer comment un miracle de rhétorique en langue arabe pure a pu être produit ou insufflé par des non-arabes.


    • @ Anas

      Il est incontestable qu’Hillard prête souvent le flanc quand il charge l’Islam. Il a une idée brumeuse de cette religion. Quant à la langue arabe, elle lui est définitivement inaccessible eu égard à ses habitudes mentales et surtout aux subtilités intemporelles de cette langue.

      Son raisonnement à propos de l’Islam présente une faille incontournable en matière d’autorité spirituelle et pouvoir temporel. Il boote, perpétuellement.

      DK d’Oran


    • @ Oran et @Anas on n’est jamais trop catholique. Plutôt que de dire des phrases qui ne prouvent rien, apportez nous plutôt la preuve qu’Islam et noachisme sont incompatibles.
      Moi, j’ai passé des heures à écouter Ron Chaya, le rabbin francophone et je peux vous assurer que l’islam ne lui fait absolument pas peur ("Dieu va s’occuper d’eux" disait il seulement quinze jours avant le début des troubles en Syrie, comme par hasard). Sa haine (et sa crainte) ne va que dans une seule direction : Rome, NSJS et sa Sainte Mère.
      D’ailleurs ce n’est pas nouveau : à titre d’exemple, l’invasion musulmane de l’andalousie fut largement financée par la Synagogue. Aujourd’hui, les musulmans s’enorgueillissent d’avoir accueilli ces pauvres adeptes de la synagogue de satan chassés par ces méchants catholiques.
      Enfin, regardez bien cette vidéo
      https://www.youtube.com/watch?v=Huu...
      Que Dieu vous bénisse


  • la doctrine de la trinité est issue de l’interprétation de passages bibliques par différents conciles ; elle a permit d’apporter une touche "différenciante" au christianisme par rapport aux autres monothéismes (principalement le judaïsme, à l’époque).
    le fait de considérer que les termes "père" et "fils" renvoient à une "simple" parenté spirituelle aurait été trop peu innovante aux yeux des "pères de l’Eglise".

    par ailleurs, je ne vois pas ce qui oppose plus les lois nohachides au christianisme qu’à l’islam ; les 7 principes sont reconnus par les 3 religions. ; si c’était la trinité, comme le dit M. Hillard, alors le mouvement nohachide aurait encore plus de difficulté avec l’hindouisme, par exemple.

    je pense que le vrai souci, c’est que l’Eglise est un institution forte et mondialisée, qui fait partie intégrante du dogme chrétien et qui dispose de fait d’un vrai pouvoir d’influence. Cela en fait un concurrent du mouvement nohachide.
    l’islam ne disposant pas de ce genre d’institution, il ne pose pas ce "problème".

    une remarque sur le pluriel "Elohim" ; c’est ce qu’on appelle un pluriel de révérence, qui est d’ailleurs aussi utilisé dans le Coran ("nahnou"—> "nous"), sans que cela ne remette en cause le monothéisme coranique (le Coran rejette sans ambiguïté la trinité (sourate 4, verset 171)).

    le livre de M. Hillard est très intéressant par la mise à disposition de sources rares ; mais dans ses conclusions, il souffre de biais de confirmation (de sa foi chrétienne).

     

    • @ passant
      Vous dites que la Sainte Trinité est une doctrine issue des conciles au premiers siècles de l’ère chrétienne. Elle répondrait au besoin de ses nouveaux adeptes de se distinguer des autres religions monothéistes. Lesquelles ?

      L’invention de l’Esprit Saint serait une coquetterie intellectuelle pour imposer le dogme chrétien que Dieu s’est pleinement incarné parmi les hommes en Jésus Christ, son fils unique. Est-ce cela que vous soutenez sincèrement ?
      Pourtant, la Sainte Trinité est clairement énoncée dans les évangiles par Jésus Christ lui même. « Abba, père, pourquoi m’as-tu abandonné ? » Et que dire de cette promesse de Jésus à ses disciples de leur envoyer l’Esprit Saint, le Paraclet, afin que toute vérité soit révélée ?
      Ce ne sont pas seulement Jésus et les pères de l’église qui attestent de l’unicité de Dieu, à la fois père, fils et saint esprit, c’est toute la communauté chrétienne qui proclame cette vérité évangélique transmise par la bouche même du Seigneur, jamais démentie ensuite par la ferveur populaire et tous les Saints depuis 2000 ans.

      Mais pour rentrer dans le mystère de la Sainte Trinité, avez-vous lu les évangiles ? Vous êtes-vous placé sous le regard de Dieu pour contempler ce mystère ? Avez-vous également lu les livres de l’ancien testament qui constituent l’humus spirituel à partir duquel Jésus Christ a livré son témoignage et révélé l’iniquité de la loi des scribes et des pharisiens ?

      La Sainte Trinité établissant la foi chrétienne serait selon vous une imposture, un complot contre Dieu en vue d’une domination mondiale. Dites-moi cher passant, confessez-vous dans votre foi que Jésus Christ est prophète ? S’il est prophète, vous savez que Sa parole et Ses actes sont pleinement agréés par Dieu. Dans ce cas, dites-moi comment vous comprenez cet enseignement du Christ ?
      « Matthieu 22 : 41 Comme les pharisiens étaient assemblés, Jésus les interrogea, 42 en disant : Que pensez-vous du Christ ? De qui est-il fils ? Ils lui répondirent : De David. 43 Et Jésus leur dit : Comment donc David, animé par l’Esprit, l’appelle-t-il Seigneur, lorsqu’il dit : 44 Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, Jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied ? 45 Si donc David l’appelle Seigneur, comment est-il son fils ?
      46 Nul ne put lui répondre un mot. Et, depuis ce jour, personne n’osa plus lui proposer des questions.
       »
      Cher passant, qu’avez vous à répondre à votre Seigneur et sauveur ?


    • La Sainte Trinité ne se trouve pas seulement dans le tout premier verset de la Genèse, mais dans les deux suivants, soit dans les trois premiers. Ce qui est implacable cette fois ;

      Genèse 1:1 à 1:3

      - Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.
      - La terre était informe et vide ; les ténèbres couvraient l’abîme, et l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
      - Dieu dit : « Que la lumière soit ! » et la lumière fut.

      Deuxième verset ; l’Esprit de Dieu. Le Saint Esprit.
      Troisième verset ; Dieu dit. . Le Verbe. Le Fils.

      La présence du Père, du Fils, et du Saint-Esprit dès la Création...


  • Partie 1/2 :
    Non,non et non. Un grand intellectuel,de l’étoffe de Mr Hillard,ne peut admettre que les prédateurs mondialistes ont gagné,et que pour repartir sur des bases saines,les peuples de la terre devraient payer un lourd tribu à la guerre exterminatrice que leur infligeraient les prédateurs.
    Sur un autre registre,ne perdons pas de vue ce qui est fondamental ;à savoir la vie et la dignité de milliards d’êtres humains,qu’ils soient chrétiens,musulmans,boudhistes,ou autres. Pierre Hillard,commet une grave erreur. En opposant musulmans et chrétiens, il confond la question théologique avec l’immense enjeu stratégique de l’oligarchie : la domination du monde et l’avilissement de l’humanité. Il s’agit,en priorité,d’aligner tous les humains,qui croient en la dignité de l’Homme,pour lutter contre la même menace mortelle implacable. L’alliance entre chrétiens et musulmans,renforcée par une amitié inébranlable,est la condition majeure,et incontournable,sur le chemin de la victoire contre les forces du Mal. Pour bâtir cette alliance sur du solide,on ne part pas de zéro. De nombreuses passerelles solides existent entre le christianisme et l’islam.
    Comment,par exemple,pourrait-on passer sous silence l’infini respect que nourrissent les musulmans envers Jésus Christ,ou vers Sa Mère,La Sainte Marie ? Comment,on pourrait passer sous silence,aussi,la possibilité pour un musulman de prier dans une église en l’absence d’une mosquée ?et bon nombre encore d’autres harmonies. Et c’est à ces harmonies,et cohérences,entre le catholicisme et l’islam qu’il est vital,Mr Hillard,de rassembler les milliards de catholiques et de musulmans,contre l’ennemi commun.
    L’humanité est menacée par des hydres assoifés d’argent,de sang et de débauche. Ces monstres puisent leur force,non dans une force infaillible intrinsèque,mais tout simplement en jouant sur la ruse,notamment en mettant à profit une série d’incohérences,dont essentiellement l’ignorance et la naïveté enfantine des peuples,
    la corruption, des politicards et l’atrophie effrayante des facultés combattives des patriotes à travers le monde. Aujourd’hui,l’équivalent d’un Che Guevara,ou d’un Chou En L’ai,ou d’un Lénine,avec le soutien indéfectible des nations,seraient capables de déplacer des montagnes,c’est-à-dire de chasser ces mafieux dans les moindres recoins de la planète. ( à suivre )

     

    • @Ksi
      M. Hilard expose de manière brillante que l’enseignement du Christ est le seul chemin voulu par Dieu à la suite du mystère de l’incarnation de Son fils. Il n’y a a pas d’autres alliances prescrites.

      La doctrine des mondialistes s’enracine dans le « Erev Rav » qui est à l’origine de la faute du premier veau d’or dès la sortie d’Egypte. Le veau d’or symbolise le désir humain de réifier la divinité, d’instrumentaliser le symbole au service d’une caste politique et religieuse. La tradition juive de Moïse s’est maintenue dans l’attente du messie à travers la perpétuation des rituels du temple de Jérusalem, jusqu’à l’arrivée de ce Monsieur Jésus Christ, que vous ne semblez pas connaître.
      Les 613 mitsvots qui règlent la vie juive sont une charia avant l’heure et n’ont d’autres buts que d’administrer le peuple dans chacun de ses actes quotidiens. La Loi "de Moïse" est devenue aux temps de Jésus une religion qui dit la frontière entre le pur et l’impur, le bien et le mal et qui exerce en fait une oppression spirituelle sur le peuple contraint de se soumettre au pouvoir royal, moyennant le paiement de l’impôt... déjà cette foutue monnaie ! Gares aux impurs, aux pauvres, aux esclaves et autres Dhimmis ! Les grands prêtres veillent à la perpétuation de ce culte qui assure aux élites politiques et religieuses le maintien de leur domination sur le peuple.
      Dites-moi donc quelles différences y-a-t-il entre les talmudistes juifs, les franc maçons et les mahométans ? Quelle différence entre la Rome de Tiber, la palestine d’Hérode, les USA, l’UE, l’arabie saoudite et l’Iran actuels ? D’où vient cette soif de puissance ?

      Vous me rétorquerez peut-être... et la dîme ? A cela, je vous répondrai que les hérésies ne manquent pas dans les milieux où l’or et l’argent sont adorés en lieu et place de Dieu. A cela près que ces monstruosités de l’église chrétienne sont le fruit non de l’enseignement du Christ mais des nécessités des prélats d’une Eglise de Pierre à la dérive. Il n’y a pas de plus grande abomination que l’amour du pouvoir que confère l’argent, sinon la pédophilie dans l’église. Et l’une découle de l’autre.
      Il ne sert à rien au chrétien de chercher une alliance avec les mahométans. Nul besoin de se fourvoyer encore dans de vaines hérésies. La foi en Christ suffit. La France chrétienne est l’instrument de Dieu pour abolir l’Empire - Babel, le faux Israël et ça se passe maintenant.

      Entre Dieu et Mammon, l’humanité doit choisir. C’est le règne de l’argent qu’il faut abattre.


  • Partie 2/2 ( suite et fin ) :
    Il faut souligner,également,que les mondialistes,et leurs sbires,puisent aussi leur force dans leur persévérance dans l’action. Ils ne se fatiguent jamais,ils ne négligent rien. Le moindre détail pourrait être,pour eux, le début de l’effondrement de leur citadelle. À l’inverse des résistants qui,eux,se perdent trop dans la parole et les écrits ; non que la réflexion est stérile,mais que c’est l’action qui,au final,détermine l’issue de la lutte.
    Pour terminer ces quelques lignes,méditons ensembles cette sagesse du divin Herodote : "Il n’est personne,à ma connaissance,qui n’ait eu en fin de compte une mort misérable,dans une débâcle totale,quand la fortune lui avait trop constamment souri."
    ( Fin )


  • Pierre Hillard me réconcilie avec ER. Non pas que je sois fâchée avec ER car j’admire l’esprit guerrier d’Alain et le travail colossal de toute l’équipe mais sur le plan religieux je dis à tous : PRUDENCE !
    Quant à la conférence de Pierre Hillard "mondialisme : vers la guerre !" je dis : ENFIN !
    Un homme qui cherche en vérité et qui ne s’appuie pas sur sa propre intelligence mais qui a cherché, étudié et prié en vérité ! Je suis tellement encouragée car je désespérais. Merci Pierre !


  • Hillard , phénoménal.
    Tous ce qu’il dit est confirmé par la chronologie qui ne ment jamais, et par de nombreux faits historiques tel que la conquête des pays anciennement chrétiens, ou l’identité de ceux qui ont financé l’invasion de l’Europe du sud il y a 13 siècles - Dario Fernandez Moreira en parle dans son livre sur l’Andalousie. Mais aussi par la nouvelle invasion du continent organisé actuellement, qui se déroule après avoir affaibli l’Église, elle qui a été le rempart contre l’islamisation et la "talmudisation" du continent pendant plus de 1200 ans pour l’un, encore plus pour l’autre...
    En symbiose avec la thèse du père E.M Gallez sur les origines de cette religion.
    En accord avec les dires de nombreux rabbins sur le malheureux rôle de "balai" qu’elle joue...
    C’est triste à dire et à digérer pour les honnêtes croyants, mais ils ont été utilisés contre leur grès sur un plan macroscopique et global qui les dépasse.
    Mais il n’est jamais trop tard pour accepter le Christ et Son Église, vrai homme, vrai Dieu, Sauveur de l’humanité, qui est le chemin, la vérité, la vie.

    Grace a Pierre Hillard, toutes les pièces du puzzle s’imbriquent, et on peut enfin expliquer ceci de façon cohérente, chronologique et documenté... Mais surtout comprendre la continuité sur le plan spirituelle, coeur de tout, véritable fil rouge de l’histoire.

    Pierre Hillard devrait être enseigné dans toutes les écoles.


  • Toujours un délice de retrouver M. Pierre HILLARD pour une conférence, cela faisait longtemps et ses travaux colossaux justifient son absence, en revanche et ce serait une cerise sur Le gâteau, un immense merci par avance à E&R d’organiser un tel évènement en présence de deux conférenciers de choix et qui sauraient se répondre , Pierre HILARD et Youssef HINDI, une belle idée pour cette fin d’année, non ? mille merci à tous pour votre efficacité rigoureuse. Mes respects et encouragements à Alain SORAL sans qui ...


  • Voir dans la phrase "Les dieux a (au singulier) fait" une annonce de la Trinité, c’est vraiment une énorme extrapolation.
    La filiation entre le judaisme et le christianisme est artificielle. Hebreux, judéens, Israelites sont distincts, et juif est encore autre chose de bien ulterieur. D’ailleurs El de isra-El, est le dieux createur des Canaanéens (Phéniciens) ce n’est pas Yahweh.

    Le peché originel des catholiques est de faire des pirouettes pour justifier la Torah. Dommage

     

    • Elias,
      Comment interpréteriez-vous donc cette phrase "Les dieux a (au singulier) fait..." ?

      Cette tournure de phrase heurte volontairement l’entendement humain. Mais alors pourquoi depuis Moïse les scribes perpétuent cette faute de syntaxe dans le texte, sinon pour inviter le lecteur à méditer sur le sens caché ou suggéré de ce code ?

      Les premiers disciples ont reçu de Jésus Christ la révélation des mystères de la Torah qui étaient encore fermés (clipotes) et soumis à de moult spéculations sectaires. Jésus est venu nous enseigner que le Dieu unique et Un procède de trois personnes distinctes Père, Fils et Saint Esprit, parfaitement unies, parfaitement en paix et en harmonie. Dieu est Trinitaire, c’est le fondement de la foi chrétienne, son credo.

      La filiation entre le judaïsme et le christianisme est artificielle, selon vous... Je ne suis pas théologien, mais en tant que chrétien catholique, il me parait absurde de ne pas m’intéresser aux préceptes de la religion juive, la loi de Moïse, comme à l’esprit de ces grands prêtres qui ont condamné et livré "leur" messie au supplice de la croix. Il y a des aspects de la spiritualité juive qui sont intéressants à méditer, notamment pour comprendre l’empire. N’est-ce pas étonnant que les chefs spirituels et politiques juifs du temps de Jésus l’aient livré aux romains alors que d’autres ont continué à le suivre malgré Sa mort sur la croix ? Malgré aussi les persécutions des chefs de Judée et de l’empire romain...

      « Le péché originel des catholiques est de faire des pirouettes pour justifier la Torah. » Je ne sais pas trop ce que vous entendez par là. Qu’est-ce que justifier la Torah veut dire ? La Torah a-t-elle besoin d’un défenseur ? Peut-elle se suffire d’un interprète ? Si oui, lequel ?
      S’il vous plait, précisez votre pensée.

      Merci par avance de votre réponse.


    • Cher Rogiero,

      Merci de votre question. Je ne prétend pas vous donner la juste interpretation. Il y en a sans doute beaucoup qui sont possibes.
      Mais "Elohim" ("les dieux") déjà ne refère pas à un dieu unique formé de 3 entités. Ce sont des dieux multiples. Le chiffre 3 est absent, comment parler de trinité ?

      Pour moi la trinité fait sens, mais on ne peut vraiment pas dire que ce soit une annonce sans equivoque. A moins d’ y chercher la trinité, on ne la trouvera pas. Ce n’est ici pas objectif de la par du respécté Pierre Hillard.
      De plus, je suis convaincu que le vrai dieu de la trinité est EL et non Yahweh. Le dieu createur des canaanéens, pas le dieu venger des hébreux/judéens (qui au juste, le terme "juifs" est un anachronisme) ou IsraELites (tiens, tiens, EL pas IsraYahweh). Il règne une énorme confusion sur l’ identité de ce soit disant peuple élu. Je me demande pourquoi tout le monde fait semblant d’ y voir un peuple clairement déterminé. Un tour de passe-passe qui tient presque de la magie noire. C’est tellement gros qu’ on ne le voit plus.


Commentaires suivants