Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mondialisme : vers la guerre ! – Conférence de Pierre Hillard à Lille

À l’occasion de la sortie de son dernier livre Archives du mondialisme, l’équipe d’E&R Nord-Pas-de-Calais a reçu Pierre Hillard le 27 avril 2019 à Lille pour une conférence intitulée « Mondialisme : vers la guerre ! ».

 

 

Procurez-vous la formation inédite de Pierre Hillard
sur Kontre Kulture :

Retrouvez Pierre Hillard, sur E&R et ERFM :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 






Alerter

71 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2307564

    Hans Holbein a peint un portrait de Thomas More (dont il est question à 15:15) qui était son contemporain. Il est aussi l’auteur, outre de l’énigmatique Les deux ambassadeurs, de la peinture d’un Christ sur son linceul, dont l’écrivain Dostoïevski aurait dit : "Un tel tableau peut faire perdre la foi".

     

    Répondre à ce message

  • A vrai dire, je suis un peu agacée de voir systématiquement les musulmans intervenir dans le débat.
    Jésus n’avait pas d’épée et quand un de ses disciples a coupé l’oreille d’un soldat, il a bien précisé que celui qui vivait par l’épée périrait par l’épée. Celles de Mahomet (il y en a plusieurs) sont par contre visibles au musée de Topkapi en Turquie : il n’a fait que vivre par l’épée. Le reste n’est que du pipeau. Les musulmans peuvent être des croyants sincères, leur foi est basée sur une mauvaise religion, bâtie comme une maison pourrait l’être sur des fondations de sable.

     

    Répondre à ce message

  • #2307817

    Si l’Islam est une création juive talmudique pourquoi "les alchimistes talmudiques" n’ont-ils pas prévu au départ une barrière infranchissable entre le spirituel et le temporel, entre le privé et le public pour cette religion, je veux dire l’Islam ?
    Si en 5 siècles (entre le 2ème et le 7ème siècle) d’élaboration méticuleuse de l’Islam comme vous le dites, comment ont-ils pu rater ce détail, cet imprévu qui les pris au dépourvu…
    Catholique, trop catholique monsieur Hillard !

    DK d’Oran

     

    Répondre à ce message

    • Le parallèle entre l’Islam et le monachisme est très léger et peu argumenté. Les alchimistes talmudiques n’ont pas fait qu’oublier la barrière infranchissable entre spirituel et temporel, ils ont produit un miracle rhétorique en langue arabe alors qu’il ne sont pas arabes (à savoir, arabe n’est pas une race, on est arabe quand on parle l’arabe). Le Coran est en langue arabe, aucun rabbin ni prêtre n’aurais pu le produire ni même influencer un arabe pour le produire car on y aurait décelé des structure linguistiques extra-arabes, ce qui n’est pas le cas. Le Coran est un miracle de rhétorique poétique qui a surpassé les plus brillantes des poésies arabes que seuls des arabes pouvaient produire. J’ai débattu avec des catholiques bien plus instruit et cultivé que moi, aucun d’eux jusqu’ici n’a pu trouver une argumentation sérieuses et de bonne foie pour expliquer comment un miracle de rhétorique en langue arabe pure a pu être produit ou insufflé par des non-arabes.

       
    • #2308703

      @ Anas

      Il est incontestable qu’Hillard prête souvent le flanc quand il charge l’Islam. Il a une idée brumeuse de cette religion. Quant à la langue arabe, elle lui est définitivement inaccessible eu égard à ses habitudes mentales et surtout aux subtilités intemporelles de cette langue.

      Son raisonnement à propos de l’Islam présente une faille incontournable en matière d’autorité spirituelle et pouvoir temporel. Il boote, perpétuellement.

      DK d’Oran

       
    • @ Oran et @Anas on n’est jamais trop catholique. Plutôt que de dire des phrases qui ne prouvent rien, apportez nous plutôt la preuve qu’Islam et noachisme sont incompatibles.
      Moi, j’ai passé des heures à écouter Ron Chaya, le rabbin francophone et je peux vous assurer que l’islam ne lui fait absolument pas peur ("Dieu va s’occuper d’eux" disait il seulement quinze jours avant le début des troubles en Syrie, comme par hasard). Sa haine (et sa crainte) ne va que dans une seule direction : Rome, NSJS et sa Sainte Mère.
      D’ailleurs ce n’est pas nouveau : à titre d’exemple, l’invasion musulmane de l’andalousie fut largement financée par la Synagogue. Aujourd’hui, les musulmans s’enorgueillissent d’avoir accueilli ces pauvres adeptes de la synagogue de satan chassés par ces méchants catholiques.
      Enfin, regardez bien cette vidéo
      https://www.youtube.com/watch?v=Huu...
      Que Dieu vous bénisse

       
  • la doctrine de la trinité est issue de l’interprétation de passages bibliques par différents conciles ; elle a permit d’apporter une touche "différenciante" au christianisme par rapport aux autres monothéismes (principalement le judaïsme, à l’époque).
    le fait de considérer que les termes "père" et "fils" renvoient à une "simple" parenté spirituelle aurait été trop peu innovante aux yeux des "pères de l’Eglise".

    par ailleurs, je ne vois pas ce qui oppose plus les lois nohachides au christianisme qu’à l’islam ; les 7 principes sont reconnus par les 3 religions. ; si c’était la trinité, comme le dit M. Hillard, alors le mouvement nohachide aurait encore plus de difficulté avec l’hindouisme, par exemple.

    je pense que le vrai souci, c’est que l’Eglise est un institution forte et mondialisée, qui fait partie intégrante du dogme chrétien et qui dispose de fait d’un vrai pouvoir d’influence. Cela en fait un concurrent du mouvement nohachide.
    l’islam ne disposant pas de ce genre d’institution, il ne pose pas ce "problème".

    une remarque sur le pluriel "Elohim" ; c’est ce qu’on appelle un pluriel de révérence, qui est d’ailleurs aussi utilisé dans le Coran ("nahnou"—> "nous"), sans que cela ne remette en cause le monothéisme coranique (le Coran rejette sans ambiguïté la trinité (sourate 4, verset 171)).

    le livre de M. Hillard est très intéressant par la mise à disposition de sources rares ; mais dans ses conclusions, il souffre de biais de confirmation (de sa foi chrétienne).

     

    Répondre à ce message

    • #2309095

      @ passant
      Vous dites que la Sainte Trinité est une doctrine issue des conciles au premiers siècles de l’ère chrétienne. Elle répondrait au besoin de ses nouveaux adeptes de se distinguer des autres religions monothéistes. Lesquelles ?

      L’invention de l’Esprit Saint serait une coquetterie intellectuelle pour imposer le dogme chrétien que Dieu s’est pleinement incarné parmi les hommes en Jésus Christ, son fils unique. Est-ce cela que vous soutenez sincèrement ?
      Pourtant, la Sainte Trinité est clairement énoncée dans les évangiles par Jésus Christ lui même. « Abba, père, pourquoi m’as-tu abandonné ? » Et que dire de cette promesse de Jésus à ses disciples de leur envoyer l’Esprit Saint, le Paraclet, afin que toute vérité soit révélée ?
      Ce ne sont pas seulement Jésus et les pères de l’église qui attestent de l’unicité de Dieu, à la fois père, fils et saint esprit, c’est toute la communauté chrétienne qui proclame cette vérité évangélique transmise par la bouche même du Seigneur, jamais démentie ensuite par la ferveur populaire et tous les Saints depuis 2000 ans.

      Mais pour rentrer dans le mystère de la Sainte Trinité, avez-vous lu les évangiles ? Vous êtes-vous placé sous le regard de Dieu pour contempler ce mystère ? Avez-vous également lu les livres de l’ancien testament qui constituent l’humus spirituel à partir duquel Jésus Christ a livré son témoignage et révélé l’iniquité de la loi des scribes et des pharisiens ?

      La Sainte Trinité établissant la foi chrétienne serait selon vous une imposture, un complot contre Dieu en vue d’une domination mondiale. Dites-moi cher passant, confessez-vous dans votre foi que Jésus Christ est prophète ? S’il est prophète, vous savez que Sa parole et Ses actes sont pleinement agréés par Dieu. Dans ce cas, dites-moi comment vous comprenez cet enseignement du Christ ?
      « Matthieu 22 : 41 Comme les pharisiens étaient assemblés, Jésus les interrogea, 42 en disant : Que pensez-vous du Christ ? De qui est-il fils ? Ils lui répondirent : De David. 43 Et Jésus leur dit : Comment donc David, animé par l’Esprit, l’appelle-t-il Seigneur, lorsqu’il dit : 44 Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, Jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied ? 45 Si donc David l’appelle Seigneur, comment est-il son fils ?
      46 Nul ne put lui répondre un mot. Et, depuis ce jour, personne n’osa plus lui proposer des questions.
       »
      Cher passant, qu’avez vous à répondre à votre Seigneur et sauveur ?

       
    • La Sainte Trinité ne se trouve pas seulement dans le tout premier verset de la Genèse, mais dans les deux suivants, soit dans les trois premiers. Ce qui est implacable cette fois ;

      Genèse 1:1 à 1:3

      - Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.
      - La terre était informe et vide ; les ténèbres couvraient l’abîme, et l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
      - Dieu dit : « Que la lumière soit ! » et la lumière fut.

      Deuxième verset ; l’Esprit de Dieu. Le Saint Esprit.
      Troisième verset ; Dieu dit. . Le Verbe. Le Fils.

      La présence du Père, du Fils, et du Saint-Esprit dès la Création...

       
  • Partie 1/2 :
    Non,non et non. Un grand intellectuel,de l’étoffe de Mr Hillard,ne peut admettre que les prédateurs mondialistes ont gagné,et que pour repartir sur des bases saines,les peuples de la terre devraient payer un lourd tribu à la guerre exterminatrice que leur infligeraient les prédateurs.
    Sur un autre registre,ne perdons pas de vue ce qui est fondamental ;à savoir la vie et la dignité de milliards d’êtres humains,qu’ils soient chrétiens,musulmans,boudhistes,ou autres. Pierre Hillard,commet une grave erreur. En opposant musulmans et chrétiens, il confond la question théologique avec l’immense enjeu stratégique de l’oligarchie : la domination du monde et l’avilissement de l’humanité. Il s’agit,en priorité,d’aligner tous les humains,qui croient en la dignité de l’Homme,pour lutter contre la même menace mortelle implacable. L’alliance entre chrétiens et musulmans,renforcée par une amitié inébranlable,est la condition majeure,et incontournable,sur le chemin de la victoire contre les forces du Mal. Pour bâtir cette alliance sur du solide,on ne part pas de zéro. De nombreuses passerelles solides existent entre le christianisme et l’islam.
    Comment,par exemple,pourrait-on passer sous silence l’infini respect que nourrissent les musulmans envers Jésus Christ,ou vers Sa Mère,La Sainte Marie ? Comment,on pourrait passer sous silence,aussi,la possibilité pour un musulman de prier dans une église en l’absence d’une mosquée ?et bon nombre encore d’autres harmonies. Et c’est à ces harmonies,et cohérences,entre le catholicisme et l’islam qu’il est vital,Mr Hillard,de rassembler les milliards de catholiques et de musulmans,contre l’ennemi commun.
    L’humanité est menacée par des hydres assoifés d’argent,de sang et de débauche. Ces monstres puisent leur force,non dans une force infaillible intrinsèque,mais tout simplement en jouant sur la ruse,notamment en mettant à profit une série d’incohérences,dont essentiellement l’ignorance et la naïveté enfantine des peuples,
    la corruption, des politicards et l’atrophie effrayante des facultés combattives des patriotes à travers le monde. Aujourd’hui,l’équivalent d’un Che Guevara,ou d’un Chou En L’ai,ou d’un Lénine,avec le soutien indéfectible des nations,seraient capables de déplacer des montagnes,c’est-à-dire de chasser ces mafieux dans les moindres recoins de la planète. ( à suivre )

     

    Répondre à ce message

    • #2309277

      @Ksi
      M. Hilard expose de manière brillante que l’enseignement du Christ est le seul chemin voulu par Dieu à la suite du mystère de l’incarnation de Son fils. Il n’y a a pas d’autres alliances prescrites.

      La doctrine des mondialistes s’enracine dans le « Erev Rav » qui est à l’origine de la faute du premier veau d’or dès la sortie d’Egypte. Le veau d’or symbolise le désir humain de réifier la divinité, d’instrumentaliser le symbole au service d’une caste politique et religieuse. La tradition juive de Moïse s’est maintenue dans l’attente du messie à travers la perpétuation des rituels du temple de Jérusalem, jusqu’à l’arrivée de ce Monsieur Jésus Christ, que vous ne semblez pas connaître.
      Les 613 mitsvots qui règlent la vie juive sont une charia avant l’heure et n’ont d’autres buts que d’administrer le peuple dans chacun de ses actes quotidiens. La Loi "de Moïse" est devenue aux temps de Jésus une religion qui dit la frontière entre le pur et l’impur, le bien et le mal et qui exerce en fait une oppression spirituelle sur le peuple contraint de se soumettre au pouvoir royal, moyennant le paiement de l’impôt... déjà cette foutue monnaie ! Gares aux impurs, aux pauvres, aux esclaves et autres Dhimmis ! Les grands prêtres veillent à la perpétuation de ce culte qui assure aux élites politiques et religieuses le maintien de leur domination sur le peuple.
      Dites-moi donc quelles différences y-a-t-il entre les talmudistes juifs, les franc maçons et les mahométans ? Quelle différence entre la Rome de Tiber, la palestine d’Hérode, les USA, l’UE, l’arabie saoudite et l’Iran actuels ? D’où vient cette soif de puissance ?

      Vous me rétorquerez peut-être... et la dîme ? A cela, je vous répondrai que les hérésies ne manquent pas dans les milieux où l’or et l’argent sont adorés en lieu et place de Dieu. A cela près que ces monstruosités de l’église chrétienne sont le fruit non de l’enseignement du Christ mais des nécessités des prélats d’une Eglise de Pierre à la dérive. Il n’y a pas de plus grande abomination que l’amour du pouvoir que confère l’argent, sinon la pédophilie dans l’église. Et l’une découle de l’autre.
      Il ne sert à rien au chrétien de chercher une alliance avec les mahométans. Nul besoin de se fourvoyer encore dans de vaines hérésies. La foi en Christ suffit. La France chrétienne est l’instrument de Dieu pour abolir l’Empire - Babel, le faux Israël et ça se passe maintenant.

      Entre Dieu et Mammon, l’humanité doit choisir. C’est le règne de l’argent qu’il faut abattre.

       
  • Partie 2/2 ( suite et fin ) :
    Il faut souligner,également,que les mondialistes,et leurs sbires,puisent aussi leur force dans leur persévérance dans l’action. Ils ne se fatiguent jamais,ils ne négligent rien. Le moindre détail pourrait être,pour eux, le début de l’effondrement de leur citadelle. À l’inverse des résistants qui,eux,se perdent trop dans la parole et les écrits ; non que la réflexion est stérile,mais que c’est l’action qui,au final,détermine l’issue de la lutte.
    Pour terminer ces quelques lignes,méditons ensembles cette sagesse du divin Herodote : "Il n’est personne,à ma connaissance,qui n’ait eu en fin de compte une mort misérable,dans une débâcle totale,quand la fortune lui avait trop constamment souri."
    ( Fin )

     

    Répondre à ce message

  • Pierre Hillard me réconcilie avec ER. Non pas que je sois fâchée avec ER car j’admire l’esprit guerrier d’Alain et le travail colossal de toute l’équipe mais sur le plan religieux je dis à tous : PRUDENCE !
    Quant à la conférence de Pierre Hillard "mondialisme : vers la guerre !" je dis : ENFIN !
    Un homme qui cherche en vérité et qui ne s’appuie pas sur sa propre intelligence mais qui a cherché, étudié et prié en vérité ! Je suis tellement encouragée car je désespérais. Merci Pierre !

     

    Répondre à ce message

  • Hillard , phénoménal.
    Tous ce qu’il dit est confirmé par la chronologie qui ne ment jamais, et par de nombreux faits historiques tel que la conquête des pays anciennement chrétiens, ou l’identité de ceux qui ont financé l’invasion de l’Europe du sud il y a 13 siècles - Dario Fernandez Moreira en parle dans son livre sur l’Andalousie. Mais aussi par la nouvelle invasion du continent organisé actuellement, qui se déroule après avoir affaibli l’Église, elle qui a été le rempart contre l’islamisation et la "talmudisation" du continent pendant plus de 1200 ans pour l’un, encore plus pour l’autre...
    En symbiose avec la thèse du père E.M Gallez sur les origines de cette religion.
    En accord avec les dires de nombreux rabbins sur le malheureux rôle de "balai" qu’elle joue...
    C’est triste à dire et à digérer pour les honnêtes croyants, mais ils ont été utilisés contre leur grès sur un plan macroscopique et global qui les dépasse.
    Mais il n’est jamais trop tard pour accepter le Christ et Son Église, vrai homme, vrai Dieu, Sauveur de l’humanité, qui est le chemin, la vérité, la vie.

    Grace a Pierre Hillard, toutes les pièces du puzzle s’imbriquent, et on peut enfin expliquer ceci de façon cohérente, chronologique et documenté... Mais surtout comprendre la continuité sur le plan spirituelle, coeur de tout, véritable fil rouge de l’histoire.

    Pierre Hillard devrait être enseigné dans toutes les écoles.

     

    Répondre à ce message

  • Toujours un délice de retrouver M. Pierre HILLARD pour une conférence, cela faisait longtemps et ses travaux colossaux justifient son absence, en revanche et ce serait une cerise sur Le gâteau, un immense merci par avance à E&R d’organiser un tel évènement en présence de deux conférenciers de choix et qui sauraient se répondre , Pierre HILARD et Youssef HINDI, une belle idée pour cette fin d’année, non ? mille merci à tous pour votre efficacité rigoureuse. Mes respects et encouragements à Alain SORAL sans qui ...

     

    Répondre à ce message

  • Voir dans la phrase "Les dieux a (au singulier) fait" une annonce de la Trinité, c’est vraiment une énorme extrapolation.
    La filiation entre le judaisme et le christianisme est artificielle. Hebreux, judéens, Israelites sont distincts, et juif est encore autre chose de bien ulterieur. D’ailleurs El de isra-El, est le dieux createur des Canaanéens (Phéniciens) ce n’est pas Yahweh.

    Le peché originel des catholiques est de faire des pirouettes pour justifier la Torah. Dommage

     

    Répondre à ce message

    • #2316715

      Elias,
      Comment interpréteriez-vous donc cette phrase "Les dieux a (au singulier) fait..." ?

      Cette tournure de phrase heurte volontairement l’entendement humain. Mais alors pourquoi depuis Moïse les scribes perpétuent cette faute de syntaxe dans le texte, sinon pour inviter le lecteur à méditer sur le sens caché ou suggéré de ce code ?

      Les premiers disciples ont reçu de Jésus Christ la révélation des mystères de la Torah qui étaient encore fermés (clipotes) et soumis à de moult spéculations sectaires. Jésus est venu nous enseigner que le Dieu unique et Un procède de trois personnes distinctes Père, Fils et Saint Esprit, parfaitement unies, parfaitement en paix et en harmonie. Dieu est Trinitaire, c’est le fondement de la foi chrétienne, son credo.

      La filiation entre le judaïsme et le christianisme est artificielle, selon vous... Je ne suis pas théologien, mais en tant que chrétien catholique, il me parait absurde de ne pas m’intéresser aux préceptes de la religion juive, la loi de Moïse, comme à l’esprit de ces grands prêtres qui ont condamné et livré "leur" messie au supplice de la croix. Il y a des aspects de la spiritualité juive qui sont intéressants à méditer, notamment pour comprendre l’empire. N’est-ce pas étonnant que les chefs spirituels et politiques juifs du temps de Jésus l’aient livré aux romains alors que d’autres ont continué à le suivre malgré Sa mort sur la croix ? Malgré aussi les persécutions des chefs de Judée et de l’empire romain...

      « Le péché originel des catholiques est de faire des pirouettes pour justifier la Torah. » Je ne sais pas trop ce que vous entendez par là. Qu’est-ce que justifier la Torah veut dire ? La Torah a-t-elle besoin d’un défenseur ? Peut-elle se suffire d’un interprète ? Si oui, lequel ?
      S’il vous plait, précisez votre pensée.

      Merci par avance de votre réponse.

       
    • Cher Rogiero,

      Merci de votre question. Je ne prétend pas vous donner la juste interpretation. Il y en a sans doute beaucoup qui sont possibes.
      Mais "Elohim" ("les dieux") déjà ne refère pas à un dieu unique formé de 3 entités. Ce sont des dieux multiples. Le chiffre 3 est absent, comment parler de trinité ?

      Pour moi la trinité fait sens, mais on ne peut vraiment pas dire que ce soit une annonce sans equivoque. A moins d’ y chercher la trinité, on ne la trouvera pas. Ce n’est ici pas objectif de la par du respécté Pierre Hillard.
      De plus, je suis convaincu que le vrai dieu de la trinité est EL et non Yahweh. Le dieu createur des canaanéens, pas le dieu venger des hébreux/judéens (qui au juste, le terme "juifs" est un anachronisme) ou IsraELites (tiens, tiens, EL pas IsraYahweh). Il règne une énorme confusion sur l’ identité de ce soit disant peuple élu. Je me demande pourquoi tout le monde fait semblant d’ y voir un peuple clairement déterminé. Un tour de passe-passe qui tient presque de la magie noire. C’est tellement gros qu’ on ne le voit plus.

       
Afficher les commentaires précédents