Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Moscou détient des "preuves irréfutables" de la mise en scène de l’attaque chimique de la Ghouta

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a accusé les services spéciaux d’un État « en première ligne dans la campagne russophobe » d’être impliqués dans la mise en scène de l’attaque chimique présumée dans la Ghouta.

 

« Nous avons des preuves irréfutables qu’il s’agissait d’une autre mise en scène, et que les services spéciaux d’un État qui est en première ligne de la campagne russophobe ont participé à la mise en scène », a déclaré Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse avec son homologue hollandais Stef Blok, le 13 avril.

Le chef de la diplomatie russe a ainsi adressé un message fort aux occidentaux, qui envisagent depuis plusieurs jours de « riposter » à l’attaque chimique présumée dans la Ghouta, qu’ils attribuent au gouvernement syrien. Des menaces et ultimatums qui créent une atmosphère « très alarmante » autour de la Syrie, selon Sergueï Lavrov, qui a réitéré que les canaux de communication avec les États-Unis étaient actifs.

 

« Il n’y a pas eu d’attaque chimique à Douma » selon l’ambassadeur russe auprès de l’UE

Le 10 avril, Vladimir Chizov, l’ambassadeur russe auprès de l’UE avait déjà qualifié de « provocation » ce qu’il estime être « une mise en scène par les Casques blancs », dans une interview accordée à Euronews.

Le diplomate avait ainsi rappelé que des experts militaires russes se sont rendus dans les rues et les maisons de Douma dans la foulée de l’attaque présumée, sans trouver trace d’utilisation d’armes chimiques. Après s’être entretenus avec les médecins locaux, et être allés dans le seul hôpital de Douma, où d’après les Casques blancs s’entassaient des montagnes de corps, ils ont constaté qu’il « n’y avait pas un corps, pas une seule personne est venue se faire soigner après la supposée attaque ».

« Il n’y a pas eu d’attaque chimique à Douma, c’est aussi simple que ça », avait-il alors soutenu, martelant qu’il ne s’agissait que d’une mise en scène par les Casques blancs, spécialement entraînés pour l’occasion. « Et vous pouvez deviner par qui », avait-il encore lancé.

Interrogé par le journaliste sur les conséquences d’une riposte des États-Unis, le diplomate avait offert un réponse en deux temps. « En riposte à quel que chose qui n’est jamais arrivé ? », avait-il demandé interloqué, avant de rappeler que Moscou avait prévenu aussi bien publiquement que via les canaux appropriés des « graves conséquences qui résulteraient d’éventuelles frappes ».

Si la France se place en première ligne aux côtés des États-unis en faveur d’une intervention en Syrie, de nombreux autres pays, même occidentaux, ont fait part de leurs réserves. Tiraillée entre son soutien indéfectible à Washington et la pression que lui mettent ses députés, le Premier ministre britannique Theresa May souhaiterait disposer de davantage de preuves de la culpabilité de Bachar el-Assad avant de s’engager. L’Allemagne d’Angela Merkel a de son côté d’ores et déjà annoncé qu’elle ne participerait pas à une opération militaire, tout comme le Canada et l’Italie.

Voir aussi, sur E&R :

La vérité sur la Syrie, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Et sinon, au niveau des preuves, ils en sont ou les "coalisés" ? Elles sont pas encore prètes ?

     

    Répondre à ce message

    • @Memo
      Je ne suis pas un expert en géopolitique, avec mon unique diplôme un CAP de chaudronnier(une fierté), j’arrive à la preuve ultime par déduction, à quoi bon auraient servi Bachar ou Poutine ces frappes chimiques sachant la raclée qu’ils ont mis à dahech. Ils sont parfaitement au courant que l’arme chimique était la seule et unique condition pour une réaction militaire des coalisés.
      Notre Mac 1er l’avait bien expliqué, il s’en est allé sans même en voir la couleur, celles des preuves. Ni vous, ni moi ou la planète entière n"en verra jamais, mais nos lumières en ont ainsi décidé.

       
  • L’organisation israélite Amnesty International a demandé que soit "minimisé" les pertes civiles syriennes lors des bombardements ! Quel Humanisme ! La Turquie du Donhme Erdogan approuve les frappes !

     

    Répondre à ce message

  • Les vautours de l’empire agresse en ce moment la Syrie pour la punir d’avoir vaincu le terrorisme.

    Un conseil, evitez les chaines tv de l’enpire genre Bfm WC, ça donne la nausée, regardez plutôt une bonne chaine comme RT TV

     

    Répondre à ce message

  • #1943244

    Un commentaire sous un tweet de Florence Parly : "D’après plusieurs sources internationales , les bombardements sur la Syrie sont un echec total , la quasi totalité des missiles lancés par la coalition ont été interceptés par les S400 sol-air russes, ou déviés de leur trajectoire initiale".
    Un autre commentateur semble assumer (mais j’interprète, n’y connaissant rien) que la France joue une sorte de comédie, teste ses propres forces, laisse Florence se livrer à des rodomontades en mode petit-doigt-en-l’air et obéit car il le faut bien (rapport de forces), sans y mettre de zèle excessif. Le gros Trump aussi peut-être, ne pouvant s’avouer militairement (au moins provisoirement) déconfit, a décidé de jouer sur le verbe, pas trop sur l’action.
    La France est au milieu d’une espèce de sandwich aux cornichons sous cellophane. Comment sortir de là ?
    Macron est un acteur, il donne peut-être sa meilleure prestation ?

     

    Répondre à ce message

  • Ce qu’on n’arrive pas à comprendre c’est pourquoi la vrounze s’en prend à la Syrie avec un tel acharnement et saisit tous les prétextes plausibles ou pas ou encore fabriqué de toutes pièces, pour continuer à s’acharner. On doit constater que pour les initiateurs de ces atrocités la vie ne pèse rien et que n’importe quel prétexte si futile soit-il, et même si d’autres ’’solutions’’ sont possibles ; justifie le meurtre de masse et l’anéantissement d’un pays (l’idéal étant, quand même, qu’il soit en grand état d’infériorité). Est-ce qu’il s’agit uniquement d’une forme très organisée et très virulente de service d’une névrose de sadisme instrumentalisant un appareil d’état entre les griffes de psychopathes ? Comment se fait-il qu’on ne puisse avoir une réponse claire à la question de savoir pourquoi la france est en guerre contre la Syrie dans cette soit disant démocratie !? En quoi cette guerre sert-elle l’intérêt général de la france et comment ? Sur le fond, stratégiquement, quel intérêt y a-t-il à anéantir un pays, !?

     

    Répondre à ce message

  • Si la centaine de missiles envoyés sur la Syrie avaient fait de gros dégâts on les montrerait : or on ne les montre pas car les dégâts on dû être négligeables - s’il y en eu .

     

    Répondre à ce message

  • Aucune preuve s’agissant de l’utilisation d’un gaz quelconque mais, une preuve irréfutable est que, l’empire n’a pas apprécié la victoire des résistants contre les états terroristes (ça rappel rien le mot résistant) ? Le complot, ah ! ce mot qui dérange tant, est voué à l’échec et, l’empire n’abandonnera pas au risque d’être ridiculisé. Sa chute et imminente, comme la logique de la cloche, tu monte au sommet puis, la descente qui t’attends.

     

    Répondre à ce message

  • Macron fait tout le contraire de ce qu’il faut en politique intérieure, et maintenant il prouve qu’il est tout aussi nul à l’international. Avant je m’en doutais, Aujourd’hui je peux le prouver.

     

    Répondre à ce message

  • Macron création de Rothschild,Rothschild créateur d’Israel,Israel cherche le grand Israel avec les missiles occidentaux gratos,éventuelle perte humaine occidentale,car Israel a plus de facilité a faire la guerre avec des mecs qui jette des cailloux.

     

    Répondre à ce message

  • Ça va chauffer pour Mathilda May, va falloir qu’elle rende les clefs de Downing Street plutôt que prévu.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents