Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Nos ennemis nous ont déclaré une guerre à mort" : entretien avec Monsieur K.

Il est la voix de plusieurs émissions, anciennement sur Méridien Zéro et aujourd’hui sur ERFM. Ils sont des milliers en effet à connaître Monsieur K., ses émissions, particulièrement fouillées, et ses invités, variés.

 

Vieux militant et briscard de la dissidence, avec donc un regard intéressant sur ses composantes, mais aussi sur l’évolution du système qu’elle combat, nous l’avons interrogé, dans un entretien particulièrement libre.

 

Breizh-info.com : Tout d’abord, qui est Monsieur K. ? D’où vient ce pseudonyme ?

Monsieur K. : Je suis le père de quatre enfants. Je suis un militant nationaliste d’Action française et de la Révolution conservatrice depuis plus de vingt ans.

Je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour formuler une critique du capitalisme, ainsi que de proposer des voies concrètes en puisant des éléments partout où j’entrevois une vérité politique. Cela va de la grande filiation aristotélico-thomiste qui va d’Aristote (IVe siècle avant Jésus-Christ) à Marcel de Corte en passant par Maurras et les non-conformistes des années trente, à la critique radicale d’un Guy Debord ou encore l’expérience du marxisme-léninisme, le marxisme en moins.

J’ai animé et produit des émissions pendant quinze ans sur Radio Courtoisie, avant d’en être éjecté sans un mot par sa directrice. J’ai également eu de brèves expériences dans la presse parisienne. J’ai animé d’innombrables heures de radio, donné des dizaines de conférences, j’en ai organisé plus encore, ainsi qu’une quinzaine d’universités d’été, j’ai fait des campagnes électorales, référendaires, d’information et de propagande, j’ai travaillé pour des élus et des exécutifs, participé à de nombreuses manifestations, eu mon lot de bagarres, de gardes à vues et de condamnations.

Malgré les « insultes et horions » (paroles du Chant des Lansquenets), malgré surtout la quasi-mort sociale à laquelle je suis condamné, je continue, sûr que si « nous ne changerons pas le monde, le monde ne nous changera pas » (Dominique Venner) et que nous irons de « défaite en défaite jusqu’à la victoire finale » (Mao).

Mon pseudonyme date de l’époque où avec des camarades identitaires nous avons animé une émission en langue française hébergée par Radio Bandiera Nera, la radio en ligne et en continu lancé par CasaPound au début des années 2000, intitulée Derrière ta porte, puis sur Méridien Zéro qui lui a fait suite.

 

Parlez-nous des émissions que vous animez, sur Méridien Zéro.

À l’invitation de mon vieux camarade le Lieutenant Sturm, j’ai embarqué sur le vaisseau pirate de la Révolution conservatrice Méridien Zéro dès 2007.

Méridien zéro est une expression tiré de l’œuvre d’Ernst Jünger. J’en retiendrais surtout les panorama actu, où avec une belle équipe de flibustiers nous commentions les dérives du monde contemporain. Beaucoup de ces émissions ont conservé un intérêt malgré le contexte qui a changé, car nos commentaires s’inspiraient de principes qui eux ne changent pas. Nos boussoles indiquent toujours le nord avec la même exactitude. Et si nous avons vieilli, notre politique est plus que jamais d’actualité, car elle prend sa source dans les terres toujours vertes de la vérité politique et du service de la Cité. C’est-à-dire à la fois le service des plus humbles de nos compatriotes et de ce qu’il y a en nous de plus grand que nous.

On me demande souvent pourquoi on ne m’entend plus sur MZ. La raison est très triviale. Lorsque le Lt Sturm est retourné avec sa nombreuse famille sur la terre de ses aïeux en Normandie, ne connaissant pas aussi bien la nouvelle équipe, les liens se sont distendus sans qu’il y eut de fâcherie. Et puis un non-dit également.

Après les attentats du Bataclan, j’ai senti une inflexion vers une ligne hostile à l’islam. Il m’a semblé alors qu’il ne fallait pas perdre de vue sous le coup de l’émotion – qui ne m’a pas effleuré – que nos ennemis principaux, quoique pas exclusifs, restent les courants du judaïsme politique et ses alliés : la Loge, le LGBTQ, le mondialisme... Bref ce que Martin Pelletier appelle si justement la « révolution arc-en-ciel », sous direction talmudique. Je me suis alors concentré sur Fréquence Orages d’Acier qui devait être une émission dans la grille de MZ, qui cessait d’être un émission pour devenir une radio.

Avec l’aide précieuse de mes camarades de Dextra et du Cercle Henri Lagrange, j’ai donné une voix à la Révolution conservatrice en langue française. Mon but était alors de contribuer à la résurrection d’une droite authentique, c’est-à-dire classique, selon le mot de du professeur Guillaume Bernard. Une droite réaliste, nationaliste, fédéraliste, sociale, anti-chrématistique, hiérarchique, spiritualiste et championne des libertés concrètes. J’ai conçu ces émissions comme des dossiers, sans y laisser de place ou presque à l’actualité pour leur garantir une meilleure longévité. J’y ai bien réussi, ces émissions peuvent s’écouter aujourd’hui sans préjudice.

 

Et sur ERFM ?

Sur ERFM, j’ai la chance de pouvoir produire les émissions comme je le veux, avec l’aide d’un secrétariat, d’un technicien, d’un service informatique, d’une illustratrice, d’un producteur musical... et le soutien de la rédaction de combat menée par Pierre de Brague. J’y anime trois émissions, le magazine politique intitulé Pourquoi tant de haine ? où je reçois les auteurs et les acteurs français de la résistance au Nouvel Ordre mondial sur des sujets qui vont de la crise financière à la fausse religion du réchauffement climatique anthropique, ou bien encore de l’Axe de la Résistance à la marchandisation de la vie humaine. On en est déjà à plus d’une trentaine d’émissions. Elles sont très écoutées du fait de la place centrale qu’occupe aujourd’hui E&R dans les médias alternatifs.

J’y anime également un magazine réaliste-fantastique intitulé Les Dossiers de Monsieur K. où je ne m’appuie que sur des documents attestés et incontestables. J’y explore les profondeurs de l’histoire cachée et de la guerre occulte dans les pas de Crétineau-Joly, Julius Evola ou encore Henri Coston.

Enfin, du mardi au vendredi, je produis une quotidienne intitulé Le Quart d’heure de vérité , librement inspirée de l’univers de 1984 d’Orwell. J’y fais une revue de presse sur laquelle j’éditorialise selon les leçons d’Action française qui est une école du journalisme quotidien. J’essaye, au milieu d’une actualité dystopique déprimante, de faire ressortir de bonnes nouvelles ou au moins de faire sourire l’auditeur. Dans le même esprit, sur une suggestion du directeur de l’antenne, Ian Purdom, elle s’achève sur un morceau tiré de ma discothèque. Les morceaux que je propose sont ceux que j’écoute. Par ce biais, j’essaye d’établir une connexion personnelle avec l’auditeur, j’essaye d’entretenir un haut moral, car j’envisage mon travail radiophonique comme le ferait un commissaire politique d’une armée au front. Et si c’est le service de la Vérité – d’où le titre de l’émission – qui est mon mobile principal, je n’en oublie pas pour autant que nous travaillons avec des être de chair et de sang, souvent durement éprouvés par une guerre qu’ils n’ont pas déclarée et qu’on leur mène pourtant.

 

Qu’est-ce qui se fait de mieux au sein de la « dissidence » selon vous ? Quels sont les écueils à éviter ?

Le modèle à suivre c’est le Hezbollah libanais. Ils montrent la voie à tous les résistants au Nouvel Ordre mondial, en résistant au régime antéchristique de Tel Aviv. En France, le meilleur à ce jour, c’est le travail qu’est capable d’accomplir la base militante d’E&R. Le succès politique et le défi logistique du premier Festival de la Réconciliation du 15 août en Bourgogne en atteste.

L’université d’été d’Academia Christiana, qui a réuni près de 400 jeunes de 16 à 25 ans en Anjou, cet été, durant une semaine, pour se former à la pensée et à l’action politique, est également devenu un rendez-vous de formation à ne pas manquer. Dans le même esprit, il y a également le camp-école à destination des familles animé par Sursum Corda qui s’est tenu pour la troisième année consécutive en Savoie et qui se propose de former des « cœurs pour la France et des âmes pour le Ciel ». C’est pour moi le modèle de ce qu’il faut faire dans chacun des pays de France avant de les grouper dans un mouvement de portée nationale.

Le principal écueil est l’inaction des hommes de bien. Le mal ne progresse que du fait de leur inaction. Et les hommes de bien n’agissent pas du fait de leur inorganisation. Il faut donc résoudre le problème de l’organisation. Le second écueil est la pusillanimité. Nos ennemis nous ont déclaré une guerre à mort. Elle se déploie sur tous les fronts.

Il faut donc une réponse synthétique à toutes leurs offensives : LGBTQ, immigration de remplacement, infécondité des Européens, individualisme, déracinement et désaffiliation, confiscation fiscale, contrôle étatique et mercantile, règne de la machine et tyrannie de l’argent… Je propose une riposte via un mouvement bioconservateur intégral et assumé qui se donne pour programme la préservation de tous nos cadres de vie : sexes, famille, patrimoine, matries, nation française, civilisation européenne et religion chrétienne. Ce bioconservatisme serait à la fois populiste et de droite, faisant la jonction des classes populaires et des classes moyennes, il aurait pour base-arrière la ruralité et la France périphérique. C’est la seule formule en mesure de répondre aux aspirations des populations et de garantir la constitution d’un bloc de gouvernement de salut public.

 

Comment expliquez-vous le succès, significatif, de votre émission mais plus globalement, de toute la sphère autour d’ERFM notamment (et d’E&R tout court) malgré diabolisation, pénalisation, censure ?

La vérité politique, comme toutes les vérités, a la même propriété que l’eau, elle s’infiltre partout. De plus, la vérité à un caractère d’autorité qui finit par s’imposer face à toutes les dénégations, censures et répressions. Humblement, nous essayons de nous mettre à son service. C’est, je crois, la première raison.

La seconde est le professionnalisme des équipes : rédaction, informatique, édition et librairie, illustration, Faits & Documents, radio. Alain Soral a réussi le pari de la professionnalisation. J’ajouterais le caractère libérateur et presque jubilatoire de pouvoir relâcher la pression face à la tyrannie pesante et ampoulée du politiquement correct sur beaucoup de sujets qui occupent légitimement le public : santé, éducation, condition féminine, médias, politique, humour, culture.

Les équipes de Soral maîtrisent bien les codes de la contre-culture, il a formulé une sorte de « gauchisme de droite », qui est probablement un des ingrédients de la formule.

 

En parlant de censure, êtes-vous inquiet de ces lois qui nuisent tout de même clairement, il faut l’avouer, à toutes les initiatives dissidentes ? Quelles perspectives d’ailleurs pour la dissidence selon vous dans les années à venir ?

Je ne suis ni surpris ni inquiet. La répression est au programme quand on déclare la guerre à la domination. Le pouvoir gouverne mal mais se défend bien.

Cela va contraindre les opposants à retourner sur le terrain, à créer des réseaux d’initiatives, des systèmes de distribution et de solidarités alternatives. Voire, à un retour de l’action clandestine. On en a vu les débuts avec la destruction de milliers de radars lors du mouvement des Gilets jaunes. La répression est le moment où le pouvoir profond est contraint de baisser le masque. « Si vos ennemis vous attaquent c’est une excellent chose » disait le glorieux président Mao Tsé Toung.

 

N’y a-t-il pas finalement tout à réinventer, tout à construire, alors que le système semble avoir trouvé – après des années de liberté – des parades et des ripostes pour contrer toutes les initiatives qui avaient pris un rythme de croisière depuis quelques années ?

L’opposition ne part pas de rien, elle ne repart pas de zéro. Un de mes camarades m’a dit un jour qu’en politique tous les gestes s’additionnent. Et si la parenthèse enchantée de l’Internet libre se referme, le mal est fait, le virus à été inoculé. L’heure n’est plus à la propagande électronique, au combat identitaire sur Twitter qui faisait rire aux larmes mon vieux compère Rodolphe Crevel qui en a même fait des papiers cruels dans son journal le Lys noir.

Le temps des bâtisseurs est revenu, l’heure est aux fondations. Il est temps pour nous de nous consacrer à bâtir des institutions, des écoles, des fermes agro-écologiques, des églises, des tours de gué.

Mais aussi et surtout des communautés d’hommes libres unis par un culte commun, celui de la célébration de la vie bonne, où l’on fait des bébés bio et des fils aux corps et aux têtes bien faites. La victoire est incertaine, mais l’époque est exaltante. Après le cauchemar climatisé des Trente Glorieuses et des Trente Piteuses, voici que l’Histoire s’en vient.

Les années trente sont devant nous. Et quand bien même nous serions emportés par la prison ou la mort, comme dit la chanson La Ligue noire : « Quand on meurt pour la Patrie, n’a-t-on pas assez vécu ? ».

Alors s’ouvriront devant nous les champs Élyséens où nous attendent tous nos saints et nos héros, dans la lumière incréée du Soleil invaincu.

Retrouvez Monsieur K. sur ERFM !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Monsieur K. La pointe de l’épée.Je vous apprécie surtout pour la sagesse spontanée et l humilité que vous dégagez lors de vos interventions en direct sur certaines petites chaînes YT, je pense notamment à Loup Divergent.Merci pour ce que vous faites, cela porte soyez en assuré.


  • Voilà qui a de l’allure !!


  • La punition de Dieu pour les pays apostats est en cours.
    Au catholiques de se démarquer avec intelligence.

     

  • On ne saurait mieux résumer la situation. Merci monsieur K.


  • Bravo pour votre travail .... et bonne continuation !


  • Monsieur K,

    merci....
    pour le travail sur le 1/4 d’heure de vérité
    pour faire découvirir de la musique magnifique
    pour la réflexion que crée votre travail
    pour les connaissances également.
    bref, merci........
    je suis un francais silencieux, qui aime comprendre et s’instruire.....
    un francais pas bien courageux, démissionnaire malheureusement, pour défendre les causes auxquelles je tiens....
    quoiqu’il en soit, sachez que dans le maine-et-loire ou j’habite, dans le morbihan ou habite ma famille, on vous écoute, tous les jours............


  • Très bon décryptage sur le travail de fond et de terrain nécessaire pour la survie de la France et des français.
    Mr K est une des vraies lumières d’ER (avec tant d’autres), très cultivé (littérature, cinéma ...) et d’une capacité de synthèse bien au-dessus de la moyenne, un vrai intellectuel.
    Bien heureux qu’il partage son combat avec les forces vives d’ER, son apport est précieux.
    La coalition Mr K, Youssef Hindi, Lucien Cerise, Pierre de Brague, c’est du lourd, de la matière grise à la pelleteuse, ça décape les cylindres et ça décarcasse les jarrets mais surtout, surtout, ça fait un bien fou !
    La notion de sacrifice qui transparait dans l’entrevue est, pour moi, la vrai valeur fédératrice, le ciment qui permettra la pérennisation de la Lutte.
    Merci pour tous.


  • Quelle démonstration par la pensée synthétique, objective et emprunt d’humanité : c’est beau.

    Au bout du capitalisme, il y.a le consumérisme, à endiguer, pour revenir aux fondamentaux. Il y a le frivole, et il y a le sérieux, cher à Michel Clouscard. Monsieur K est très inspirant. Ces entretiens que l’ont peut lire parfois sur les membres d’ER sont excellents et pertinents, vraiment, on en voudrait un par semaine.

    Soignons nos corps et nos esprits comme nous l’entendont, et avec bon sens, le reste viendra... peut-être.

    Merci Monsieur K, merci ER, sincèrement, pour votre dévouement.

    PS : Une pensée pour Hervé Ryssen. Liberté pour Hervé Ryssen !!!


  • Cher Monsieur K,
    C’est toujours un bonheur de vous entendre et ici grâce à cette belle interview, de vous lire : sagacité, culture, étoffe, humilité et foi sont les mots qui me traversent l’esprit pour vous caractériser. Un immense merci à vous d’exister. PP


  • Je suis près à être un militant dans ce que vous définissez l’exemple du Hezbollah. Combattre le mal luciférien et être avec des vrais croyants.
    Votre combat est le miens, votre patrie est la mienne et aussi votre croyance je la partage : par un croyant d’Algérie vivant en France. Vive la France des peuples libres.

     

  • Au royaume des aveugles les borgnes sont rois .


  • "Certains auteurs de l’Occident chrétien ont repris ce modèle : les champs Élyséens se situent en enfer et accueillent les héros et poètes qui ont vécu avant la venue du Christ."
    Référence antérieure..


  • C’est un beau texte, porteur d’espoir et qui insuffle un peu d’optimisme, voire du courage. Merci !
    C’est comme si en le lisant, on entrevoyait dans le ciel une belle lumière derrière des nuages menaçants, qu’ils nous faudra passer, et affronter.
    La victoire est là, juste derrière l’orage, mais il faut d’abord aller de l’avant et braver ceci en y laissant quelques plumes, d’une manière ou d’une autre...
    On ne peut pas perdre quand viendra la fin, car ils ont le mal avec eux, nous avons Dieu.


  • Je n’ai qu’une chose à dire après ça :

    Amen


  • intéressant entretien... j’écoute régulièrement vos émissions. Cependant, je pense la position "Hezbollah" (et autre islam) infondée. En effet, pour gagner quelques militants palestiniens ou marxistes, vous vous aliénez l’ensemble de la France conservatrice (bourgeoise et populaire) attachée au combat fondateur de Charles Martel et des Carolingiens.

    La France s’est fondée, qu’on le veuille ou non, contre l’islam et non contre le judaïsme. Le judaïsme est inexistant historiquement et géopolitiquement. La querelle avec les "déicides" est folklorique (l’occidental moyen ayant appris que "les juifs avaient tué Jésus" en a conçu un rejet plus culturel que théologique... car soyons honnêtes, les masses ne font pas de théologie). Notre adversaire géopolitique, civilisationnel et historique, c’était l’islam. Ca n’implique pas de haine, c’est juste une réalité.

    D’ailleurs aujourd’hui encore, on voit bien que la carte du "sionisme" ne suit pas du tout les frontières religieuses. On lutte contre un empire mondial cosmopolite.

    Je suis partisan d’une real-politik, et non d’une essentialisation religieuse (voir théologique) du combat de libération nationale. Même si des informations théologiques peuvent aider à la constitution de notre compréhension culturelle des choses et des différences (au même titre que d’autres données anthropologiques, historiques, géographiques ou économiques).

    Un des autres dangers est de taxer de "sioniste" tout ce qui est attaché à l’héritage de la France de Charles Martel. Il me semble que ce n’est pas possible.

    Je sais bien que ce n’est pas votre ligne. Je débats respectueusement juste sur ce point. De toutes façons, j’écouterai vos émissions car je les trouve intéressantes. Et je vous souhaite bien du courage dans ces épreuves actuelles.

     

    • La France serait fondée contre l’Islam ?

      Non ça c’est votre logiciel d’identitaire sioniste. Ne le confondez pas avec la France vous serez bien aimables...


    • L’islam est apparu en Arabie au VIIᵉ siècle avec l’apparition de son prophète, Mahomet.
      Après ça, il va falloir plusieurs siècles pour que son prosélytisme inquiète un gaulois devenant français.
      [ quand au judaïsme, c’est la religion d’une tribu que le chrétien doit convertir ! ]
      Amen_


    • "La querelle avec les "déicides" est folklorique"
      "on voit bien que la carte du "sionisme" ne suit pas du tout les
      frontières religieuses." J’adore ce genre d’ humour decalé, et j’ai besoin de me detendre en cette periode de confinement.
      Merci Clothaire.


    • Clothaire,
      vous n avez pas lu ce qui suit la référence de monsieur K au Hezbollah (mouvement libanais, non palestinien) ? "Le régime antechristique de Tel Aviv", cela me semble assez clair...Il y a un antagonisme, certes, entre le monde arabo-musulman et l Europe chrétienne mais qui est dépassé à mon sens, les invasions de l Europe par les berbères (Espagne) puis les Ottomans(est) n ont donné aucune conversion à l Islam. A l ère moderne, les États musulmans colonisés le sont restés (certes les européens n étaient plus croisés) Après des siècles d affrontements en terre sainte, chretiens d Europe et musulmans ont pu conclure des traités. Bref, il n y a plus les mêmes enjeux du tout. Et si le catholicisme a perdu sa vivacité, l Islam suit la même voie dans un processus accélère. Mais bon c est une référence importante Charles Martel, les croisés aussi. Personne ici ne taxe ceux qui y tiennent de sionistes. Connaissez vous les nationalistes français comme Pierre Sidos récemment décédé ? Avez vous lu Ryssen ? Parce que le judaïsme politique est bel et bien un poison mortel. Il ne faut pas le prendre à la légère. Il favorise d ailleurs systématiquement l immigration pour des raisons que Ryssen et Soral ont expliqué. Vous devriez creuser cette question si vous ne l avez fait. Comme vous le dites, les masses ne connaissent pas la théologie et dans le cas qui nous occupe, la France a été préservée et grande tant que le pouvoir savait les espérances des adeptes du judaïsme. Pareillement, il me semble qu un chrétien ne peut ignorer le fait que l Islam proclame le retour du Christ terrassant l Antechrist.
      Cordialement.


    • "Il y a un antagonisme, certes, entre le monde arabo-musulman et l Europe chrétienne mais qui est dépassé à mon sens, les invasions de l Europe par les berbères (Espagne) puis les Ottomans(est) n ont donné aucune conversion à l Islam."@Nadia.

      Hum vaut mieux lire ça que d’être aveugle...
      Les invasion ottomanes,cela a donné la Bosnie (Serbes islamisés),l’Albanie et le Kosovo,islamisés après les grandes invasions ottomanes du XVe siècle et une population musulmane bulgare qui frise les 20% de la population !!


    • The great mobutsuki,
      et alors ? Ce n’est rien du tout au vu de l’étendue des territoires qu’ont occupé les turcs et de la durée de leur présence. La Bosnie, le Kosovo, et une poignée de turcs restés en carafe. L’écrasante majorité des européens sont restés des chrétiens. Ce sont les faits.


    • Et Francois 1er allie du grand turc Soleiman dit le magnifique alors, vous en faites quoi ? Sans parler de Saint-Louis avec les talmud ? La France a sue s’alliee au musulmans et a se mettre a dos les juifs quand les exigences le demandaient, du moment que c’etait bon pour la France et sa survie. Parce qu’apres tout c’est bien la seule chose qui compte reelement, que vive la France !


  • Je trouve que nos ennemis gouvernent aussi excellemment ! En effet pour parvenir à faire ce qu’ils ont fait et font sans susciter de révoltes dignes de ce nom il faut un talent certain et probablement inédit dans l’Histoire en terme d’efficacité. Réussir à asservir à ce point les populations, les étouffer sous des montagnes de normes et restrictions diverses et variées dans leurs activités économiques, détruire leur culture, les humilier explicitement via une propagande distiller par l’éducation nationale, les médias...brûler leurs lieux de cultes (Notre-Dame, église régulièrement démolies à la pelleteuse...) et enfin finir par assassiner leurs anciens dans les maisons de retraite, leur refuser les traitements contre une maladie, les assigner à résidence et les condamner au revenu universel à vie pour une grippe sans que cela suscite de remous, et bien moi je dis bravo les artistes ! Il y a eu durant l’Ancien Régime des jacqueries pour beaucoup moins que ça !
    Ces gens savent très bien gouverner, leur problème c’est qu’ils ne savent faire que ça ! En revanche là où ils sont des incapables c’est de créer une société harmonieuse et pérenne. Ils sont expert dans l’art d’exercer un pouvoir politique sur les autres afin de les dominer et d’en faire ce qu’ils veulent, ils savent comment gérer et éteindre les tensions sociales...mais ils sont incapables d’apporter aux gens un état de paix durable et des conditions de vie rendant les gens heureux et épanouis. La société qu’ils produisent et gouvernent est peuplée de drogués, d’alcooliques, de dépressifs sous anxiolytiques, de gens sans repère, avec des taux de suicides et d’internements psychiatriques extrêmement élevés.

     

    • On ne peut donner que ce qu’on a.

      En réalité, ils ne sont même pas doués dans l’art de gouverner, car gouverner c’est prendre le gouvernail, pour mener un bateau et son équipage d’un point A à un point B, avec la volonté de préserver les deux, et non celle de faire couler le bateau pour faire disparaitre son équipage.
      Et ceci se transpose au niveau politique : gouverner équivaut à conduire des hommes et non à chercher à en tuer un maximum parmi eux. Quant on veut les tuer, c’est être assassin de masse et non homme politique.

      Non, ce sont en réalité des bons à rien, car leur intérieur ressemble à des décombres, voire, à des catacombes pour certains, tout juste bons à servir satan dans ses plans contre l’humanité, contre la Vérité, contre la Justice et contre la Vie elle même. Et ces bons à rien ne se rendent même pas compte qu’en faisant cela c’est à eux mêmes également qu’ils s’attaquent. A ce niveau de stupidité...


  • Surtout, prosternez vous devant les muzzs qui tuent les chrétiens jusque dans les églises.

    Comme le prêtre égorgé, rapidement oublié par la "ligne" ER.
    Une ligne droite dans le mur.

    L’islam, c’est le judaïsme pour tous du rabbin de la Mecque.

     

    • Personne n’oublie les muzzs qui égorgent.

      Contrairement à ce que laisse entendre votre commentaire très zemmourien, ER n’oublie pas non plus les raisons qui font qu’aujourd’hui des muzzs égorgent sur le sol français parce que :

      des non muzzs leur ont permis d’accéder au territoire français
      des non muzzs leur ont permis d’accéder à l’identité française
      des non muzzs leur ont permis de se regrouper familialement
      des non muzzs leur permettent d’échapper à la justice
      des non muzzs leur permettent d’obtenir des permis de construire pour leurs mosqués avec des prix très en dessous des prix du marché
      des non muzzs leur permettent de travailler sans parler français
      des non muzzs leur permettent de manger Hallal à l’école
      des non muzzs leur permettent d’apprendre l’arabe à l’école à la place d’heures de français
      des non muzzs leur permettent de bénéficier des aides de "la politique de la ville"

      S’attaquer aux conséquences : oui
      S’attaquer aux causes : AUSSI

      Merci !


    • N’oubliez pas que les tarés qui passent à l’acte sous captagon ont des agents traitants, lesquels travaillent directement ou non, consciemment ou non, pour les services.

      L’histoire récente est là pour nous l’apprendre. Florence Rey et Audry Maupin, les (très) jeunes tueurs de flics de 1994, ont été littéralement poussés dans leur épopée meurtrière par le très louche Dekhar, qui lui-même répondait à l’encore plus louche Manzanal. Il y a eu ici même (sur E&R) un excellent article consacré à ce sujet.

      Manzanal n’était ni jeune, ni gauchiste.

      Les auteurs de l’attentat de la gare de Bologne, point culminant des années de plomb italiennes, n’étaient ni marxistes ni néo fascistes.

      De manière analogue, les commanditaires de l’attaque de Nice ne sont probablement pas muzz


    • Si les plus de 1 milliards et demi de musulmans étaient ce que tu prétends, que penses tu que devienne la Terre ?
      Réfléchis y au moins deux secondes pour changer..


    • Qu’en pensent les libyens et leurs milliers de morts liés aux bombardements démocratiques français. Ils ont peut être leur mot à dire sur le concept de guerre ?


  • M. K. ,un exemple à suivre pour le militantisme français. Avec des personnage comme lui la France n’est pas morte. La justesse de ses propos, son expérience, sa persévérance font de lui une référence comme Alain Soral et une continuité dans le combat (Vincent Lapierre merci d’être venu et à dieu). Dans la lutte, les actions discrètes sont un exutoire en rapport de l’impact des idées formulées avec intelligence par les membres actifs d’ER. Alors Force et Honneur de la part d’un gilet jaune qui ne le porte plus depuis longtemps un sympathisant d’ER depuis près de dix ans et un lecteur de A. Soral depuis ses débuts d’écrivain .qui a une grande intelligence social (empathie) envers ses semblables et nous a prévenu depuis des années de ce qui se passe aujourd’hui.


  • A propos de l’émission l’Axe du Rock. Il y a une bannière de cette émission derrière monsieur K. J’attends toujours la suite. J’avais adoré celle sur le rock sixties et ses petits groupes pas connu, genre le 13 floor elevator ou les Standells. Pierre Henri au micro si je me souviens bien avec un jeune chinois nommé Kenzo.

     

  • "Lt Sturm,à l’abordage !!!".Le corsaire Mr K. lors de ces passages sur Orages d’acier et Méridien zéro...^^


  • un diagnostic qui cible parfaitement les causes du mal que voudraient occulter les tenants du pouvoir en faisant de la diversion pour détourner l’opinion.



  • « Une droite réaliste, nationaliste, fédéraliste, sociale, anti-chrématistique, hiérarchique, spiritualiste et championne des libertés concrètes. »



    Si l’on suppose celle sous-entendue par M. K., tout dépend pour le lecteur de quelle chrématistique il s’agit, la première, nécessaire, étant la seule qui vaille. Certes, dans le monde qui est le nôtre, vous passerez pour un farfelu avant même d’être catalogué dissident, tant sa conception de l’avoir a dépassé celle de l’être : pour nombre d’entre tous et depuis des lustres.
    C’est ainsi que je suprends le plus souvent mes congénères pour le troc de mes compétences, ceux-ci me prenant pour un homme du néolithique. Encore que les quelques confinements récurrents ont mis la puce à l’oreille de certains...
    Une façon d’avoir la crémière, son beurre et rarement la couleur de l’argent. Ni son odeur, ni ses emmerdes que sont sa protection, sa dévaluation, ses parasites et l’on e passe...
    Mais surtout, du temps : et cela, contrairement à ce que l’on nous fait accroire, c’est bien plus que de l’argent.

    Quant à la - détestable - hiérarchie, je ne me sens pas concernés pour être mon propre chef.


  • Merci pour vos vidéos et interventions que j’apprécie beaucoup
    J’ai un peu de mal sur certains points mais vos explications interviews, à chaque fois me convainquent
    Mr Soral fait un travail exceptionnel
    Merci E&R


  • L’histoire derrière le cache oeil de M. K :

    https://www.egaliteetreconciliation...


  • Vraiment dommage qu’il n’y ai plus "les dossiers de M.K" que je trouve excellent, et meme bien meilleur que sa quotidienne.


Commentaires suivants