Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nouvelles sanctions contre la Corée du Nord : ce que signifient les propositions américaines

Suite au sixième essai nucléaire auquel a procédé la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) le 3 septembre 2017, les États-Unis font circuler une proposition de résolution auprès des autres membres du Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) en vue de renforcer les sanctions, déjà draconiennes, contre Pyongyang. Si les Américains souhaitent un vote du CSNU dès le lundi 11 septembre 2017, un accord avec la Chine et la Russie est, à ce stade, plus qu’improbable. Décryptage d’un programme qui traduit à la fois une instrumentalisation impériale du droit des relations internationales ainsi qu’une volonté délibérée d’affamer et de tuer des millions d’hommes, de femmes et d’enfants nord-coréens.

Bien que la RPD de Corée soit déjà, à ce jour, le pays le plus sanctionné de la planète, les États-Unis veulent aller encore plus loin : en faire le pays le plus lourdement sanctionné de l’histoire. Cette perspective d’un régime de sanctions sans équivalent à aucun endroit du monde ni aucune période historique apparaît alors que l’hypothèse d’une attaque militaire américaine s’éloigne au regard de la dissuasion nucléaire nord-coréenne du faible au fort.

Embargo total sur les importations nord-coréennes de pétrole, interdiction des exportations nord-coréennes de produits textiles, gels des comptes et avoirs de cinq des principaux dirigeants nord-coréens (dont le Maréchal Kim Jong-un) et interdiction de leurs déplacements à l’étranger, interdiction d’envoi de travailleurs détachés nord-coréens à l’étranger, inspection en haute mer des navires nord-coréens... La liste des propositions américaines est impressionnante de par son ampleur.

À part peut-être, semble-t-il, les exportations de produits textiles, la Chine et la Russie, qui disposent d’un droit de veto au CSNU, ont fait part de leur désaccord. Ces deux pays estiment que l’étranglement économique de la Corée du Nord ne favorisera en rien un retour à une issue négociée à la crise en cours. Pékin a appelé d’autres États membres du CSNU, dont la France, pour les exhorter à favoriser la reprise du dialogue – mais rien n’indique à ce stade que Paris ait donné suite à ces propositions.

Si Pyongyang pratique une diplomatie au bord du gouffre, Washington a une conception impériale des relations internationales, fondée sur l’unilatéralisme (fini le temps de la concertation préalable avec Pékin), le chantage (avec la menace, en cas de non-satisfaction, d’établir son propre régime de sanctions ou encore d’étendre celles-ci aux pays tiers qui commercent avec la RPDC), la mise devant le fait accompli (les États-Unis exigent un vote sur les sanctions dès le lundi 11 septembre) et l’outrance délibérée (pour atteindre l’objectif visé en réalité il faut feindre de placer beaucoup plus haut la position initiale de négociation).

L’AAFC souligne en outre que les mesures proposées feront de nouveau comme principales – sinon seules – victimes les populations nord-coréennes. Un embargo total sur les produits pétroliers signifie par exemple le retour à la charrue avec l’impossibilité de disposer de carburant pour les tracteurs, ou encore la fin de la navigation en dehors de la pêche côtière pour les navires nord-coréens, faute de fioul... Lorsque l’on connaît le besoin des produits de la mer pour l’apport en protéines des Coréens, au regard des possibilités limitées d’élevage, les responsables américains brandissent bel et bien l’arme de la famine. L’AAFC appelle à rejeter avec force ce programme criminel, qui aurait pour effet de provoquer des millions de victimes.

À ne pas manquer : le reportage d’ERTV
sur le voyage d’Alain Soral en Corée du Nord !

 

L’empire et ses méthodes, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Rien de neuf sous le soleil. Les sud coreens devraient travailler a leur reunification.
    L’Allemagne a bien connu cette situation et n’est pas non plus encore sortie de l’auberge...


  • Pourquoi cette invraisemblable agitation contre la Corée du Nord ? Oh c’est tout simple : elle soutient la cause palestinienne .


  • Un blocus de la Corée du Nord est absolument impossible : elle sera toujours ravitaillée par la Chine .


  • La Chine est le premier partenaire économique de la Corée du Nord et le Traité d’Amitié signé entre les deux Etats (en 1961) n’a pas été dénoncé .


  • Pour Poutine et Xinping, l’acceptation des sanctions ONUsiennes étaient conditionnées, principalement, à la fin de la menace des THAAD pointés sur la CdN avec IIIèm GM à la clé.

    Comme l’Etat-Profond est un "parfait" menteur et tricheur, il n’en a rien été.

    Qui plus est, ces sanctions visent, derrière le paravent dévoyé de l’idiologie du Droit international, toujours à géométrie variable au profit, toujours des mêmes... , les oligarques de la finance internaSionale apatride, la Chine, première candidate à leur déboulonnage de leur piédestal millénaire de leur toît du monde babylonien...

    "Naturellement" (MDR), cette Cabale Noire jette toutes ses forces dans cette dernière bataille désespérée, car elle sent / sait bien qu’elle a déjà perdu !

    Contrairement aux apparences, c’est inexorable, sept milliards d’humains ne pouvant continuer un tel paradigme mortifère et sans avenir, organiser contre eux par une poignée de déséquilibré mentaux totalement possédés, en plus ou à cause de... c’est selon !

    En face, on a ce monde multipolaire, en marche irrépressible... et à nous les peuples, de peser pour en faire ce qu’il doit être : càd le plus humain, rattaché à la nature, possible... tout le contraire de l’impasse mal engagée dans laquelle "on" nous a fourvoyés.

    Ce changement d’ère assurément ne pourra nous apporter que de bonnes surprises, toutefois, "l’omelette ne se fera pas sans casser d’œufs"...

    Pour l’heure, je pense que les "démiurges à deux pattes" pourront aller se faire voir avec leurs sanctions. Le droit de véto et les intérêts justes et supra, ça n’est ni e la fraude, ni du virtuel !