Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nucléaire iranien : Barack Obama s’insurge contre l’ingérence israélienne

Lors d’une interview diffusée ce week-end sur CNN, Barack Obama a exprimé son mécontentement face aux pressions exercées par le Premier ministre israélien Netanyahu auprès du Congrès des États-Unis, qui doit se prononcer le mois prochain, à propos de l’accord sur le nucléaire iranien.

À la question : « Est-il approprié pour un chef de gouvernement étranger de s’ingérer dans une affaire américaine ? », le locataire de la Maison blanche a rétorqué :

« Poser cette question au Premier ministre Netanyahu s’il vous accorde une interview. Je ne me souviens pas d’un exemple similaire. »

Et d’ajouter :

« Les relations entre les États-Unis et Israël sont certes profondes. Elles traduisent ma politique. Sur le fond, le Premier ministre [israélien] se trompe. Je peux prouver que ses hypothèses de base sont erronées. Si j’ai raison lorsque j’affirme que c’est la meilleure façon d’empêcher l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire, alors ce n’est pas seulement bon pour les États-Unis, mais très bon pour Israël. »

M. Obama a rencontré mardi les dirigeants de plusieurs groupes de pression juifs, à qui il a confié que si l’accord ne voit pas le jour « Israël devra en supporter les conséquences ». Soulignant également que l’option militaire n’aboutirait qu’à la confrontation avec les alliés de l’Iran (à commencer par le Hezbollah) dans le cadre d’une guerre asymétrique.

Le président des États-Unis avait fait savoir mercredi, à l’American University de Washington (où le président Kennedy avait prôné en juin 1963, la détente avec l’Union soviétique et le désarmement), au sujet de la position israélienne :

« Toutes les nations du monde qui se sont exprimées, à l’exception d’Israël, ont apporté leur soutien [à l’accord]. Un rejet de l’accord par le Congrès laisserait toute l’administration américaine absolument déterminée à empêcher l’Iran de se doter d’une arme nucléaire face à une seule option : une autre guerre au Proche-Orient. »

Et de répondre aux « faucons » qui prônent ouvertement l’afforntement :

« Leur rhétorique vous semble familière ? Et pour cause, ce sont les mêmes qui argumentaient pour une guerre en Irak. Cette guerre coûteuse, les États-Unis continuent d’en payer le prix, compte tenu de leur engagement contre les djihadistes de l’État islamique. Le seul bénéficiaire de cette guerre a été la République islamique d’Iran ».

Surfant sur les propos tenus par guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, qui a averti que son pays n’infléchirait pas sa politique de soutien à Damas, au Hezbollah et aux Palestiniens, le secrétaire d’État John Kerry a affirmé que si l’accord est rejeté :

« Le Congrès des États-Unis pouvera les soupçons de l’Ayatollah, et il ne reviendra en aucun cas. Il ne reviendra pas pour négocier. »

L’ensemble du camp républicain soutient la position hostile de Tel Aviv et du puissant AIPAC (American Israel Public Affairs Committee ), qui harcèlent les deux partis qui se partagent le pouvoir aux États-Unis, pour faire capoter l’entente entre Wasington et Téhéran. Désireux de s’attirer les grâces de ses maîtres, l’un des candidats à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de 2016, Mike Huckabee, a ainsi estimé que l’administration en place « conduisait les Israéliens à la porte des fours » [crématoires]...

Les démocrates sont, quant à eux, divisés sur la question : 9 d’entre-eux dont les principaux démocrates juifs – Chuck Schumer et Eliot Engel - n’apporteront pas leur soutien au président. Ce dernier a fait savoir qu’en cas de refus du Congrès, il opposerait son veto. Dans quelques mois, Barack Obama quittera la Maison blanche : à lui de mériter enfin son prix Nobel de la paix...

 

Rappel – Les « bons conseils » de « l’ami israélien » aux Américains :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il y a une erreur de traduction dans la vidéo, le coup de la guerre en irak est de 2000 milliards d’apres la vidéo et non 2 milliards.


  • C’est pas bien de pas partager !!!


  • Le Sénat entièrement sioniste ne ratifiera pas l’accord, c’est évident .


  • « Je ne me souviens pas d’un exemple similaire. »
    Barack Obama, le mois dernier, se prononçant sur une question nationale de référendum en Grande Bretagne.

    "So we very much are looking forward to the United Kingdom staying part of the European Union because we think its influence is positive not just for Europe, but also for the world".

    Il a la mémoire courte.
    http://www.express.co.uk/news/world...


  • Il est marrant Netanyahu quand il parle de Saddam en 2002. Inversion accusatoire encore et toujours. En fait il projette sur Saddam ce qu’il sait de lui-même. Marrant également à l’ONU avec son dessin pour les neuneus. Comment connaît-il si bien les étapes pour fabriquer la bombe ? Parce qu’Israël l’a déjà ! Quand il s’agit de la Seconde Guerre mondiale, le pire du pire n’est pas Hiroshima et Nagasaki mais la Shoah dont le Stress Post-Traumatique se transmettrait encore aux descendants juifs. Mais quand il s’agit de l’Iran, le pire du pire devient la menace nucléaire faisant souffrir un Stress Pré-Traumatique (Cf. Gilad Atzmon : http://www.egaliteetreconciliation....) aux Israéliens. Ils n’en ont pas marre de prendre les gens pour des jambons ?

     

  • Mais pour quantité de conspirationnistes, ce conflit entre les USA d’Obama et l’Israël de Bibi concernant la question nucléaire iranienne n’est qu’une mascarade, une mise en scène pure et simple... Pas besoin d’avoir la moindre preuve pour voir des complots partout ! Juste besoin d’être convaincu que tout est toujours tout faux dans les médias.


  • Au moins un sujet sur lequel Obama mérite quelques compliments (si l’on fait abstraction bien sûr de la malhonnêteté de la suspicion formulée à l’égard de l’Iran, qui est une classique inversion accusatoire manipulée par le seul pays du Moyen-Orient dont on doive vraiment craindre l’arsenal nucléaire, bien réel celui-là, protégé par la non-ratification du traité de non-prolifération et le refus d’accepter la moindre inspection dudit arsenal).

    Hélas, quand le moment sera venu de faire le bilan de l’action d’Obama, ce point positif ne pèsera pas bien lourd face aux ignominies, propagandes et mensonges dont il s’est rendu coupable à l’instar de ses prédécesseurs.


  • Stop ! Arrêtez de tomber dans le panneau. Obama n’est pas devenu anti-Israëlien ou anti-sioniste du jour au lendemain. Il reflète simplement la politique décidée par ses maîtres du C.F.R. et de la Trilatérale il y a quelques années, soit l’aile WASP de l’oligarchie qui se partage le pouvoir aux Etats-Unis avec la moitié "néo-cons" et qui pense que la stratégie de jouer avec la carte Israël a posé finalement plus de problèmes qu’elle n’en a résolu. Enième retournement de stratégie, mais qui dans ce cas pourrait avoir des conséquences plus importantes que prévues.


  • C’est du cinéma tout ça non ? ça ressemble à un clash bidonné juste pour qu’Israel puisse se victimiser dans les medias, car les états unis les ont ’lachés’. Tout ceci fait partie d’un plan

     

  • Obama arrive à la fin de son mandat. Ceci explique peut-être cela.


  • Israel tombera, c’est juste une question de temps. Et il tombera grâce au "terrorisme" des Palestiniens, et seulement des Palestiniens. Les sionistes ont peur de la mort et les Palestiniens ne craignent que Dieu ... La bombe atomique iranienne, c’est encore un déplacement de la réalité vers un autre mirage (euh, pardon, un F16 !).

     

    • n’importe quoi !
      Si Israel tombe, ce sera uniquement à cause d’une guerre civile entre juifs, ce qui est tout a fait plausible.
      Il est impossible pour les gays de Tel Aviv, les ultra orthodoxes de Jérusalem et les colons complètement tarés de Cisjordanie de vivre sereinement ensemble, sans s’inventer un ennemi commun (les palestiniens et l’Iran) et se fédérer autour du fantasme que le monde entier veut la mort d’Israel .
      Et c’est bien pour cela qu’Israel ne voudra jamais la Paix, ni avec les palestiniens, ni avec les états arabo-musulmans non soumis à leur domination


    • A agri :

      Tout à fait d’accord avec toi.
      Norman Finkelstein et Gilad Atzmon ne l’auraient pas mieux dit !


  • Obama ne s’insurge pas (s’insurger : "Manifester son hostilité, son profond désaccord à l’égard de quelqu’un, de quelque chose ; se dresser contre : S’insurger contre l’injustice, contre un dictateur. Larousse). Il fait son cinéma classique ... Perso, je souhaite que l’Iran se dote de sa bombe, et qu’Israel s’essaie à une guerre contre lui !


  • il touche sa bille au pipeau obama , grand flutiste !

    dans un mois il va trouver un accord , passer une loi , et ,
    virer 1 milliard à israél.
    on connait la chanson , un coup en arriére trois coup en avant .


  • est ce qu’on connait la position des électeurs américains et du peuple américain ?
    Car je suis très agréablement surpris des progrès du boycott d’Israel aux USA, en particulier dans de nombreuses universités . J’imagine que les contribuables américains en ont marre de payer pour Israel, en argent et en sang de soldats morts en Irak
    Donc est-ce que défendre l’Israel de Netanyahu à tout prix va rester payant électoralement aux USA ?


  • Comme il sait qu’il ne peut plus se représenter, il se lâche un peu...ça fait plaisir à voir... :-)


  • Voilà que le Président d’une superpuissance se plaint de l’ingérence d’un
    micro-Etat dans les affaires de cette superpuissance .
    Ce grave dérapage de la marche de l’histoire,hier se manifestait par des
    signes perceptibles,juste par une élite .
    _ Ce dérape,nous le voyons,maintenant,jeté à la figure de tous les hommes,sans retenue,aucune.
    Parmi cette élite honnête,qui n’a rien "d’extrémiste", certains d’entre-eux,sont 
    tout simplement,des américains et d’imminents professeurs.Il s’agit,par exemple de : John Mearsheimer et Stephen Walt. Tous deux,ont écrit un livre
    ,pour dénoncer,vigoureusement,la priorité accordée,par les présidents 
    américain,et surtout par le Congrès états unien,au détriment des intérêts supérieurs de l’Amérique . Ces respectables professeurs disent,en substance, ce qui suit :
    "L’impulsion de la politique des Etats-Unis dans la région dérive presque entièrement de la politique domestique, et en particulier des activités du ’Lobby Israélien."
    Roger Garaudy,le célèbre philosophe français, taxé par les médias sionistes
    et Wikipédia,non moins sioniste,de "négationniste",suite à la publication de son livre,intitulé : "les Mythes fondateurs de la politique israélienne",dénonce,
    comme les deux professeurs américains,cités ci-haut, cette malformation
    de l’histoire,qui empêche tout progrès humain de voir le jour .
    A ces imminentes personnalités,s’ajoutent d’autres et,aussi,la masse des
    résistants à cette tumeur cancéreuse .
    Aujourd’hui,le President Obama,est à un tournant de l’Histoire,rarement vécu
    par l’humanité. Il n’a que deux alternatives : ou se contenter de "gérer" sa fin
    de mandat.Ou opter pour le Rendez-Vous,de dimensions célestes,lié aux événements grandioses de l’Histoire de l’Humanité,pour la sauver,et par
    la même sauver l’Amérique,elle même,des griffes de Satan . 
    Obama,s’il met son intérêt personnel de côté,intérêt éphémère et négligeable,devant l’Enjeu effrayant,à savoir le Salut des peuples ; pour dénoncer,devant le peuple américain,de la manière la plus claire et la plus 
    solennelle,les crimes de la mafia sioniste-maçonnique, qui conduisent l’humanité vers l’apocalypse,Obama,dis-je,s’il s’engage dans cette Voie des Prophètes,son nom,et forcément celui de son pays,seront cités,avec Gloire,
    dans les siècles des siècles .


  • Si cela pouvait se traduire par l’arrêt des vétos états-uniens systématique à l’ONU des qu’il est question des sanctions internationales à l’encontre d’Israel... C’est du bluff pour amadouer la rue arabe.


  • Les us s’insurge de l’ingérence d’israël ds leur ingérence en Iran....Thanks obama.


  • Le mot "insurgé" est un peu fort mais dans tous les cas c’est soit de la comédie soit "l’effet fin de mandat" qui fait que Obama se libère (là encore le mot est un peu fort) des griffes de ses mentors sionistes. Si c’est bien cette hypothèse ; à quand la mort d’Obama par la CIA par un attentat sous faux drapeau (à la sauce Kennedy donc ) ?


Afficher les commentaires suivants