Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Olivier Delamarche et Pierre Sabatier sur la rentrée à haut risque pour l’économie mondiale

 

 

Partie 1 :

 

Partie 2 :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ces derniers temps, beaucoup se moquent de Delamarche, car ses prévisions n’arrivaient pas. C’est vrai qu’il a toujours eu tendance à exagérer sur les propos, mais le fond a toujours été juste. Le point important est qu’il considère les marchés comme sur-évalués et qu’ils méritent de s’écrouler à la moitié de leur valeur, voire plus bas.

    Aujourd’hui les faits lui ont donné raison. La banque centrale chinoise n’a utilisé qu’un petit outil, elle est loin d’avoir fait de grandes annonces... Que va-t-il se passer si pour rigoler ils annoncent officiellement le vrai taux de croissance, et même se mettent à annoncer une correction des 10 dernières années ? Juste pour rigoler.


  • L’effondrement économique s’approche. L’économie virtuelle survalorisée coupée de la réalité économique est enfin mise à nue !


  • Nous avons officiellement franchit le cap que nous consommons plus que ce que la planète peut produire... c’est très très grave surtout lorsque l’on sait que l’UE a elle seule gaspille plus de 22 millions de tonnes de nourriture par an c’est hallucinant a quel point ce système n’a plus aucune logique et est exclusivement basée sur le profit et le gain.

    Et le plus drôle ce sont tous ces soit disant ’’honnêtes’’ citoyens qui parlent uniquement de ’’’croissance’’’ et de marchés a la baisse ou a la hausse mais n’évoquent jamais les absurdités les plus totale comme ce gaspillage massif de nourriture chaque année.

    des citoyens honnêtes et respectueux des lois du point de vue de ce système de sur-consommation absurde mais des humains irresponsables et égocentriques d’un point de vue collectif pour l’humanité et son avenir.

     

    • #1252589

      @ Pierre Loup

      Nous avons officiellement franchit le cap que nous consommons plus que ce que la planète peut produire..."

      Bon d’accord, vous avez bien appris votre catéchisme, mais sinon, vous est-il venu à l’esprit qu’il n’y a (et pour cause) aucune justification scientifique à cette assertion ?
      Qui décide de ce qui est "officiel" ?
      Qui décide de ce que "la planète peut produire" ?

      Allez, on se reprend et on envisage l’hypothèse (oh malheur, cela demande un peu d’humilité !) que celui qui n’a pas la faiblesse d’hurler avec les loups n’est peut-être pas si vilain que cela...
      Et pour m’éviter une (énième) mauvaise lecture de mon propos, je déclare aussi haut et fort qu’il faut tout mettre en œuvre pour limiter la gabegie planétaire à laquelle nous assistons (et participons), totalement incohérent ? Non, propos dépourvu d’idéologie, ce n’est pas la même chose ! Ainsi, et pour mieux enfoncer le clou, je me déclare prêt à adopter une bonne idée, d’où qu’elle vienne et même si c’est mon pire ennemi qui la formule ! Vous avez dit dissident ? Non, intellectuellement autonome ! Votre orgueil en prend un coup ? Si oui, c’est tant mieux, c’est même mon objectif !


    • On s’en balance de la planète. Elle nous survivra.

      200 000 ans que l’humanité existe (12 000 pour ceux qui ont un ami imaginaire aux cieux)
      et même pas 300 ans depuis l’industrialisation.

      La Terre, c’est 4 milliards d’années et des poussières. Elle en a vu d’autres.

      cf. George Carlin sur l’écologie


  • Les lois du marché sont à l’opposé des lois naturelles, voire des lois divines.
    Tout ce système va s’écrouler, c’est certain.
    Ce n’est qu’une question de temps.
    Et ça se rapproche.


  • Nous sommes gouvernés par des incapables !

     

    • En effet nous sommes gouvernes par "des incapables" et je pense que le mot est faible. C’est en fait tt ce systeme base sur une pseudo democratie qu’il faut changer. Le modele economique qu’on nous impose depuis plusieurs annees arrive a son declin. Economistes, politiciens, journalistes... prenez votre courage et declarez que le capitalisme est en faillite !! Arretez vos mensonges, arretez de nous prendre pour des moutons. Vous etes responsable de ce qui arrive !!! Svp rendez nous service arretez de prendre part a ce crime contre l’humanite car on en patira tous et nous devrons en rendre compte aux generations a venir.