Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Olivier Véran maintient le vaccin AstraZeneca interdit dans de nombreux pays

« C’est le Danemark qui a ouvert le bal, en annonçant jeudi matin un arrêt de l’utilisation de ce vaccin jusqu’à nouvel ordre, par précaution. Le pays nordique indique avoir enregistré un décès d’une personne qui avait reçu le vaccin, ainsi que d’autres cas graves. "Nous n’avons pas renoncé au vaccin AstraZeneca, mais nous faisons une pause dans son utilisation", a expliqué le directeur de l’agence sanitaire, Søren Brostrøm. Cette suspension danoise a été rapidement suivie par l’Islande puis la Norvège.

Ces décisions interviennent quelques jours après la suspension partielle – sur un lot précis, et pas sur l’ensemble des vaccins AstraZeneca – décidée en Autriche après le décès d’une infirmière de 49 ans qui a succombé à de "graves troubles de la coagulation" quelques jours après l’avoir reçu.

Quatre autres pays européens, l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie et le Luxembourg, avaient suspendu dans la foulée les vaccinations avec des doses provenant de ce lot, livré dans 17 pays et qui comprenait un million de vaccins. [...]

Jeudi, c’est l’Italie qui a suspendu un autre lot du vaccin AstraZeneca, rapporte l’agence de presse Ansa. Cette décision fait suite aux morts suspectes en Sicile d’un soldat après un arrêt cardiaque et d’un policier, quelques jours après leur vaccination avec ce lot. Mais les causes exactes de ces deux morts et leurs liens éventuels avec le produit restent à établir. » (France Info)

On peut faire confiance à Olivier Véran, l’homme qui n’a jamais menti, pour faire appliquer le principe de précaution à 66 millions de Français. Grâce à lui, on est rassurés : il n’y a pas lieu de suspendre le vaccin interdit par un nombre grandissant de nos voisins.

 

 

Les effets secondaires du vaccin AstraZeneca, c’est comme le nuage de Tchernobyl : ça s’arrête à nos frontières. Nous sommes protégés par le Conseil scientifique, le néolibéralisme et la communication de crise du tandem de clowns dangereux Castex & Véran.

Véran, c’est l’homme calme et droit dans la tempête. Depuis un an, après avoir remplacé la Buzyn en fuite à l’OMS (et en Suisse), le Véran a toujours été droit dans ses bottes, n’a jamais changé de cap, de stratégie. Tout au plus s’est-il laissé aller à quelques menus mensonges, mais c’était pour le bien du peuple français. Après tout, nous les jetables, on n’a pas à tout savoir non plus, sinon à quoi servirait le pouvoir des notables ?

 

 

Oh et puis zut, qui s’est jamais trompé dans la vie ? Que celui qui n’a jamais menti sous la pression du Big Pharma jette la première pierre à notre aimable ministre, très aimé de ses concitoyens.
Cependant, l’honnêteté nous oblige à dire que de nombreux Français, pressés de se faire vacciner, trouvent que le rythme de piquage national est trop lent. On trouve toujours des masochistes... ou des gens sous-informés des effets secondaires, ou de l’agenda mondialiste.

 

 

Pour ces provax, la France, dans la voiture-balai la course à la vaccination, est en retard sur des voisins qui eux, montrent le bon chemin, comme Israël, ce phare démocratique et responsable du monde libre.

Pour corroborer les dires de Retailleau, à qui on prête un avenir politique fragile avec ce genre de déclaration, on a été chercher le dernier classement Statista en la matière (datant du 6 mars 2021), pour le mesurer aux premiers graphiques apparu (les 31 décembre 2020 et 7 janvier 2021).

 

 

Certes, les autorités (qui n’en ont plus beaucoup, la preuve) sont en colère, mais l’agressivité pathologique de nos dirigeants et leur empressement fébrile à vacciner le troupeau français se retournent contre eux. Plus ils poussent, moins ça vaccine, malgré les projections futuristes d’un Castex, complètement hors-sol.

 

 

La réalité, c’est que la réticence des soignants à se faire vacciner, plus les nouvelles inquiétantes qui viennent de l’étranger, et que les autorités ne peuvent arrêter aux frontières, sont en train de mettre le beau programme franco-oligarchique par terre.

 

 

Elle est belle, la dictature sanitaire !

De plus, on ne peut pas dire que l’exemple vienne d’en haut.

 

 

On pense au sympathique restaurant clandestin où se réunissaient une poignée de journalistes de BFMTV, la chaîne qui du matin au soir relaye les injonctions répressives du gouvernement, avec les gestes barrière, le masque, la menace du 3e confinement...

 

 

Rien de tel pour vous renforcer le mouvement anti-oligarchie dans la population.

 

 

Le message que nous adressons aux dirigeants (actuels) de ce pays sera simple : montrez l’exemple, comme de vrais officiers qui accompagnent leurs soldats au front, ou restez planqués dans vos ministères dorés et restaurants clandestins, le cul bien au chaud, mais dans ce cas, ne la ramenez pas.

La France, aimez-la ou quittez-la.

Le mensonge oligarchique, sur E&R

 






Alerter

117 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Parfaite marionnette du théâtre du Grand Guignol

     

    Répondre à ce message

  • #2684440

    Il ne pourra pas dire "qu’ils ne savaient pas"

    C’est clairement "assassinats avec préméditation",
    non assistance à personnes en danger,
    et crime contre l’humanité.

    Pour info :

    hier dans le Monde :
    110 pays ont eu ZERO mort du Covid
    49 en ont eu moins de 10
    Et seuls 20 pays ont eu plus de 100 morts !

    Le continent africain de 1,2 milliards d’habitants
    a eu hier 10 507 cas et 301 morts  !

    L’ Europe  : 181 988 cas et 3490 morts !
    C’est la différence entre les pays qui traitent et
    ceux qui vous disent de rester chez vous,
    à prendre du paracétamol.

     

    Répondre à ce message

    • @jdiçajedirien
      La pyramide des âges entre l’Afrique et l’Europe n’est pas la même...
      Cette soit disant super-grippe 19 affecte principalement les vieux (70ans et plus) qui sont une population plus fragile.
      Alors évidemment si l’on ajoute le délire vaccinal de masse, on comprend peut être que payer les retraites devient un problème dans la vieille Europe. Attali nous avait pourtant dit que les migrants étaient là pour payer les retraites de ceux qui travaillent.
      Je suis inquiet pour Jacques, il faudrait le vacciner...

       
  • Passant devant un magnifique centre de vaccination flambant neuf dans une grande ville de l’IDF Est, je n’y ai aperçu que quelques personnes en attente dans le hall, qui m’ont semblé être plutôt blanches, dans une ville très immigrée.
    Aucune queue, aucun enthousiasme. Rien à voir avec les tests qui attiraient des anxieux en quantité, surtout des anxieuses, souvent jeunes.

     

    Répondre à ce message

  • La Bulgarie aussi vient de suspendre officiellement la vaccination Astra Zeneca à cause de ses graves effets secondaires.

     

    Répondre à ce message

  • Véran, Barbier, Fogiel... foutez-moi toute cette racaille du PAF sous AstraZeneca.

     

    Répondre à ce message

  • #2684862

    Ils osent minimiser les morts du vaccin en arguant que c’est un très faible pourcentage !
    Pour les morts du "covid" ils n’ont jamais parlé de très faible pourcentage !

     

    Répondre à ce message

  • Big Pharma est en train d’enterrer méthodiquement la très efficace ivermectine

    de : Pierrot
    mercredi 10 mars 2021 - 12h12 - Signaler aux modérateurs

    JPEG - 138 ko

    Cher(e) ami(e) de la Santé,

    Si vous pensez encore qu’il n’y a pas de « complot » sur les traitements contre la Covid-19, lisez bien ce qui suit.

    Il y a quelques jours, Emmanuel Macron a fait autoriser la prescription d’un médicament « innovant » à plus de 1 000 euros le traitement.

    Ce médicament, appelé bamlanivimab, est très controversé :

    Il n’a même pas passé la phase 2 des expérimentations (normalement un médicament doit avoir passé la phase 3 pour être autorisé) ;

    Les tests préliminaires ne montrent pas d’efficacité probante… et on sait déjà que ce médicament sera inefficace contre les nouveaux variants ;

    Il doit être prescrit à l’hôpital, donc bien après le début des symptômes, alors qu’il n’a de chances d’être efficace qu’au début de l’infection ;

    Et pour couronner le tout, c’est le genre de médicament qui favorise l’apparition de nouveaux variants[1]. Bref, il n’y a vraiment aucune bonne raison d’accorder une « autorisation temporaire d’utilisation » à ce médicament.

    Mais c’est pourtant ce que vient de faire l’Agence du Médicament.

    « Une autorisation temporaire d’utilisation délivrée sur un niveau de preuve aussi faible, c’est probablement du jamais-vu »[2], a déclaré le Pr Mathieu Molimard, chef de service de pharmacologie clinique au CHU de Bordeaux.

    Alors pourquoi avoir fait une chose pareille ?

    Pour une seule raison : il y a derrière ce médicament un Big Pharma au lobbying puissant, le laboratoire Eli Lilly.

    Les grands laboratoires comme Eli Lilly ont des relais chez les « grands pontes » de la médecine, les politiques et les hauts fonctionnaires bien placés.

    Généralement, on ne sait pas trop qui a corrompu qui, qui a influencé qui.

    Mais ici, on en a appris de belles !

    Figurez-vous que parmi les grands directeurs du laboratoire Eli Lilly, on trouve une certaine Béatrice Cazeneuve.

    Or, tenez-vous bien[3] :

    Son mari, Jean-René Cazeneuve, est député LREM, le parti d’Emmanuel Macron ;

    Son fils, Pierre Cazeneuve, est conseiller technique à l’Elysée ;

    Sa fille, Marguerite Cazeneuve, était cheffe du pôle santé, solidarités et protection sociale auprès du Premier ministre Jean Castex. Comme cela a été résumé sur twitter :

    « Donc le médicament miracle identifié par Macron qui ne marche pas (1) est commercialisé par Eli Lilly, dont la directrice des nouveaux produits Franc

     

    Répondre à ce message

  • Le goulag c’est la liberté ; la mort c’est la vie ; le marasme c’est le bonheur ; la maladie c’est la santé

     

    Répondre à ce message

  • Une information juridique importante sur la responsabilité de BigPharma sur les effets secondaires des vaccins.
    Voir sur YouTube : Avis juridique concernant les clauses d’exonération obtenues par les firmes pharmaceutiques

     

    Répondre à ce message

  • L’impression de vivre dans un hôpital psychiatrique , la fabrique du consentement fonctionne à merveille en France.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents