Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Paris il y a un siècle

La Belle Époque photographiée en couleur par Albert Kahn

Le site Messy Nessy Chic, relayé par PetaPixel, raconte qu’en 1909, un riche banquier français nommé Albert Kahn a décidé de créer des archives photographiques du monde en utilisant le nouveau procédé de photographie couleur qui venait de paraître, l’autochrome des frères Lumière.

Il chargea quatre photographes de prendre leurs appareils photos dans des lieux partout dans le monde. L’une des villes qu’ils ont documentées était Paris. À compter de 1914, les photographes d’Albert Kahn (Léon Gimpel, Stéphane Passet, Georges Chevalier et Auguste Leon) ont commencé à documenter la vie à Paris en utilisant le procédé de restitution photographique des couleurs avant-gardiste, dont la technique consistait à saupoudrer une plaque de verre avec des millions de particules microscopiques (des grains de fécule de pomme de terre) teints en rouge (orange), vert et bleu (violet), fixés par de la résine. En plus du grand nombre de photos de Paris, environ 72.000 autochromes ont été créés dans le monde entier à travers le projet ambitieux d’Albert Kahn.

L’autochrome a perdu son estime chez les photographes seulement quelques décennies après son introduction, quand Kodak et Agfa ont introduit leurs procédés Kodachrome et Agfacolor-Neu respectivement en 1935 et 1932. Ces photos ont été rassemblées par le site Paris 1914. Voici une belle galerie des photos en couleurs que ces photographes ont faites il y a plus d’un siècle :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1345128
    le 14/12/2015 par sinclairfr
    Paris il y a un siècle

    Mon dieu, je me sens vieux de dire ça mais bon : c’était tellement mieux avant...
    Pas né dans la bonne décennie.

     

    • #1345258
      le 14/12/2015 par Fulcanelli
      Paris il y a un siècle

      On est d’accord !!!

      Tout a l’air si nul et triste aujourd’hui.


  • #1345130
    le 14/12/2015 par Matthieu80
    Paris il y a un siècle

    Quelle horreur tous ces Blancs...aucune diversité, aucune richesse, aucun vivre-ensemble : l’angoisse !

     

    • #1346169
      le 15/12/2015 par Candide
      Paris il y a un siècle

      Pourquoi ce besoins de souligner la couleur des gens ?
      La beauté de ces photos, l’atmosphère qui y règne, la quiétude qui s’en dégage, la naïveté des visages... sont frappants et suffisent à susciter de la nostalgie pour une époque révolue. Ces photos traitent de Paris, mais elles montrent quelque chose d’universel à savoir la dégénérescence de nos sociétés.


    • #1346556
      le 15/12/2015 par Bourbonnais
      Paris il y a un siècle

      C’était ironique je crois,enfin j’éspère ou alors il s’est trompé de site :) c’est pas Mélenchon ici


  • #1345132
    le 14/12/2015 par Clara Imbert
    Paris il y a un siècle

    Ce n’est pas possible, quelle merveille, j’ai juste envie de pleurer !
    Je n’en reviens pas, je suis tellement heureuse de voir de telles images... d’un photographe talentueux que je découvre.
    Une époque disparue à jamais et pourtant c’est celle que j’aime le plus !

    MAGNIFIQUE !

     

    • #1345919
      le 15/12/2015 par Dom
      Paris il y a un siècle

      Albert Khan n’était pas photographe mais banquier et philanthrope (un vrai, contrairement aux autres).

      Je dispose de cette série documentaire de 2009 et je vous la recommande vivement.
      Témoignage unique sur une période antérieure aux grandes vagues d’extinction des diversités humaines et des redécoupages programmés par les mondialistes précédents.

      Le monde d’Albert Kahn

      La fin d’une Europe

      « Entre 1908 et 1931, le banquier Albert Kahn, millionnaire et philanthrope, envoie à travers le monde des photographes et des opérateurs cinéma chargés de constituer les « Archives de la Planète ». Ces photographes qui parcourent plus de 50 pays, de l’europe à l’Asie en passant par le moyen-orient et l’Amérique du nord sont les témoins des événements marquants de l’époque, mais aussi des détails infimes qui font le quotidien des gens ordinaires. Ils fixent sur la pellicule les paysages et les modes de vie d’un monde qui va disparaître.
      Un siècle plus tard, « Le monde d’Albert Kahn » permet aux téléspectateurs de découvrir ce fabuleux fonds d’archives, véritable mémoire de l’humanité »


    • #1345932
      le 15/12/2015 par Dom
      Paris il y a un siècle

      Désolé, mais cet article est plus intéressant que sur mon post précédent sur "Le Monde d’Albert Kahn, série documentaire".

      Regardez surtout la présentation vidéo de la série documentaire produite par la BBC

      Albert Khan, les archives de la planète

      Quelques vidéos de certains des 9 épisodes sont disponibles sur le Web (Dailymotion, Youtube, etc.)


  • #1345133
    le 14/12/2015 par ras
    Paris il y a un siècle

    E & R cherche a nous déprimer ? après les élections voir ces images rajoute à l’amertume de notre époque


  • #1345141
    le 14/12/2015 par paix et paix
    Paris il y a un siècle

    Putain que j’aime cette France !!!


  • #1345142
    le 14/12/2015 par PetroShark
    Paris il y a un siècle

    La France d’avant la diversité.


  • #1345148
    le 14/12/2015 par Kevin-ribery
    Paris il y a un siècle

    Ca me fait penser que y’a pas longtemps, j’ai regarder des photos de la France des années 30.

    Et je me suis dit immédiatement : "Ah c’était comme ça quand y’avais des français en France !"

    Aujourd’hui un mec qui s’appelle Pierre-Alexandre c’est un bon prétexte pour se fait martyriser, taper dessus dans la cours de récré par les Enzo, Dylan et Anthony, car Pierre-Alexandre, bien évidemment, c’est un prénom de bouffon, fils à papa, victime de la vie et sans amis. Alors qu’a une époque les caïds en France,s’appelaient plus Pierre-Alexandre où Gustave Latranche que Nordine Amramdaoui où Sofiane Berbère. Et on a même du mal à l’imaginer tellement ça paraît dingue.

    Et puis surtout ça fait pas classe, ça clacks pas, "Café 10 FRANCS la tasse" nan mais ça va pas ?? "Smooth Coffee 10€ la cup" voilà, ça va mieux, on a des repères, on peut se la péter genre on est dans une série US.

    Il est mieux vu d’aller au McDo à la Boulangerie (le pain c’est nul si y’a pas de steak à l’intérieur), à la boite à partouze qu’au Moulin Rouge (truc ringard pour vieux et on peux même pas pécho les danseuses) et la tour Eiffel c’est un leurre pour touristes chinois et la seule rentrée d’argent en IDF, le plug anal ça c’est l’avenir.

    Et tout le monde trouve ça très bien ! Et si vous faites le test dans votre entourage, personne ne souhaite revenir à cette époque pourrie, où on portait des noms de merde comme Jean-Gustave La Brocante, où y’avais des chanteurs retro qui font mal aux oreilles, des films où il se passe rien, des paysans wesh c’est pourri les vaches et les chevals, pas fashion pour un sou, swag comme mes fesses, où on devait s’emmerder comme jamais et où tout le monde se tirait la tronche sans cesse à cause de la morosité ambiante.

    ...Oh wait.

    En tout cas le résultat des régionales ont bien montré que la majorité des français déteste ce genre d’images de mauvais goût, préfère l’ouverture au monde et plus particulièrement aux États-Unis, même pas pour ce qu’ils ont produit de meilleur dans son histoire mais pour toutes les dérives démocrates (microagressions, Social Justice Warriors, fat acceptance, #BlackLivesMatter) que les américains ont tendance à voir d’un mauvais oeil de plus en plus, d’où le succès d’un certain Trump inattendu à la nouvelle élection (mais qui ne gagnera pas, c’est pas un noir ayant connu l’esclavage, ni un latino amalgamé injustement avec les cartels, ni une femme victime de son statut d’opprimée).

     

    • #1345206
      le 14/12/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Paris il y a un siècle

      @ Kevin-ribery

      Le café, ça devait plutôt être 10 centimes la tasse, non ?
      Objectivement, il y a de la réclame pour les cigarettes, l’alcool, le music-hall, le Cinéma, qu’on peut subjectivement considérer comme des outils d’abrutissement.

      Dans l’édition, il existe tout un commerce de la nostalgie.
      Les tournées de chanteurs et groupes "rétro" font salle comble.

      Dans ton message apocalyptique, il n’y a rien de positif. Tu ne fais que te plaindre.
      Victime un jour, victime toujours ?


    • #1345366
      le 14/12/2015 par invitedecommande
      Paris il y a un siècle

      10 centimes or la tasse l’ami, pas 10 francs !


    • #1346570
      le 15/12/2015 par Bourbonnais
      Paris il y a un siècle

      Carricaturale,la réalité du monde est plus fine que ça ! on reste très traditionnaliste en France notamment sur la boulangerie. On dirait du Zemmour le passage sur le prénom,pour vivre en banlieue et avoir fait ma scolarité en ZEP je peux vous assurer que vous dites n’importe quoi


  • #1345185
    le 14/12/2015 par dixi
    Paris il y a un siècle

    A cette époque Paris ressemblait à quelque chose ,surtout leurs habitants .Il y en a qui devraient se rendre compte que sur ses photos des gens se sont battus pour avoir notre liberté.
    C’est peut être pour çà qu’ils votent UMPS.


  • #1345187
    le 14/12/2015 par Pierce brosse l’Âne
    Paris il y a un siècle

    Bonjour,

    Né en France et d’origine algérienne, je suis ébloui par ces photos d’un Paris d’une autre époque mais tellement fascinant. Si la possibilité de voyager dans le temps était possible et pour fuir cette décadence d’une France qui jadis était flamboyante, c’est époque là que je choisirais. Je t’aime malgré tout France.


  • #1345197
    le 14/12/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Paris il y a un siècle

    On rappellera à bon escient qu’une photo est une image cadrée, un point de vue, qu’est-ce qu’il y a dans le cadre, qu’est-ce qu’il n’y a pas, qu’est-ce qu’on y met, chacun de nous en la regardant, etc...
    Que se passe-t-il hors du cadre ?
    Pourquoi ce moment-là, et pas un autre ?

    Y’a certains clichés ici qui semblent particulièrement "posés" (la fleuriste, étrangement seule dans l’espace cadré de la rue).
    C’était encore l’époque de transition avec la Peinture, et de nombreuses questions à propos de la représentation quant aux spécificités des médiums respectifs se posaient.

    Aujourd’hui, prendre une photo, c’est extrêmement banal, matériellement.
    Et dans l’écrasante majorité de toute cette bouillie d’images, très peu de réflexion derrière l’objectif.

     

    • #1345286
      le 14/12/2015 par peterpoule
      Paris il y a un siècle

      Surtout qu’a l’epoque il etait nécessaire d’avoir un temps de pose pour prendre une photo. Les appareils etant d’une autre technique.

      Prendre la pose dans une pause temporel


  • #1345207
    le 14/12/2015 par nicolas
    Paris il y a un siècle

    D’après la loi , ces gens n’ont jamais existé.


  • #1345208
    le 14/12/2015 par Mec sous pseudo
    Paris il y a un siècle

    C’est dingue comme la couleur rend le passé plus réel. Contrairement aux photos sépia charmantes mais datées, on a l’impression de s’y être déjà baladé.


  • #1345214
    le 14/12/2015 par Xavier57
    Paris il y a un siècle

    Même les clochards avaient du style...

     

    • #1345928
      le 15/12/2015 par Hacène
      Paris il y a un siècle

      Peut-être était-ce un travailleur faisant une petite sieste avant la reprise du boulot, après le déjeuner (arrosé comme il se doit !)...


  • #1345218
    le 14/12/2015 par dav
    Paris il y a un siècle

    kahn encore...bon ben ca ressemble a la bulgarie d’aujourd’hui quoi...ca manque de playstation aha


  • #1345219
    le 14/12/2015 par Zarathousthra
    Paris il y a un siècle

    Même le poivrot à l’air respectable.


  • #1345232
    le 14/12/2015 par Chercheur
    Paris il y a un siècle

    Bien sûr que c’est très beau et que nous en concevons tous une profonde nostalgie, c’est douloureux pour moi aussi, cependant, il faut raison garder et ne pas devenir schizo, il faut voir la situation globale, on ne peut pas dissocier les choses : ces époques n’étaient pas parfaites du tout et les HORRIBLES guerres de 14-18, de 1870, de 39-45, etc, étaient le lot habituel et systématique, c’était le pain quotidien de ces gens qui ont souffert à un degré que nous n’imaginons même pas, en plus de la révolution industrielle qui détruisait le quotidien des gens, en déshumanisant tout. Pour les consoler, ils avaient leur pays en relativement bon état identitaire, rues propres (pas des pisseurs qui urinent partout, comme pour marquer leur territoire comme des bêtes...), profonde culture, très grands artistes, moralité et science puissantes, etc...

    Le monde est duel et imparfait : si nous souffrons, nous sommes inspirés par la maturité qui en découle, et créons un monde profond et beau. Mais si nous ne souffrons plus, et avons tout le matériel d’enfant gâté possible, nous devenons débiles, créons un art de merde (rap, hard rock, plug anal, vagin de la reine, etc) et détruisons la société sous toutes ses facettes...
    Pas évident de se mouvoir dans ces contradictions...

     

    • #1345357
      le 14/12/2015 par Luitpold
      Paris il y a un siècle

      Tu as raison, tout n’était pas rose, sans compter le niveau de progrès de l’époque,
      on mourrait encore pour une appendicite, on ne mangeait pas tous les jours à sa faim, les enfants travaillaient 15 heures par jour dans les mines, et on était même ruiné par les emprunts russes.
      Pour terminer, concernant les pisseurs, j’ai même vu mieux l’autre jour, en plein 8e arrondissement à midi, une jeune femme bien habillée, accroupie et qui pissait sur le trottoir. Anecdote qui nous rappelle, qu’il faut aussi rester léger et avoir un peu d’humour.


    • #1345434
      le 14/12/2015 par Chercheur
      Paris il y a un siècle

      Luipold,

      Mais bien sûr qu’une femme bien habillée pisse sur le trottoir, ça fait partie de la décadence moderne, je ne parlais pas seulement que des communautés étrangères car bien entendu que les français font pareil aujourd’hui, tu aurais pu rajouter que les mêmes femmes bien habillées divorcent à tue tête, abandonnent leur famille (les hommes, pareil), écoutent du rap débile, visionnent la télé en avalant les couleuvres des merdias ou regardent des séries stupides, etc etc.
      Ceci dit, gageons que ta pauvre femme a probablement été coincée par une envie pressante et irrépressible, et que ce n’est pas son habitude de faire pipi sur le trottoir. Il y a une grosse différence entre les habitués du crachat et de la pisse, et cette pauvre femme.

      Je n’ai pas pensé à faire de l’humour car j’écrivais en parlant de 14-18 et Cie, et ce n’est pas spécialement très rigolo.... mais bien sûr, tu as raison, on peut aussi garder un ton plus léger et moins morbide, ok.


  • #1345238
    le 14/12/2015 par Bruno
    Paris il y a un siècle

    Ce qui est le plus frappant c’est la quiétude qui se dégage de ces images où Paris ne semble pas surpeuplée, stressée. Pas de foule qui grouille de partout.Bref, une ville humaine.

     

    • #1345324
      le 14/12/2015 par Rk
      Paris il y a un siècle

      Oui c’était encore poétique, on pouvait laisser vagabonder son esprit... aujourd’hui il faudrait rajouter places de stationnement, feu de circulation, horodateurs, poubelles et bennes en tout genre, bites en plomb et leur chaines, panneaux, parkings à vélo, à moto, les innombrables bus, les marquages au sol etc etc... ce qui rend tout de suite le climat social beaucoup plus oppressant même si on n’en a plus conscience à force de vivre dedans - çà doit jouer en faveur de la société sécuritaire j’imagine, et puis après les deux guerres mondiales j’imagine que les esprits n’étaient plus aussi insouciants qu’avant malheureusement !


    • #1345327
      le 14/12/2015 par ras
      Paris il y a un siècle

      Encore rurale d’esprit ou connecté au rural


  • #1345253
    le 14/12/2015 par Josy
    Paris il y a un siècle

    Il devait faire bon vivre, dans cette cour pavée jonchée de paille, où un nourrisson s’est endormi sur les genoux de sa mère.Tant de candeur et de douceur se dégagent de l’expression des personnes présentes... Tiens, ce matin un enseignant s’est fait agresser dans la classe d’une école maternelle...
    Comment ne pas avoir le cœur serré !

     

    • #1345457
      le 14/12/2015 par ras
      Paris il y a un siècle

      Les bistros, troquets, épiceries et petit commerces en tout genre ferment pour laisser place à des officines fades et vides, des multinationales et des bar "LOUNGE"
      les rues si colorés et vivantes sont devenus mornes remplie d’assurances et de banques
      je parle même pas des bourgs de petites villes de province quasi désert

      "je vais bien tout va bien..."


  • #1345265
    le 14/12/2015 par curtis newton
    Paris il y a un siècle

    Certes, c’était joli Paris autrefois... Sur ces photos du moins. Mais on peut faire les mêmes clichés en montrant les rats qui grouillaient dans les rues, la misère, les enfants exploités par certains patrons, l’analphabétisme dans les 3 quarts de la population ouvrière, la saleté, la prostitution, les maladies, l’alcoolisme, etc,etc... Attention à l’effet nostalgie. Ce n’était pas forcément "mieux avant" au prétexte qu’il n’y avait pas de noirs et d’arabes dans les rues comme j’ai pu le lire dans certains post... C’était une autre époque et je ne suis pas convaincu que certains y resteraient longtemps si nous avions la possibilité de nous téléporter 110 ans en arrière...


  • #1345266
    le 14/12/2015 par bourdieusien
    Paris il y a un siècle

    La belle Epoque ....oui.... mais pour qui ??

    Pas une photo sur les conditions de travail des ouvriers ....

    Je vous en prie, meme aujourd’hui on peut faire se genres de photo qui tiennet plus de la carte postale que de la photo documentaire.

     

    • #1345827
      le 15/12/2015 par Zarathousthra
      Paris il y a un siècle

      Je ne suis pas sûr que si on fait les même photos aujourd’hui les gens s’extasieront devant dans un siècle (attention pas de monuments de la belle époque hein) sauf s’il y a un apocalypse nucléaire peut-être... Et encore...


    • #1346144
      le 15/12/2015 par boule&bill
      Paris il y a un siècle

      Comme tu dis si on fait les memes photo... dans un siecles on s’extasiera...

      La question est peut-on faire les memes photos.... la réponse est oui...

      N’importe quel photographe (professionel) saura capturer la beauté du caniveau le plus fangieux.

      Je te montre des photos de la meme époque dans les mines, les usines, les bidonvilles rongés par l’insalubrité tu comprendras que la belle époque c’est pour ceux qui avaient l’electricité et l’eau courante à tout les étages (y a pas d’étage dans les bidonvilles) ....

      Le maitre de la plantation prend en photo la beauté de sa plantation et non la laideur des conditions d’existence de ses esclaves...

      Si t’as pas compris ca, tu dois bosser plus !


  • #1345276
    le 14/12/2015 par xmut001
    Paris il y a un siècle

    Pas de voitures dans les rues. Le rêve !!!


  • #1345300
    le 14/12/2015 par obs
    Paris il y a un siècle

    On l’appelle "belle" cette époque car elle fut un âge béni pour la construction urbaine : à Paris on y a construit des milliers de splendides immeubles en pierre de taille, sculptés sur toutes les coutures, de style néo-classique : de pures merveilles . Quand on regarde les dates de construction, en haut à droite de la porte d’entrée, on se rend compte qu’elles ont toutes été construites avant 1914... Plus rien après la guerre, les tailleurs de pierre sont morts dans les tranchées et la France était ruinée . De nos jours, misère du temps, on ne fait plus au mieux qu’un "revêtement pierre de taille" d’un centimêtre d’épaisseur, et qui se décolle souvent... A Paris on ne construit même plus en brique "c’est trop cher" mais en "revêtement brique" d’un demi centimêtre d’épaisseur - et qui se décolle également . Combien de beaux alignements d’immeubles en pierre de taille sont défigurés par des construction a minima en béton, trop chaudes en été et glaciales en hiver ?... Dans les années 60, pour moderniser des immeubles sculptés, on alla jusqu’à raboter les sculptures qui les ornaient, pour lisser les façades.. Paris devrait élever un monument en hommage "au tailleur de pierre inconnu" pour témoigner de sa reconnaissance .


  • #1345332
    le 14/12/2015 par Plutor
    Paris il y a un siècle

    A cette époque, d’après les archives de la police que j’ai consulté, les délits constatés étaient essentiellement constitués par des affaires de vols de pommes à l’étalage, de violation de l’interdiction d’uriner contre les murs, d’ivresse sur la voie publique, etc. Pour une ville comme Lyon, il y avait moins de cinq meurtres par an, généralement des affaires d’adultère. Tout cela est vrai et vérifiable. C’est dire que le monde était vraiment plus sain qu’aujourd’hui comme en témoignent ces magnifiques images.


  • #1345360
    le 14/12/2015 par delphin
    Paris il y a un siècle

    Une ville avec de réelles vies de quartiers, de vrais gens, d’origines sociales diverses, mais qui cohabitaient plutôt sereinement ; (assez éloigné du cloaque multi-communautaire aliénant d’aujourd’hui).....
    Et nous n’étions pas encore dans ce disneyland pour touristes que nous connaissons, également.


  • #1345386
    le 14/12/2015 par gelindo
    Paris il y a un siècle

    Quelle époque ça du être sans chauffage centrale. Ces photos me font étrangement penser au bouquin les âmes grises. Cette époque où une classe moyenne était quasi inexistante ; les prêtres, les notables, le professeur presque des demi-dieux et, par conséquent, pouvaient tout se permettre. Je suis content que cette époque soit révolue. Ce n’est pas que mes grands parents évoquent cette période avec des larmes aux yeux.

     

    • #1345663
      le 14/12/2015 par ludo72
      Paris il y a un siècle

      Non ce n’est pas exact, la classe moyenne est issue d’une part de la prospérité de la seconde moitié du XIXe et pour une autre part de la méritocratie républicaine de la IIIe. C’est sur cette classe moyenne récente il est vrai, que s’appuieront les républicains opportunistes puis radicaux (en réalité la maçonnerie) pour tenir la société française jusqu’en 1940, par un ancrage local sur tout le territoire comme aucun régime antérieur n’en avait eu.
      Aujourd’hui au contraire ces classes moyennes sont en voie de déclassement et de prolétarisation et complètement laissées pour compte par le Système.
      Mais il est vrai aussi qu’une situation moyenne procurait à l’époque un grand prestige social.
      Un instituteur était considéré comme un notable, mais ce n’était pas pour autant un grand fortuné ! Aujourd’hui, un prof ou un instit c’est quoi ? Un sous-bobo pas loin du prolétaire !

      Pour le chauffage des logements il y avait des cheminées ou des poëles à bois ou charbon dans presque toutes les pièces ; cependant la notion de confort était à l’époque complètement différente. A noter qu’à cette époque le chauffage central existait déjà, mais uniquement dans les hautes sphères...


  • #1345431
    le 14/12/2015 par karageorges
    Paris il y a un siècle

    toutes les epoques sont belles...a condition d avoir le porte monnaie bien rempli ! Lorsque ce dernier ne l est pas, elles sont maudites.

     

  • #1345474
    le 14/12/2015 par FilsdeSaintLouis
    Paris il y a un siècle

    une époque pas si lointaine où les femmes étaient un peu plus dignes qu’aujourd’hui

     

    • #1345906
      le 15/12/2015 par gonz93
      Paris il y a un siècle

      Absolument, et c’est d’ailleurs la classe des prolétaires qui trinque le plus aujourd’hui quand au manque de pudeur et de dignité. Autrefois les femmes du peuple mais aussi les hommes étaient bien habillés.


    • #1346026
      le 15/12/2015 par Xavier57
      Paris il y a un siècle

      Rien n’empêche les français de recommencer à s’habiller élégamment. Nous sommes aujourd’hui tombés tellement bas que le simple port d’une belle chemise vous vaut des regards appuyés et interloqués.


  • #1345507
    le 14/12/2015 par dada
    Paris il y a un siècle

    Une quiétude.
    Des jardins ouvriers à proximité de la Tour Eiffel.
    Des usines qui fument à l’Est (c’était la zone industrielle).
    Le marché en pleine rue, c’est quelques chose !
    Un pochtron qui semble plus une oeuvre d’art qu’une déchéance.
    Wah la fleuriste ambulante, elle a payé la taxe de stationnement au sévice public adéquat ?

    Je ne suis pas angélique, chaque époque à ses + et ses -, les dégommés de guerres, les mutilés, les jeunes bleus trop bleus franchement.

     

    • #1345835
      le 15/12/2015 par Zarathousthra
      Paris il y a un siècle

      Encore un siècle (au mieux) et tout ça sera transformé en mégalopole mondialiste dystopique façon "blade runner" pour ceux qui ont vu le film.


    • #1346442
      le 15/12/2015 par le gaulois
      Paris il y a un siècle

      Réponse à Zarathousthra, oui j’ai vu Blade runner, excellent film, très avant-gardiste de ce qui peut se passer, il manque la soupe transhumaniste et on y est. ^^ J’aurais dit aussi Démolition man aussi pour couronner le tout ^^.( surveillance des gens en permanence).


  • #1345563
    le 14/12/2015 par kevorkian
    Paris il y a un siècle

    Vas-y pleure !
    C’est fou ce que la couleur nous rend cette époque plus proche de nous, surtout les visages qui paraissent beaucoup moins "sombres" et durs qu’en N&B.
    Il est clair qu’il ne faut pas idéaliser, quelques décennies auparavant Drumont avait bien identifié ce qui était en train de pourrir le pays, mais voilà un moment en suspension avant le grand carnage de 14-18, causé par qui on sait.


  • #1345590
    le 14/12/2015 par MEIERS
    Paris il y a un siècle

    En fait, l’effet de ces photographies en couleurs datant de plus d’un siècle de Paris est assez saisissant, et celà à plusieurs points de vues. Déjà Paris a eu la chance unique de ne pas avoir été totalement détruite au cours des deux guerres mondiales. Il est de ce fait possible à un siècle de distance, de reconnaître la ville-lumière, son architecture, ses quartiers etc (du moins si l’on ne regarde pas du côté du centre Pompidou, de la tour Maine-Montparnasse, de la grande arche de la Défense où de la bibliothèque François Mitterand !). D’autres villes européennes, les villes allemandes, surtout de l’Ouest n’ont pas eues cette chance, elles ont été reconstruites après-guerre dans un style moderniste informe, l’effet de reconnaissance qu’on a avec Paris n’est là plus possible. Les différences de détail, le mobilier urbain moderne laid à Paris mis à part. Ce qui frappe aussi c’est quand on regarde la population de Paris en 1914 et mis à part les différences de mode, de coupes de cheveux, de barbe, de vêtements d’époque, on arrive tout à fait à se reconnaître dans ces habitants, leur physionomie, leurs visages etc. Du moins quand on est Français de souche ! La population de la capitale de 2015 par contre est plûtot celle de l’ancien empire colonial français, voire du (tiers) monde d’expression française que celle de la France. On ressent en regardant ces photographies de 1914 un sentiment d’appartenance, d’identité en en mot de Patrie, qu’on retrouve en partie lorsque l’on voyage en 2015 dans des grandes villes d’Europe de l’Est, de Tchéquie, de Pologne, de Hongrie, dont la population est exclusivement européenne !


  • #1345599
    le 14/12/2015 par jojo
    Paris il y a un siècle

    Une époque matériellement difficile mais certainement plus authentique et moins artificielle que notre société de clones et de zombies psychologiquement malades,ayant pour seuls modèles les décérébrés de la télé réalité de nos médias poubelles,faiseurs d’opinion et de modes.Une société encore spirituelle où l’argent pour le commun des mortels n’était qu’un moyen de subsistance et non un but.La société de consommation en sa genèse et le matérialisme n’avaient pas encore perverti les esprits, uniformisés le monde et saccagés la planète.L’on pouvait se nourrir sans s’empoisonner,les animaux étaient élevés avec respect ,la France encore française et indépendante était une nation démocratique.L’on pouvait "réussir" par son seul labeur,ce dont il est difficile aujourd’hui pour un représentant de la France d’en bas,qui n’est pas fils de, sans passe droit et sans réseaux.Les connaissances empiriques ayant fait leurs preuves, se substituaient à la folie d’une science inhumaine au service du marché et du CAC 40.Il y avait la tuberculose,la gale, la tuberculose etc...disparues ou réduites davantage aux progrés de l’hygiène que de la médecine.Nous avons nos maladies de civilisation : cancers adultes et de plus en plus d’enfants,sidas,scléroses en plaques,diabète etc...L’eau,l’air,la terre,les océans moribonds,l’arme atomique,je ne pense pas que nous ayons gagnés au change.La phrase de Ségala "Si aujourd’hui tu n’as pas de rolex, tu n’as pas réussi ta vie"est révélatrice d’un état d’esprit généralisé et d’une marchandisation de tout ce qui en 1914 était gratuit et maintenant payant..
    "Ils appellent ça le rêve américain,il faut être endormi pour le croire" G Carlin
    "Le monde est assez grand pour satisfaire les besoins de tous,mais sera toujours trop petit pour satisfaire l’avidité de quelques uns"Ghandi

    .


  • #1345644
    le 14/12/2015 par Leducdenevers
    Paris il y a un siècle

    Merci à E&R pour ce beau reportage couleur. Inutile de philosopher sur l’époque d’autres s’en chargent très bien. Merci encore.


  • #1345659
    le 14/12/2015 par RASparla
    Paris il y a un siècle

    La belle époque ! Remarquez au passage la façon dont s’habillaient les femmes. Un siècle plus tard, on se croirait dans une maison "close" à ciel "ouvert"... Le progrès !

     

    • #1346179
      le 15/12/2015 par Matthieu01
      Paris il y a un siècle

      Du côté des hommes ce n’est guère mieux ceci dit...entre les survêts toute l’année, les couleurs fluos, ces immondes baskets criardes, ces visages ni rasés ni poilus (juste en jachère !), ces corps de plus en plus gras et incapables. La java du laid se danse en couple.


  • #1345695
    le 14/12/2015 par apkarian
    Paris il y a un siècle

    J’ai l’impression d’être dans un rêve merveilleux ! Paris,la plus belle ville au monde... Allez jeter un coup d’oeil sur youtube et tapez "Paris en 1930"(ou quelque chose comme ça) ; vous aurez le douloureux sentiment de voir défiler sous vos yeux,en noir et blanc,les somptueuses dernières heures d’un paradis perdu...........(à tout jamais ?)


  • #1345722
    le 15/12/2015 par vincent
    Paris il y a un siècle

    Montrez leur des photos de Paris pendant la première guerre mondiale. Si les photos sont belles et en couleur, ils vous diront qu’ils regrettent cette belle époque.

     

    • #1345832
      le 15/12/2015 par Zarathousthra
      Paris il y a un siècle

      Oui alors que de nos jours c’est déjà moche alors que la guerre n’a même pas commencé.


  • #1345876
    le 15/12/2015 par La pythie
    Paris il y a un siècle

    Nostalgie, attention danger ! Les photos sont certes magnifiques, mais qui aimerait vivre à pareille époque ? Qui le pourrait, d’ailleurs ?
    Les gens d’alors devaient vivre dans des conditions trés difficiles - combien de parisiens avaient l’eau courante à domicile ainsi que des wc privés ? Et l’électricité ?
    Chaque époque a ses bons et ses mauvais côtés, certes, la nôtre est la pire de toutes...perso, j’aurais aimé avoir 20 ans en 1945, quand tout était à reconstruire et quand la France avait un certain confort malgré tout...mais vivre en 1900, sûrement pas !!!


  • #1346040
    le 15/12/2015 par arlette
    Paris il y a un siècle

    C’était mieux en 1909 ? Si l’on regarde les indices de dév humains de l’époque c’est tout le contraire.


  • #1346473
    le 15/12/2015 par marc
    Paris il y a un siècle

    Meme la tour Effeil a changé.

    Comparez le premiere etage avec cette photo

    http://www.myparisnet.com/wp-conten...


Commentaires suivants