Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Paris : un siècle de transformations

La capitale française de 1900 à 2015

Le passage d’une nouvelle année est l’occasion de regarder derrière soi le chemin parcouru. Voyage dans le temps – parisien – à travers quelques instantanés.

 

Un aperçu de Paris dans les années 1900-1930 :

 

Paris en 1935 (film d’enseignement de géographie pour les élèves de Cours moyen) :

 

Montmartre en 1940 :

 

Un touriste étranger raconte Paris en 1951 :

 

Symbole du passage à la modernité, l’annonce du chantier des Halles en 1964 [1] :

 

Les rues et la mode parisiennes dans les années 70 :

 

Pour terminer, deux vidéos d’une ville devenue extrêmement contrastée au XXIème siècle. D’abord, la rue Montorgueil (1er et 2ème arrondissements) filmée par un touriste en 2011, puis le quartier de Château-Rouge (18ème) filmé par un Parisien fin 2014... Deux films absolument pas exhaustifs, mais qui donnent un aperçu de la différence de perception de la vie parisienne selon le quartier et le point de vue adopté.

Notes

[1] Chronologie de la transformation des Halles (Wikipédia) :

1960. Le 14 mars, le transfert du marché des Halles à Rungis et à La Villette est décidé.

1963. Le préfet de Paris propose la rénovation de la rive droite, de la Seine à la gare de l’Est. 670 hectares et 150 000 habitants sont concernés. Le projet est repoussé, mais le Conseil de Paris crée une Société d’études d’aménagement des Halles et secteurs limitrophes.

1968. Les premiers projets d’aménagement sont repoussés par le Conseil de Paris. La surface de rénovation est réduite de 32 à 15 hectares, le reste fera l’objet d’une réhabilitation. Un aménagement souterrain est envisagé.

1969. Transfert du marché vers Rungis et La Villette entre le 27 février et le 1er mars. Cette opération considérée à l’époque comme étant le « déménagement du siècle » concerna 20 000 personnes, 1 000 entreprises de gros, 10 000 m3 de matériel, 5 000 tonnes de marchandises et 1 500 camions10. Les 3 et 4 mars suivant, le marché de Rungis ouvrait officiellement ses portes. En attendant, le début des travaux de démolition qui interviendront deux ans plus tard, le préfet de Paris Marcel Diebolt autorise l’organisation de manifestations culturelles dans les pavillons11.

1970. Création d’une zone d’aménagement concerté, décision d’aménager le futur quartier de l’Horloge.

1971. Démolition des six premiers pavillons situés à l’est de la rue Baltard pour permettre la construction de la gare RER et du Forum.

1973. Démolition des pavillons de la viande, des îlots sud des Halles et des îlots Beaubourg. Pendant l’été, le film de Marco Ferreri, Touche pas à la femme blanche !, est tourné dans le « trou » des Halles. Celui-ci apparaît aussi dans Le Locataire de Roman Polanski.

Deux de ces pavillons seront préservés :
- Le no 8, qui abritait le marché aux œufs et à la volaille, est démonté et reconstruit à Nogent-sur-Marne pour y abriter une salle de spectacle baptisée « Pavillon Baltard ».
- Le deuxième, qui est présent dans le parc Harbor View Park (ja) de la ville de Yokohama au Japon, ne reprend que la partie haute de la structure originale en fonte12. Les matériaux de construction de l’ensemble des pavillons ainsi démolis seront vendus au prix de la ferraille.

1974. Élu président de la République, Valéry Giscard d’Estaing décide l’abandon du centre de commerce international et la création d’un jardin à son emplacement.

Voir aussi, sur E&R :

Plongez dans le Paris de la fin des années 90 avec Kontre Kulture :

Étudier l’histoire de France avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1358293
    le 31/12/2015 par la pythie
    Paris : un siècle de transformations

    Immigration, islamisation et américanisation sont des synonymes !!!
    ceux qui vitupèrent l’immigration sont les mêmes qui s’accommodent très bien de l’américanisation de la France - de la cave au grenier...
    Mais ce genre de reportage est mensonger à plus d’un titre : il ne dit rien ou pas grand-chose des difficultés des années 1900 et plus. avait-on l’eau courante à Paris ? et l’anesthésie buccale ? et les WC ? et les retraites à 60 ans ? notre époque n’est pas fameuse ( moi même j’aurais aimé avoir 20 ans en 1945, quand tout était à reconstruire ), mais aucune époque ne l’est, même si les années 70 semblaient bien douces en comparaison d’aujourd’hui...

     

  • #1358296
    le 31/12/2015 par Kenarzh
    Paris : un siècle de transformations

    Et le grand remplacement ne serait qu’un phantasme de frustré franchouillard, n’est-ce pas les bobos de Libération et autres...


  • #1358305

    Pour avoir travaillé comme porteur livreur de viande aux anciennes halles parisiennes ,je peut vous dire que Paris ressemblait à quelque chose .
    Paris est passé de la prospérité à la décadence et à la vulgarité ,à la débauche ,une ville fantôme ,qui n’a aucune représentativité ,qui ne ressemble à rien et qui donne envie de s’en échapper ,alors qu’à l’époque (monter) à Paris était un pur plaisir et une grande fierté . J’en garderais un grand souvenir ,mais ne peut y retourner que par dégout.


  • #1358314
    le 31/12/2015 par Intégr(e)/(iste)
    Paris : un siècle de transformations

    De la pureté à la souillure ; pas de tertiaire à l’époque, pas nudité, pas de racaille...


  • #1358320
    le 31/12/2015 par Maximonstre
    Paris : un siècle de transformations

    C’est bien de dire que les vidéos fournies du Paris du XXIe siècle ne sont pas exhaustives ; mais ça aurait été plus intéressant de faire le boulot jusqu’au bout.

    Enfin, les contrastes à Paris, ça ne date pas de l’arrivée de l’immigration africaine dans le 18e. Paris est une ville de communautés, que ça soit issues des régions de France ou de pays étrangers. Rien de nouveau sous le soleil. Sinon, toujours rien sur le quartier chinois ?

     

    • #1358404

      On voit bien qu’au départ il n’y a qu’une communauté parisienne, aujourd’hui c’est devenu communautaire mais à cause de qui ?

      Et est-ce un progrès ?

      Non puisque la culture d’origine et ses moeurs sont étouffées par d’autres cultures étrangères venues d’ailleurs, donc l’identité parisienne s’épuise, et elle est remplacée par un brouhaha multiculturel sans aucune singularité, par la médiocrité et la vulgarité, puisque les nouvelles populations déracinées ont atteint leur but : vivre à Paris, elles n’en demandent pas plus.

      C’est çà le mensonge du multiculturalisme c’est que dans les deux cas on ne peut pas faire société et encore moins être heureux, le bon-vivre parisien quand vous êtes entouré de pikpockets et de militaires vous pouvez dire adieu au charme parisien !


    • #1358583

      clair plus on parle de vivre ensemble, plus c’est que ça n’existe pas, il doit y avoir bien des villes plus vivables que Paris


  • #1358328
    le 31/12/2015 par lumieresurlumiere
    Paris : un siècle de transformations

    La dernière vidéo donne envie de pleurer... Mais pourquoi tant de haine !!!!
    La vulgarité crasse à son paroxysme... Bien que noire moi même j’avoue me sentir très mal à l’aise et pas très en sécurité dans les quartiers de Château d’eau, Château rouge...
    Je n’imagine même pas ce que cela doit être pour les "autres"... !
    Pauvre France ...

     

    • #1358580

      Pour y habiter, je peux vous dire que ces quartiers sont extrêmement surveillés, ce qui peut sembler paradoxale avec l’image de ce qu’on laisse s’y développer ; prostitution africaine, des toxicos errant qui donnent des airs de résident évil au métro, trafic cigarettes et en tous genres mais paradoxalement les trafiquants ont besoin d’une certaine "tranquillité" pour les clients et les habitants et la police omniprésente et encore plus pour les noirs qui ne baignent pas du tout dans la violence gratuite ou la provocation, il n’y à pas de violence quotidienne pour les habitants ou les bados directement liée à tout cela, leurs problèmes restent entre eux et la violence est plutôt rare compte tenu des circonstances qui restent à déplorer


  • #1358351

    La derniere video est a elle seule un temoignage du grand remplacement...C’est aussi le cas dans le 10eme, vers grands boulevards..L’effondrement est notable, voire consequent, mais relatif par rapport a une ville sinistrée comme Marseille par exemple, ou c’est le 18eme partout...


  • #1358382

    C’est bizarre on dirait aussi Paris sur la dernière ! Mais j’ai pas regardé en entier je préfère l’original ! :o

     

  • #1358433
    le 31/12/2015 par Koipor
    Paris : un siècle de transformations

    Amusez vous à naviguer en street-view dans les rues de New-York ou ailleurs, si vous ne pouvez pas voyager.


  • #1358489
    le 31/12/2015 par Andreas
    Paris : un siècle de transformations

    Un colonisateur colonise ? Qui dit mieux ?


  • #1358494

    A 2min30 la 1ère vidéo : C’est quoi cette mosquée sur le champs de mars ?!

     

    • #1358616
      le 31/12/2015 par pador40
      Paris : un siècle de transformations

      Je me suis posée la même question !


    • #1358690
      le 31/12/2015 par L’Australien
      Paris : un siècle de transformations

      C’est probablement en 1889, pendant l’exposition universelle de Paris, celle où on a inauguré la Tour Eiffel, on y aperçoit également le trottoir roulant conçu pour l’évènement, cette mosquée a dû être une construction éphémère pour l’expo


    • #1358713

      Les restes de l’exposition universelle ( faisant par des comptoirs et colonies françaises)


    • #1358714

      Je me demandais si ce n’était pas la Grande Mosquée de Paris "inaugurée le 15 juillet 1926" selon Wikipédia, je ne suis pas Parisien donc à confirmer.


  • #1358556
    le 31/12/2015 par demitirus
    Paris : un siècle de transformations

    la déchéance totale de la ville la plus belle du monde ( logiquement ), la destruction du pays le plus beau du monde ( et j’assume mon chauvinisme ) par ce grand remplacement qui est organisé. La France va devenir sale, il suffit de se balader dans les rues pour le vérifier. Et en effet, les quartiers asiatiques, ça n’est pas mieux, on en parle moins parce qu’ils font moins de bruit, mais ça ne change rien. Des quartiers entiers deviennent des états dans l’état, et vivent en fonction de leurs lois, leurs coutumes, leurs moeurs, etc... en marge totalement des nôtres, et en toute impunité. et pendant de temps là, on va emmerder un français de souche qui veut mettre un cabanon pour mettre ses outils de jardin, car pas aux normes ou ça dérange les Monuments de France. Je suis triste de voir ma France, qui a été pendant des siècles, rayonnante, et une référence mondiale, se déglinguer à ce point...


  • #1358565

    Faut relativiser, chateau rouge concentre dans quelques rues la spécialisation de commerce "éxotiques" qui sont une demande d’une clientèle qui viennent de toute l’ile de france, l’extreme majorité de la foule monochrome n’y habite pas et les loyers , les rues juste en face du boulevard sont tout aussi bobo que le reste de paris.

    ps ; j’y habite


  • #1358567
    le 31/12/2015 par Mehdi
    Paris : un siècle de transformations

    Le Film, Black Mic Mac" parlait deja de la communaute Africaine c’etait y’a 30 ans, rien de neuf sous le soleil de Paris, ils peuvent aller dans le XIIIeme vers Place d’Italie, Porte de Choisy avec son Mc Donald en forme de pagode etc c’est la Chine le Vietnam avec Tang Freres partout, y’a Belleville aussi, dans le Xeme y’aussi tout ces Indiens, Pakistanais et autres Tamoules notamment le passage Brady. Les Arabes Belleville, Barbes, les homosexuels dans le Marais etcetc

     

  • #1358571
    le 31/12/2015 par un français
    Paris : un siècle de transformations

    Ma ville natale filmée à l’époque de mon enfance, puis ces images que l’on dirait tirées d’on ne sait quelle ville de brousse, quelle tristesse... C’est trop, vraiment. Je suis un ancien militaire, dans le rang j’ai côtoyé toutes les ethnies possibles, ça ne m’a jamais dérangé je n’ai jamais fait d’histoires mais là c’est trop, je ne me reconnais plus dans ce peuple. Après la tristesse, il y aura la colère de tous ceux qui comme moi ont été chassés de leur quartier, dépossédés de leur pays, remplacés. On va droit vers 25 ans de guerre civile


  • #1358615
    le 31/12/2015 par pador40
    Paris : un siècle de transformations

    Et c’est l’aboutissement de la révolution française.....Dans quelle décadence et quelle crasse est mon pays..mais nous sommes une population douce et docile...m’est d’avis que nous sommes tous condamnés


  • #1358630
    le 31/12/2015 par kasiar
    Paris : un siècle de transformations

    Pas besoin de remonter jusqu’à un temps si lointain.
    Personnellement rien qu’en début du siècle et maintenant, je ressens le contraste évident en 15 ans.
    Bon s’il est vrai qu’à l’adolescence la naïveté va souvent de pair, peut-être que ce n’était pas si différent en fait, mais les gens étaient davantage agréables, les femmes plus féminines et les hommes plus masculins (effet de mode efficace ?)alors qu’aujourd’hui ce genre de femmes sont pratiquement des aliens sur Paris, et qu’il n’y a que dans la banlieue, surtout la grande couronne et en Province qu’il existe encore ce genre de personnes

     

    • #1359710
      le 02/01/2016 par Nettoyeur
      Paris : un siècle de transformations

      Je pense comme vous, exactement surtout concernant les femmes de nos jours.
      Peut-être les mouvements féministes ... Surement même.


  • #1358700
    le 31/12/2015 par Henri XI un peu
    Paris : un siècle de transformations

    J’ai pas tout fini, mais déjà merci pour ce partage. Dans la 3ème à 5.20
    "Cité Nef de Paris". La barque des nautes parisiis (fluctuat nec mergitur - battu par les flots il ne sombre pas !).
    L’ île de la Cité est en forme de barque ! J’aimerai bien souhaiter une bonne année à tous, mais je n’ose pas...


  • #1358767
    le 01/01/2016 par apkarian
    Paris : un siècle de transformations

    Heuuu...c’était quoi le but de ces vidéos ? qu’on s’tire une balle dans la tête,en guise de voeux de fin d’année ?! Non,j’déconne,évidemment ! Comme beaucoup,j’adore visionner des images de la vieille France,du vieux Paris ;mais c’est vrai qu’en fin de compte,on en arrive toujours à la même conclusion : c’était bien mieux avant ! en plus,on s’prend dans la gueule un d’ces vents de mélancolie,de blues.....fichtre ! Dans le film sur "Montmartre en 1940",qu’entends-je donc à 12:40 ? -"Mais pendant combien d’années ce village résistera-t-il à l’envahissement des bâtisseurs modernes ?" Et à 12:50 ?-"des (nouveaux) immeubles aux lignes froides et rigides".
    Et voilà,tout est dit,vu,démontré ; QUAND ON VOUS DIT QUE C’ETAIT MIEUX AVANT !!!

     

    • #1358800
      le 01/01/2016 par Guillaume
      Paris : un siècle de transformations

      Bonjour,

      J’aimerai savoir qu’entendez vous par c’était mieu avant ? Thèmes ? De qu’elles année parlez vous ?

      Cordialement


    • #1359245
      le 01/01/2016 par apkarian
      Paris : un siècle de transformations

      A Guillaume
      Vous avez raison de me poser cette question,car mon commentaire est très ambigu,à cause,d’ailleurs, des pensées,idées, que j’avais en tête au moment de l’écrire. Pour être honnête,j’assène "C’ETAIT MIEUX AVANT" d’abord par rejet en bloc de la société actuelle dans laquelle nous vivons ; exceptés certains domaines-les progrès réalisés en médecine,par exemple,ou en technologie dans certains autres cas- nous avons touché le fond : vie spirituelle(vive la franc-maçonnerie !),culturelle(vive le tag,le rap,la gay-pride etc...),économique(chômage etc...),politique,intellectuelle,éducative ;bref on est en déclin(c’est peu de le dire). Par ailleurs,il est cependant évident que vivre en 1900,sans eau courante par exemple,et avec tous les autres problèmes inhérents à l’époque,ça devait pas être simple ! Après,tout dépend aussi comment tu conçois la vie,quelle personne tu es(et dans quel état d’esprit tu es) à l’instant oû on te pose la question ! Dans mon commmentaire,je faisais allusion à l’architecture de l’époque et à celle d’aujourd’hui(dans bien des cas,des assassins du béton !),car pour faire court,on peut préserver un site comme Paris,son architecture,au moyens de progrès techniques(isolation,réseaux électriques...)sans pour autant la "dévisager"et toute la banlieue qui va avec ! Sinon,pour le "c’était mieux avant",je fais référence à la période de 1945 à 1975(les trentes glorieuses) ;personnellement,j’aurais aimé vivre-disons avoir 20ans- dans les années 50. C’est un très vaste débat,passionnant ;j’ai d’ailleurs pas mal d’idées(au niveau de l’éducation,architecture,fonctionnement social etc..)sur ce qui serait pour moi la "société idéale" ! Sachant qu’il n’y a pas de société parfaite ! Voilà,si ça répond un peu à votre question ; maintenant,si vous aviez une question à me poser sur un point précis,ça serait plus simple pour moi de vous répondre parceque ça serait beaucoup plus court : j’ai pas trop le courage de tout taper à la main(pour dialoguer) concernant ce vaste sujet ; à la limite,ça serait plus sympa,pour moi,d’en parler en direct,autour d’un verre,pour avancer mes arguments(dont certains seront forcément contestables)et recevoir les vôtres ou ceux d’une personne lamda !
      Amicalement.


    • #1359350
      le 02/01/2016 par jojo la tulipe
      Paris : un siècle de transformations

      Il est clair qu’un tas de chose était mieux avant. Tout le monde le sait c’est intuitif. Et même d’une logique. On peut pas dire que c’est mieux maintenant parce qu’on prend des douches chaudes et qu’on à tous les dents propres...
      La seule chose que notre époque à a envier aux autres c’est qu’elle se passe maintenant. Chose qu’on à tendance à oublier. L’instant présent les mec ! On peut toujours rêvasser mais bon...


  • #1358793
    le 01/01/2016 par laveritesijemens
    Paris : un siècle de transformations

    Depuis 1900, 90 ans d’obscurantisme réactionnaire nauséabond, pour arriver enfin dans le progrès, la lumière et se diriger vers le bien en 1990. lol


  • #1358803
    le 01/01/2016 par Chevalier Lefebvriste...
    Paris : un siècle de transformations

    Super !!!
    Plus besoin de voyager !
    On a tout à porter de main Afrique, Maghreb, Asie, Orient, Balkans ....
    La France est un hôtel... oui... ou les poubelles de MacDo !
    Encore un peu et on y est !

    Viva la contre-révolution !
    Belle escroquerie que la démocratie, la république, la social-démocratie et leur Nostra Ætate (noachisme-libéral-libertaire...)
    En gros le CAPITALISME  !!
    Bonne ,heureuse et Sainte année à tous les amoureux de notre France éternelle !

     

    • #1359960
      le 03/01/2016 par auguste-dupin
      Paris : un siècle de transformations

      “On a tout à porter de main Afrique, Maghreb, Asie, Orient, Balkans ....”
      ...mais pas le bescherelle !
      Dixit le chevalier (des arts et des lettres) ?


  • #1358833
    le 01/01/2016 par Zak_FA
    Paris : un siècle de transformations

    On voit bien que Paris a socialement beaucoup changé .
    Le centre de Paris était beaucoup plus populaire que maintenant .
    Il faut savoir qu’avant 1977 Paris n’avait pas de Maire donc c’était le président du Conseil Municipal sous la tutelle du Préfet qui gérait Paris : un autre mode de gestion que la gestion PS depuis 15 ans .
    Paris de nos jours c’est un trou noir entre un centre-ville remplis de boutiques de prêt à porter de marques étrangères , de fast food ou restaurants américanisés de boutiques de luxes et des îlots de pauvreté et de concentration de population extra-européennes dans le nord-est de la ville de Paris .
    Le paradoxe dans les îlots de pauvreté : quoi que l’on puisse dire ce sont des quartiers vivants même le dimanche mais ce sont des quartiers très sales avec des habitats indignes : des logements sociaux de fait ( hôtels meublés , marchands de sommeil ) comme la Chapelle .

    Au sein même du XVIII ème , il y a des poches bobo très riches et le PS a voulu ces poches bobos et nous bassine avec la mixité de l’habitat alors que la situation risque de devenir explosive . Bizarrement , Paris est une des villes de France où le pourcentage de logements sociaux est le plus faible .
    Le Grand Paris si défendu par l’oligarchie c’est de boboisé le petite couronne et expluser les pauvres vers la Grande Couronne où la situation deviendra explosive et ça commence déjà avec l’arrivée massive des populations de chateau-rouge dans des HLM de Seine-et-Marne ou dans des appartements dans des villages .
    Dans une France réconcilié pour refaire vivre Paris , il faudra construire des logements sociaux réserves aux classes moyennes dans le centre de Paris et un peu de logements pour les classes laborieuses pour récréer du lien social et reconvertir en partie les Halles pour réouvrir un Marché et des espaces de rencontre.
    Vous verrez que le PS bizarrement à Paris , construit peu de logements sociaux sauf démagogiquement en construisant 2-3 logements sociaux dans le XVI ème pour loger en priorité des familles migrantes et non pour loger des jeunes bobos qui ont du mal à trouver un logement .


  • #1358844
    le 01/01/2016 par Clara Imbert
    Paris : un siècle de transformations

    J’aimerai avant tout remercier E&R, pour ces vidéos - un régal - et je prends cela comme un cadeau !

    J’ai ressenti beaucoup de plaisir en visionnant toutes ces vidéos qui nous montrent un Paris authentique, tel que je l’aime et que je le conçois.
    (excepté la dernière, qui est cauchemardesque et qui ne représente en rien Paris, évidemment, c’est plus "du grand remplacement" qui m’inquiète terriblement !).

    Et encore, ce n’est rien devant le quartier Barbès, je vous assure ! Je suis parisienne et je sais parfaitement de quoi je parle... C’est l’enfer sur terre !

     

    • #1359319
      le 02/01/2016 par Ulfberht (Mansur)
      Paris : un siècle de transformations

      Pas très Charlie ce commentaire ! ;)


    • #1359391
      le 02/01/2016 par tetâ non lambda
      Paris : un siècle de transformations

      L’enfer sur terre Barbes ? à cause des maghrebins refourgeurs de clopes et de shit ? j ’appel pas ça l ’enfer sur terre, pour moi l ’enfer sur terre c ’est plûtot le mensonge de la bobo attitude dans le 11 eme par exemple, qui se déprave dans les bars et qui vomissent à tout les coins de rue du jeudi soir au dimanche matin...ça oui c ’est un avant gôut de l ’enfer, ou bien les touristes du Sacré Coeur achetant tout ce que Satan leur propose au sein de cet edifice sencé être la maison de Dieu, on est bien loin du Christ virant les "marchands du temple"...ça pour moi c ’est l’enfer sur terre. Mais de Barbes à place Clichy, on a juste la France de tout en bas voir du 5ème sous sol de l ’humanité essayant de survivre, ces gens là ne m ’ont jamais emmerdé en ce qui me concerne, je ne voit aucune hypocrisie quand je les croise, contrairement au reste du gai paris devenu le Paris des zombies heureux d’accuser tout le monde de les avoir transformer en zombie pour surtout ne jamais commencer le travail de remmise en question, alors merci à E&R de permettre de confronter les points de vue, non Barbes c ’est pas l ’enfer, à par peut être pour Alice qui voudrait se voir partout au pays des merveilles même quand elle pense ne plus trouver de blanc lapin ou plûtot qu’il n en existerait qu’une seule espece qu’il vaille la peine de suivre de lapin...avec tout le respect Clara Imbert.


    • #1359419
      le 02/01/2016 par Clara Imbert
      Paris : un siècle de transformations

      @ tetâ non lambda

      Pour répondre, je suppose que vous n’êtes pas français de souche et donc, il est tout à fait logique que vous réagissez de la sorte et je peux vous comprendre, quoi que....

      Je vais juste vous mettre dans une situation, histoire de comprendre mes ressentiments !
      Je suppose (pas sûr) que vous êtes probablement d’origine ( africaine ou maghrébine), si tel est le cas, vous ne faites que défendre votre chapelle... Mais imaginons une seconde que l’Arabie Saoudite soit envahit par des occidentaux et qui plus est, imposent leurs moeurs, coutumes, et culture ?! Pensez-vous que les saoudiens accepteraient une telle situation ?! Soyez honnête et répondez juste à cette question... cela vous permettra une profonde réflexion qui vous mènera directement à mieux comprendre l’inquiétude justifiée des français de souche, dont je fais partie !


    • #1359730

      @clara imbert

      la prostitué du début ne représente pas la moral de son pays d’origine imposer au bon français... C’est plus complexe que ça, on sait à quoi servent les migrations (déracinement, main d’œuvre pas cher, cosmopolitanie). et la moral imposer à tous c’est le culte de l’argent et la débauche, victimes des deux côtés et le mieux c’est que les responsables sont jamais inquiétés


    • #1359801
      le 02/01/2016 par teta lambda
      Paris : un siècle de transformations

      Mes parents et mes grands parents sont nés en France, je ne sais pas si c ’est suffisant pour être consideré comme "de souche", en tout cas comme dirait Nougarro "je suis blanc de peau"...

      Osez donc demander à la majoritée des maghrebins ou noirs de Barbes, si vous osez le dialogue au dela de vos visions "infernales", pas un ne vous dira qu’il a envi d’aller vivre en Arabie Saoudite, la bas ils sont encore plus mal consideré qu’ici car ils ne sont pas consideré comme des arabes pour les maghrebins quant aux noirs ils souffrent aussi d’ un certain racisme en terre saoudienne, D’ailleur ce pays imposteur n ’est pas plus représentatif à présent de la culture arabo-musulmane au sens large, que la France n’est aujourd’hui representative de la culture chretienne. Maintenant en ce qui concerne le pélerinage à la Mecque, il y a un nombre croissant "d’occidentaux" qui sont très bien reçus des saoudiens, que cela soit pour l ’aspect commercial autant que pour l ’aspect religieux, même si l’islam de ces occidentaux n ’est pas forcement celui des saoudiens.

      Maintenant il faut savoir séparer le culturel et le religieux, je part du principe que les musulmans vivant en France, qu’ils soient "souchiens" ou bien ’"d’immigration récente, n ’empêchent aucun français qui ne partage pas leur religion de pratiquer leur vie mondaine ou religieuse comme ils l ’entendent.

      Maintenant si vous me dites que cela vous dérange de voir des prostitutées et des dealeurs venus du monde entier sacager la morale chretienne ou athée des français de souche, je peux vous comprendre, mais si vous me dites que les femmes voilées vous dérangent plus que les prostituées et les femmes en string et en "lycra tétons et fesses aparantes", et que ce qui vous dérange à Barbes ce n ’est pas juste le commerce illicite mais aussi ceux qui ne s ’habillent pas totalement à la mode anglo saxonne, alors en tant que français né en France, fille ainée de l’église, je me demande bien quelle est la culture que vous esperez encore sauvegarder en souhaitant un hypothetique retour des "sarrasins contemporains" sur leurs terres ancestrales...

      En tant que blanc né en France, je me sens bien plus proche du ressenti amer des emmigrés , des "deracinés", alors si la France chretienne à loupé quelques épisodes avec ses enfants du pays ou bien si cette France dite "de souche" fait preuve d ’une sourde hypocrisie en ce qui concerne sa culture et sa religion, je préfère travailler à sauver mon âme plutôt que les apparances.


    • #1360115
      le 03/01/2016 par Le Sicambre
      Paris : un siècle de transformations

      @ teta lambda

      Clara Imbert parle bien de remplacement de population. Un français de souche souffre logiquement de voir ces (ses ? ) quartiers "occupés".



      pour moi l ’enfer sur terre c ’est plûtot le mensonge de la bobo attitude dans le 11 eme par exemple, qui se déprave dans les bars et qui vomissent à tout les coins de rue du jeudi soir au dimanche matin




      Quelque part, si il y a Barbès, c’est parce qu’il y a des bobos. De toute façon le problème n’est pas que les français soient des fêtards. Tu sais les gaulois font la fête et "picolent" depuis 2000 ans, cela ne les a pas empêchés de révolutionner le monde occidental, d’opérer des tumeurs au cerveau et d’inventer l’eau de Javel...


    • #1360220
      le 03/01/2016 par Clara Imbert
      Paris : un siècle de transformations

      Merci Sicambre.
      Vous avez parfaitement répondu à une personne, qui , apparemment fait mine de ne point comprendre...

      Ne dit-on pas à ce sujet : nul n’est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir... Et nul n’est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre !

      À bon entendeur.


  • #1358927
    le 01/01/2016 par Lantuti
    Paris : un siècle de transformations

    je trouvais la vidéo du gars marchant 10 minutes à Saint-Denis (métropole, pas la Réunion, quoique...) ou celle du métro les halles à une heure de pointe plus parlantes. Vraiment à se demander où on est.

    Enfin le message est là, les peuples c’est un peu comme l’eau et l’huile, différentes énergies, différentes vibrations, ça se mélange peu ou pas et ça finit par se battre.

    Des fois je me dis que Soral arrive trop tard. A mettre en relation avec le récent article de Laurent Guyénot.

    Bonne année à tous quand même, m !

     

    • #1359819
      le 02/01/2016 par bien ouej
      Paris : un siècle de transformations

      En France faut surtout beaucoup de français pour très peu d’étrangers, c’est comme dans un moteur essence faut régler l’arrivée d’air pour pas que le moteur s’emballe.
      Chacun chez soi et les chèvres sont bien gardées.


  • #1358930
    le 01/01/2016 par Leïla
    Paris : un siècle de transformations

    Euro disney a tout pompé !, la première vidéo, j’avais l’impression de m’y promener, d’y être mais en vrai ! C’est très émouvant je trouve, dans celle des années 70, je remarque qu’il n’y avait pas d’obèses, tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, comme dans les films de la télé du temps où j’étais petite, beaucoup d’émotions.


  • #1358953
    le 01/01/2016 par Le Sicambre
    Paris : un siècle de transformations

    Bravo et merci E&R !
    De quoi enterrer définitivement toute l’idéologie dominante et tous les mythes gauchistes ; "vivre ensemble", "les étrangers ont construits la France", "l’immigration est une chance" etc.
    J’imagine bien les destructeurs de socialo-progressistes nier cette réalité et insulter tout le monde de facho en appelant à ne pas oublier "les heures les plus sombres"... rigolez pas, ça marche encore !


  • #1359150
    le 01/01/2016 par Anonyme92
    Paris : un siècle de transformations

    A Paris j’ai eu la chance de vivre les années 60 dans ma jeunesse et croyez moi c’était le paradis sur terre par rapport à ce que l’on vit maintenant !A cette époque c’était les patrons qui couraient après les employés, je n’ai jamais travaillé à plus de 500 mètres de chez moi !La nourriture était acheminée par les paysans français jusqu’au ventre de Paris,rien à voir avec celle d’aujourd’hui qui n’a plus aucun goût ,chimiquement entretenue et qui vient du bout du monde,un vrai poison !Il y aurait énormément à dire sur cette belle époque !


  • #1359192
    le 01/01/2016 par blaiz
    Paris : un siècle de transformations

    L’africanisation de la France est une plaie.


  • #1359714
    le 02/01/2016 par Nettoyeur
    Paris : un siècle de transformations

    Sur la première vidéo il se dégage une harmonie assez étonnante entre les parisiens vacant à leurs occupations du quotidien, harmonie que je ne ressens plus du tout à Paris, ou trop peu souvent. Paris ne me fait plus du tout rêver c’est même un cauchemar, les gens de nos jours sont hyper stressés et ont "peur" (secrètement) face à la racaille envahissante et agressive. Il y a une tension permanente la bas.
    A l’époque les parisiens ne se posaient pas toutes ces questions la.
    Personnellement Paris me répugne bien plus souvent que le contraire, sans parler de certaines populations que les Français ne veulent plus voir, Lepen a essayé de nous prévenir mais c’est trop tard on est envahis et notre cher premier ministre nous demande d’en accueillir en masse ...
    Qui se sent en sécurité et vis dans l’insouciance aujourd’hui dans Paris et les environs ? Personne.
    A part les socialistes millionnaires barricadés dans leurs belles demeures gardés h24 ?


  • #1359756
    le 02/01/2016 par Rémi Lobry
    Paris : un siècle de transformations

    J’y suis né ; j’y ai été élevé, je n’y fout plus les pieds.


  • #1360859
    le 04/01/2016 par la pythie
    Paris : un siècle de transformations

    Paris reste magique : combien de villes ailleurs dans le monde - hors peut-être les villes italiennes - peuvent se targuer de disposer d’autant de chefs d’oeuvre architecturaux et des plus belles avenues du monde ?


Commentaires suivants