Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Patrick Balkany reste en prison, la justice rejette sa deuxième demande de mise en liberté

Après deux mois d’incarcération, Patrick Balkany va rester en prison. La cour d’appel de Paris a rejeté, ce mercredi matin, sa deuxième demande de remise en liberté. Il doit rester derrière les barreaux de la prison de la Santé jusqu’à son procès en appel. La justice avait pourtant accepté la première demande effectuée par l’ancien maire de Levallois-Perret à condition de verser une caution de 500 000 euros.

 

Patrick Balkany est « choqué » d’après son épouse Isabelle. Et « extrêmement fatigué ». Il va toutefois déposer une nouvelle demande de mise en liberté, a annoncé son avocat Me Eric Dupont-Moretti.

 

Il dit n’avoir « plus un rond »

Patrick Balkany avait affirmé, lors de l’audience du 5 novembre, qu’il craignait d’être « obligé de rester au trou » jusqu’à son procès en appel, en raison de l’importance de la somme de 500 000 euros demandée pour sa caution en échange de sa libération sous contrôle judiciaire. Il avait aussi avoué n’avoir « plus un rond ». C’est pourquoi un appel aux dons avait été lancé auprès des habitants de Levallois pour aider le couple Balkany. La cagnotte a réuni environ 50 000 euros soit 10 % de la somme. Isabelle Balkany a annoncé, ce mercredi, que l’argent serait rendu aux donateurs.

Lire la suite de l’article sur ladepeche.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants