Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Persécutions judiciaires : 75 000 euros d’amende requis contre Dieudonné pour mise en danger d’autrui

[…]

Dieudonné a quitté Châtillon, mais le bras de fer engagé avec la mairie se poursuit sur le terrain judiciaire.
Ce lundi, la société Les productions de la Plume, qui produit les spectacles de l’humoriste controversé, était convoquée devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour mise en danger de la vie d’autrui notamment.

 

Car pendant un an, du printemps 2018 au printemps 2019, Dieudonné a donné des représentations dans des locaux non seulement inadaptés, mais également frappés d’ un arrêté de fermeture pris par la mairie. La société de production a ainsi « méprisé la vie et l’intégrité physique de tous les spectateurs venus dans cette salle », d’après l’analyse de la procureur à l’audience, qui a requis 75 000 € d’amende.

[…]

« Il n’y a jamais eu de travaux ni de demande d’autorisation pour un établissement recevant du public, résume la présidente du tribunal. La commission de sécurité est passée plusieurs fois, en vain. »

[…]

« S’il y avait eu un incendie, il y aurait eu 150 à 200 morts et le maire de Châtillon serait devant le tribunal, a plaidé Me Pichon. […] Il ne s’agit pas de censure mais de sécurité », a poursuivi l’avocat.

[…]

D’après Me Coutant-Peyre, ces gens agglutinés n’étaient pas là pour un spectacle. Mais pour des « réceptions privées d’une quarantaine de personnes » dans le hall du « théâtre ».
L’avocate va plus loin : « Il n’y a aucune preuve que les Productions de la Plume ont organisé des spectacles dans cette salle ! Ces gens qui ont l’air de rentrer, d’après les procès-verbaux… Comme par hasard, on ne dit pas qu’ils sont ressortis. » Sauf que les billets étaient bien en vente sur Internet, que le site de Dieudonné annonçait régulièrement les dates de spectacle.

[…]

Pour évaluer le montant de l’amende à infliger aux Productions de la Plume, la procureur a fait ce petit calcul : à raison de 25 euros la place pour une cinquantaine de représentations devant quelque deux cents spectateurs en moyenne, le show quasi clandestin de Dieudonné à Châtillon a permis d’engranger quelque 250 000 euros. Le jugement sera rendu le 18 novembre.

Lire l’intégralité de l’article sur leparisien.fr

 

Tout est bon contre le rire subversif, sur E&R :

 






Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Combien il prend "castagnette" pour les morts de la tuerie de la préfecture ? et ça, ce n’est pas une mise en danger de la vie d’autrui ? alors c’est quoi ? si on peut encore comparer les deux, ce qui prêterait presque à sourire, ou plutôt pour dire qu’ils auraient plutôt tendance à s’acharner sur un humoriste comme la peste sur le bas peuple .
    Et malgré tout , ils n’ont pas honte, ils viennent chercher leur "dû" au tiroir-caisse soi-disant de la "justice" 75 000 euros .Oh ben oui ! tant qu’à faire autant en prendre un maximum, c’est de l’argent facile, on tape dur Dieudonné, et c’est jackpot assuré .
    Accusation :« méprisé la vie et l’intégrité physique de tous les spectateurs venus dans cette salle .Là nous sommes au summum de la persécution judiciaire, il n’y a aucun doute .
    Putain quelle époque !

     

    Répondre à ce message

  • Mise en danger d’autrui..... et le dentiste GILLES CATALAN qui a essayé de tuée Dieudonne et ses collègues en fonçant dessus en voiture ??????

    ha non la le procureur estime que ce n’est, je cite, “que du matériel”

     

    Répondre à ce message

  • Préfecture de police : 4 morts / lieu hautement sécurisé français.

    Spectacle de Dieudonné à Châtillon : 0 mort / 75 000 euros d’amende requis contre Dieudonné pour mise en danger d’autrui.

    On empêche une personne d’exercer son métier en toute légalité, et ensuite on lui dit "tu payes", car elle refuse de se laisser faire.

    Avec un tel pitch, on fait un spectacle d’1h sans problème.

    Merci ! Le spectacle vivant a encore de beaux jours devant lui.

     

    Répondre à ce message

  • Dimanche, Dieudo jouait près de Perpignan dans un vieux hangart plein à craquer. La justice aura beau s’acharner, la popularité de Dieudonné est acquise. Son public est fidèle et le restera.

     

    Répondre à ce message

  • Quand Dieudo fait ses spectacles ou que Soral relaie un clip musicale, ça tourne autour des 100-000 euros d’amende.

    Une autre uzine lubrizol avait déjà merdé il y a quelques années je crois, elle avait eu 4000 euros d’amende.

    Bref on s’indigne ici ou ailleurs, mais ils en ont tellement rien a foutre... un jour faudrais songer a refaire un peu de justice maison, quitte a se faire broyer dans un second temps, et laisser a d’autres le soin de nous rendre justice, etc...

     

    Répondre à ce message

  • Trop fort... Au prétexte qu’il aurait pu y avoir un incendie dans la salle de Châtillon, parce-ce-que en ce moment les incendies font rages...un peu partout en France... mais il ne s’est rien passé, et bien il faut condamner Dieudonné... "Ils" vont très loin dans leurs déductions... La Justice est complètement inféodée à l’État profond, elle ne se cache plus...

     

    Répondre à ce message


  • des « réceptions privées d’une quarantaine de personnes »




    « S’il y avait eu un incendie, il y aurait eu 150 à 200 morts »



    Du coup j’ai pas compris comment on passait de 40 à 200. Les dommages collatéraux peut-être ?

     

    Répondre à ce message

  • Ils vont faire la meme chose avec le Dieudobus. Par contre les partouzes de Macron avec sa compagnie creole degeneree a l’elysée, c’est autorise (avec notre argent)

     

    Répondre à ce message

  • Accusation et amende gigantesque sur la base d’hypothèses et non de faits dûment constatés. Si cette accusation fait jurisprudence on peut alors accuser chaque automobiliste de mise en danger d’autrui rien que du fait qu’en prenant le volant on peut renverser un piéton ou tuer accidentellement des personnes dans une collision avec un autre véhicule.

    Le vrai responsable dans cette navrante histoire, c’est la commune qui loue des locaux qui ne sont pas aux normes. D’ailleurs les avocats pourraient attaquer la mairie pour tromperie dans le cadre de la signature d’un bail sur un établissement recevant du public alors qu’il n’était pas aux normes de sécurité et qui ne pouvait en aucun cas être loué sinon après des travaux qui n’incombent pas au locataire mais bien au propriétaire.

     

    Répondre à ce message

    • Par ailleurs, le délit de mise en danger de la vie d’autrui doit s’appuyer, pour être constitué, de faits matériels précis ayant eu lieu et qui auraient pu avoir des conséquences graves et non pas sur des faits qui n’ont pas eu lieu. Exemple : effectuer un dépassement de nuit, en côte (donc sans visibilité) en franchissant une ligne continue, à 3 heures du matin sur une route de campagne où circule un véhicule toutes les 3 heures pendant la nuit, ne constitue pas un délit de mise en danger de la vie d’autrui. Le même dépassement de jour, en agglomération, aux heures de pointe, ayant obligé les automobilistes venant en face à s’écarter, constituera sans problème le délit. Pour les locaux de spectacle de Dieudonné il importe donc de savoir s’il y avait un risque avéré de déclenchement d’incendie (court-circuit - source de feu quelconque) et un risque d’impossibilité de combattre l’ incendie (absence d’extincteurs par exemple) et d’évacuation efficace des personnes. Le simple fait qu’un procès-verbal de visite de sécurité soit négatif ne suffit pas à constituer le délit. Dans le même ordre d’idée, si vous repartez du centre de contrôle technique sans le contrôle technique (contre-visite) pour votre voiture, rouler avec pour rentrer chez vous ne suffit pas à constituer un délit de mise en danger de la vie d’autrui sous le motif que vous n’avez pas obtenu votre CT. En revanche, permettre aux forces de l’ordre de continuer à utiliser des flash-ball lors de manifestations alors qu’il y a eu de très nombreux blessés graves innocents , pourrait peut-être constituer ledit délit = la balle est dans le camps des avocats.

       
  • Une petite représentation devant ce qui reste de Lubrizol ! Ce serait une énorme quenelle ça

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents