Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pétrodollar : changement de donne…

"Le pétroyuan est en place et la Chine va défier le pétrodollar pour la suprématie"

Après la préparation et toutes les attentes, les pom-pom girls et les prédictions d’apocalypse, les contrats à terme sur le pétrole brut – INE Crude Oil Futures – libellés en yuan chinois, ont commencé à se négocier le 26 mars 2018 au soir à Shanghai, et cela semble bien démarrer avec plus de 10 milliards de yuans négociés dans la première heure.

 

Jusqu’à présent, il a bien accompagné les contrats à terme WTI (en $US), se négociant avec une prime d’environ 2 dollars par rapport WTI (en dollars US).

Plus de 23 000 contrats ont été négociés au cours de la première heure pour un volume de négociation théorique de plus de 10 milliards de yuans, soit plus de 1,5 milliard de dollars… ce qui indique une demande importante.

Le Offshore Yuan évolue en phase avec les contrats à terme pétroyuan – le WTI ayant tendance à suivre le $US.

Comme nous l’avons noté assez récemment, après de nombreux faux départs au cours de la dernière décennie, le pétroyuan est maintenant en place et la Chine va tenter de défier le pétrodollar pour la suprématie. Adam Levinson, directeur associé en charge des investissements chez Graticule Asset Management Asia (GAMA), a déjà averti, l’année dernière, que le lancement par la Chine d’un contrat à terme sur le pétrole en yuan allait choquer les investisseurs qui n’y ont pas prêté attention.

Cela pourrait être un coup mortel pour un dollar américain déjà affaibli, et la hausse du yuan comme devise mondiale dominante.

Mais ce n’est pas seulement un nouveau « feu de paille » dans les infos d’actualité qui va tourner court dans quelques jours.

 

Un avertissement pour les investisseurs depuis 2015

Retour en 2015, lors de la première des nombreuses attaques de la Chine contre le pétrodollar. Gazprom Neft, le troisième producteur de pétrole en Russie, a décidé de s’éloigner du dollar au profit du yuan et d’autres devises asiatiques.

L’Iran a emboîté le pas la même année, utilisant le yuan et une foule d’autres devises pour le commerce, y compris son pétrole.

Au cours de la même année, la Chine a également développé sa Route de la soie, tandis que le yuan commençait à établir une plus grande domination sur les marchés européens.

Mais le pétrodollar américain avait encore une chance de se battre en 2015 parce que les importations de pétrole de la Chine étaient erratiques. À l’époque, Nick Cunningham de OilPrice.com a écrit :

« Bien que comptant pour une grande part dans la croissance mondiale de la demande au XXIe siècle, les importations de pétrole de la Chine ont été assez erratiques au cours des derniers mois. En avril, la Chine a importé 7,4 millions de barils par jour, un record, et assez pour en faire le plus grand importateur de pétrole au monde. Mais un mois plus tard, les importations ont chuté à 5,5 millions de barils par jour. »

Ce problème a depuis disparu, signalant la montée de la Chine vers la domination du pétrole…

 

La pente glissante vers le petroyuan commence ici

Le pétrodollar est soutenu par les bons du Trésor, de sorte qu’il peut aider à alimenter les dépenses déficitaires des États-Unis. Supprimez ce mécanisme, et les États-Unis sont en difficulté.

On dirait que le moment est venu…

Un coup mortel qui a commencé en 2015 et a de nouveau frappé en 2017 quand la Chine est devenue le premier consommateur mondial de brut importé…

Maintenant que la Chine est le premier consommateur mondial de pétrole, Beijing peut exercer un réel pouvoir sur l’Arabie saoudite pour payer le brut en yuan. On soupçonne que c’est ce qui motive les autorités chinoises à faire un effort important pour renégocier leur accord commercial.

Donc, pour en revenir à aujourd’hui, le coup final au pétrodollar pourrait bien avoir été asséné. Nous avions laissé entendre cette possibilité dès septembre 2017 :

« … Les grands exportateurs de pétrole ayant enfin un moyen viable de contourner le système des pétrodollars, l’économie américaine pourrait bientôt se trouver dans des eaux gravement perturbées.

Tout d’abord, la valeur du dollar dépend massivement de son utilisation en tant que moyen de règlement du pétrole. Lorsque cela disparaîtra, nous assisterons probablement à une baisse forte et régulière de la valeur du dollar. »

Quand les marchés pétroliers seront à la hausse, le yuan aura la possibilité de devenir la monnaie mondiale dominante dans son ensemble. Cela va encore affaiblir le dollar.

 

La chute du pétrodollar pourrait être un ascenseur pour l’or

Parmi tous les problèmes à venir pour le dollar, il y a aussi de bonnes nouvelles. Les États-Unis ont peut-être abandonné l’étalon-or dans les années 1970, mais avec l’or qui fait un retour à la première page des médias… nous pourrions voir une résurgence.

Pour la première fois depuis que notre nation a abandonné l’étalon-or il y a des décennies, l’or physique est réintroduit dans le système monétaire mondial de façon massive. Rien que cela est une incroyablement bonne nouvelle pour les propriétaires d’or.

La réintroduction de l’or dans l’économie mondiale pourrait entraîner une hausse notable de son prix. Il est raisonnable de supposer que les exportateurs sont plus susceptibles de choisir un instrument financier adossé à l’or plutôt qu’un instrument [le dollar] créé à partir de rien, selon les besoins du moment.

Bientôt, nous pourrons voir de plus en plus de nations prendre le train en marche, ce qui entraînera une hausse substantielle du prix de l’or.

Voir aussi, sur E&R :

Vers la fin de l’hégémonie du dollar ?
Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1930978
    le 27/03/2018 par GordonK
    Pétrodollar : changement de donne…

    La Chine est depuis l’an dernier le 1er importateur de pétrole brut devant les USA (notamment 1er importateur pétrole d’Irak). Elle lance donc ses contrats en yuan afin de concurrencer ceux WTI et du Brent. Et donc peser davantage sur la fixation des cours de l’or noir et étendre son influence économique.
    La Chine bouscule la domination du dollar sur le marché pétrolier.


  • #1930982
    le 27/03/2018 par granny macron
    Pétrodollar : changement de donne…

    ça va sentir la poudre.... ou pas ?

     

    • #1931165
      le 28/03/2018 par Angive
      Pétrodollar : changement de donne…

      Quand un régime communiste entreprend quoi que ce soit ça sent toujours la poudre, surtout pour les peuples qui sont sous son contrôle.
      Quant à espérer une guerre entre la Chine communiste et l’Amérique de Trump, vous n’avez rien à craindre. Craignez plutôt pour votre pays, envahi et dirigé par des forces hostiles.
      Lisez "The Art Of The Deal" ou son ancêtre "The Art Of War" (les deux c’est encore mieux),car le Président Américain a écrit le premier et lu le second.


    • #1931173
      le 28/03/2018 par France occupée
      Pétrodollar : changement de donne…

      Les USA ne pourront garder leur suprématie face à l’émancipation à la fois de la Russie et celle de la Chine. Donc çà pourrait. Heureusement y’a Trump. Hum hum.


    • #1931188
      le 28/03/2018 par kantor
      Pétrodollar : changement de donne…

      Concernant nos "alliés", cela s’appelle"la politique de la canonnière"...


  • #1931000
    le 27/03/2018 par Rémi O. Lobry
    Pétrodollar : changement de donne…

    Nous avions le dollar étalonné or. puis le dollar étalonné pétrole ; maintenant c’est le dollar étalonné F-16 !

     

    • #1931011
      le 27/03/2018 par Bruno
      Pétrodollar : changement de donne…

      Exactement, c’est la raison pour laquelle les US dépensent + que tout le reste du monde en armement.


    • #1931185
      le 28/03/2018 par le gaulois
      Pétrodollar : changement de donne…

      Un très bon résumé de l’évolution du dollar et ce sur quoi il a été annexé.
      Il manque le sang des amérindiens avant l’or et du sang tout au long du XX eme siècle,toujours...
      Salutations


    • #1932315

      @Bruno
      Les depenses ne garantissent pas la suprematie ,
      les russes ont une puissance de feu inegalable ,
      les us le savent , sinon ils auraient deja attaqué.
      C ’est leur genre !


  • #1931019
    le 27/03/2018 par Bruno
    Pétrodollar : changement de donne…

    La Chine reste un acteur largement minoritaire dans la consommation mondiale de pétrole :

    https://www.planete-energies.com/fr...

    Pour faire basculer la cotation du baril en yuan, il faudrait qu’elle représente au moins 2 à 3 fois plus en termes de consommation globale, ce qui n’est pas pour demain.

    De plus cet article ne prend pas en compte un élément central de la cotation du baril, qui est la production locale. Or les américains sont les premiers producteurs de pétrole (ou parmi selon le critère pris en compte), et cotent donc leur production en USD. Les US pèsent donc à eux seuls en termes de production et de consommation cumulées bien + que la Chine.

    En +, la situation financière Chinoise intérieure est catastrophique au niveau des créances et de l’endettement des banques et des particuliers. Une crise majeure financière en Chine, est quasi certaine à court / moyen terme ce qui ne plaidera pas pour une confiance envers ce petroyuan.

    Tant que la Chine ne pourra pas rivaliser militairement avec les Américains (soit donc selon les meilleures projections pas avant le début des années 2030), elle ne pourra pas imposer sa monnaie comme référence.

     

    • #1931058
      le 27/03/2018 par francky
      Pétrodollar : changement de donne…

      Tout dependra de l attitude de la Russie...


    • #1931077
      le 27/03/2018 par The Médiavengers
      Pétrodollar : changement de donne…

      Oulà, qu’est ce qu’il ne faut pas lire. Si ce que vous écrivez était vrai, on ne serait pas dans une situation aussi tendue.
      Par ailleurs, le but n’est pas d’imposer le Yuan à la place du dollar. Le simple fait que la moitié de la planète se prépare à retourner à l’étalon or fera imploser l’économie américaine.


    • #1931130

      Deux gros bugs :
      1- par définition la part du pétrole consommé aux US qui résulte de leur production locale, elle ne peut pas peser sur les cours ou le choix de la monnaie des transactions internationales de pétrole. En voulant être trop subtil, vous vous êtes pris les pieds dans le tapis. La Chine est bel et bien, en tant que premier importateur net, l’acteur international le plus important.
      2- la future crise économique chinoise, c’est le poncif éculé véhiculé par les débutants en économie. Vous auriez du savoir que 1) cela fait 25 ans que les mêmes propagandistes annoncent la catastrophe imminente en Chine, et cela fait 25 ans qu’elle ne vient pas. 2) le gouvernement chinois possédant la banque centrale, il peut toujours récupérer n’importe quelle crise aigüe résultant de l’endettement. Et il l’a déjà fait plus d’une fois. Ensuite, les créanciers peuvent fort bien faire leur deuil de leur argent. S’ils l’ont prêté, c’est bien la preuve qu’ils n’en avaient pas un besoin vital. S’ils ne sont pas remboursés, cela n’a aucune conséquence durable sur la bonne marche de l’économie. Au bilan, il y aura juste eu un transfert de richesse injustifié (au détriment des rentiers, mais justement c’est très bon pour l’économie productive)


    • #1931176
      le 28/03/2018 par Pitchou
      Pétrodollar : changement de donne…

      Je ne connais pas le rapport de force militaire entre la chine et les américains, mais une alliance entre les russes et les chinois la mettrait à mal. C’est ce qui est entrain de se profiler. Ajoutons à cela un dollar qui n’est plus petro pousserait pour leurs intérêts d’autres nations à l’abandonner et ce malgré la production de pétrole des States, ou les ricains acceptent ce fait apparemment bien entamé ou alors ils rentrent en conflit pour garder leur suprématie. Trump a commencé avec des mesures de protectionnisme de son économie, jusqu’où va t’on aller dans cette course pour la monnaie, la guerre ?


    • #1931178
      le 28/03/2018 par Invader52
      Pétrodollar : changement de donne…

      Sauf si les Russes continus à jouer avec la Chine.
      Poutine est le facteur X de la situation, et c’est pour ça qu’il est attaqué. Qui va gagner cette nouvelle guerre froide ?


    • #1931186
      le 28/03/2018 par anonyme
      Pétrodollar : changement de donne…

      Sacré Bruno,

      et la situation financière aux Etats-unis des banques et des particuliers, elle n’est pas catastrophique ?
      Elle est cataclysmique !

      Thémistoclès


    • #1931292
      le 28/03/2018 par Bruno
      Pétrodollar : changement de donne…

      @francky @Invader52 @Pitchou
      Le Budget militaire cumulé de la Chine et de la Russie, c’est environ 250 Milliards US$
      Le budget militaire Us c’est environ 600 Milliards soit donc 2,5 fois+
      De surcroît les Américains ont une avance militaire conventionnelle extraordinaire du fait des investissements militaires pharaoniques des années précédentes. Certains analystes pensent que la Chine ne sera pas à niveau avant 2050 ! D’où l’effort massif chinois sur l’IA en espérant que ça permettra une supériorité militaire avant cette date, ce qui est loin d’être gagné.

      @The Médiavengers
      _ ??? Source
      Et bien non, La planète ne se prépare pas du tout à un retour à l’étalon or.
      L’essentiel de l’économie mondiale est (PIB en cumul des 3 zones 77B Monde,
      18B Us, 18B Europe, 5B Japon) très largement Américaine, Européenne et dans une moindre mesure Japonaise, et AUCUNE de ces 3 zones (53% PIB monde) ne se prépare à un retour de l’étalon or, sachant que parmi les 47 autres %, la plupart des pays comme la Corée du Sud, l’Afrique du Sud, le Canada ou l’Australie, ne se préparent pas du tout non plus a un retour à l’étalon or !

      @JP
      1- 100% Faux et montre votre méconnaissance totale du sujet. La production pétrolière intérieure des US est côtée, et achetée (par des acteurs Américains en majorité) sur le marché mondial des matières premières (situé physiquement aux US !). Vous dites n’importe quoi !

      2- 100% Faux. Même Delamarche (et les Econoclastes) qui est catastrophiste, est le premier à dire la même chose, cad que la situation financière en Chine est extrêmement préoccupante. D’où les fuites permanentes massives des capitaux des millardaires chinois et la popularité du bitcoin (et la restriction qui s’en est suivie). De plus, il y a 25 ans, personne ne parlait de crise financière majeure en Chine, qui d’ailleurs était faible économiquement, et l’accès massif des particuliers aux marchés financiers en Chine a une douzaine d’années au +. Là encore vous dites n’importe quoi !

      @Thémistoclès
      Evidemment, mais la monnaie mondiale de référence est le dollar. Donc si il y a crise financière aux US, et bien le reste du monde est obligé de cofinancer celle-ci indirectement. Et votre remarque montre que vous n’avez rien compris à la domination mondiale américaine qui est 100% basée sur le dollar comme monnaie étalon, permettant ainsi toutes les extravagances et tous les risques, supportés de facto par TOUS les autres pays.


    • #1931360
      le 28/03/2018 par Louis Delga
      Pétrodollar : changement de donne…

      @Bruno
      "De surcroît les Américains ont une avance militaire conventionnelle extraordinaire du fait des investissements militaires pharaoniques des années précédentes..."
      FAUX. Tout n’est pas qu’une question de budget. Et ils sont surtout très forts en communication... Les avancées technologiques en armement sont bien supérieures aujourd’hui du coté des Russes (missiles intercontinentaux, chasseurs SU35S, boucliers anti-missiles, S400, torpilles à cavitation...etc). Les USA ont pris beaucoup de retard, et c’est d’ailleurs pour cela qu’ils rehaussent constamment leur budget afin d’essayer de "recoller" à l’avance des Russes. Et les chinois profiterons de toute façon des armes russes...
      N’oublions pas non plus ce qu’est l’armée américaine, et ce qu’elle a toujours été : des rigolos englués dans leur confort établi (contrairement à l’infanterie et à l’aviation russe) toujours prêts à bombarder depuis très haut dans le ciel (réf. 2ème GM par exemple...) ou aux pires exactions (cf. : Viet-Nam, Irak, ...etc) sur les militaires comme sur les civils ; il faut arrêter de se croire à Hollywood et de croire les médias...


    • #1931607
      le 28/03/2018 par Bruno
      Pétrodollar : changement de donne…

      @Louis Delga
      Non. C’est exactement l’inverse, les Russes sont forts en communication (et d’ailleurs rien ne prouve que ces nouveaux armements soient fonctionnels ou tout simplement réels) à la différence des Américains qui justement ne communiquent que très peu sur leurs avancées, voire pas du tout.
      Et n’importe quel connaisseur du dossier militaire américain sait très bien, qu’ils travaillent sur des armes secrètes depuis des décennies (en y consacrant des très gros budgets chaque année), et qu’ils en ont bon nombre en stock, mis bien précautionneusement de côté pour le jour J, si besoin. Notamment, des bombes conventionnelles qui ont la puissances de bombes atomiques, et un armement (bombes) avec un impact électromagnétique etc et des tonnes d’autres éléments que l’on ne connait pas, bien entendu. Sans compter leur avance en cyberguerre qui est très forte. Effectivement la vision Hollywoodienne de l’armée américaine et de son appareil du renseignement est très loin de la réalité qui est en fait une artillerie cyclopéenne, très calibrée, très agressive, très paranoiaque et tres puissante. Les russes avec moins d’1/6e du budget américain et des milliers et milliers de têtes nucléaires (à entretenir, ce qui coûte extrêmement cher et prive d’autant les capacités de recherche), ne peuvent pas rivaliser (surtout au niveau de l’armement non nucléaire) avec la folie militariste américaine de + de 600 Mds par an.


    • #1931800

      @Bruno
      1- Tout le monde le sait que le WTI est coté aux US. Au lieu de rêver que vous détiendriez un savoir supérieur (alors que que vous êtes juste un bon élève de la pensée mainstream) efforcez vous sérieusement, si vous en êtes capable, de comprendre ce qui vous est expliqué : les ventes de la production US, d’une part, et les achats à destination de la consommation US, d’autre part, ont des effets opposés sur la demande du dollar et le cours du baril. Au bilan l’impact US est réduit à l’importance du solde des imports/exports de pétrole.
      C’est donc bien la Chine qui impacte le plus, et de loin.
      2- Je vous avais expliqué une chose incontestable, car purement factuelle et facilement vérifiable, c’est qu’il y a régulièrement depuis 25 ans des"experts" qui prédisent la catastrophe économique imminente en Chine. Et que depuis 25 ans il se sont toujours trompés.
      Apparemment vous n’avez pas perçu le ridicule de votre réponse, lorsque vous commencez en citant les derniers "experts" ayant prédit la catastrophe économique imminente en Chine.
      Quant à la fuite des capitaux chinois, elle est très ancienne et ses causes sont connues : 1- les mettre à l’abri des risques politiques, surtout si leur origine n’est pas clean. 2- les mettre à l’abri des dévaluations décidées par la banque centrale chinoise.
      Voir dans cette caractéristique quasi-structurelle de l’économie chinoise la preuve d’une situation de crise aiguë, c’est quelque peu loufoque.
      Il y a 20 ans, vous lisiez le Journal de Mickey, moi je regardais déjà ce qui s’écrivait alors sur la crise financière asiatique de 1997. Si ma mémoire est bonne, il y a même eu une controverse académique à laquelle furent mêlés Krugman, et peut-être le fils de Galbraith, quant à la nature réelle ou artificielle de la croissance chinoise. Et je n’ai pas arrêté depuis de voir les guignols raconter les mêmes bobards pessimistes, à chaque fois démentis ensuite par la réalité (les mêmes guignols étant parallèlement incapables de voir venir les crises réelles de l’économie occidentale, en passant). Donc je sais très bien de quoi je parle. Il vous faudra avoir la patience de murir avant de pouvoir en dire autant.


    • #1934256
      le 01/04/2018 par Bruno
      Pétrodollar : changement de donne…

      @JP

      1) Faux. Comme précédemment. L’acteur majeur dans le pétrole au niveau mondial est les US en termes de consommation (entre autres !) https://en.wikipedia.org/wiki/List_...
      La chine n’est d’ailleurs que 3e assez loin derrière l’Europe, et très loin derrière les US

      La Chine est donc un acteur nettement minoritaire dans le pétrole. Factuellement, que ça vous plaise ou pas.

      2) Faux, Il y a 25 ans le PIB de la chine était... 7% du PIB (et moins de la moitié de la France) de la Chine d’aujourd’hui, et le marché des capitaux était en très grande partie fermé. Donc vous dites n’importe quoi à nouveau !

      Et oui, les chiffres et les faits ont la tête dure face à vos élucubrations délirantes, sans aucune base, ni source. Ce sera donc ma dernière réponse face à votre inconsistance, j’ai assez perdu de temps avec vous. Merci :)


  • #1931038

    Je pense que ceci concerne la relation Russo Chinoise et n’interfère que peu sur l’USD.
    En outre le WTI est davantage corrélé à l’EURO, qu’à une correlation inverse de l’USD.


  • #1931047
    le 27/03/2018 par amejidonc
    Pétrodollar : changement de donne…

    >Tout d’abord, la valeur du dollar dépend massivement de son utilisation en tant que moyen de règlement du pétrole. Lorsque cela disparaîtra, nous assisterons probablement à une baisse forte et régulière de la valeur du dollar.

    un bemol toutefois, l’utilisation du dollar comme moyen de paiment est imposé par la force militaire americaine, ils peuvent continuer de s’en servir (c’est ce qu’ils font d’ailleurs, voir Hussein, Khadafi, etc)... autrement dit on peut attendre longtemps encore

     

    • #1931252
      le 28/03/2018 par francky
      Pétrodollar : changement de donne…

      Comparer l’alliance russo/chinoise avec l’Irak ou la Lybie ...
      Aujourd hui la Russie seule à un armement supérieure aux US, alors en ajoutant celle de la Chine c’est tout l’Occident qui est en inferiorité... Donc on attendra pas longtemps !!!!


  • #1931059
    le 27/03/2018 par JeanJean
    Pétrodollar : changement de donne…

    Cool, dans deux ans en vacances aux USA on pourra se sentir riche comme un smicard en Thaïlande ! Le progrès !


  • #1931063
    le 27/03/2018 par Tocqueville
    Pétrodollar : changement de donne…

    Ce qui explique l’agressivité des AngloSionistes actuellement....


  • #1931078
    le 27/03/2018 par pacic
    Pétrodollar : changement de donne…

    La chine détient un stock monstrueux de dollars...
    La force du Yuan.... pour le moment tout cela est
    une goutte d’eau au pouvoir bien limitée !
    J.C /Trader Indépendant

     

    • #1931423
      le 28/03/2018 par Le Goy
      Pétrodollar : changement de donne…

      @J.C.
      Bien évidemment. Il faut aussi voir le niveau de vie aux USA par rapport à la Chine : personne n’aimerait être pauvre en Chine (pas même les chinois) alors que les USA attirent beaucoup de monde. Il en va de même pour l’Europe, et la France en particulier, même avec l’Euro, micron et tous les problèmes dont nous nous plaignons. Alors, la chute des USA, oui, mais pas dans un avenir proche, à moins de n’emporter le monde avec eux..Au profit de qui ? Certainement pas de la Chine ou de la Russie (ni de l’Europe...)


  • #1931101
    le 28/03/2018 par Malkom
    Pétrodollar : changement de donne…

    Les USA n’ont pas vu le réarmement, la réindustrialisation et le redéploiement de la Chine et de la Russie. C’était donc vraie, leur intelligence est artificielle.


  • #1931103
    le 28/03/2018 par Paphytos
    Pétrodollar : changement de donne…

    Et plouf le dollar, dans la cuvette avec les autres.

    Quand les américain perdront l’hégémonie mondiale au profit des chinois et russe on sera vachement avancé.


  • #1931104
    le 28/03/2018 par felix
    Pétrodollar : changement de donne…

    Certes les USA ont l ’auto-suffisance pétrolière ; quant à la cotation du baril c ’ est une autre histoire . N ’ empêche que la Chine payant son brut en Yuan c ’est pour les USA moins de pétrodollars et une menace sur leur exorbitant privilège de vivre sur le dos des autres .


  • #1931105
    le 28/03/2018 par Guillaume
    Pétrodollar : changement de donne…

    Depuis un certains temps on sait que les usa convoitent l’or de la planète mais même si le cours de l’or remonte, est-il possible que le poids de la dette US (plus de 20 000 milliards de dollars) s’allège afin que la majeur partie du monde reprenne confiance dans le dollars ? (puisque adossé à un or qu’ils possèdent et, apparemment, en constante augmentation). Histoire d’inverser la tendance, même au prix de quelques pétro-dollars perdus.
    Seul moyen d’éviter l’effondrement du dollars et une éventuelle guerre (depuis le temps qu’on en parle). J’espère avoir été assez clair, si j’ai bien tout compris.


  • #1931139
    le 28/03/2018 par Thrive
    Pétrodollar : changement de donne…

    Drôle, on parle déjà du Gold Offshore Yuan, en abrégé, ça donne GOY.
    Et fier de l’être !


  • #1931174
    le 28/03/2018 par Le king
    Pétrodollar : changement de donne…

    C’est peut-être pour cela que les Américains relèvent leurs droits de douanes...
    relever les bons du trésor à 30 ans et permette ainsi la survie du dollar.


  • #1931201
    le 28/03/2018 par Saladin
    Pétrodollar : changement de donne…

    Ça sent la fin, et les américains vont se retrouver cette fois-ci en slip, à moins qu’ils n’appuient sur le bouton. Térésa Mey à déjà le Casus Belli de l’espion assassiné, en 14-18 c’était quoi déjà ? un ptit prince assassiné ?


  • #1931226
    le 28/03/2018 par bertin
    Pétrodollar : changement de donne…

    Petrodollar,Petroyuan,Gazprom,

    Et nous y voilà !
    La vraie politique,la Richesse et la Monnaie.
    Bref le Pouvoir .
    L’agitation occidentale actuelle,pour ne pas
    dire l’excitation occidentale,est liée à ce péril
    mortel de perte de son monopole monétaire.
    Reste le pouvoir des armes,largement utilisé
    depuis trois siècles par l’Empire,mais voilà
    il y a ce diable de Poutine et son Gazprom .
    Poutine et le Petroyuan, d’un coté ,
    Trump et le Petrodollar de l’autre .
    Il va falloir avoir les nerfs solides .


  • #1931373
    le 28/03/2018 par goy pride
    Pétrodollar : changement de donne…

    C’est pour cette raison qu’ils veulent nous balancer une troisième guerre mondiale sur le coin de la gueule ! Bien entendu, exactement comme pour les deux premières guerres mondiales ils balanceront un prétexte bidon, en l’occurrence la menace islamiste.


  • #1931391
    le 28/03/2018 par Tom France
    Pétrodollar : changement de donne…

    Pour nous en ex france et en europe, ce sera simplement le passage d’une domination à une autre, tout aussi violente sur le plan économique et sociale ! De toute façon, je ne crois pas que la Chine fera long feu elle aussi tellement elle est endettée.


  • #1931565
    le 28/03/2018 par Anonymous19
    Pétrodollar : changement de donne…

    Il faut arrêter tous ces phantasme sur l’or propagé par ... des courtiers d’or et des "goldbug" et repris par les dissidents sous prétexte qu’ils parlent de l’effondrement du dollar.

    1. La Chine n’achètera pas son pétrole contre de l’or. Elle laisse les détenteurs libre d’acheter de l’or avec leurs yuan.
    2. Ni le rouble, ni le yuan ne sera convertible en or. Il s’agit uniquement de diversifier les réserves de change. On pourrait, éventuellement, avoir des accords pour régler les déséquilibres commerciaux ou des comptes courants en or, mais plutôt sous forme de swap. C’est-à-dire de façon temporaire avec la possibilité de le récupérer.

     

    • #1931748

      Il est exact que ce texte provient en réalité de Zerohedge, site qui publie régulièrement des argumentaires écrits par les marchands d’or et qui presque à chaque fois prétendent démontrer que l’explosion du cours de l’or est proche.
      Pour autant ce texte là est loin d’être le plus fumeux.
      Contrairement à vous, il m’a semblé que les contrats pétrole/yuan bénéficiaient d’une garantie de conversion au moins partielle des petroyuans en or.
      D’autre part, la fin de l’hégémonie du dollar arrivera un jour fatalement. Il y aura une période de transition durant laquelle, ne sachant à quelle monnaie se raccrocher, les investisseurs verront en l’or un refuge. Et la spéculation amplifiera la hausse.
      Bref je crois à l’investissement dans l’or. Pas forcément pour tout de suite, pas forcément à des niveaux hallucinants tels que 20k€ l’once comme on peut parfois le lire. Mais bon...
      Et Poutine semble y croire aussi. La Russie augmente ses stocks d’or à un rythme supérieur à celui de tous les autres pays.


    • #1932031
      le 29/03/2018 par Anonymous19
      Pétrodollar : changement de donne…

      @JP
      Votre commentaire ne contredit en rien le mien.
      Et pour ce qui est de la conversion au moins partielle des petroyuans en or. Il s’agit, comme je l’ai dit, d’échange entre acteurs du marché EN DEHORS de la Chine continentale. L’or qui rentre en Chine n’en sort pas.
      Et oui, vous avez raison de faire comme les russes et les chinois et de vous débarrasser de votre papier pour des biens tangibles. Cependant, attention au papier-or, c’est une arnaque. Evitez également de l’entreposer dans un coffre à la banque.


    • #1932626

      @Anonymous19
      Pas exactement. La Chine fait plus qu’offrir une simple liberté. Parallèlement au marché des contrats yuan/pétrole, elle a monté un marché, qui fonctionne déjà, des contrats or/yuan.
      Vous voyez naturellement l’intérêt pour celui qui veut se passer du dollar tout en ne s’exposant pas au risque yuan. Mézalors qui assurera le risque yuan des contrats or/yuan, en étant crédible, et sur des gros volumes ? Il faudra que l’Etat apporte sa caution d’une manière ou une autre.


    • #1932804
      le 30/03/2018 par Anonymous19
      Pétrodollar : changement de donne…

      @JP
      J’essaye d’attirer votre attention sur le fait qu’il y a deux contrats. Un future coté à Shanghaï qui est une livraison physique UNIQUEMENT en Chine continentale et un future coté à Dubaï, Hongkong, et bientôt Singapour pour des livraisons physiques EN DEHORS de la Chine continentale.
      L’or qui rentre en Chine ne peut pas en sortir.
      Quant au risque il n’est assuré par personne. C’est l’acheteur du future qui assume le risque de contre-partie, comme pour tous les contrats.


    • #1933097

      @Anonymous19
      J’ignorais l’histoire des deux types de contrats. Par contre je savais que les chinois avaient monté cette affaire de manière à ce qu’elle ne puisse être détournée par des intérêts privés voulant évacuer leurs richesses hors de Chine. Ceci explique donc cela.
      Mais aussi, on ne peut donc déduire de l’existence des deux contrats que le gvt chinois n’a aucune intention de jamais apporter sa garantie. La question reste ouverte.
      Vous pensez que le risque du contrat est ordinaire, et qu’il sera assumé comme d’hab, par ses souscripteurs. Moi je crois que le risque dépendant de l’arbitraire des décisions de la BC chinoise n’est pas modélisable, donc pas gérable. Sauf de la manière suivante : tant que tout va bien, être présent pour empocher la prime de risque, mais n’avoir, en retour, rien prévu d’autre que le défaut de paiement pour le jour où il faudrait cracher sérieusement au bassinet. (cf Wall Street, automne 2008).
      Donc, sachant que la Chine veut encourager l’usage du yuan, elle sera bien obligée d’apporter une garantie, même si cela n’est pas officiellement annoncé, sinon le yuan continuera à être boudé.


    • #1933163
      le 30/03/2018 par Anonymous19
      Pétrodollar : changement de donne…

      J’ai peur que vous ne maitrisiez pas très bien les mécanismes du marché.
      La société de pétrole iranienne vend un contrat qui l’engage à livrer 1000 barils à Shanghaï dans 3 mois pour un prix fixé par le contrat. 3 mois plus tard le détenteur du contrat prend livraison contre payement.
      La société de pétrole iranienne utilise ces yuans pour acheter du matériel de forage à un fournisseur chinois.
      La société de pétrole iranienne change ces yuans pour la devise iranienne pour payer ses employés.
      La banque centrale iranienne désire diversifier ses réserves de change et échanger ses yuans contre de l’or. Elle achète un contrat de livraison d’or dans 3 mois à Dubaï à un grossiste en or. 3 mois plus tard le détenteur du contrat prend livraison contre payement.
      Sur tous les marchés du monde les contrats à terme (aussi appelé future) ne sont rien d’autre qu’un engagement entre deux parties. Chaque partie assume le risque de défaut de sa contre-partie.
      La Chine ne veut pas que sa monnaie devienne une monnaie de réserve. Elle veut que sa monnaie devienne une monnaie de règlement de ses transactions commerciales.


    • #1933280

      @Anonymous19
      Mais vous n’avez pas "peur". Au contraire, vous en rêvez, et vous voulez le faire croire, que vous détiendriez un savoir supérieur.
      Il est bien possible que par rapport à moi vous consacriez une plus grande part de votre cerveau aux marchés. Cela expliquerait que vous ne possédez ni la culture générale historique et politique, ni le recul qui sont nécessaires à une analyse de la réalité un peu plus profonde qu’une simple description de l’immédiatement visible.
      L’inculture historique et politique se trahi dans la nécessité que vous avez eue de préciser que les chinois ne voulaient pas faire du yuan une monnaie de réserve. Mais l’histoire économique montre que cela va sans dire, tant que la banque centrale est contrôlée par le gouvernement (mercantiliste) et non par des intérêts privés plus ou moins masqués.
      Vous n’avez au fond rien répondu à mon raisonnement, vous vous êtes contenté de l’ignorer et de réciter le votre en le délayant.
      Par exemple, j’affirme que le marché or/yuan a été sciemment créé dans le but de proposer un dispositif de sécurité contre le risque yuan dans le marché pétrole/yuan. Vous n’y avez rien objecté, en réalité. Car il ne suffisait pas de monologuer en essayant de faire passer le B-A-BA des marchés à terme pour des connaissances pointues, il aurait fallu que vous expliquiez quelle urgence avaient les chinois à créer ce marché or/yuan avant le marché pétrole/yuan. Ils ne l’ont pas fait par hasard pour meubler leur temps libre. Depuis 20 ans que je j’observe leurs choix économiques, je n’ai vu que des décisions pragmatiques, et parfois rusées, au profit de leur développement économique.
      Or donc, essayez d’admettre que l’ensemble a été pensé pour que le vendeur de pétrole puisse prendre en même temps que son contrat yuan/pétrole, un contrat or/yuan, afin de remplacer son risque yuan (quel sera le pouvoir d’achat des yuans lorsqu’ils seront payés ?) par un risque or.
      Il vous restera alors à considérer la réalité politique de la BC chinoise, et comprendre que le risque yuan ne peut pas être un risque classique pour le vendeur d’or, tenir compte des conséquences que j’avais exposées. et me répondre enfin sérieusement. S’il vous plait.


    • #1933711
      le 31/03/2018 par Anonymous19
      Pétrodollar : changement de donne…

      1. Depuis le début, tous les termes que vous employez font référence à des contrats d’assurance, pas à des contrats à terme. C’est pour cela que vous avez l’impression que je ne vous répond pas. Sur les marchés financiers les contrats d’assurance sont dénommés "option" ou "warrant" pas future.
      2. Ce n’est pas la Chine qui a créé le marché de Dubaï. Le marché est créé quand les volumes et les marges sont suffisants pour que cela soit rentable.
      3. Il n’y a pas de produit financier pour gérer les problèmes d’ego


    • #1933874

      Vous seriez sympa de rester dans la réalité, sans jouer sur les mots ; il n’a jamais été question, tant de ma part que de la votre, de parler d’autre chose que des contrats à terme (les futures, ok ?). Si ceux-ci existent, c’est bien parce qu’en pratique ils fournissent une forme d’assurance (au sens du dictionnaire, ok ?) contre le risque d’une variation de la valeur d’un des termes de l’échange.

      Ce n’est pas parce que, dans le cas d’un contrat à terme, on est fermement décidé à faire la transaction, à la différence du cas de l’option, que cette dernière aurait le monopole du principe de l’assurance.
      Même dans le contrat à terme Il y a au moins une des deux parties qui cherche à garantir la valeur de ce qu’il apporte, ou la valeur de ce qu’il récupérera. De là découle tout mon raisonnement, le remplacement du risque yuan par le risque or, etc....

      En ce qui concerne Dubai, c’est juste la version officielle ? Ou bien vous avez de bonnes raisons de penser que vraisemblablement il n’y aurait réellement aucune implication chinoise ?

      Quant à l’ego, ben veuillez recevoir mon assurance, la plus sincère, que je prends soin de froisser un peu celui de ceux qui insistent dans la prétention. C’est ma manière d’appliquer le principe généreux du commerce équitable.


    • #1934354
      le 01/04/2018 par Anonymous19
      Pétrodollar : changement de donne…

      Pourquoi ne peut-on pas assurer le risque yuan/or avec les futures négociés à Dubaï-Hongkong-singapour ?
      Parce que ce ne sont pas des futures frauduleux comme ceux du COMEX. Il y a réellement livraison d’or physique. Or la quantité d’or physique disponible par ces contrats est fort limité, donc le nombre de contrat est également limité. Donc les sommes assurées seraient ridicules par rapport au montant des transactions sur, par exemple, le pétrole.

      En ce qui concerne Dubai, tout ce que je peux vous dire, c’est que j’ai créé un marché de billes en verre et en porcelaine dans mon garage pour les gosses du quartier et qu’il n’y a réellement eu aucune implication chinoise.

      Si je comprend bien, Vous aimeriez que je partage mon savoir supérieur pour vous répondre enfin sérieusement, mais si je le fait c’est la preuve de ma prétention.
      Tout ça parce que, n’ayant aucun moyen d’évaluer vos acquis, j’ai trouvé judicieux de commencer par les bases. Ce qui vous a froisser un peu.


    • #1934829
      le 02/04/2018 par Bruno
      Pétrodollar : changement de donne…

      @Anonymous19

      Je suis globalement d’accord avec vous et vos raisonnements
      Ensuite, en ce qui concerne JP, je vous conseille de cesser de discuter avec lui, quelle que soit votre réponse, il s’en moque, et comme il est ignare et inculte en matière financière et économique et veut avoir absolument raison, il vous répondra sans fin et à côté de la plaque (cf sur ce même post la "discussion" que nous avons eus :)
      Bien à vous :)


  • #1931621
    le 28/03/2018 par jalon
    Pétrodollar : changement de donne…

    Il ne reste désormais aux Américains que la suprématie militaire. Les Chinois préparent la troisième guerre mondiale pour régler cette dernière question :
    - Militarisation a outrance (porte-avions, avions de 5ème génération, sous-marins ...)
    - Avancée en matière de guerre électronique ("disparition" du vol MH-370 en 2014)
    - Implantation de bases militaires (îles Spratleys, Djibouti) le long de l’axe maritime Chine-Israël (route de la soie pour les malvoyants)

    Tout le monde est nerveux car le cassus belli est inconnu mais imminent. Les Israéliens ont même prévu (au cas où) une base de repli en Patagonie ("disparition" du sous-marin Argentin San Juan en novembre 2017).

    Simple curiosité : Quelle est l’ampleur de relation Sino-Israélienne en matière bancaire ?

     

Commentaires suivants