Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pharmacovigilance des vaccins contre le COVID-19

Le Professeur Joëlle MICALLEF-ROLL, pharmacologue, décrit dans cette intervention le rôle précis de la pharmacovigilance dans le cadre de la vaccination : il s’agit d’un processus continu et dynamique. Elle revient sur les cas de paralysie faciale qui ont succédé à la vaccination par les vaccins Pfizer et Moderna, mais aussi les syndromes pseudo-grippaux qui ont fait suite au vaccin AstraZeneca et surtout les cas graves voire mortels de thromboses que celui-ci aurait pu entraîner.

 

La médecine sérieuse et qui soigne avec l’IHU de Marseille :

 






Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2695095
    Le 28 mars à 10:13 par Sev
    Pharmacovigilance des vaccins contre le COVID-19

    Résumé :
    1/ la biotechnocratie prend bien les peuples pour cobayes in vivo
    2/ on vit bien dans un monde déshumanisé où ce sont les experts et technocrates qui décident du "bon" et du "mauvais"
    3/ le biopouvoir foucaldien est bien en train de s’atteler à celui sans limite de la technocratie politico-mondialiste,
    4/ les blouses blanches ont le choix entre devenir des technocrates de la santé abstraite et chiffrée ou redevenir bon an mal an un authentique toubib de campagne qui fait instinctivement de la médecine holistique.

    Le covid19 est bel et bien l’événement opportun, surgonflé à dessein par une oligarchie perverse qui entend bien forcer tous les peuples massifiés et terrorisés à entrer dans la nouvelle géôle d’un "nouveau monde" géré par une dictature inédite où technocrates et gestionnaires décideront du destin de chaque individu réifié.

    Courage, fuyons puisque nous ne parvenons pas à nous unir pour les détruire en retour...

     

    Répondre à ce message

  • #2695103
    Le 28 mars à 10:26 par Marie Claude
    Pharmacovigilance des vaccins contre le COVID-19

    La Sécurité Sociale (AMELI) n’est pas qu’une caisse d’assurances remboursant les médicaments et les soins mais un organisme de traçage permettant ainsi aux entités étatiques de suivre médicalement chaque individu affilié dès notre naissance. La Sécurité Sociale en déficit permanent ne disparaîtra pas, c’est avant tout un organisme de contrôle de la population au service de Big Pharma. Sachant que les dirigeants des caisses de Sécurité Sociale sont tenues par des francs maçons, on peut facilement relier tous les points entre eux. La pharmacovigilance est un leurre dans le système puisque l’intervenante dit bien que cet organisme n’a aucun pouvoir de décision...

     

    Répondre à ce message

    • #2695647
      Le 29 mars à 10:10 par max
      Pharmacovigilance des vaccins contre le COVID-19

      la différence avec les assurances privées c’ est qu’ont demande pas un questionnaires sur ta santé et malgré les lacunes actuelle , ça reste un organisme que beaucoup de pays aimeraient avoir

       
  • #2695199
    Le 28 mars à 12:58 par JC
    Pharmacovigilance des vaccins contre le COVID-19

    Moi je retiens surtout que la pharmacovigilance n’a pas vocation à faire du quantitatif et de l’exhaustif, c’est-à-dire de compter tout ce qui arrive, mais basiquement d’alerter sur des effets secondaires non encore rapportés (histoire que ça figure sur l’étiquette).
    Le vaccin te cloue au lit comme si tu avais chopé la pire grippe de ta vie que tu as toujours esquivé naturellement (t’aurais même été prêt à faire un vaccin pour éviter ça), sauf que cette fois on te l’enfonce directement dans le muscle ? Pas de problème, on le savait déjà.

     

    Répondre à ce message