Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Philippe Val : on se fait "traiter de néocons parce qu’on est contre la destruction de l’État d’Israël"

Une semaine avant que les survivants de Charlie ne racontent la terrible matinée (en fait une minute quarante-neuf secondes de tuerie) du 7 janvier 2015 au procès de la cellule terroriste qui aurait aidé à préparer cet attentat sanglant, sortait la très longue interview de Philippe Val – l’ex-patron de l’hebdomadaire qui a sauté du train qu’il avait lancé à toute allure vers son destin funeste – dans la revue Transfuge. Pour ceux qui l’ignorent, ce trimestriel culturel est d’obédience ou de culture sioniste, même si c’est pas dit.

Et d’abord, pour nous remettre dans l’ambiance glauque de ce jour, un extrait du livre de Riss dans Le Parisien, un témoignage sorti il y a un an et intitulé sobrement Une Minute quarante-neuf :

Couché à plat ventre dans un coin de la pièce — « mon visage enfoncé dans mes bras croisés, les yeux fermés » — et s’efforçant, « en apnée », de dissimuler sa respiration. « 11 heures 33 minutes 47 secondes, ils entrent/11 heures 33 minutes 48 secondes, je suis vivant/11 heures 33 minutes 49 secondes, je suis vivant ». Ainsi de suite jusqu’à la délivrance : « 11 heures 35 minutes 36 secondes, ils sortent/Je suis vivant/Je ne suis pas mort ». À ce constat, celui qui dirige aujourd’hui le journal satirique ne met pas de point final. Comme s’il attendait encore, et toujours, la rafale qui lui ôtera la vie. [...]

« Charlie Hebdo s’était permis une audace (NDLR : publier des caricatures et représenter Mahomet en couverture) que leur auguste personne n’avait pas eue. Notre insolence devait donc être dévalorisée et notre parole disqualifiée […]. 2015 me fit comprendre ce qu’avait été la collaboration, car je pus observer à quel point le confort intellectuel copulant avec l’instinct de survie poussent les esprits les plus brillants vers la complaisance et la lâcheté. »

Mais l’attaque se fait plus forte et désespérée encore : le constat, s’appuyant sur les rescapés des camps de concentration, qu’il ne faut rien attendre du monde « ignorant » qui accueille les victimes. « Revenir parmi les vivants, c’est faire le choix de se taire. Parler ne servirait à rien. Ils ne comprendront rien, nous regarderont comme des fous et nous tiendront à l’écart. Il ne faut pas effrayer les vivants. Instinctivement, les survivants deviennent des animaux de compagnie qui espèrent retrouver leur place […]. Ne revendique rien d’autre et ferme ta gueule ».

Riss avait repris le canard qu’avait repris Charb de la main de Val. Dans ce long entretien consacré à la sortie du premier roman de Val (on imagine que la sortie qui tombe pile au moment du procès est calculée, et si c’est vrai c’est très cynique), le « néocons » (il le laisse comprendre dans une autre interview) se plaint de ce que la gauche française s’est fracturée pendant la guerre de Bosnie. À l’époque, Val avait imprimé au journal une conviction très impériale, très interventionniste, très américano-sioniste. De ce point de vue, il n’a pas changé.

« Sauf que la social-démocratie rocardienne a disparu, hélas, laissant sur le carreau des gens comme moi qui se font traiter de néo-cons parce qu’on est contre la destruction de l’État d’Israël. Ces souverainistes ré-idéologisés par le conflit yougoslave ont ensuite combattu le traité de Maastricht, le référendum constitutionnel européen… Voilà pourquoi je voulais écrire un roman situé dans ce bourbier yougoslave, creuset originel d’un virus souverainiste qui a frappé une partie de l’intelligentsia européenne. »

Il explique plus loin que le conflit yougoslave lui a « fait prendre conscience de quelque chose de très profond sur la construction européenne. Il était évident pour moi que l’on devait construire l’Europe ne serait-ce que pour la paix entre ses peuples ». En attendant, ce pacifiste réformé était à fond pour les bombardements de l’OTAN sur la Serbie, soi-disant pour défendre la liberté bosniaque. Ce sera après au tour de la liberté des Kosovars... qui connurent à la fin des années 90 leur mouvement d’émancipation nationale lié à l’UCK, une entité terroriste. Mais Val ne va pas si loin, ça pourrait contrarier son néoconservatisme.

Val entame alors une réflexion sur la démocratie, le débat, la tolérance. Lui qui était dans ses éditos rien moins que tolérant, peut-être avec l’âge, découvre les vertus du dialogue :

« Je suis un fervent lecteur des romanciers du XVIIIe et XIXe siècle et je suis toujours étonné, par exemple chez Hugo dans Quatre-vingt-treize, de voir à quel point certains de ses personnages opposent des arguments magnifiques à la pensée d’Hugo. Balzac a fait ça aussi dans plein de ses romans. Et je suis effaré de voir qu’après Proust, grosso modo, cet art de faire parler l’Autre a disparu. On a eu de grands talents monologuant, mais on ne peut pas dire que des écrivains comme Gide ont donné la parole dans leurs écrits à ceux qui les contredisaient. Le roman français au XXe siècle a souffert de cette carence. Les écrivains se sont mis à adhérer au Parti communiste, ou au fascisme, et la morale n’avait plus lieu d’être pour eux quand il s’agissait des adversaires. Alors en effet, j’ai essayé de faire parler l’Autre. J’avais à cœur de montrer que ceux qui ne pensent pas comme moi ont aussi des arguments solides. Et je regrette qu’aujourd’hui, ce genre de dialogue ne se passe plus nulle part. »

Dans son journal (il possédait avec Cabu 80 % des parts), il a tranquillement évincé tout ce qui ne pensait pas comme lui, dessinateurs et journalistes. On se souvient de l’épisode Siné, pourtant un historique de Charlie Hebdo, qui a été viré pour antisémitisme supposé (il s’était moqué du mariage du fils Sarkozy avec la fille Darty [1]). La méthode du CRIF, tout simplement : on accuse de fascisme, et le procès est terminé. Point de dialogue, l’accusation vaut condamnation !

Mais en 20 ans, Val a peut-être changé, comme nous changeons tous. Il croit à la démocratie, mais pas à l’outil Internet, qui pourtant a accordé le droit d’expression à tous. Le dialogue, oui, mais entre gens bien élevés, entre démocrates, si possible néoconservateurs !

« Internet, c’est un moyen de diffusion hallucinant de la moindre connerie complotiste. Autrefois, la bêtise complotiste était artisanale : ces gens avaient quelques feuilles de chou, maintenant, ils disposent d’un outil industriel international. Mon ami Rudy Reichstadt travaille sur les sites complotistes et la jungle de conneries diffusées est hallucinante. »

Rudy, le petit conspirationniste subventionné par la mairie de Paris qui passe son temps à comploter contre les patriotes, les Gilets jaunes, les anti-CRIF... Tous antisémites, voyez-vous ! « Tu n’es pas avec le CRIF ? Tu es antisémite ! » Illustration :

 

 

Pour Val, les médias mainstream ne valent pas mieux que l’Internet. Les journalistes sont des tanches qui laissent une parole dangereuse – pourtant trois pages avant il défend la parole de l’Autre, allez comprendre... – s’écouler impunément au vu et au su de tous :

« Certains journalistes sont compétents, mais beaucoup ne travaillent pas assez et laissent le robinet ouvert. »

Enfin, Val explique qu’il n’y a pas de transcendance, d’où son attachement à l’universalisme (l’autre nom du sionisme au XXe siècle) :

« La pensée de Montaigne, c’est celle-là : quelle que soit la naissance, tout le monde a les mêmes droits, il n’y a rien avant la naissance et rien après la mort, et il faut faire en sorte que chacun puisse avoir une vie bonne. Si je pense que l’Autre n’a pas droit à une vie bonne, je ne vois pas comment la mienne pourrait l’être. Par conséquent, je ne veux pas qu’on fasse à l’Autre ce que je n’aimerais pas qu’il me fasse. À partir de là, pourquoi remettre en question l’universalisme, ce principe a garanti la paix à chaque fois qu’il a été respecté. Tant que la science ne nous aura pas prouvé qu’il y a un dieu qui a voulu l’univers, la Terre, l’humanité, l’universalisme reste pour moi une évidence. »

Et qui sont les anti-universalistes ? On vous le donne en mille : les islamistes. Il propose alors sa théorie « iranienne » :

« À l’époque, la République ne faisait pas grand chose pour ses immigrés, et pourtant, l’intégration fonctionnait plutôt bien. Et puis un événement politique a enrayé cette machine d’intégration en France : le retour de Khomeiny en Iran. J’ai constaté à partir de là un rejet progressif des valeurs occidentales alimenté par la propagande islamiste. Avant, la religiosité bigote n’existait pas chez les musulmans de France. Dans les années soixante, je n’ai jamais entendu le mot “islam” ni le mot “juif”. Après le retour de Khomeiny, l’Arabie Saoudite a répandu sa vision rigoriste de l’islam dans tout le monde musulman sunnite à coups de pétrodollars. Mitterrand a alors créé SOS Racisme mais c’était déjà trop tard. Puis on a arrosé les quartiers à coups de subventions jusqu’à aujourd’hui mais ça ne marche pas, parce que de l’autre côté, une partie des populations n’a pas la volonté de s’intégrer dans la République. Dans les années soixante-dix, il existait une critique de notre société, aujourd’hui, ce n’est plus une critique, c’est une condamnation sans appel. »

Val ne se pose pas la question :

1. de l’afflux d’immigrés et majoritairement de musulmans en Europe en général et en France en particulier ;
2. de ceux qui ont décidé d’ouvrir le robinet à migrants ;
3. de la responsabilité des sionistes aux commandes dans l’immigrationnisme forcené des gouvernements français successifs depuis 50 ans.

Val est sioniste, il le revendique – personne ne lui conteste ce droit –, mais il regarde trop les branches, pas assez les racines.

« Je ne nie pas que l’intégration fonctionne encore, je dis juste que sous l’effet de l’islamisme existe une montée du rejet des valeurs de la République. »

Val devrait peut-être, et c’est valable pour monsieur Finkielkraut, se poser la question de savoir si cette montée de l’islamisme ne serait pas, entre autres, une défense contre le sionisme d’État en France...

Nous terminerons sur un bon résumé de la pensée ou de la vision du monde valienne :

« Aujourd’hui ressemble à l’inverse des années soixante-dix : on disait à bas les flics, et maintenant, je peux travailler, vivre, me déplacer parce que des policiers assurent ma protection. On vit une époque où la liberté d’expression est protégée par les tribunaux et contestée par la rue ou les réseaux sociaux. »

On appelle ça l’ironie de l’Histoire. Mais de dire que « la liberté d’expression est protégée par les tribunaux » est faux, c’est même malhonnête de la part de Val, qui est très bien informé : les ennuis judiciaires d’Alain Soral et de son mouvement sont la preuve que seule la liberté d’expression tendance Charlie est protégée. Un peu tard, peut-être, quand on songe aux événements tragiques du 7 janvier.

Et puis la jurisprudence « Charlie » n’a pas profité aux pensées différentes, alternatives, à l’Autre quoi, comme dirait philosophiquement Val, lui qui loue Victor Hugo dans 93 (non, pas le département islamiste), son roman inachevé sur la Révolution et la Commune qui donne la parole à ceux qui ne sont pas hugoliens, c’est-à-dire républicains.

Or, la République, aujourd’hui, ne défend plus les Français, et encore moins les patriotes : elle défend les organes de pouvoir occultes communautaires qui ont mis la main sur elle.

 

Val en promo chez RCJ, la radio de la communauté juive

Notes

[1] À propos, attention à ceux qui prennent des assurances proposées par Darty pour des mobiles : l’assureur refuse de changer les mobiles accidentés, même avec l’assurance dite « premium ».

Comme prévu, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • "parce qu’on est contre la destruction de l’État d’Israël"




    On notera la belle inversion de soumise qu’il est ,
    " parce qu’on est pour la destruction du moyen orient au profit d’Israel "
    c’est celle ci la vraie cause.

     


  • Après le retour de Khomeiny, l’Arabie Saoudite a répandu sa vision rigoriste de l’islam dans tout le monde musulman sunnite à coups de pétrodollars. Mitterrand a alors créé SOS Racisme mais c’était déjà trop tard. Puis on a arrosé les quartiers à coups de subventions jusqu’à aujourd’hui mais ça ne marche pas, parce que de l’autre côté, une partie des populations n’a pas la volonté de s’intégrer dans la république. Dans les années soixante-dix, il existait une critique de notre société, aujourd’hui, ce n’est plus une critique, c’est une condamnation sans appel.




    Je m’avise que le raisonnement serait bien plus direct si l’on considérait l’allusion à l’Iran comme une diversion, la notion d’intégration à la république comme dépourvue de sens (intégrer n’ayant pas le sens de s’assimiler en bon français, et la république ne se donnant pas pour projet culturel transcendant), et la proposition « mais c’était trop tard » comme un contre-sens ; la phrase suivante me paraîtrait donc plus pertinente : « l’Arabie Saoudite a répandu sa vision rigoriste de l’islam dans tout le monde musulman sunnite à coups de pétrodollars. Mitterrand a alors créé SOS Racisme. Puis on a arrosé les quartiers à coups de subventions jusqu’à aujourd’hui mais ça ne marche pas. Dans les années soixante-dix, il existait une critique de notre société, aujourd’hui, ce n’est plus une critique, c’est une condamnation sans appel. »

    Ce qui nous amène fort loin…

     

    • son discours aurait au moins un sens, si en même temps il dénonçait la destruction des états arabes laïques, comme l’ Irak, la Lybie, la Syrie et la protection des états arabes intégristes comme l’ Arabie Séoudite, par les américains .
      Or dans son discours, je ne vois que de la propagande , pour ce que je designe comme le vrai axe du mal : USA - Israel - Arabie des Saoud


  • Oh Val ! Tu ne te rends pas compte à quel point même les maladies, les guerres, les morts et les handicaps montrent l’immense valeur des bienfaits divins et de l’irréprochable Paradis éternel à venir ! Or sans aucun doute mais avec un profond regret à ton dernier souffle, tu le comprendras et le reconnaîtras très fortement.


  • En vieillissant si tu n’es pas officiellement sioniste, on ne t’invite plus. Ceci explique cela. Val n’a jamais eu aucun projet, seulement de l’opportunisme.


  • Je sais pas vous,
    mais moi je ne lui confierais pas mes gosses.
    Le binome de Patrick Font qui avait
    plongé pour pédophilie ne savait rien
    des agissements de son compères.

    Il voit la destruction d’Israel mais pas
    celle de la France. Un bel enluqué celui-là.
    Un ancien con deviens forcément un néocon.

     

    • Val s’occupait des petites filles et son compère des petits garçons.
      Il faut croire qu’à l’époque, il existait une certaine permissivité.
      Seul Font a été punie par la justice des hommes.

      Depuis, Val travaille de mieux en mieux pour son maître [le diable] .


    • J’ai bientôt 50 balais et je ne me souviens pas avoir rencontré dans le monde réel pour de vrai quelqu’un avec un faciès aussi diabolique ! Peut être cet escroc qui avait arnaqué mes parents quand j’avais 6 ou 7 ans dont je me souviens encore de la tête ! Et encore ! Le gars avait juste une tête de rat, certes louche mais pas démoniaque...


  • dénoncer le communautarisme sur la radio RCJ, c’est vraiment l’hôpital qui se moque de la charité


  • « savoir si cette montée de l’islamisme ne serait pas, entre autres, une défense contre le sionisme »

    Donc vous croyez qu’il existe un islamisme en dehors du sionisme ?

    Donnez moi de vraies attaques de musulmans contre la France, y’en a pas à ma connaissance. Seule Marine Le Pen en ait persuadée mais elle est pas rentrée dans le détail.
    Suffit de recruter deux trois barbus, de leur mettre un cagoule, et encor eon verra pas les images, le tout est lissé par la propagande médiatique...

    L’islamisme est une idéologie, le vrai musulman s’il veut conquérir l’Europe ne le fait pas en se faisant explosé, mais par l’endoctrinement islamique via la mosquée.

    J’ai dis une connerie ? https://youtu.be/Radw33CStNs?t=3357

     

    • Le Musulman n’endoctrine personne. Il partage le message Divin qu’il a reçu dans l’espoir de participer au sauvetage d’un maximum d’âmes des flammes de l’enfer avec Satan comme partenaire de châtiment éternel.

      Simple et finalement " à vous votre religion et à nous la notre"

      Le reste n’est que philosophie humaine et blablabla....


  • Ces propos, pour idiots qu’ils soient, sont totalement incohérents et pourtant pas de lui. Car il serait capable de franchir la ligne blanche. Ce qui en dit long sur ses capacités intellectuelles. C’est un être plat, sans intérêt ni talent même très quelconque.
    Deux exemples de ses platitudes :

    1) l’islamisme a été façonné par les anglo-saxons contre l’URSS qui aidait le PC afghan, l’Iran et l’Arabie sont d’obédiences différentes mais c’est une mode, les gens ne croiront plus jamais comme avant.

    2) "Si je pense que l’Autre n’a pas droit à une vie bonne, je ne vois pas comment la mienne pourrait l’être. Par conséquent, je ne veux pas qu’on fasse à l’Autre ce que je n’aimerais pas qu’il me fasse" : ce n’est pas vraiment du Montaigne car il dénonçait la possession de richesses or la première phrase interdirait le capitalisme, la deuxième est une règle admise partout. Expression française donc très maladroite, je pense à une traduction de l’anglais.

     

    • " l’islamisme a été façonné par les anglo-saxons contre l’URSS qui aidait le PC afghan "

      C’est bien plus profond que ça ...

      L’islamisme a été crée par l’église de Rome , pour affaiblir , voir éradiquer les templiers qui avaient acquis bien trop d’influence , richesse et pouvoir à Jérusalem à leur goût ...


  • "Tant que la science ne nous aura pas prouvé qu’il y a un dieu qui a voulu l’univers" Mais d’où sort ce type ?

     

    • Il sort de la bêtise adolescente, puis de la flemme, puis du petit succès par la provocation (celle qui est permise, celle qui dit « bite, couille, curé », pas celle qui est dangereuse), puis de l’initiation maçonnique dans les années 90, qui a pétrifié son être dans l’égo, puis de la martingale France Inter par l’entremise de Carli -cœur pourri- Bruna, puis ce naufrage, parce qu’il intellectuellement et artistiquement nul. C’est un homme qui souffre, partout il aura été sous-dimensionné pour le poste. Patron de « Charlie Hebdo » mais aucun humour, Directeur de France Inter mais aucune grâce, ce qui l’a obligé à se méfier de tout, tout le temps, et de tout le monde. C’est un des nombreux dégâts des pratiques maçonnique : elle place des gens sans talent à des postes importants. Mettez-vous à la place de Philippe Val, quelle vie horrible !

      Signé un ancien frangin de loge, qui s’en est sorti par la grâce divine.


    • Merci pour votre commentaire tellement édifiant ! ( A part quelques uns dont vous faites partie ,qui n’hésitent pas à être vrai ; beaucoup d’autres ont peur , ou écœurés , ou lâches ... bref , on ne peut que leur souhaiter de retrouver leur " liberté " )
      que dieu vous garde .


    • @berger

      Vous êtes la preuve vivante que cet abruti attend du côté de la science. Quand on entend toutes les conneries que celle-ci a proférée ces derniers mois...


    • @ Berger :
      PS : c’est vrai que celui là , à chaque fois que je l’ai entendu sur un plateau , on ne peut pas dire qu’il " avait inventé l’eau chaude " !!!!



    • « Tant que la science ne nous aura pas prouvé qu’il y a un dieu qui a voulu l’univers »



      ... et être pour la construction d’un État confessionnel ne respectant pas les lois internationales : c’est la quintessence de la transcendance à deux balles : et du sionisme "laïc".


  • Merci pour la Note !


  • Il a vraiment la tête du fils du démon. Avec une tronche pareil tu peux qu’être journaliste.

     

  • Le gouvernement est en train de préparer un remake de l ’attentat de Charlie :
    - Rapatriement de leurs amis terroristes islamistes partis se battre en Syrie contre leur ennemi commun Assad. Relachés aprés quelques mois !
    - republication des caricatures de Mahomet
    - Les medias annoncent triomphalement le 12 septembre qu ’AL Qaida (que l’on arme en Syrie) menace de mort Charlie .
    C ’est du comique de répétition ou quoi ? Je ne sais pas quels crétins acceptent de travailler à Charlie, j’espére qu ’ils une bonne assurance vie !


  • Je crois qu’on peut affirmer sans se tromper que tout ce qui dit Val est un tissu de conneries.
    Le mot traître lui va comme un gant, le mot gluant et visqueux aussi...
    C’est quelqu’un d’abjecte, qui s’est habillé des oripeaux de la liberté d’expression pour enfin de comptes terminer de la détruire.


  •  »... je dis juste que sous l’effet de l’islamisme existe une montée du rejet des valeurs de la République. »
    Va raconter ça aux Descendants des Vendéens survivants à l’avènement de la république, Ils vont t’éclairer sur des valeurs que Quiconque respecte la Vie, se doit de mépriser et de combattre, ainsi à l’occasion, que leurs misérables "idiolologues" utiles (dont tu fais partie).
    A bon entendeur.

    .


  • La récupération du néoconservatisme par "la ligne dure de la droite israélienne" est (en ces termes) la raison invoquée par Francis Fukuyama pour expliquer pourquoi il répudie maintenant l’étiquette de "néoconservatisme".

     

  • Vous savez pourquoi Philippe Val écrit des livres ? Parce qu’au cinéma il ne serait pas crédible dans un rôle de gentil. Par contre comme le méchant dans un James Bond. Parfait.



  • on se fait "traiter de néocons"




    C’est vrai que c’est trop, "con" aurait suffi .



    Dans les années soixante-dix, il existait une critique de notre société, aujourd’hui, ce n’est plus une critique, c’est une condamnation sans appel. »




    Bin oui, au bout d’un moment certains se rendent compte qu’ils pataugent dans la merde !


  • C’est vraiment un sacré tocard ce type .Et en France du con les gens se font taper sur la gueule, gazer, mis en examen , éborgner, mutiler parce qu’ils en ont marre que l’on vienne détruire leur pays par des néocons de ton espèce .Et si l’État d’Israël est si précieux à tes yeux, alors il faut y aller et y rester .Mais pas venir nous faire chier ici .Mais lorsqu’on a le cul entre deux chaises avec deux pays à la fois à cause des intérêts plus que des valeurs, alors autant emmerder le pays que l’on porte moins dans son cœur ,c’est ça ta devise .On n’a pas besoin de rigolo comme toi en France alors prend tes amis, et va sauver l’Israël avec eux ça nous fera en plus des vacances .N’oublie pas BHL, Attali et toute la bande de zozo qui va avec ...... .

     

    • Tout bon sauf que l’état d’israel n’existe pas, c’est la Palestine ( occupée, pour l’instant). Alors si tu renvoies tes con-citoyens chez les Palestiniens pour t’en débarrasser, en réalité, tu donnes plus de boulot aux Palestiniens, côté ménage.
      Et c’est pas très gentil.


  • je me suis forcé à l’écouter 28 minutes, mais çà était très dur pour moi .
    C’est bien parce qu’ils ont une valeur de collection, sinon je balancerais mes 33 tours de "Font et Val" , dans ma cheminée .
    Comment ce chansonnier dont j’étais fan a pu devenir 35 ans plus tard, ce sale type


  • Et moi de Fasciste parce que je veux la survie de la, de ma, Nation Française...


  • donc depuis 14 ans, cet odieux personnage, nous coute une blinde en protection rapprochée, pour faire sa propagande anti France et anti français


  • Eux se nomment ... que dis-je ... s’affublent du titre de " Néocons " , et ensuite ça vient chialer parce que ça colle trop pil-poil de les appeler
    " Néocons " ?!?

    C’est parfait ... n’y touchez pas !!!


  • Purement arithmétique : VALLS + VAL = VASSAUX

    Le larbinisme serait il contagieux ?

    Désolé je fait comme feu CHIRAC : j’invent des mots parcequ’ils me plaisent.. :)
    Mas les langues, humain et tout un chacun qui les inventes et non des institution des milieux autorisé autorisés !


  • c’est vrai que c’est beaucoup , con ça aurait suffit !!!!!!!


  • encore une hyène !!!! nous aussi , on est contre la destruction des états comme la Lybie , la Syrie , l’Irak

     

    • Le type de gauchiste que j’execrais déjà il y a 30 ans...l’anti France dans toute sa (non) gloire, ses réseaux d’influence, son cynisme et ses mensonges... C’est triste de vieillir ainsi, vraiment...
      "Face à ce vieux monde, sommes la jeunesse de Dieu ! " ( Bonchamps ou Cathelineau... j’ai un doute)


  • Non monsieur Val.
    Vous vous faites traiter de neocon car vous envoyez les Chrétiens se faire massacrer au Moyen Orient pour les intérêts Israéliens.
    Qu’ils la fassent eux même leur guerre contre leur cousins Musulmans.
    Ça commence à bien faire.


  • Il a vraiment de drôles d’oreilles ce Val, toutes petites et pointues, y aurait-il un lien avec son esprit satanique ?


Commentaires suivants