Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pic de violence entre migrants : "À Calais, la tension est terrible"

 

 

Une rixe entre des centaines d’exilés afghans et érythréens a fait 22 blessés dont cinq par balles ce jeudi à Calais. Entre précarité, insécurité et tensions quotidiennes avec les forces de l’ordre, cette explosion de violence ne surprend pas Claire Millot, bénévole de l’association Salam, l’une des trois organisations les plus actives à Calais.

 

Depuis la visite d’Emmanuel Macron à Calais le 16 janvier, on observe une hausse des incidents entre migrants ou avec les forces de l’ordre. Comment l’expliquer ?

Les affrontements de jeudi soir ne sont pas dus au hasard. Ils interviennent à un moment où la tension est terrible. Cela fait des jours que les migrants sont de plus en plus vulnérables. Il fait froid, il pleut. Après la visite du chef de l’État, environ 200 migrants de plus sont arrivés, de jeunes Érythréens en majorité. Emmanuel Macron leur a promis de la nourriture, mais en même temps, les forces de l’ordre leur enlèvent les toiles qu’ils ont au-dessus de la tête. Il y a quelque chose de malsain. Alors forcément, les moindres brouilles s’exacerbent.

[...]

Et les passeurs en profitent ?

Lorsqu’il y a des bagarres de ce genre, il y a toujours des problèmes de territoire, donc des problèmes de passeurs. Ils se battent pour des clients qui sont de plus en plus désespérés.

 

Les passeurs sont-ils les seuls à détenir des armes à feu ?

La plupart du temps, les usages d’armes à feu se passent la nuit entre passeurs. Mais il y a aussi des migrants qui en possèdent (ndlr : l’association « L’Auberge des migrants » estime, elle, que les passeurs sont les seuls à en avoir). De manière générale, il y a toujours eu des armes. On l’a toujours su et la police en saisit souvent. Si ce ne sont pas des armes à feu, ce sont des couteaux. Ils ont fait des milliers de kilomètres dans des conditions très dangereuses, alors forcément ils sont armés, avec des couteaux la plupart du temps. Parfois, on dirait des couteaux de boucher.

 

Vient-on d’atteindre « un degré de violence jamais connu » comme l’a affirmé Gérard Collomb jeudi soir ?

C’est difficile à dire. C’est peut-être le pire depuis l’ouverture du centre d’accueil de jour Jules-Ferry en 2015 (ndlr : fermé au moment du démantèlement de la « jungle » en octobre 2016 ). Des grosses bagarres rangées, on en a déjà eu, entre Soudanais et Afghans notamment dans le camp. Mais on a tendance à oublier. Il suffit de trois mois où c’est un peu plus calme pour dire qu’on n’a jamais vu ça.

[...]

Très critique envers les associations, la maire de Calais (LR) Natacha Bouchart cible notamment ceux qu’on appelle les « No Border ».

Des problèmes avec les « No Border », on en a eu beaucoup à une période où ils logeaient à l’intérieur de la Jungle. Mais depuis le démantèlement, ils sont presque inexistants. D’ailleurs, soyons clairs, « No Border », ce n’est pas une organisation. Ils n’ont aucune ligne directrice politique. Chez eux, il y a des gens extraordinaires qui mettent les migrants à l’abri, qui s’occupent des papiers de demande d’asile, des dépôts de plainte en cas d’agressions. Et de l’autre côté, il y a ceux qui les poussent à lancer des pierres contre la police et leur disent qu’elle est leur ennemie. Bref, en disant cela, Madame Bouchard trouve une nouvelle occasion de tirer sur les associations sans distinction.

Lire l’entretien entier sur leparisien.fr

 

 

 

Immigration, violence et mondialisme,
lire chez Kontre Kulture :

 

Calais, la France de demain ? Voir sur E&R :

 






Alerter

75 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1893774

    on pensait qu’ils venaient chercher la paix, mais ils nous ont apporté la guerre.
    si vis bellum para pacem.

     

    Répondre à ce message

  • #1893788

    Ils réclamaient juste un stage poney et une session d’accrobranche pour mieux s’intégrer. Ne soyons pas mauvaise langue et donnons leur une chance.

     

    Répondre à ce message

  • #1893839

    Les clients de l’hôtel France sont mécontents..

     

    Répondre à ce message

  • #1893879

    oh mince , les "Montaigne" contre les "Rousseau", toutes ces chances pour la Francequi s echarpent !

     

    Répondre à ce message

  • #1893953

    Les politiques sont complices de tout ça, il ne faut pas être devin pour savoir que des gens déracinés qui n’ont plus rien à qui avant de partir on a du promettre tout un tas de choses, se foutent sur la gueule comme ça.
    Ce sont des gens désespérés qui n’hésiteront pas à s’en prendre à nous. C’est peut-être le but ceci dit ...
    Lors de l’ouragan Katrina en quelques jours les gens ont perdu leur "humanité", ils sont devenus de vrais animaux sauvages capables des pires comportements et seul l’instinct de survie prend le dessus dans ce cas.
    Tout ça pendant que "nos vieux" crèvent dans les Ehpad hors de prix ...

     

    Répondre à ce message

  • #1893977

    Sincèrement, je plains les Calaisiens... D’avoir dans leurs rues, sous leurs fenêtres, des bons hommes qui se tapent dessus à coups de barres de fer, ça fait peur... Et maintenant, les passeurs tirent à balle réelle, bien entendu... Seraient-ils plus efficaces que la Police ?... Par ailleurs, comment se fait-il qu’ils soient armés ?... Qui ou quelle association fournit les armes ?... Et pourquoi ne sont-ils pas désarmés ?... On laisse pourrir une situation qui ne fait que s’empirer, ça me révolte.

     

    Répondre à ce message

  • #1893981

    Sont rarement évoquées les conséquences et répercussions épidémiques des conditions de vie épouvantables de ces déportés-migrants sur notre territoire. Leurs organismes ne sont pas protégés contre toutes les formes de tuberculoses et pneumonies car leur climat sec les protège de ces virus. Mais sur notre sol, plus de protection possible. Leurs défenses immunitaires vont chuter vu la mauvaise alimentation, conditions atmosphériques, hygiène quotidenne impossible ! Nous sommes pas loin des conditions de vie des camps de concentration (typhus), non ? p’tit clin d’oeil aux shoatophiles estampillés droitsdel’hommiste sorosiens !

    Virus et microbes ne connaissent pas de frontières, hélas !

    Qu’on voudrait provoquer une pandémie, on ne s’y prendrait pas autrement. Les flux migratoires ont toujours provoqué des épidémies voire des pandémies. D’autant que la circulation libre des personnes est accélérée par des moyens de transports efficaces et rapides. Fini le temps des diligences :)

    On comprend mieux que le business des vaccins se frotte les mains, soit un gros pactole pour qui vous savez !

    Si un camarade a des infos sur ce sujet, suis preneur.

     

    Répondre à ce message

  • #1894172
    Le 4 février à 16:48 par sylvie une française
    Pic de violence entre migrants : "À Calais, la tension est terrible"

    La France a accueilli ces migrants en espérant qu’ils apporteraient paix et culture, mais bien sûr !
    Si Macron leur a promis de la nourriture, il leur sauve la vie et la nôtre par la même occasion, ça va les calmer, on y croit.
    Brigitte viendra leur rendre une petite visite, ils valent bien un panda !
    Mais quand des contrôles seront ils faits ? Pour la plupart, ce devrait être un retour vers leur pays d’origine.
    Je plains les Calaisiens qui sont au coeur de ces rixes mais encore un peu de patience, d’autres villes subiront le même sort.

     

    Répondre à ce message

    • #1894272
      Le 4 février à 19:04 par Zeubi la mouche
      Pic de violence entre migrants : "À Calais, la tension est terrible"

      Un chasseur de mon village me disait on a le même problème avec les faisans
      Je lui dit à bon ?
      Il me dit oui
      Le lâcher de migrants d’élevages, c’est comme le faisan, ça reste en groupe prés des habitations , là ou il y a du grain à manger
      Et en bon voisin , il me glisse un petit truc de chasseur une botte personnelle
      (Mon p’tit gars chez nous c’est les fermes, mais à Calais si tu veux tirer du migrants, c’est devant les supérettes et les collèges pour les bières et la jeunes filles)
      Chapeau bas on reconnais un vrai chasseur à l’expérience
      En plus Bébert il tire bien, il était dans la Légion avec Bob Denard, le migrants ça le connait (lui il allait même le chasser, avant qu’il migre )
      C’est bon Bébert

       
  • #1894233

    Le "centre d’accueil de jour Jules-Ferry" ? Celui là même qui déclarait à la chambre des députés le 28 juillet 1885 "Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures." ?
    Quelle ironie de l’histoire...

     

    Répondre à ce message

  • #1894394

    la France témoin d’affrontements civilisationnels.
    ces gens qui détestent tout ceux qui ne sont pas semblables à eux faudrait-il les aimer ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents