Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pierre Hillard : "L’esprit de la Révolution est une espérance judaïque"

Entretien avec Pierre Hillard pour le site En quête de vérité (8 juillet 2017).

 

Vous avez sorti un nouvel ouvrage (Atlas du mondialisme aux éditions le Retour aux Sources). Quel était votre objectif principal avec ce livre ? Et quels ont été vos axes de travail ?

Mon objectif était de présenter avec ce livre les différents morceaux du puzzle constituant le mondialisme. Plus précisément, je me suis employé à étudier ses référents religieux et philosophiques afin de comprendre les répercussions matérielles (politiques). Par exemple, pourquoi les provinces de l’Ancien Régime ont été supprimées au profit d’entités administratives artificielles comme les départements à l’origine dessinés en carré. Phénomène que l’on retrouve avec les Gauen de l’Allemagne nazie, les Vilayet de l’Empire ottoman et les 10 entités régionales lancées par le président Nixon en 1972. Le fond de l’histoire est que le mondialisme est un messianisme se traduisant dans les domaines temporels et spirituels par des actions diverses identifiables. Pour cela, il s’avère nécessaire d’étudier en profondeur le judaïsme et son opposé le catholicisme.

 

En quoi est-ce une grave erreur de voir le mondialisme comme un bloc monolithique ?

Le mondialisme est comme l’enfer composé d’anges déchus plus ou moins élevés en grade mais animés de la même haine. Ils s’opposent seulement en raison de leur orgueil.

 

Pouvez-vous nous expliquer en quoi le mondialisme est comparable à d’autres funestes phénomènes comme le communisme et le nazisme ?

Le communisme et le nazisme ne sont que les diverses branches du mondialisme spécialisés chez l’un sur le sociétal, chez l’autre sur le racial. Cependant, ils reposent tous les deux sur la haine du christianisme trinitaire et sur la promotion de l’homme.

 

Cent ans après les requêtes de la Sainte Vierge à Fatima en 1917, peut-on faire un parallèle avec les demandes que le Christ formulait à Sainte Marguerite-Marie à Paray-le-Monial le 17 juin 1689 ?

Ces événements sont liés. Pour effacer une marque satanique (1789 et 1917), on a besoin d’un désinfectant divin. La consécration de ces deux pays permettra d’être, en quelque sorte, lavés de ces marques.

 

Il vous arrive d’évoquer le manque de profondeur d’analyse de la grande majorité de nos concitoyens ce qui pousse à vouloir combattre l’ennemi avec des armes inadéquates (suffrage universel, « valeurs » républicaines, …). À quoi attribuez-vous cet aveuglement ?

Manque de formation, manque de curiosité mais aussi la démission de nombreux membres du clergé qui, depuis le XIXè siècle, n’ont pas su faire comprendre aux Français l’élément essentiel : qu’est-ce que l’esprit de la Révolution ? La réponse : une espérance messianique judaïque.

 

De nombreux rabbins évoquent le rôle clef de l’islam dans la future venue du Machiah, en quoi l’islam est-il judéo-compatible à l’inverse du catholicisme traditionnel ?

Il m’est arrivé de dire dans le passé que les musulmans défendent des valeurs que l’on ne rencontre plus en Occident. Les diverses lois adoptées en France à l’encontre des valeurs familiales classiques n’ont pas cours dans ces pays. Cependant, il faut souligner que la religion proposée par la synagogue nouvelle pour les non-Juifs (les Gentils), le noachisme, présente quatre caractéristiques identifiées par le rabbin Benamozegh comme incontournables pour tout noachide qui se respecte :

- le Dieu unique,
- le rejet de l’Incarnation,
- Jésus reconnu comme simple prophète appelé à une auguste mission religieuse,
- et le rejet du sacerdoce catholique (conséquence de l’Incarnation).

Ces quatre points font partie intégrante de l’islam classique même si cette religion a été, par la suite, dégradée par différents facteurs : fausse conversion des juifs à l’islam (les Dönmeh), introduction de la maçonnerie, wahhabisme,… Ces caractéristiques du noachisme n’obligent pas l’islam à se réformer sur ces points. C’est tout l’inverse avec le catholicisme. Le rabbin Benamozegh parle d’instaurer un « catholicisme d’Israël ». Il ne parle jamais d’instaurer un « islam d’Israël ».

 

 

Il me semble que vous faites mention du rôle du rabbin Akiba dans votre nouvel ouvrage. En quoi ce personnage est-il une figure centrale de l’histoire juive ?

Vers l’an 100, il couche par écrit la Torah orale qui, en fait, était profondément altérée en raison de la disparition des quelques rabbins responsables de la transmission du message divin via Moïse. Il lance la création d’une nouvelle religion qui n’a rien à voir avec le judaïsme d’avant le Christ : le Talmud. Son œuvre se poursuit avec, par exemple, l’action du rabbin Hanassi. Le nouveau judaïsme, qui se construit en opposition au catholicisme et non l’islam n’existant pas à cette époque, est achevé vers 500 ap. J-C.

 

Le 21 juin dernier correspondait au jour anniversaire de la triple donation initiée par sainte Jeanne d’Arc en 1429. Comment expliquer que cet épisode majeur de l’histoire de France soit aussi méconnu alors qu’il résume tout ce que doit être la France authentique ?

La réponse est simple : trahison et frivolité de la plupart des clercs avec des exceptions comme l’extraordinaire abbé Jean-Baptiste Ayroles dont les travaux sur sainte Jeanne-d’Arc ont été déterminants pour sa béatification et sa canonisation.

 

Quelles sont les conséquences de la pensée d’Isaac Louria sur le monde contemporain ?

Pour la fin des temps, il a pavé la voie à l’arrivée de l’antéchrist.

 

Arianisme, bogomilisme, catharisme… ces hérésies appartiennent-elles seulement au passé ?

En histoire, tout a été inventé. On repasse par les mêmes chemins avec des techniques et des appellations différentes. Mais l’esprit reste le même. Qui sait que le communisme offre des similitudes importantes avec les carpocraciens baignés de gnose du 2è siècle ap. J-C ?

 

Victor Souvorov est connu pour son ouvrage assez controversé Le Brise Glace, sa théorie (vraie ou fausse peu importe) étant que le communisme s’était servi du nazisme pour étendre son influence en Europe. Un parallèle n’est-il pas réalisable au Proche et Moyen-Orient actuellement avec l’action de l’État islamique qui permettrait de favoriser d’autres desseins ?

La finalité au Proche-Orient est de parachever la Déclaration Balfour lançant la création d’un foyer juif en Palestine avec l’établissement d’un « Grand Israël ». Ces éléments terroristes ne sont que des allume-feux pour provoquer tensions, guerres et divisions en vue d’un idéal supérieur.

 

Quels sont, selon vous, les dix livres indispensables afin de mieux appréhender le monde actuel ?

Le Catéchisme de saint Pie X, La Conjuration anti-chrétienne de monseigneur Delassus, tous les livres de Gershom Scholem ainsi que l’ouvrage de Alexander Kraushar : Jacob Frank et le mouvement frankiste.

Retrouvez Atlas du mondialisme chez Kontre Kulture :

Retrouvez Pierre Hillard chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est une perspective intéressante, sans doute on ne parle pas assez de la spiritualité dans la description de la marche du monde actuel... mais je trouve que ce n’est vraiment pas l’essentiel, comme le peuple les élites se sécularisent... s’il y a un lien avec le judaïsme il est purement matériel...
    Marx parlait du juif réel, de la vie de tous les jours et non pas du rabbin ou des grandes discussions pilpoulesques... S’il y a "judaïsation", c’est par la dynamique même du Capital et de l’argent, de la propriété privé et de l’individualisme... tout est dit dans "Sur la question juive" de Marx...là on est vraiment dans le concret...

     

  • Difficile de faire le lien entre l’analyse du devenir de l’humanité éclairé par Pierre Hillard et le même devenir vu par Michel Drac, qui lui y voit des systèmes de pouvoir diversifiés mis en concurrence et pouvant fonctionner en roue libre. Si on ajoute les analyses de Francis Cousin, qui lui voit un système capitaliste en voie de désintégration sous l’effet de ses contradictions interne, on a 3 pistes d’implosion, ou qui s’ajoutent, ou qui s’anihilent.

     

    • Il faut préférer celle de Hillard pour trois raisons :

      - Il est dans le temps millénaire (et non séculaire ou décennal) et donc si ses analyses se sont vérifiées sur les 1000 dernières années elles vérifieront sur les 100 prochaines.

      - Il est dans la méta politique qui est la Politique : la seule vraie, les autres sont des leurres ou des contrefaçons.( "Rome avec le Ciel au dessus" et non "Rome comme si le Ciel n’existait pas")

      - Il ne dit jamais "Je". Encore moins "Je suis". Ce qui est la marque distinctive du catholique et donc de tout Français (vs républicain)

      Depuis la Pentecôte, c’est l’Esprit Saint qui donne les clés de l’intelligence et en dehors de Lui , que demi vérités et erreurs profondes.


    • @François Desvignes
      En même temps, c’est consolant de chercher les clefs de nos malheurs ailleurs que dans le Talmud kabbalistique, même si vous avez probablement raison.


  • Comprendre et faire comprendre l’essentiel : le dessein de P.Hillard, avec une méthode rigoureuse. Ensuite, s’il faut vérifier chaque donnée, c’est compliqué, il faut faire confiance. Le Delassus est excellent, mais on en ressort groguis. Il faudrait beaucoup de temps de vérification,
    de recoupements. Bref, P.Hillard est de ces gens qui vous font comprendre en peu de temps, et bien. Merci à lui


  • Comme Hervé Ryssen, je ne suis pas convaincu par cette théorie sur le fait que Hitler est un golem du judaïsme.

     

  • On trouve un aspect mondialiste dans le catholicisme, le communisme, le marxisme, le libre-échangisme, l’immigrationnisme, le colonialisme, etc. Par contre, je vois plutôt le nazisme comme un anti-mondialisme. Même si Hitler était favorable à la centralisation en Allemagne, ce n’est pas comme la France révolutionnaire qui découpe le territoire en départements de taille égale avant d’envahir les pays voisins et d’y créer de nouveaux départements comme les "Bouches de l’Elbe" (en Allemagne), ou le "Trasimène" (Italie).

     

  • Dommage que Pierre Hillard ne voit pas que le vocabulaire du Crédo de Nicée Constantinople accroche également l’Eglise au train du mondialisme. Jésus c’est l’Incarnation du Verbe. Cela est à la fois Islamo-compatible et logique. L’Homme qui ne ment pas dit la Vérité et la Vérité est Verbe de Dieu. Le vocabulaire du Crédo de Nicée Constantinople est mondialiste car il s’inscrit dans une méta-théologie formulée dans un axiome de pensée païenne. Je m’explique, Jésus dit : « Père » car il est part de la « Trinité », il ne dit pas « Trinité » car il n’est pas en dehors de celle-ci. Ceux qui sont appelés à suivre l’exemple du Christ disent « Père », ceux qui disent « Trinité » sont dans la même méta-théologie païenne que ceux qui ont introduit le vocabulaire du Crédo de Nicée Constantinople.


  • Mouai il serait temps que les catholiques s’interrogent sur la présence de l’ancien testament dans la bible...
    Est-il opportun de conserver ce texte qui trouble le message christique....

     

    • Opportun  ? Oui  !

      D’une part parce que Jésus et les apôtres ont eux-mêmes validé l’Ancien Testament comme «  inspiré par Dieu  » : à chaque fois qu’ils se référaient à «  l’Écriture  », à ce qui est «  écrit  » ou à la «  Loi et [aux] Prophètes  » (c’est-à-dire très, très souvent), ce n’était pas au Nouveau Testament qu’ils se référaient, puisqu’il n’était pas encore rédigé.

      D’autre part, comment bien comprendre que Jésus a «  accompli la Loi  » si on se prive de la loi de Moïse  ?

      Enfin, et ce n’est pas un détail pour le chrétien, Christ, sous la plume de l’apôtre Jean, a donné un principe assez clair à ceux qui se refuseraient à conserver tout ou partie du message divin révélé aux hommes : «  Si quelqu’un retranche des paroles de ce livre prophétique, Dieu lui retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la cité sainte, qui sont décrits dans ce livre.  » (Apocalypse 22:19, Crampon, 25 euros chez Kontre-Kulture.)

      Il va falloir s’y faire : Dieu s’est révélé à Abraham (antitype du Père sacrifiant le Fils, en passant…) avant de bénir les goyim… Il fallait bien le Messie s’incarne parmi des gens qui l’attendraient pour pouvoir sauver les croyants de l’humanité tout entière. C’était son plan, pas le nôtre. Et cela a été accompli.

      Ces textes confiés par Dieu aux Juifs annoncent le message christique. Le chrétien les a en héritage. Alors, oui, il est opportun de les conserver.

      On parle bien de l’Ancien Testament, de ce qui était écrit, et non de la tradition orale (talmudique) que le Christ a condamnée en condamnant les pharisiens.


    • « Est-il opportun de conserver ce texte qui trouble le message christique.... »

      L’Ancien Testament a autant sa place que le Nouveau. L’un ne va pas sans l’autre.
      Un chrétien authentique croit de tout son cœur et de tout son âme à l’intégralité de la parole du Seigneur sinon il ne peut pas se prétendre chrétien..


    • Le seigneur mais quel seigneur ?
      Ce n’est pas le même !
      A moins d’etre totalement schizophrene il est difficile de croire en même temps à un seigneur qui demande l’extermination des croyants aux autres dieux,
      de croire que massacrer la concurrence divine fait gagner des places au paradis.
      Et le seigneur du christ qui est tolérance, amour et pardon.....


    • @pranakundaliini

      Relis tranquillement le Nouveau Testament traduit par Crampon, 25 euros chez Kontre-Kulture. Jésus lui-même a validé l’Ancien Testament. Après, libre à toi de penser que le Christ est schizophrène…


    • @ bomec
      Vous ne pouvez prendre pour référence un livre qui prend pour référence un autre livre écrit et compilé dont les passages ont étés choisis en évitant ceux qui derangeaient le pouvoir bien après la mort du christ... livre qui de plus a fait l’objet de traductions très approximatives.


    • En fait je dois revenir sur mon propos premier :
      Ce n’est pas tel ou tel texte qui est en cause mais les rajouts et falsifications qui y ont été insérées au fil du temps.
      Les textes "sacrés" sont un mélange de vrai et de faux.
      Que ce soit Ancien testament, nouveau testament ou Coran
      Lorsque Moise dit sur son lit de mort : "Dieu est Un".... c’est vrai.
      Lorsque il est dit qu’il faut exterminer tous les ennemis c’est un roi qui exprime ses désirs de conquêtes.
      Les deux propositions ensembles sont absurdes.
      Le problème est que le "croyant" comprend la deuxième proposition mais pas la première.


    • @pranakundaliini

      Qui êtes-vous pour affirmer ce qui est vrai ou faux au sein des Écritures ? En fait, l’intégralité du message de Dieu au sein de la Bible est vrai, sinon tout passage peut laisser place à l’interprétation de chacun..


    • @ jean philippe
      Qui etes-vous pour affirmer que le texte que vous avez sous les yeux qui est la transcription tardive d’un message oral est bien texte divin dans son integralité ?


    • @pranakundaliini

      Que les «  textes “sacrés”  » soient un mélange de vrai et de faux, c’est vous qui le prétendez. Dans une perspective purement humaine (par les guillemets qui encadrent le mot sacré, vous vous placez dans cette perspective), ce serait possible. Mais alors même le vrai qui se trouverait au milieu du faux serait perverti  : un mélange de vrai et de faux, c’est du faux, de la même manière qu’un mélange d’eau minérale naturelle fraîche avec un peu de cyanure, c’est du poison.

      Mais si la Bible est ce qu’elle prétend être, à savoir le message de Dieu révélé aux hommes, alors elle est infaillible de la Genèse à l’Apocalypse, alors Jésus est le messie annoncé, alors il faut croire au Christ, alors il y a par la passion de Jésus un salut pour les humains que nous sommes. Comme c’est écrit.

      Pour ma part, il me semble que Dieu a été assez dégourdi pour préserver le caractère intègre de son message inspiré. Ou alors la foi au Christ n’aurait pas de sens.

      Si vous pensez qu’il y a du faux dans la Bible, il faut le démontrer. Ce ne sont pas les Juifs talmudiques qui propagent cette thèse, d’ailleurs  ?


  • Personnellement , les deux premiers ouvrages préconisés par l’auteur sont déjà un préalable indispensable .
    Quant à " l’esprit de la révolution " : je pense qu" ils" s’en " tapent " un tant soit peu , ils financent au maximum TOUT ce qui fait sauter les verrous des sociétés basées sur la chrétienté depuis 2000ans , ( 1789 france , 1917 Russie , 1933 Allemagne , plus près de nous Serbie , Ukraine , ... ) pour créer le chaos et s’infiltrer dans les instances du pouvoir politique , qui leur étaient refusées depuis la création de ces sociétés . Quand ça ne fonctionne pas ou mal comme en Allemagne , " ils" se retirent du jeu , attendent et se disent que le temps travaille pour eux . Concernant ces parties du Monde , ils doivent à présent , se délecter de leurs victoires !
    Pour le Monde arabe , le pas décisif fut la création d’Israël , base géopolitique incontournable pour miner la région , et il suffit de regarder l’état de décomposition de tous les pays limitrophes dans lequel " ils " les ont plongés en 60 ans .


  • Ce matin j’entends sur fr culture shalom "c’est comme le bombardement de kossovo "
    Le Kossovo n’a jamais été bombardé que je sache,mais il est génant aujourdhui
    d’avouer le bombardement de la Serbie Chrétienne .


  • L’impérialisme franco-parisien , l’ aroseur arosé .
    L’indépendance des régions ?!..non, de nos nations premières, historiques !...vous le souhaitez pour votre Nation..mais l’interdisez aux autres..Pierre hillard est un impérialiste franco-parisien voilà tout !
    Un petit pays comme la suisse, monaco..est mieux protégé économ. qu’un grand pays comme la france ou l’Espagne !..
    " Kentoc’h mervel eget bezañ saotret ! "...
    Ceux qui comptennent ce dicton datant de l’indépendance de la Bretagne, bcp le connaissent,..appartiennent à mon peuple millénaire,
    Celte Breton..les Celtes Gaulois n’existent plus, vendus à Rome et jérusalem.