Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pierre Jovanovic : "La fausse monnaie détruit la société française"

 

 

Pierre Jovanovic, sur E&R :

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2279351
    Le 17 septembre à 15:34 par OnRespecteLePointDeVue !
    Pierre Jovanovic : "La fausse monnaie détruit la société française"

    Tant que le Pape ne se déguise pas en Imam, son discours sur l’usure... Et tant qu’il ne se déguise pas en Rabbin, son discours sur l’usure... Autrement, il est un peu anti banque-postale centré, non ? Si il n’y avait pas Charles, je dirais, il me « gave » à force.

     

    Répondre à ce message

  • #2279378

    Une entrevue à Nancy où j’ai eu le plaisir de le voir au " livre sur la place " dimanche après-midi .
    J’aimerais tant rencontrer et écouter d’autres alerteurs en chair et en os :Alain Soral,Marion Sigaut ,Pierre Hillard ,Youssef Hindi ..
    Alors en passant par la Lorraine avec vos sabots .. à bon entendeur !
    P.s Pierre Jovanovic n’est pas totalement diabolisé puisqu’il participe à cette manifestation littéraire venant du système..Peut -être parce qu’il ne pointe pas la communauté de lumière directement ..

     

    Répondre à ce message

  • #2279381

    Le lingot est à 44 000 euros . En 2006 il était à 10 000 ...

     

    Répondre à ce message

  • #2279385

    Si cela va si mal pourquoi les Français continuent-ils à épargner 15% de leur revenu, seconds épargnants d’Europe derrière les Allemands (16% de leur revenu) ?

     

    Répondre à ce message

    • #2279417

      Drôle d’interrogation puisque la réponse est dans la question. Les gens qui peuvent épargner le font précisément parce que ça va mal et qu’ils veulent, à tort ou à raison, se prémunir d’un avenir dont ils craignent qu’il n’aille qu’en empirant. En d’autres termes, un environnement économique anxiogène n’incline globalement pas à la dépense.

       
    • #2279507

      À Éric,
      Donc, plus je pédale moins vite moins j’avance plus vite... L’intérêt de votre commentaire à part vouloir, comme toujours, plastronner ?

       
    • #2279576

      Ok les gars, admettons qu’Eric raconte n’importe quoi. Lors de la première guerre du golfe j’ai vu des gens (en particulier le jour de l’ultimatum fixé par Bush le débile mental) faire la queue à la station service et stocker du sucre et des pâtes comme si nous étions nourris pas Saddam. Quand on a peur du futur, on stocke, qu’il s’agisse de nourriture, d’argent ou de bien d’autres choses. Le fait d’épargner en masse est un signe de méfiance quant à l’avenir. Vous pouvez tourner les choses dans tous les sens que vous voulez, vous en arriverez à la même conclusion.......

       
    • #2279736

      Nous disons donc la même chose @VIVACHAVEZ. Comme quoi ! Et vous aurez noté que je précisais « a tort ou à raison ». Quant à notre courageux et lumineux ami blabla (à pseudo instable), manque une explication quant à son éventuelle incompréhension, à supposer qu’elle soit réelle et pas juste le fruit d’une volonté de plastronner comme il est dit (là par contre c’est moi qui n’ai pas bien saisi).

       
  • #2279390

    " Le Japon est endetté à 350% " mais leur dette est détenue par les Japonais : cela leur fait un complément de retraite (plutôt maigrichonne au Japon) . La dette de la France est de 100%, mais elle est possédée aux deux tiers par des non résidents, ça change tout . On rembourse "d’inconnus métèques" .

     

    Répondre à ce message

  • #2279399

    finalement , vous etes mieux avec la barbe mais courte !

     

    Répondre à ce message

  • #2279961

    L’argent tout court détruit la société pour de vrai.

     

    Répondre à ce message

  • #2281749

    « Je fais pas de guerre au système, j’essaie de faire sans lui et c’est ainsi qu’il sera “mouru” »

    Tout commence par de la fraude liée au Commerce ...

    https://www.youtube.com/watch?time_...

    Excellente vidéo :

    La fraude du NOM légal 6 mois de recherches et 1er bilan.

    Le fait que les média mainstream s’emparent actuellement de ce sujet pour tenter de le débunker prouve que c’est bien « LE SUJET »

    Le « pot-aux-roses » que les esclavagistes tentent de protéger.
    Car tout leur système d’esclavage tient sur des sables mouvants : l’ego et son identification à sa personne.

    C’est pour cette raison que le terme « personne » est le socle juridique faux sur lequel repose la fiction juridique dans laquelle nous baignons telles des grenouilles ...

    Le terme personne vient de persona du latin. Il désignait le masque que portait l’acteur. Puis il a désigné le personnage et ses dérivés.

    Ainsi nous confondons les termes personne & individu. Un individu n’est pas une personne. Le terme individu vient de ad-vaïta du sanskrit signifiant non-séparé, non divisible, in-dividu que l’on retrouve dans le terme « indivis » non-divisible.

    Ce qui est indivisible est nous, le SOI, l’atma qui nous relie au Divin (le Grand SOI). Et d’indivisible à invisible, nous sommes pas loin du surNaturel ...

    Une réflexion E&R sur LE sujet en plein GJ fait que nous prendrons conscience du SUJET réel qui s’exprime en nous. Mais il demande réflexion (=retour sur soi, sur le SOI) de chacun ...car chacun est souverain ...

    Toute « personne » qui dit, “je…”, en s’identifiant à un nom, une identité, un personnage nommé après “je”, se ment à lui-même et cela est prouvé dans la phrase même : Je m’appelle x….

    Ça fait partie du “jeu” du “je”, pendant l’illusion d’un personnage plongé dans un temps qui semble linéaire, passé, présent, futur…

    Car si “Je” s’appelle “quelque chose”, c’est qu’à la base “je” n’a pas de nom.

    Et cela se retrouve bien évidement dans la manifestation subjective de nos vies terrestres.

    « Je me lève » qui est ce « je » qui lève moi ? Déjà là, nous voyons qu’il y a deux entités en présence, non ?

    Et bien ce je n’est pas notre ego, notre moi-je, mais le JE universel, impersonnel, illimité, éternel, le SOI universel (=unus versus = tourné vers le UN, vers l’Unité).

    Cette Unité n’est pas à l’extérieur elle EST en chacun.

    Très bonne contribution, cette vidéo.

    Je l’ai déposée sur l’article de P. Jovanovic car l’argent est le nœud gordien

     

    Répondre à ce message

    • #2281806

      suite de mon commentaire ci-dessus : Eh oui, le Principe universel revient à la charge et là c’est du lourd !

      Vous trouverez dans l’ouvrage de Marc A. Rohrbach "L’ÉVEIL SPIRITUEL" - Accomplissement personnel par la pensée créatrice en fin d’ouvrage de note annexe III Remarques sur l’évolution des termes individu & personne aux pages 202 à 208* l’origine historique de la confusion d’ailleurs entretenue par « ceux qui savent dont le Vatican » et la plupart des « personnes », NOUS TOUS qui ont renoncé à l’individu en eux parce qu’ils l’ignorent tout simplement mais dont ils ressentent la profonde nostalgie, qui le tenaille dans leurs profondeurs en réalité le CIEL !

      * ancienne édition 1969 - Édition récente voir https://www.associationjean.org

      JE SUIS en la personne n’est pas le je suis personnel, il ne se confond pas avec l’ego : il est en arrière-plan, au premier plan, en retrait, conscientisé ou pas.

      Ainsi lorsque Descartes annonce je pense donc je suis, il ne veut pas dire je pense donc j’existe ... ce qui ne serait qu’une lapalissade. Il convient d’aller plus loin ;

      Je pense donc je suis est = IL EST PENSÉ en moi DONC EST JE SUIS L’ÊTRE UNIVERSEL NON LIMITÉ, INTEMPOREL, UNIVERSEL à savoir unus-Versus tourné vers l’UN, l’unité.

      Et là où il y a UN, il n’y a pas de place pour deux.

      Ainsi, pour la manière d’être ; La manière est toute personnelle l’ÊTRE est impersonnel. Nous nous identifions à l’ÊTRE abusivement !

      En l’être humain, l’ego de chacun est un je suis (particulier, actualisé, en voie d’accomplissement ) dans, par et pour le JE SUIS (tout potentiel, inaccompli).

      Nous avons donc à SERVIR ce JE SUIS dans le cadre de notre existence particulière en des liens de conjugaisons, respirations Conscience vers l’Amour lequel engendre de nouveaux liens de Conscience.

      Ce lien n’est pas un joug (étymologie de yoga) par contrainte mais service, dialogue intérieur, cheminement car JE SUI

      L’enseignement de Jésus vise précisément ce lien. Et le JE SUIS est scellé dans son appellation JESU†S.

      L’Axe vertical exprime la relation, le lien et non le joug d’esclave entre la créature et son Créateur lien indivisible, individuel.

      Matthieu 11
      _ : …29 Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes.
      30 Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.

      Jusqu’alors nous portons ce lourd fardeau et sommes sous le joug des marchands, des imposteurs ... ILS LE SAVENT !