Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Point Godwin pour Europe 1 : "le témoignage glaçant d’Heidi, néonazie allemande repentie"

Le navire amiral du fils Lagardère coule, mais ça n’a rien à voir avec la bien-pensance lourde, la propagande massive et l’obsession shoatique qui y coulent à flots ininterrompus. Europe 1 atteint des niveaux d’impopularité historiques, le patron change les têtes, mais pas le discours. Nous on contemple le tableau, tout ce fric jeté à la poubelle, et on compte les points. Godwin.

 

 

Les grands journalistes d’Europe 1 font un amalgame entre les manifs nationalistes anti-immigration de masse en Allemagne – pas forcément synonymes de racisme ou de fascisme – et une néonazie de 26 ans qui confesse sa jeunesse... hitlérienne.

On se frotte les yeux, on fait le calcul, Heidi qui a 26 ans en 2018 devait être très peu âgée dans les années 30 : elle devait avoir dans les -60 ans environ, un âge fortement négatif.

En fait, quand Europe 1 parle de « jeunesses hitlériennes », il s’agit d’une éducation hitlérienne d’aujourd’hui, avec anniversaire du Führer fêté chaque année. On respire. On se croyait revenus aux, aux, aux heures les plus sombres des temps les plus noirs.

 

(Avertissement : la voix off anxiogène peut faire peur aux plus jeunes de nos lecteurs)

 

Europe 1, en plein effondrement de la macronie, une macronie qui prône non pas le plein emploi mais le plein d’immigration, c’est-à-dire le plein chômage pour les Français, nous joue un solo de pipeau antinazi de la plus belle facture. Dans les moments de doute, la démocratie a toujours fait appel au nazisme pour se refaire une santé morale, une crédibilité politique. Un truc qui marche de moins en moins, les Français attendant du travail et de la sécurité, pas des leçons sur l’Allemagne et la Shoah.

Europe 1, la radio aussi mal en point que le président, avec une popularité misérable et des décisions stratégiques douteuses, utilise donc ses ondes pour nous parler du « témoignage glaçant et inquiétant d’Heidi, une néonazie allemande repentie ». On vous le dit tout net, on s’attendait au témoignage en direct d’une vraie nazie de 106 ans, au lieu de ça on a la confession lourdingue d’un agent du renseignement allemand infiltré chez les patriotes.

 

JPEG - 37.2 ko
Heidi, une jeune fille allemande

 

JPEG - 215.3 ko
Avant Heidi, il y avait Hansi

« Heidi Benneckenstein dit d’elle-même qu’elle était "coupable en tout innocence". "Coupable", car elle fut un temps néo-nazie convaincue, "innocente" parce qu’elle est née dans une famille qui l’a élevée de la sorte, près de Munich, en fêtant notamment l’anniversaire d’Hitler chaque année. Le récit glaçant de cette jeune enseignante de 26 ans, mère d’un petit garçon, et aujourd’hui repentie, est publié jeudi, en français, aux éditions Liana Levi.

La jeune femme y raconte de l’intérieur le fonctionnement des fraternités national-germaniques, comme elles s’appellent elles-mêmes, dirigées par la "Heimattreuen Deutschen Jugend" (HDJ), dont l’objectif était de former la prochaine génération de nazis. Le ministère de l’Intérieur allemand l’a fermé en 2009. Des milliers d’enfants, comme elle, participent dès l’âge de 4 ou 5 ans à ces camps d’embrigadement, sur le modèle des jeunesses hitlériennes. »

Des « milliers d’enfants » ? Tiens donc, on attend les photos satellites de ces réunions monstres à la Nuremberg, des stades entiers remplis de blondinets et blondinettes qui lèvent le bras, tout ça en 2018... La grosse farce. Relayer ça, c’est relayer de la fake news oligarchique, de l’ingénierie sociale niveau Cotorep, et on s’excuse à l’avance pour tous les gens qui travaillent dans ce secteur (sinistré, comme celui des EHPAD) et qui s’occupent des handicapés. Eux font un vrai boulot social, pas comme les journalistes d’Europe 1, qui farcissent leurs derniers auditeurs de désinformation oligarchique.

« "On n’a pas le droit de porter des jeans, de boire du coca, d’avoir des marques… Rien qui soit capitaliste, rien d’américain, et évidemment, rien de juif", décrit-elle au micro d’Europe 1. "On nous disait que les juifs utilisaient le modèle américain pour dominer le monde. Et j’ai longtemps cru au grand mensonge de cette conspiration cachée", confie-t-elle. »

C’est signé Askolovitch ou quoi ? Heidi est le pseudo de Claude ?

Le meilleur morceau arrive, attention au glaçage du récit « glaçant » :

« Dans ces camps, les enfants se lavent à l’eau froide pour "endurcir la race allemande". Adolescents, on les prépare au "jour X", le jour de la révolution nationale où il leur faudra prendre les armes. »

Nous, ce qui nous glace, c’est la pauvreté de cette propagande, non pas antinazie, mais la propagande d’une démocratie bidon qui entube le peuple depuis des décennies et qui essaye de s’en sortir en rajoutant trois couches de peinture noire sur l’épouvantail de service. Un épouvantail qui ne fait plus peur à personne, un trucage du niveau d’Halloween, à se demander si les sorcières et le Diable ne sont pas du côté des « démocrates ». Cela semblerait plus logique.

 

Pour Heidi, tout finira bien, sous le chapitre « Une lente remise en question » :

« C’est après la rencontre avec son mari, un néonazi plus "modéré", qu’Heidi commence à s’interroger sur cette idéologie. Le couple emménage dans un quartier multiculturel de Munich, et commence à entretenir des rapports amicaux avec la population étrangère. Le processus a été long pour la jeune femme. "Cela faisait tellement longtemps que j’étais négationniste que j’ai mis du temps avant de retrouver un esprit critique", avouait-elle dans Vice. À 19 ans, Heidi a finalement cessé de nier l’existence de la Shoah. »

Ouf, le Bien a fini par triompher. Et maintenant la pointe finale, qu’on pourrait appeler « Le retour au bercail » (du renseignement) :

« Parmi ses anciens compagnons des camps du HDJ, certains sont aujourd’hui avocats ou hauts fonctionnaires. Heidi, de son côté, tente de refaire sa vie sous protection policière. Car en quittant le mouvement, elle s’est attirée de nombreux ennemis parmi les extrémistes, qui n’hésitent pas à la menacer. »

Ben oui, infiltrer, ça présente quelques risques.

Sur la manipulation oligarchique de l’information,
lire chez Kontre Kulture

 

AfD, Pegida, les migrants et l’Allemagne, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je m’en doutais , ils sont bien de retour les affabulateurs en UN genre , le nazisme .Il y eu les albums de Martine voila maintenant ceux de Heidi , pas terrible les affirmations .


  • Je trouve pour ma part qu’il y encore ed l’espoir en Allemagne : j’ai élevé mes enfants de la même manière ... :)
    Suis-je un Néo NAZI innocent... :)


  • Je rêve ou le phénotype de Heidi enfant est devenu extrêmement rare en France, et énormément remplacé en Allemagne par des phénotypes opposés ? Celui de Heidi est pourtant très apprécié par les parents européens adoptants. Et il faudrait qu’il disparaisse ?
    La voix off de la première vidéo a beau atteindre de lugubres accents, ce qui est montré est tellement plein de vie, de vigueur, de joie de vivre, de santé, de jeunesse, de proportions grecques, de lumière solaire, que la tentative de coulage capote.
    D’aucuns éprouveraient une certaine nostalgie de cette énergie-là, que ça ne m’étonnerait pas.
    Ah mais on découvre que lors d’une bagarre, il pourrait y avoir un des deux qui se révèle plus faible que l’autre ! Mince alors. C’est injuste.
    Et rien de prévu pour les adeptes de la lgbt ! J’en défaille.


  • Dans 100 ans encore peut-être ?... Qu’est-ce que çà veut dire...

     

  • #2055137

    Le pire dans tout ça, c’est que les gens vont y croire !
    Le peuple ahuri, crédule, décervelé...
    Excellent article en tout cas, très drôle.

     

  • Les masses de racailles "nique-la-Fronce" à la macron, qui dealent, pillent, violent, rackettent, égorgent pour un regard ou 1 cigarette, et arrivent à insérer 1 mot de français incertain entre une bordée d’injures, font nettement moins peur que les jeunes enfants Allemands des années 40, bosseurs, sportifs, éduqués, patriotes.

     

  • Je n’arrive pas à comprendre cet entêtement de vouloir comparer notre époque avec l’époque nazie des années 1930 .ce qui est évidemment incomparable, et même inapproprié. Mais ils insistent, et veulent mettre absolument en adéquation ces deux époques .
    La seule réponse à ces amalgames, c’est qu’ils n’ont pas d’arguments, et la seule façons de pouvoir en fournir, c’est d’insister à faire cette comparaison idiote et sans fondement .
    Pour créer cette division, ils veulent absolument faire renaitre le nazisme, l’antisémitisme, le racisme, homophobie et tout ce qui va avec pour argumenter leurs lacunes .Tout ceci par manque de réalisme , afin de promouvoir la facilité .
    Pour eux ,cela ne va pas être facile de passer à autre chose De vrais ignares .

     

    • Ils agitent le spectre du nazisme pour que la foule moutonnière, apeurée, se réfugie dans le bercail sioniste .


    • A mon avis, le nazisme n’est pas mort. Qui a financé la 2ème guerre mondiale ? Qui a exfiltré les scientifiques d’Allemagne pour continuer les recherches ? Qui applique les mêmes méthodes (fluor dans l’eau du robinet, etc...) ?

      Ils se doivent d’agiter les années 30 pour nous empêcher de voir qui sont les vrais nazis aujourd’hui, et pour que nous ne remarquions surtout pas que nous vivons dans un grand camp de concentration mondial.

      N’oublions pas qu’ils sont dans l’inversion accusatoire perpétuelle !


  • Bizarre, j’en ai nul part entendu parler dans les journaux allemands. D’un autre côté, il n’y a plus rien qui m’étonne. Ils sont parvenus à faire passer une manif contre la violence à Chemnitz pour une manif organisée par des nazis en organisant un concert contre l’extrême-droite sous le slogan "Wir sind mehr" ; le concert était full. Comme par hasard y aurait eu aussi des ratonnades contre des étrangers et un magasin tenu par des juifs (il fallait naturellement qu’ils fassent de la partie ceux-là) aurait été détruits. Tout ça largement relayé dans tous les journaux dominants. Quand un député qui faisait pourtant partie de la fraction de Merkel a dis que cette manif n’avait rien à voir avec les fascisme, il fut du jour au lendemain destitué de son poste. Ce pays est fini comme pour la France.


  • Mais heureusement maintenant les jeunes de cet age reçoivent une autre éducation, bien plus saine.

    Par exemple l’éducation sexuelle obligatoire à partir de la maternelle.
    Les tournantes c’est quand même mieux que ces ébats dans l’eau.
    Les sorties en groupe se terminant par un tabassage en règle à coup de batte de base-ball, de sabre ou de club de golf, voilà une bonne formation pour le vivre ensemble et les droits de l’homme.
    Les petites assemblées de chanteurs de rue qu’on appelle maintenant rappeurs qui nous délivrent des paroles citoyennes.
    Oui, les heures sombres sont loin.

     

  • L’Aryen n’est pas le Teuton blond aux yeux bleus.
    A en juger l’apparence de Hitler —et surtout de Goebbels !!— c’était pas la définition de l’époque, sinon elle n’aurait pas manqué d’interpeler par leur apparence contradictoire.
    Et pourtant il n’en fut rien.
    Non, c’est la définition qu’on a collé au Teuton à postériori... APRÈS la guerre !
    Et qui perdure faussement jusqu’à aujourd’hui.
    L’Aryen... n’est pas... le Teuton... aux yeux bleus !
    Qui est-il alors ?
    La question magique à l’attention des nazis, Ku Klux Klan et autres racialistes en tout genre : CONTESTEZ-VOUS ISRAEL ?
    Vous serez surpris de leur réponse comme un seul homme.
    Rappelez-vous en toute circonstance "la question magique" si vous en croisez.


  • Le mot "glaçant", est le nouveau petit préféré de nos amis qui ne sont pas au chômage. Il rejoint un lexique "fourni" ( par qui ? j’ai ma petite idée ) dont les grandes vedettes demeurent à ce jour "nauséabond", "haine", "fasciste" et autre "populiste". Bienvenu à notre nouvel ami, que nous allons maintenant voir souvent dans le monde de la rédaction de 3ème qui tient lieu de presse dans notre pays.


  • Mince je suis déçu .. y’a même pas de base secrète nazie dans les Alpes bavaroises... Pfff..


  • " A faire lire de toute urgence aux élèves de 6ème, c’est de leur niveau . Tous les CDI des collèges devraient posséder plusieurs exemplaires de cet ouvrage mémorable édité par la courageuse Liana Levi " .


  • Germanophone, je suis ennuyé par cette voix française qui prétend être la traduction. Pourquoi ne pas avoir sous-titré ??? Les mystifications ne manquent pas !
    Ensuite, QUI a porté Hitler au pouvoir si n’est les anglo-sionistes comme les banquiers Rothschild (mais pas seulement) pour se remplir les poches, faire s’entre-tuer les blancs chrétiens et changer l’ordre mondial en créant frauduleusement l’entité sionisite ? Qui a fait des Allemands les éternels persécuteurs ?

    Encore et toujours la Propaganda Staffel dont les mandataires se trouvent à la City of London et l’exécutif probablement à Mons (NATO) en cheville avec le Gladio.
    De qui se moque t-on ?


  • C’est gens des médias sont devenus complètement malade avec cette histoire de nazisme.
    Je soupçonne que la défaite de 40 et les cinq années d’occupation ont arraché un morceau de la psyché collective française.
    Ce qui expliquerait la situation actuelle.

     

    • Les européens sont relativement sereins envers cette période.
      Il n’y a pas vraiment de discours de revanche ou de mépris.

      Sur cette histoire de 2ème guerre (et de nazisme) ce sont toujours les mêmes qui ne veulent pas lacher le morçeau !


    • En effet Louise et cela ne date pas d’aujourd’hui.

      Même au cinéma, puisque Charles Aznavour vient de nous quitter, rappelons 2 films où il joue, le très célèbre "Un taxi pour Tobrouk" mais surtout le bien moins connu "Le passage du Rhin" à voir absolument.
      On est très loin du manichéisme hollywoodien avec ses méchants nazis descendus par centaines (on ne pleure pas sur eux, ils l’ont bien mérité) par quelques GI’s sévèrement burnés.

      A quelques très rares exceptions, style "l’aigle s’est envolé" avec Sir Michael Caine

      A ce sujet, je trouve que les acteurs britanniques ont une facilité certaine à interpréter les rôles d’officiers allemands, mais je suis HS :-)

      Dans ces 2 films avec Aznavour donc, le rôle du "boche" est bien plus nuancé... et pourtant, la guerre n’était terminée que depuis une quinzaine d’années.. je ne sais pas si on se rend bien compte..

      Ce sont aussi des coproductions "européennes" comme souvent à cette époque , style les Don Camillo, même si le réalisateur est Français .. alors ce forcing actuel pour "ressusciter" du nazi est assez paradoxal.


  • Doit-on préciser que brandir le point Godwin n’a de sens que dans le cadre d’un sujet qui n’a rien à voir avec le nazisme ?


  • Malgré le business subventionné et fort rentable des sorties effrénées et des publications choatiques, le cinéma et les autofictions de m.erde anachroniques ne transformeront jamais en une seule vérité tous les mensonges multipliés et saturés quotidiennement par les m.rdias.

    Je prends d’ores et déjà rendez-vous avec le témoignage d’Ahed Tamimi et les Jeunesses palestiniennes sur €urope 1 !


  • #2055383

    ils vont loin dans la connerie, ils s’enlissent, ils perdent les pédales, alors ils se débattent avec des sujets de travers au sens propre et figuré : des malhonettes tout simplement.
    Cela me donne envie de m’écouter un bon petit "joy division " et sa bonne cold wave.


  • Bizarre, je ressemble beaucoup plus à Jesse Owens qu’à Heichmann et j’ai vécu 2 ans en Prusse (Borussia) en OstWestfalen, je suis sorti vivant du "camp nazi". Bizarrement, mes amis sont de souche allemande et l’invitent encore à ce jour à retourner en Deutschland. Je n’en suis toujours pas grillé ni gazé à ce jour. Le seul Reich que je connaisse est encore le Frank(Reich). Je ne sais pas si c’est le 3e mais ce Reich là fait fureur.
    Seid gesegnet in Jesus Name.
    Tchüss.

     

    • Sans oublier que le fameux Jesse Owen d’une part a gagné sa fameuse course en l’absence du Führer, , qu’on tente de montrer dans des films comme s’agitant de fureur lors de son succès, qu’il avait d’autre part un bon ami allemand étant sans doute homosexuel, et enfin que les plus consternés de son succès sportif étaient ... ses "compatriotes" américains ! Il avait eu du mal à s’imposer au sein de l’équipe américaine d’un racisme pathologique. Les allemands n’avaient pas grand chose à reprocher aux noirs, d’ailleurs ils avaient des colonies africaines jusqu’au traité de Versailles. Ce personnage a été monté de toute pièce en tant que victime par les américains après la guerre pour faire croire que les allemands étaient,plus racistes qu’eux. Pharisiens ! Sur ce point, le débat aurait pu rester ouvert.. En tous les cas, tout ce qu’on dit sur Jesse Owen est marqué de propagande américaine. Ce type a été bien reçu en Allemagne où il pouvait d’attabler dans un restaurant, ce qui lui était interdit dans son pays.


  • Moi je les trouve adorables ces jeunes blondinets sportifs et joueurs.
    Plus d’un franc mac n’en ferait qu’une bouchée.
    On est proche du scoutisme et c’est bien.Ils apprennent à se défendre.
    Ou est le mal ???


  • Pas de produits de marque, pas de produits Américains, Pas de Coca-Cola... Elle ne l’a sans doute pas dit parce que c’est trop difficile et sans doute en est-elle encore traumatisée, mais peut-être que ses salauds de parents l’ont également privée de MacDo !
    Merde... Je viens de réaliser que moi-même je... Merde ! Bon je vais écrire un livre de ce pas.


  • Quand vous parlez des photos satellites, étrangement, je pense à la représentation de Bibi à l’Onu avec ses plans vu du ciel Iranien, les mettant en parallèle avec les fameuses preuves vues de Pologne à une certaine période de notre histoire.

    Quant au bouquin, il suffit de lire le nom de l’éditeur pour se faire une idée. Ne pas acheter ce numéro de fluide glacial, équivaut-il à une présomption d’antisémitisme ? J’imagine que les écoles vont subir une OPA pour que ce douloureux témoignage soit entre dans leur programme.


  • Évidemment, pas un mot d’Europe 1 sur ce qui se passe en Ukraine.

     

    • C’est très bien que cette jeune fille sorte de cette idéologie mortifère qu’est le néo-national-socialisme, d’ailleurs tous les socialismes sont mauvais, comme les nationalismes coupés de l’Eglise et de Dieu, mais si c’est pour que cette fille rentre dans la doxa, anti-raciste, anti-fasciste, immigrationniste, laïcarde, républicaine, libérale-libertaire, multiculturaliste et europeiste , elle perd tout autant son temps, qu’elle se lance dans le porno et la drogue ça ira plus vite, c’est du pareil au même toutes ces merdes politiques
      Extrême-droite et extrême-gauche et tout ce qui se trouve entre les deux, c’est de la merde en barre
      Viva Cristo Rey


  • Eh bien si ces camps patriotiques pouvaient ouvrir en France... voila un bon investissement de la part du gouvernement. Ils préfèrent ouvrir des salles de shoot.


  • Euh... Désolé mais "Benneckenstein" ça fait vraiment pas très allemand, voyez. A mon avis, faudrait creuser de savoir qui a eu l’idée, le financement, le réalisateur et tout et tout...


  • Heidi Benneckenstein dit d’elle-même qu’elle était " coupable en tout innocence ". Ca me fais penser aux faux témoins de la shoah qui disaient avoir menti " de bonne foi ". Elle serait pas de la même famille par hasard ? j’en ai bien l’impression. Tout un chacun sort son livre à 20 ans. Le ptit billet et la morale dans la poche sous le mouchoir. Elle pourra toucher des indemnités du gouvernement si elle dit qu’elle était d’origine juive mais nazie sous la contrainte. Les médias ont trouvé leur combattante anti nazie.Il fallait bien faire contre feu à la rebelle palestinienne, Ahed Tamimi. Qui elle aussi, cache un double jeu, celui de faire passer la jeunesse dans un camp de rebelle, la rebellion étant bien-sûr celle de l’anti tradition. Les mondialistes font çà aussi au Liban, en Inde et dans tous les pays musulmans. Toujours le même scénario, les droits des classes défavorisés, l’américanisation, la mise en avant des femmes, le réseautage LGBT.


  • Il faut bien cela comme excuse pour voler ce qui reste de la bande de Gaza et de la Cisjordanie...

     

  • Maria Anne Hirschmann est une femme allemande dont la vie accablée d’épreuves typiques des années 40 européennes inspira la bande dessinée Hansi d’Art Hartley, un dessinateur qui voulait introduire le christianisme dans la bande dessinée et travailla en ce sens la BD Archie (entre autres).
    Hansi est une jeune paysanne allemande des Sudètes, chrétienne à l’origine puis enthousiasmée par le nazisme et quelque peu renégate. Par la suite, échappant aux viols de l’Armée Rouge et des camps soviétiques où elle sera déportée, elle se retrouvera dans un camp de prisonniers américains.
    Sa vie traversera donc les différentes idéologies dominantes de son époque, auxquelles elle adhérera successivement (sauf au communisme on s’en doute) avec ferveur au départ, pour terminer, avec quelques réserves et hésitations, protestante à l’américaine, résidente des Etats-Unis dans les années cinquante.
    Hansi commence et finit chrétienne, mariée à un marin rescapé d’Allemagne comme elle, mais les années cinquante passent, Art Hatley, son optimisme et ses jeunes Américains éclatants de santé et de joie de vivre disparaissent.
    Suite imaginaire des aventures de la famille de Hansi : le fils choyé de Hansi, Archie, se retrouve au chômage et tenté par les stupéfiants, et sa fille, comme elle influençable, devient l’objet de toutes les manipulations, à la Weinstein ou à la femen, d’occident en grand-orient. Hansi 2 s’inclinera-t-elle, résistera-t-elle ? Se retrouvera-t-elle dans un camp de soviets bruxellois ?


  • Je vis dans un pays germanique. La première fois que j’entends parler de cette Heidi c’est sur ER, et je suis régulièrement les médias ici. En fouillant un peu sur Internet je suis quand même tombée sur la "Frankfurter Allgemeine" elle en parle car Heidi donne des conférences au centre communautaire juif de la ville de Frankfurt....


  • N’est-ce pas Hitler qui avait dit quelque chose comme "la guerre est perdue mais la bataille est gagnée !".
    Quand on a fait le tour du capitalisme international et du marxisme internationaliste... Ya plus grand chose d’autre, nein ?


  • Ça veut dire qu’elle n’a pas eu droit de regarder le dernier film de Dany Boon ? Heureusement elle s’en est sortie et pourra l’acheter en DVD


  • Tout cela est pure fabrication. S’ils ont pu monter 9/11 en technicolor et en 3 D, ils peuvent bien fabriquer une nazillette virtuelle
    Tout ca n’est qu’ecran de fumee comme Zemmour pour detourner des atrocites d’Israel et empecher l’opinion public de basculer


  • Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a une forte poussée autonomiste ou indépendantiste en Alsace depuis une dizaine d’annee Pour sortir de la grande région , renforcer le bilinguisme et éventuellement être indépendant sur le long terme.Asselineau a bien analysé le concept des Euros régions (la Catalogne par exemple ) au détriment dés Nations.L’Union européenne est le nazisme du 21 eme siècle, et je trouve qu’ER n’en parle pas assez.En tout cas , vu la démographie actuelle il y a plus de chance que l’alsace Soit rattachée au califat ou à la Turquie qu’à L’allemagne .


  • après la rencontre avec son mari, un néonazi plus "modéré" (...) emménage dans un quartier multiculturel
    Donc son néo-nazi modéré emménage chez les turques ? Se rendent-il compte de l’absurdité de leurs propos ?
    "Cela faisait tellement longtemps que j’étais négationniste que j’ai mis du temps avant de retrouver un esprit critique"
    Avoir un esprit critique signifie accepter bêtement ce que la population majoritaire dans son entourage lui dit ? Elle n’en eu jamais.


  • Ce qui est dramatique dans tous ça c est que Hitler a utilisé des moyens performants, voir meme tres souhaitables vu la situation sociale du pays, pour faire passer une ideologie malade.
    Ça aurait ete une autre ideologie...


Commentaires suivants