Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Portrait de Marianne avec un poignard dans le dos – Conférence de Christian Combaz à Lille

L’équipe d’E&R Lille a reçu Christian Combaz le 29 septembre 2018 à Lille à l’occasion de la réédition de son livre censuré durant les élections présidentielles Portrait de Marianne avec un poignard dans le dos.

 

 

Prolonger la conférence avec Kontre Kulture :

Christian Combaz, sur E&R :

Soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation

 






Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2090213

    Rarement vu quelqu’un d’aussi vrai . Merci Monsieur COMBAZ pour votre discours juste et pour "La FRANCE de CAMPAGNOL" .

     

    Répondre à ce message

  • N’empêche que l’ancien monde a donné des pépites d’or !

    Quand à leur merde élastique anglo-américaine qu’est-ce qu’il va rester ?

    Retour aux sources !

    Merci M. Combaz pour toutes ces révélations. Je me disais bien qu’il y avait comme des impostures en feuilletant toutes ces merdes de magazines sur papier-glacé dans les salles d’attente de dentiste ! Quel gâchis !

    Quant on regarde, avec recul, pourquoi notre jeunesse est si désemparée ?

    Merci d’avoir cité Balzac, Châteaubriand, François Mauriac, et Georges Bernanos.

    Quant à l’admirateur de Chopin, en fait une adorateur de la chopine et des copines !

     

    Répondre à ce message

  • Il passe une demi heure a se faire des compliments... relativement ennuyeux

     

    Répondre à ce message

  • Les petites anecdotes de la "France de Campagnol" en disent plus en 4 minutes sur l’état de la France que tous les JT.

    Je dirais même, honnêtement, qu’elles sont plus efficaces que bien des productions d’idéologues de "notre camp". C’est l’avantage de venir de la littérature, la vraie.

    Si seulement internet n’était pas aussi vulgaire, ses vidéos feraient 10000 vues et non pas 500.

     

    Répondre à ce message

  • La France de campagnol, le populisme à l’état pur comme dirait l’autre !

     

    Répondre à ce message

  • Trop de sérieux pas assez de ruse.

    Pas étonnant que le vieux monde se soit fait enfler par la famille des rusés.

    Ses campagnols sont sympa, mais ce sont juste des constats : aucune explication.

    D’ailleurs entre lui et Jean-Edern Hallier, c’est Jean-Edern Hallier qui s’est fait tué, pas lui.

    Jean-Edern Hallier , lui avait compris à qui il avait à faire.

    Je doute que Combaz ait compris quoi-que ce soit.

    En tous cas il n’en dit mot. Il a bien trop peur de la diabolisation.

     

    Répondre à ce message

    • Dénoncer la connerie ambiante, car c est bien elle qui détruit notre monde et rien d autre. Comme si c était une communauté qui était responsable du relâchement de la société occidentale. Reynouard en parle bien.

       
    • @SEB59

      Oui il y a des responsables ne vous en déplaise. Et ces responsables sont bien identifiés. Il s’appelle SOROS qui nous envoie des femen à poil. Il s’appelle ATALI qui nous impose des Macron. Etc... Ils sont puissants et avilissent les masses en les poussant sur la mauvaise pente par tous les moyens.

      L’homme est faible et les esprits se forment ou plutôt se déforment d’abord à l’école, puis avec la culture à la télévision, le cinéma. les livres.. Tout ces domaines sont contrôlé par les "responsables".

      Ce n’est pas parce que vous avez un esprit réfractaire et une bonne éducation qu’il faut rendre responsables les hommes qui n’ont pas eu votre chance.

      Votre discours ressemble à ceux qui disent que si les pauvres sont pauvres c’est de leur faute, et si les riches sont riches c’est grâce à leur travail.

      Mon expérience me montre que dans la plupart es cas c’est faux.

       
  • Salut !
    J’admire C. Combaz.
    Il a trop donné au journalisme.
    C’est drole, il n’a pas dit un mot de Le Clézio.
    Marde

     

    Répondre à ce message

  • Je respecte beaucoup Combaz, qui est de ma génération et qui a fréquenté le même monde que moi, mais ce qu’il ne dit pas, c’est que tout son réseau - ici cité - était homosexuel, et que c’est la première clé de compréhension de ses affinités.
    Je dis ça sans méchanceté, mais ça explique déjà, dés le départ, nos parcours différents, dans le même Paris culturo-mondain des années 80. Son mérite étant, comme il était de droite et classique, d’avoir été homo sans être gay ; soit de n’avoir pas contribué à la déferlante de la sous-culture deuxième gauche Jack Lang ! Ceci devait être précisé...
    AS.

     

    Répondre à ce message

    • #2090777

      AAAAAAAAAAAAh : tout s’explique.

      Merci

      Mais alors justement, il faut dépasser l’explication socio sexuelle qui, bien que départ éclairant, ne peut pas être une explication politique suffisante.

      La question n’est pas tant de distinguer entre homos et gays quoique cette distinction est réelle et très éclairante de la vie politique, mais d’oser revenir à l’explication surnaturelle de l’homosexualité EN POLITIQUE exposée dans Romains 1 16 32 auquel je renvoie.

      Et là, on s’aperçoit que la sociologie du cul en matière politique, toujours tristement vraie, est en deçà de l’explication "divine" elle seule politiquement vraie, complètement et reellement explicative, totalement éclairante,exposant à la fois, la cause, le process et le remède du phénomène politique dénoncé ( la sodomie comme dissolvant de la Civilisation).

      D’abord dans R 1 16 32, l’ homosexualité masculine est une subdivision de la sodomie et la sodomie n’est pas un choix de ceux qui la pratiquent mais le salaire de l’apostasie de la société qui nie la souveraineté divine EN POLITIQUE.

      Ceux qui sont laïques : républicains.
      Pas dans le régime, mais l’esprit (Dieu est assigné à résidence au Ciel).
      Le texte dit ( décrivant la République) : eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur (la créature = Marianne, l’or).

      Toute société laïque en politique est donc condamnée à la sodomie et la sodomie elle même est cause et conséquence de sa dégénérescence : leur sodomie n’est pas un choix, encore moins une libération, c’est un chatiment collectif et une épreuve individuelle.

      Ils ne sont pas coupables d’êtres sodomites, ils sont punis par la sodomie d’avoir nié Dieu en politique. (il faut lire le texte de R ch 1 à partir du verset 16).

      Dieu dresse enfin un tableau descriptif de nos sociétés apostates donc sodomites,moralement et politiquement plus vrai que nature :

      Ils sont remplis de toute injustice, d’impureté, de méchanceté, d’avarice, de malice ; pleins d’envie, de meurtres, de querelles, et de malignité ;
      Rapporteurs, médisants, ennemis de Dieu, outrageux, orgueilleux, vains, inventeurs de méchancetés, désobéissants à leurs pères et à leurs mères ;
      Sans intelligence, sans foi, sans affection naturelle, implacables, sans compassion ;
      (...)

      La société moderne.

      Uniquement parce qu’à titre personnel et en politique on a dit : Dieu ne sert à rien.
      Alors qu’Il est indispensable, y compris en politique.

       
    • #2091084

      @Arnaud de Nîmes Non, il met dans le mille au contraire.

       
    • Bon ben c’est pas grave, on le garde quand même !

       
  • Intéressant témoignage « embedded ». Monsieur Combaz me parait être un honnête homme même s’il est certainement dans la retenue. Mais peut-être a-t-il envoyé quelques quenelles lors d’éventuelles questions-réponses en fin de conférence. C’est un bon orateur, très plaisant à écouter. C’est marrant, mais à plusieurs points de vue il me fait penser à l’acteur Michael Lonsdale, ce qui n’est pas un petit compliment à mon sens.

     

    Répondre à ce message