Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pour l’inventeur du WWW, Tim Berners-Lee, la "mode" des géants du numérique ne durera pas

Too big to fail ? Ceux qui ont connu le Web d’AOL, de Lycos ou de MySpace savent que les géants meurent aussi.

Le temps viendra où les GAFAM mordront eux aussi la poussière, pour avoir voulu rentabiliser les humains et les soumettre à une ligne politique unique. Ces nouveaux temples de la pensée sous contrôle tomberont sous leur propre pourrissement, après avoir écarté toutes les pensées différentes, c’est-à-dire la Pensée elle-même.

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Ce n’est pas la première fois que le principal fondateur du WWW, le World Wide Web (et non pas le Wild Wild West !) né en 1989, sort du bois pour faire part de son inquiétude sur la toute-puissance des géants du numérique, ou pour appeler à une plus grande régulation de leurs activités. Tim Berners-Lee a récidivé, cette semaine, dans un entretien accordé à l’agence Reuters.

 

Berners-Lee ressent un « sentiment d’agitation »

Alors que le Web se détourne peu à peu de l’esprit prôné par ses créateurs, qui militaient pour la création d’un espace de liberté et d’ouverture, Tim Berners-Lee, l’un de ses plus éminents pionniers, estime que la domination des géants du numérique est une « mode » qui n’est pas faite pour durer.

[...]

Le vent du changement souffle-t-il sur les géants du numérique ?

En ce qui concerne un changement de relation futur entre les géants du numérique, les internautes et les gouvernements, Berners-Lee se dit « optimiste, car nous avons déjà vu des modes dominantes sur Internet… et puis les choses changent » avant d’ajouter qu’il y a « une grande conscience que les choses doivent changer ». Dans plusieurs pays occidentaux, les géants du numérique font l’objet d’enquêtes et de sanctions qui pourraient, à force d’intensification, mettre à mal leur domination du secteur à l’avenir.

Mais, pour lui, la volonté de la population de s’opposer à la ponction et au traitement abusifs de leurs données personnelles doit sonner comme une opportunité dont les gouvernements du monde entier doivent se saisir, comme il peut le faire avec sa plateforme Solid, via laquelle les données personnelles sont directement contrôlées par les utilisateurs, propriétaires de ces informations.

Lire l’article entier sur clubic.com

La menace Gafam

 






Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’utilisation de loisir cessera probablement durant la phase aiguë du grand reset, mais le principal , pour les maîtres, est que le réseau internet est maintenant mondial.

    La toile est tissée et chaque individus y est collé. Toutes les informations individuelles peuvent être collectées et analysées, chaque vibrations de moucherons est connue....

    Le pouvoir du net tombera quand l’état profond tombera..... après la révolte des nations ?

     

    Répondre à ce message

  • J’aimerais bien le croire, mais hélas je reste sceptique sur ce plan là. Un Géant qui s’est suffisamment diversifié et amassé suffisamment de capital à de la ressource même si il venait à dégringoler, il y aura des restes et il peut revenir en force.
    Déjà, il existe des alternatives à certain outils, mais le gros problème c’est la cohésion entre ces outils là et bien d’autres facteurs qui rentrent en compte.
    Rien que les systèmes d’exploitations utilisés en entreprises etc... (Inutile de dire linux, ça ne résout en rien le problème).

     

    Répondre à ce message

    • Le logiciel libre est pourtant la seule et unique solution, car le moindre intervenant qui apparait en dehors du libre est instantanément absorbé par les GAFAM.
      Je ne comprends pas pourquoi tu exclues Linux des entreprises, c’est pourtant là qui est le plus utilisé. Quasiment tout ce qui est gros et professionnel tourne sous Linux.
      J’ai depuis un mois refait un essai d’Ubuntu (Linux pour les débutants) pour mon nouveau PC personnel, eh bien j’en suis vraiment très content. Contrairement à mes différents essais depuis une dizaine d’années j’étais toujours revenu sur l’autre système, car il y avait un truc impossible à faire, qui me pourrissait la vie, mais là non, c’est même le contraire. Maintenant Gimp est même une alternative crédible pour Photoshop.
      Il faut être soi-même le changement : sortez de Windows (avec Ubuntu), d’Apple (je n’ai plus de smartphone, un portable à 20 € suffit), de Google (avec DuckDuckGo pour les recherches et n’utiliser aucuns services qui demande une inscription), Amazon (au pire suffit de s’en servir comme annuaire pour trouver un truc puis d’aller sur le site du fabricant), et protéger sa vie privée avec des mails cryptés comme ProtonMail, et un VPN.

       
    • #2684913

      Exact Linux pour moi c’est le top. Avant je programmais en Omikron Basic sur un Atari 520 booster, puis un mac 475 ensuite j’ai commencé sur un PC avec la RedHat 5.2 en 1998, fallait mettre les mains dans le camboui, c’est sûr et depuis je n’ai plus jamais quitté Linux. J’en est essayé des distros ! Maintenant je reste fidèle à Debian et ses succédanés, actuellement je tourne sur MX, un serveur Vpn sur Raspberry pi, Protonmail. çà roule.

       
    • Concernant Linux, c’est ça que je vois d’un mauvais œil https://www.generation-nt.com/linux... comme d’ailleurs, les fondations qui s’auto-proclament fondation et compagnie. Pour la "sécurité" soi disant, alors que la force des projets libres et que ce sont des programmeurs venant du monde, tristement non célèbre mais travaillant via web interposé mais aucunement rattaché à une fondation ou autre écran de fumée. Ça sent pas bon du tout le fait que tout ce cirque se donne des point d’ancrage, et demande des dons alors qu’ils s’accaparent en fait le libre pour en faire quoi à votre avis ? La force du web est que tout le monde le représente, une fondation ne peut la représenter car le web est la fondation.

       
  • Merci d’avoir évoqué le Wild Wild West, la fameuse série télévisée des Mystères de l’Ouest de mon enfance.
    J’adorais cette série, un peu "datée" aujourd’hui mais qui me permet de renouer les liens avec une époque que je qualifierais de mythique, toute prétention mise à part.

     

    Répondre à ce message

  • Les propriétaires des GAFAM sont tellement riches qu’ils sont plus puissants que les Etats ! Leur richesse provient du fait qu’ils ne paient pas d’impôts, c’est à dire qu’ils VOLENTS les peuples qui les utilisent . Un gouvernement patriote saisirait leurs avoirs pour les forcer à restituer ce qu’ils nous ont volé, mais nous sommes dirigés par des escrocs sionistes qui sont de mèche . Un paltoquet comme Le Maire répète depuis des mois qu’il va les faire cracher au bassinet mais il n’y parviendra pas . Et il en croque peut-être aussi, un peu...

     

    Répondre à ce message

    • A mon avis l impôt sur le revenu est très surfait. En France ça représente rien c est les taxe qui font tourner un pays. TVA et tpp c est le plus gros avec toutes les taxes sur les entreprises et sur le foncier. Les gafa payeraient des impôts qu on serait toujours dans un pays en déliquescence économique. Ce qu il faut c est produire chez nous. Amazon , par exemple, a pris une opportunité qui a été créé par le système . On ne peut pas le lui reprocher. C’est uniquement notre gouvernement qu on doit blâmer.

       
  • Les alternatives à Youtube sont pour l’instant peu performantes :

    - Interface pas en Français et pas aussi facile pour s’abonner à des chaînes, se creer des listes, etc etc. J’utilise Odysee pour suivre Rivarol et d’autres mal-pensants. Je pense qu’en l’espace de 4-5 mois ils ont multiplié leurs chiffres d’utilisateurs par 2 -3 voir 4. Mais ils mordront les parts de marchés quand ils auront récupéré aussi les vidéos de tutos (bricolage - autoconstruction - musique )

    - Pour Apple je ne vois pas la contrainte de ne pas utiliser ou acheter car ils ne sont pas meilleurs que les autres.

    - Facebook à mon avis peut en fait crever comme les Myspace et autres. Je n’aime pas ce réseau. J’ai un compte par facilité pour me connecter à d’autres site ou échanger avec des un ou deux neveux à l’étranger.

    - Amazon me semble le géant le plus solide. Leur système de dépôts + livreurs sous payés permet de vendre moins cher partout, à toute heure. C’est affreux car nous à la campagne ça nous permet d’avoir les mêmes prix des produits que dans les grandes agglos. On favorise tous un modèle qui va foutre au chômage quasi tous les employés des supermachés.
    = Qui voit une alternative ? Viable et réaliste .

     

    Répondre à ce message

  • "Ces nouveaux temples de la pensée sous contrôle tomberont sous leur propre pourrissement, après avoir écarté toutes les pensées différentes, c’est-à-dire la Pensée elle-même."
    Tout à fait exact. D’ailleurs contrairement à ce que certains affirment, ils ne possèdent pas ou plus la Maison Blanche. Plus rien d’efficient ne leur est acquis. Les choses en coulisse sont très sérieusement avancées.
    Après les divulgations, on enseignera même aux gens et aux enfants à réapprendre à réfléchir par eux-mêmes, à retrouver l’esprit critique ... ça va dépasser les barrières qu’on puisse imaginer ...
    Non plus dans d’eternelles divisions des gens et unification mortifère de la pensée.

     

    Répondre à ce message

  • Faut-il ne rien avoir compris...
    Ceux qui dirigent le monde ne le dirigent pas grâce au géants d’internet, mais c’est le contraire, ils ont mis en place les géants d’internet car ils contrôlent déjà le monde, tout comme ils mettront en place la relève, pour toujours mieux contrôler.
    Alors oui, ces entreprises permettent le contrôle du monde, mais pour les mettre en place il faut déjà le contrôler.
    Vous pensez qu’on peut être riche au point d’être politiquement influant juste avec des lois marchandes ?? alors désolé, mais vous n’avez strictement rien compris au monde. L’argent et le pouvoir s’entremêlent, en bas c’est l’argent qui crée le pouvoir, mais en haut, c’est le pouvoir qui crée l’argent.
    Je vous laisse en tirer les conclusions qui en découlent pour d’autres sujets ...

     

    Répondre à ce message

  • Il est clair qu’il faut agir en conséquences, les monstres de l’industrie, numérique, financière, pharmaceutiques, nous traitent comme des esclaves, cobayes. Mais ce qu’à prouver l’affaire Stop Game c’est que l’union des petits fait la force, même si les FDP de wall street font ce qu’ils veulent au final ... mais il y a une portée résonnante sur l’acte de chacun. Les outils technologiques sont des armes que ces industries nous vendent, eh bien utilisons les à bon escient. Déjà les basics ça serait utiliser un système linux, les softs bureautique libre office, un navigateur mozilla, etc ...
    C’est le début de la résistance numérique.

     

    Répondre à ce message

  • Voici un livre écrit en 2011 par un chercheur en intelligence artificielle : « vers le système de contrôle total »

    http://www.admiroutes.asso.fr/larev...

    Le titre est éloquent, et le moyen d’y parvenir sera la technologie de l’information mise en réseau..... autrement dit internet.

     

    Répondre à ce message

  • J’aimerais être aussi optimiste que ce monsieur. Mais à l’heure actuelle, je ne vois pas comment c’est possible, et même si c’est possible....

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents