Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pour une autre gestion sanitaire : les collectifs de médecins indépendants se coalisent !

"L’appel du 9 janvier" est lancé

« Santé libre » : une conférence de presse de coordination des collectifs de médecins indépendants pour une autre gestion sanitaire, donnée le samedi 9 janvier 2021 à Paris.

 

Avec :

- Violaine Guérin
- Martine Wonner
- Alain Houpert
- Eric Ménat
- Gérard Guillaume
- Claude Escarguel
- Claire Delval

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Bravo Messieurs Dames, on est et sera avec vous jusqu’à la libération et après encore !

     

    Répondre à ce message

  • C’est bien qu’ils se coalisent mais pourvu qu’ils coagulent...

     

    Répondre à ce message

  • IMPORTANT : pfizer aurait passé commande de 1.6 milliards de flacons résistants a -100 degrés en novembre 2019... un avocat vient de balancer ca chez morandini... et bien entendu ça n’a pas plu a cohen qui lui coupe la parole pour le faire taire...
    https://youtu.be/ODLeK121KAM

     

    Répondre à ce message

    • @Antizion

      Evidemment, Cohen tuile Bourla son coreligionnaire contre les dires de Me Brusa (avocat d’exception). Albert, le patron de Pfizer, c’est celui qui a vendu ses actions au moment propice, mais ce n’est pas un délit d’initié, nous a t-on dit. Ouf, on respire !
      Au surplus, Albert ne se fera pas vacciner avec ses thérapies géniques, il l’a dit !

      Voilà, et après ils accusent les autres de complotisme, antisémitisme, fascisme, nazisme !

       
  • #2641656

    Serment d’Hippocrate et sermon d’hypocrite...

    Il y a désormais chez les marchands du bonheur terrestre, qui ont évacué le surnaturel pour le remplacer par le scientisme et le matérialisme des V.R.P de Big Pharma, une ligne de fracture qui devrait permettre l’approche d’une vraie médecine, celle qui comprend que l’Anthropos est une substance, un composé hylémorphique avec un corps et une âme, un vivant qui par sa nature - définie comme étant l’art au fond de chaque chose – produit son propre mouvement par une force formatrice pour atteindre son but. Le Vivant tel un saumon remonte à contre-courant vers le lieu qui l’a vu naitre pour y frayer et y mourir, tandis que le non vivant, tel un saumon crevé suit le courant

    Dans notre histoire occidentale, je m’étonne ainsi que Hildegarde de Bingen n’ai pas été conduite au bûcher pour ses connaissances de médecines reposant sur bien autre chose que l’empirisme des catalogues, et provenant de l’Orient (Orientation). Mais d’une certaine manière, sa canonisation par l’incertain Ratzinger ayant favorisé un commerce et une dénaturation exemplaire des Œuvres d’Hildegarde n’auront-ils pas favoriser la nouvelle inquisition, l’inquisition scientiste ?

    Le discours médical garant nous le voyons opérer aujourd’hui plus que jamais avec la même arrogance que les églises ont montrée, et ce et le plus souvent de la manière la plus perverse, envers nos médecines régionales, la connaissance des Simples, les Médecines Chinoises et Indiennes qui contrairement à la médecine occidentale sont conduites par Un Principe et non par l’empirisme, les tâtonnements de « notre » méthode expérimentale (fut-elle quantique ou on ne sait trop quoi) s’appuyant sur la méthode de Descartes (déjà contenu dans la procédure analytique aristotélicienne).

    Note : la lecture de « La Philosophie de la Médecine d’Extrême Orient : le Livre du Jugement Suprême » de Nyoiti Sakurazawa, le scientisme d’un Alexis Carel, son « Homme cet inconnu » montrent o combien nous nous sommes tenus, au nom de cette incompréhension de ce qu’est Phusis (que nous appelons nature - objet à maitriser ou à corriger selon nos souhaits les plus aberrants jusqu’à dans cette dangereuse errance d’une écologie, Sans Foyer et sans Logos.

     

    Répondre à ce message

  • C’est ce qui s’appelle "l’opposition contrôlée" :elle valide l’existence d’un virus inexistant ; on les reconnait à leur logo ridicule qui rappelle le méchant virus tueur !

     

    Répondre à ce message

  • Parler du virus, grosse perte de temps. Ces gens sont doctes, et ils font semblant de ne pas comprendre les enjeux réels, à savoir que cette crise est économique, et in fine, politique.
    Il y a bien longtemps que j’ai senti cette situation arriver (pas celle du virus, mais le fait qu’on essaierait un jour de nous buter en masse). J’ai compris ça grâce aux racailles qui trouvent le prétexte de la cigarette pour vous agresser et vous intimider et grâce aux gendarmes et à leurs sbires (assistantes sociales, psychiatres, etc.) qui les protègent inconditionnellement. C’est même allé au point où je me suis fait interner après une bagarre (car comme M. Soral, je suis bon savateur) dans laquelle j’ai mis plusieurs racailles au tapis. À 10 contre 1, les gendarmes ont osé m’affirmer que je n’avais pas de témoin, jusqu’à ce qu’un étranger viennent témoigner (à de rare exceptions, les français ont toujours baissé le regard), ce qui m’a permi d’éviter le pénal. C’est là que leur psy et assistantes sociales sont entrées en jeu : en fait, tout ça n’était que des hallucinations (avec un pif cassé et une fracture au poignet, mouhahahha) dues au cannabis (écrit et signé par la psy de la communauté des lumière) et donc internement de force. Tout ça m’est arrivé bien avant que je ne connaisse M. Soral et je me suis réfugié dans la violence. Si vous m’aviez dit qu’un jour, mon humoriste préféré aurait été noir et que j’adhèrerai aux discours d’un ancien communiste, vous vous seriez sûrement pris une mandale. Les gens de ce pays m’ont fait vivre l’enfer gratuitement dans mon enfance et ma vie de jeune adulte. Et tout ces "médecins" n’ont pas hésité une seconde à me donner de force des drogues qui risqueraient de me tuer. J’ai vu d’autres types comme moi : l’un d’eux est devenu un légume en quelques années. Ces "docteurs" tuent silencieusement depuis plusieurs décennies et beaucoup de gens sont complices (parents, profs, etc.). Je ne peux pas croire qu’un psy n’a pas pu être témoin de ce genres d’agissement dans sa carrière. Ils ont créé ce colloque juste pour sauver leur petit confort. Je n’ai donc aucune compassion et j’espère qu’ils seront obligés de se faire injecter ce sérum douteux et qu’ils en subiront les conséquences pour le reste de leur existence minable. Pour le reste, merci à M. Soral et à toute son équipe pour le travail qu’ils font, car sans eux, je serais peut-être mort ou taulard à l’heure actuelle.

     

    Répondre à ce message

    • #2641859

      DU SCIENTISME FAISONS TABLE RASE !

      Cette médecine qui « soigne » les corps et non les âmes, nous n’en voulons plus… Le qualitatif a été progressivement remplacé par le quantitatif, le bon sens d’un Alexi Carel a disparu et pourtant nous sommes bel et bien ce que nous mangeons. Les chimistes (quantitatif) ont remplacé les apothicaires (qualitatif) ainsi, l’influence de l’école allemande (comme l’école de Tübingen pour le Modernisme du Convent de ‘’Vatican d’Eux’’ …) – Rudolf Virchow (1821-1902), Theodor Schwann (1810-1882), Liebig – mettait l’accent sur une seule des milliards de cellule dont notre organisme est formé et considérait l’alimentation de cette cellule comme étant tout ce qui s’imposait, c’était l’idéologie dominante qui oblitérée et éclipsée l’école française du professeur Antoine Béchamp (1816-1908) à Montpellier durant les années 1850.
      Les travaux du professeur Béchamp confirmait que la cellule n’est pas l’unité de la vie, mais qu’il existe une unité de vie bien plus petite qu’il dénommait « microzyma » dans ses derniers rapports à l’Académie des Sciences, quoique il l’eût toujours appelée « corpuscule » dans ses rapports précédents.
      En observant des gouttes de sang au microscope on voit la différence de personnes nourries de diverses manières et dont l’état de santé varie de l’une à l’autre, débouchant sur une seule question et une seule : la quantité de ces petits corpuscules vivants se trouvant dans l’alimentation est-elle, oui ou non, essentielle au maintien de la vitalité des êtres humains ?
      Aujourd’hui Béchamp est méconnu et passerait volontiers pour un « illuminé » et pourtant le cultivé Jésuite le Père de Bonniot (1831-1889), S.J. , dans son traité de philosophie intitulé Les Malheurs de la Philosophie (paru en 1879) dans une série d’études sur le positivisme et le matérialisme contemporains oppose ces théories à celles de Béchamp et rectifie la conclusion de ce dernier : « Les microzymas jouent un rôle immense : ils sont là au commencement et à la fin de tout être vivant », mais il manque quelquechose, il aurait dû dire : « Les microzymas jouent un rôle immense : ils sont là au début, au milieu et à la fin de tout être vivant. » Ces êtres microscopiques, les plus petits connus, semblent être l’un des fondements du règne animal.
      Mais à quoi ce « corpuscule » est-il ordonné ?

       
  • AAAh, nos élites...Combien de médecins, combien d’avocats, de profs d’Université, de maires, de députés, de commissaires de Police, de juges, de syndicalistes, de journalistes, directeurs d’école, de prélats etc... se sont réunis pour lancer un mouvement général de protestation ? Bien peu. Et ceux-là, ils arrivent 10 mois après le début de la bataille...

     

    Répondre à ce message

  • Question santé et liberté, je préfère Dieudo et de loin.

     

    Répondre à ce message

  • #2642537

    "Allez vous faire ausculter" nous dit un médecin. Très bien, encore faut-il que le médecin local veuille bien vous ausculter et ne se contente pas de dire de prendre du Doliprane en attendant de voir si la situation empire, ce qui correspond aux recommandations de l’ARS.

     

    Répondre à ce message

  • Mieux vaut tard que jamais , bravo .
    Manifeste signé ! faite passer ...
    https://manifestes-libertes.org/

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents