Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pourquoi la nourriture trop grasse a tendance à nous déprimer

Cette nouvelle étude américaine réalisée par Sophie Dutheil, et publiée dans la revue Neuropharmacology, identifie pour la première fois un lien biologique entre alimentation trop grasse et dépression. Elle apporte également une solution prometteuse pour de nouveaux traitements.

 

Pour aller plus loin, Sophie Dutheil et Ronald Duman, professeur de psychiatrie et de neurobiologie à l’université de Yale ( USA) et chef de laboratoire, ont cherché à comprendre les mécanismes sous-jacents qui peuvent expliquer la corrélation entre nourriture grasse et dépression comportements.

Les scientifiques ont découvert que le métabolisme des graisses partageait le même chemin biologique que les connexions neuronales dans le cerveau, qui sont endommagées en cas de stress et de dépression. Par exemple, les patients atteints de troubles métaboliques comme le diabète de type 2 sont plus à risque de dépression. Autrement dit, les effets d’une alimentation trop riche en graisses chevauchent les effets du stress chronique.

L’équipe de chercheurs a montré qu’une alimentation riche en graisses influençait le comportement de rats. Au bout des quatre mois de ce régime, ce fameux chemin biologique, impliqué à la fois dans le métabolisme des graisses et la plasticité du cerveau, est perturbé et les rongeurs présentent des signes de dépression et d’anxiété.

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

La nutrition, une politique personnelle, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • je comprends maintenant pourquoi je suis déprimé en voyant le gros et gras Hollande.

     

  • #1355229

    De quelles graisses on parle ? Une étude sérieuse commencerait par identifier précisément son objet.
    Encore de pseudo études américaines pour nous vendre des traitements sur des maladies imaginaires.

     

  • " La digestion leur prend tout " (Docteur Destouches) .


  • C’est le sucre et non le gras qui cause les maladies.


  • C’est sur que quand on vois l’état de la Grèce, on ne peut que être déprimer...


  • Toujours étonnant de " découvrir" après de coûteuses études ce que la médecine chinoise et indienne ont découvert depuis des centaines d’années ...toujours la même arrogance qui consiste à ignorer tout ce que d’autres ont dit , expérimenté , expliqué et enseigné depuis fort longtemps ...et n’essayez surtout pas de discuter avec un toubib sur des solutions simples pouvant par exemple éviter une opération à un patient , cela ne l’intéressera pas du tout ...expérience personnelle ..il y a aussi ces nouveaux naturopathes , hygiénistes qui ont découvert après des années de recherche (.......) ce que d’autres savent, ont expérimenté et enseigné depuis des milliers d’années ....

     

  • Cette affirmation est fausse est trop généraliste. Elle s’appuie sur des aliments non physiologiques.

    Il y a graisse et graisse. La différence réside principalement dans la transformation. Si la graisse des fritures est très nocive (la molécule de Maillard, très cancérigène, se développe à cuisson à haute température), les graisses non transformées, qu’elles soient d’origine animale ou végétale sont essentielles pour le corps humain.

    Déjà, les matières grasses sont présentes à environ 50 % dans le lait maternel. Peut-on affirmer que le lait maternel est mauvais pour le bébé ?

    De plus, les matières grasses sont recommandées pour les personnes en épuisement chronique, les maladies neurodégénératives, les personnes ayant le côlon endommagé, etc.

    Bonnes sources de gras : avocat, noix de coco crue, ghee, etc.