Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

Invectives, railleries, attaques personnelles : le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden a offert un spectacle particulièrement chaotique à 35 jours d’une élection présidentielle américaine sous haute tension.

 

Suivi par des dizaines de millions d’Américains dans la soirée du 29 septembre, le premier duel télévisé entre Donald Trump et Joe Biden a été marqué par de nombreuses passes d’armes.

 

« Vas-tu te taire, mec », « Rien d’intelligent en vous »...

Entre autres échanges tendus du débat, l’ancien vice-président de Barack Obama s’est irrité d’être interrompu à plusieurs reprises par son adversaire, au point de laisser transparaître sa colère. « Vas-tu te taire, mec », a-t-il lâché face à l’actuel hôte de la Maison-Blanche, l’accusant d’un comportement « tellement peu présidentiel ».

Une phrase qui a rapidement été retenue par l’équipe de campagne du candidat démocrate, comme le relève le journaliste Raphael Grably : « L’équipe de Joe Biden a déjà mis en vente des t-shirt "Will you shut up, man" », a-t-il relevé.

« N’utilisez jamais le mot "intelligent" avec moi. N’utilisez jamais ce mot, parce qu’il n’y a rien d’intelligent chez vous, Joe », a plus tard lancé Donald Trump au candidat démocrate en réponse à des critiques émises par ce dernier au sujet de la gestion de la pandémie du Covid-19 par le président américain.

 

« Le pire président qu’ait jamais eu l’Amérique »... « En 47 mois, j’ai fait plus que vous en 47 ans »...

« Vous êtes le pire président qu’ait jamais eu l’Amérique », a estimé Joe Biden en s’adressant à Donald Trump lors d’un échange au sujet des politiques douanières décidées par ce dernier. « En 47 mois, j’ai fait plus que vous n’en avez accompli en 47 ans ! J’ai accompli des choses auxquelles vous n’avez même pas pensé », lui a rétorqué son adversaire.

 

« Marionnette de la gauche radicale » vs « Caniche de Poutine »

« La gauche radicale vous manipule comme une marionnette », a encore lancé le président américain sortant, cité par l’AFP, à son rival, assurant que Joe Biden se montrerait faible face à la criminalité et la violence s’il était élu à la Maison-Blanche. « Vous ne voulez rien dire sur la loi et l’ordre », a-t-il ajouté face à l’ancien vice-président de Barack Obama.

« Il est le caniche de Poutine. Il refuse de dire quoique ce soit à propos des primes pour tuer des soldats américains », a plus tard affirmé Joe Biden en référence à des révélations du New York Times – basées sur des sources anonymes au sein du renseignement américain – selon lesquelles le renseignement militaire russe aurait payé des groupes armés afin de tuer des soldats américains en Afghanistan. Publiées au mois de juin 2020, ces allégations avaient immédiatement fait l’objet de démentis de la part de la Maison-Blanche et de la diplomatie russe.

À 35 jours du scrutin, les deux rivaux se sont affrontés pendant 90 minutes autour de six grands thèmes : l’épidémie de Covid-19, la nomination d’une nouvelle juge à la Cour suprême, l’économie, les questions raciales, l’intégrité du scrutin ainsi que les bilans de carrière des deux candidats.

 

Trump versus Biden, sur E&R :

 






Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2558179
    Le 30 septembre à 23:18 par Renaud
    Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

    Trump affrontait Joe Biden qui était dopé, sur les épaules de Wallace, dicté dans l’oreille par le Deep-State, ses poings était agité par les médias et même avec toutes ces béquilles pour donner un semblant d’égalité entre les rivaux, Trump l’a ÉCRASÉ. Wallace a été exposé avec ses questions faites pour Biden, contre Trump et surtout faites pour qu’on reste dans un débat ennuyeux à mourir afin que Trump ne puisse pas parler de tous ce que les citoyens veulent entendre (lutte contre le trafic d’êtres humains, hydroxychloroquine, Hunter Biden, Deep-State et bien d’autres) pour qu’ils assistent littéralement à un faux débat afin qu’ils soient découragé voir changent de chaîne et laisse tomber l’élection. Mais même avec tous ça, Trump à réussi à faire le spectacle et bousculé ses deux rivaux tous le long finalement. Au prochain débat les règles vont changer, Wallace est déjà trop exposé.

     

    Répondre à ce message

  • #2558180
    Le 30 septembre à 23:19 par Renaud
    Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

    Quand on y pense le Deep-State est tellement effondré que leur candidats, non content de n’avoir rien réaliser de bon pour son pays en 47 ans ni d’avoir aucun programme en est rendu à jouer le mec bien portant pour faire croire qu’il est "légitime". Ils en sont rendus là tellement ils sont morts en réalité, à jouer le mec bien portant mais en réalité assisté médicalement pour tenir debout, médiatiquement pour tenir dans les sondage et dicté dans l’oreille par un micro pour tenir un semblant de cohérence dans "ses" prises de paroles. C’est un fantôme, c’est une marionnette, c’est même peut être la dernière marionnette. Dying Joe the last puppet.

     

    Répondre à ce message

  • #2558192
    Le 1er octobre à 00:03 par goy pride
    Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

    Je trouve qu’il a été fair-play Trump en étant pas vraiment au niveau. Ses attaques étaient plutôt gentillettes compte tenu des choses extrêmement graves et embarrassantes qu’il sait sur Biden...je présume qu’il réserve le coup de grâce pour le dernier débat, il a commencé gentiment afin de mettre en confiance Sleepy Joe et l’achever au dernier moment (il y aura bien d’autres débats avant les élections ?).
    Il faut dire aussi que les démocrates sont actuellement dans une situation de bêtes acculées et de ce fait mieux y aller mollo et progressivement...

     

    Répondre à ce message

  • #2558267
    Le 1er octobre à 08:11 par survivre en rêve
    Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

    Trump-Bidet, c’est comme il a rit -Trump ou La Poissoniere-Macaron, une mascarade de programmation mentale à grande échelle afin de conduire sereinement les moutons à l’abattoir.
    Tout comme Macron était prévu dans le plan pour ruiner la France, Trump était prévu pour arriver tel le sauveur dans le chaos contrôlé.
    "même les élus seront trumpés..."

    Cela dit, c’est évident qu’il vault mieux que Biden ou qu’Hilary, oui même pour nos maîtres et les siens c’est l’évidence même. Mais ils nous font croire qu’ils sont contre. J’ai le droit de le penser ou c’est interdit pour préserver la foi des autres ?

     

    Répondre à ce message

    • #2558329
      Le 1er octobre à 11:23 par ZÉR0
      Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

      Je comprends que vous pensiez ça. Après tout, dans le déroulement de l’apocalypse, Babylone la grande doit tomber avant le règne de l’Antéchrist. Je garde toujours dans un coin de ma tête l’idée d’une opposition contrôlée.

      Et puis... C’est une erreur que de sous-estimer l’intelligence du système, nul n’est plus malin que le malin. Pourtant, il faut garder à l’esprit que le plan du Diable est mis en œuvre par des humains bien faillibles, c’est donc également une terrible erreur que de surestimer les exécutants de ce système, l’arrogance amenant bien souvent de monumentales bourdes.

      Personnellement, j’ai choisi de croire que l’élection de Trump nous donnerait un sursis mais c’est un acte de foi, j’en ai conscience, mais pas seulement : il y a tout de même un paquet de raisons bien rationnelles de se positionner de la sorte.

      Alors, Donald J. Trump, homme providentiel ou grand imposteur ?
      L’Histoire saura nous donner la réponse.

       
  • #2558290
    Le 1er octobre à 09:11 par Le Chêne
    Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

    Et bien franchement j’ai écouté le débat hier alors que j’étais sur la route disponible ici en français :https://www.france24.com/fr/video/2...
    Et bien j’ai été très déçu par Trump. Je vous conseille d’écouter si vous avez le temps.. je pensais que Trump allait plier en 8 Sleepy Joe mais il n’en a rien été. A vrai dire je pense même que Sleepy Joe a gagné le débat. Pour exemple quand Biden parlait des émeutes qu’il califait de manifestations je pensais que Trump allait remettre l’eglise au milieu du village . Détailler le cv criminel des gars qui ont été flingués par la police et demander si pour de tels individus il est normal de brûler les villes américaines d’une part ? Concernant Floyd, peut on parler de racisme alors que la brigade qui l’a arrêté comptait sur 4 policiers 1 métis et 1 asiatique ? Bref sur ce sujet et sur d’autres je pensais que Trump allait pulveriser Biden révélant l’hypocrite qu’il est et l’ennemi des afro américains qui les réduit à défendre des racailles indéfendables au lieu de les porter vers le haut.

     

    Répondre à ce message

  • #2558318
    Le 1er octobre à 10:51 par goyband
    Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

    Sur la forme, aucun gagnant, Biden a dû être briefé pour ne pas se laisser enfoncer par l’agressivité naturelle de Trump, "Sleepy Joe" a donc forcé sa nature et s’est même montré le plus grossier, pour un résultat chaotique, une véritable cour de récré, un exercice de com globalement raté des deux cotés.

    Sur le fond, on se rend bien compte que les ingénieries Floyd, insérées dans celle du Covid, servent d’arguments quant à occulter et attaquer le bilan Trump.
    On peut même théoriser que ce sont deux ingénieries consubstantielles, quitte à ce que l’ingénierie racialiste vienne contredire les principes de précaution, contradiction justifiée, notamment en République par Castaner, par un combat qui mérite une exception dans la logique de l’Etat...d’exception.

    En vérité, en plus de contrôler le peuple en colère sociale légitime par la paramentique du masque, que ce soit via la première et probablement la seconde vague, plus que de justifier le grand reset théorisé par Davos, il semblerait que ce soit bel et bien Trump la cible principale de ces ingénieries, comprendre faire en sorte qu’il ne soit pas réélu.
    Ce qui signifie que pour justifier le chaos Etats-uniens jusqu’aux élections, il faut l’image des peuples masqués voire confinés aux quatre coins du monde, des faits divers racistes/anti racistes et surtout, il faut une Chine en phase avec cette stratégie.
    Les sinophiles Européens (ex Raffarin) sont des progressistes et privilégient le multi-latéralisme au bi-latéralisme Trumpien, ce dernier étant mortifère pour la croissance Chinoise à deux chiffres, donc mauvais pour le commerce mondialisé.
    Comme par hasard, tout partirait du Pangolin avec une Chine qui, elle, a vaincu le virus, à contrario de nous, donc à contrario de Trump...
    Bref, le complot mondialiste utilise les peuples afin de justifier ses attaques sur l’impéritie de Trump quant à endiguer racisme et crise sanitaire, quitte à ce que les dirigeants Européens soient accusés des mêmes maux, mais l’enjeu est tel, que la fin justifie tous les moyens, y compris des faillites ciblées et une surmortalité dans les Ehpads.

    C’est un duel à mort entre la conception conservatrice et progressiste du néo-libéralisme, entre deux évangélismes également, avec un troisième (fondamentalistes compatible avec le mosaïsme) qui tirent probablement les marrons du feu.

    Les réseaux anti Trump sont trop nombreux et trop bien implantés dans les Etats-nations, pour que Trump puisse rempiler.

     

    Répondre à ce message

  • #2558333
    Le 1er octobre à 11:25 par Stormocle
    Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

    Scenario fiction : Biden victime de la haine d’une méchant Trumpiste. Remplacement opportun par Mis Obama

     

    Répondre à ce message

  • #2558455
    Le 1er octobre à 15:03 par crachetonvenin2
    Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

    Quel avenir pour les USA sur ce duo ? Même si un seul gagne ?
    Le vrai niveau politique américain se montre-t-il enfin ?
    Qui pour encore s’associer à ce niveau avec "gestes symboliques" à l’appui ???
    Le tout haut niveau français et élyséen ?
    Macron Emmanuel au niveau du duo américain c’est à dire bas, même après l’élection ??

     

    Répondre à ce message

  • #2558739
    Le 2 octobre à 05:36 par kamenka
    Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

    Ce qui m’a surtout frappée : le regard de "Bidon". C’est exactement les yeux flippants dans les films quand on voit le méchant avec le "regard satanique". Même son visage n’avait pas de forme défini, c’était effrayant. Quant au journaliste : le genre qui coupe la parole sans arrêt et qui fait tout pour que "Ducky" ne parle pas. Crispant. Mais ce dernier a eu quelques bonnes sorties que j’ai trouvé pas mal du tout . C’était plus marrant la dernière fois avec "Hilarante". Un certain rythme et des réactions vives en face !
    Bref, ennuyeux. Je crains d’énormes magouilles pour empêcher la réelection.

     

    Répondre à ce message

  • #2559080
    Le 2 octobre à 16:00 par Ant.
    Premier débat Trump-Biden : une foire d’empoigne

    Trump gagnera haut la main quoi qu’il arrive !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents