Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

France Info décrypte la stratégie de Trump (le mauvais) contre Biden (le bon)

Les médias mainstream français ont choisi leur président : ce sera le pédophile Joe Biden. Il y a quatre ans, c’était la gouine cruelle Hillary. Mais pour gagner, les médias français devront passer sur le corps de l’actuel président et candidat républicain fraîchement déclaré, Donald J. Trump, 1m90 pour 110 kilos.

 

Des gauchistes du camp du Bien (Black Lives Matter) s’en prennent aux Américains qui sortent de la convention républicaine :

 

« J-68 avant le scrutin. Donald Trump doit formellement accepter l’investiture républicaine en vue de l’élection présidentielle, jeudi 27 août, lors d’un discours prononcé depuis les jardins de la Maison-Blanche. Une prise de parole pour clore la convention nationale du parti et remobiliser ses troupes, alors que la campagne du conservateur semble battre de l’aile. Donald Trump est critiqué jusque dans son propre camp pour sa gestion de la pandémie de Covid-19, qui a coûté la vie à près de 180 000 Américains, selon le décompte de l’université Johns-Hopkins. Et depuis plusieurs semaines, il est devancé par son adversaire Joe Biden dans les intentions de vote : le 25 août, il accusait près de neuf points de retard sur le démocrate, indique l’agrégateur de sondages du site Five Thirty Eight. » (France Info)

Chaque article nous décrit en détails les faiblesses du candidat républicain (par ordre chronologique depuis 2016 : idiot, fou, raciste, fasciste), qui n’a de républicain que le nom : Trump est trop spécial, trop unique pour entrer dans le moule reaganien.

« Je me tiens devant vous ce soir, honoré par votre soutien, fier des progrès extraordinaires que nous avons réalisés ensemble au cours de ces incroyables quatre dernières années, et débordant de confiance dans le brillant avenir que nous allons construire pour l’Amérique au cours des quatre prochaines. »

« Ces derniers mois, notre nation et la planète entière ont été frappés par un nouvel et puissant ennemi invisible. Comme les braves Américains avant nous, nous avons relevé ce défi. Nous fournissons des thérapies qui sauvent des vies et nous produirons un vaccin avant la fin de l’année, voire plus tôt encore. »

« Malgré toute notre grandeur en tant que nation, tout ce que nous avons accompli est maintenant en danger… À aucun moment auparavant, les électeurs n’ont été confrontés à un choix plus clair entre les partis, deux visions, deux philosophies ou deux agendas. Cette élection décidera si nous allons sauver le rêve américain ou si nous allons laisser un programme socialiste démolir notre destinée. »

 

Le discours plus complet traduit par les DéQoupeurs :

« Mon programme, c’est “made in USA” »

 

En attendant, parce qu’il faut bien faire un peu d’information, France Info, qui est ni très français ni très informatif, nous explique comment Trump va essayer de renverser une défaite annoncée... par les médias mainstream, qu’ils soient américains ou français.

Et dans la liste des armes de Trump, il y a, tenez-vous bien, « vanter (et embellir) son bilan à la Maison-Blanche ». Ça alors, c’est bien le premier président à se représenter qui cherche à vanter son bilan ! Le niveau des journalistes mainstream nous étonne chaque jour !

« Pour le clan Trump, le deuxième pilier de cette stratégie de sauvetage consiste à vanter le bilan de ces quatre dernières années. Son équipe a mis en ligne un site complet détaillant les “promesses tenues” par le Président au cours de son premier mandat. La page dédiée à son programme pour sa réélection est, en revanche, beaucoup plus succincte. On y trouve des projets comme “créer 10 millions d’emplois en dix mois”, “ramener un million d’emplois délocalisés en Chine” ou “établir une présence humaine permanente sur la Lune”, sans le moindre détail sur la façon dont l’exécutif compte y parvenir. « Il n’a pas vraiment de programme, juste des slogans », résume Jean-Éric Branaa. »

Jean Éric Branaa, « spécialiste des États-Unis » selon France Info, plus sûrement agent de propagande anti-Trump, oublie quelques petites choses : le redressement productif de l’Amérique (avant le Covid mondialiste), la taxation à venir des GAFAM, le niveau historiquement bas du chômage (avant le Covid mondialiste), le retour progressif des soldats d’Asie, la lutte sourde contre le pouvoir profond et le capitalisme financier, le rééquilibrage des relations commerciales avec la Chine, la baisse de la tension avec la Corée du Nord, l’affaiblissement de l’OTAN, la fausse soumission à Israël, la politique de la main tendue aux Russes (au risque de passer pour un traître à la patrie), bref, pas vraiment de programme, juste des slogans.

« Ce pari avait tout son sens en début d’année, lorsque Donald Trump pouvait se targuer de bons résultats économiques. Mais la pandémie de Covid-19 a détruit plusieurs millions d’emplois et mis un coup de frein à la croissance. Au deuxième trimestre 2020, le pays est officiellement entré en récession après avoir enregistré une chute historique de 32,9 % de son PIB. Pas de quoi désarçonner le républicain, dont l’objectif est désormais de “vendre un mythe”, selon USA Today. Lundi 24 août, il assurait ainsi qu’avant la crise sanitaire, “nous prenions une direction jamais vue : l’économie la plus florissante, les plus bas chiffres du chômage de l’histoire du pays”. Et tant pis si son bilan économique n’est, en réalité, pas plus reluisant que celui de Barack Obama. “Il espère qu’à l’automne, les chiffres de l’emploi seront meilleurs, ce qui redonnerait une dynamique à sa campagne”, souligne Jean-Éric Branaa. »

C’est donc après coup, une fois que l’économie américaine a plongé sous l’impact du Covid mondialiste, que la presse mainstream admet que Trump a eu « de bons résultats économiques ». Heureusement pour le pédophile Joe Biden, ces résultats positifs se sont effondrés depuis. Ce virus, quelle chance pour le camp progressiste !

Normalement, si on suit la logique de France Info, devant les mauvais sondages, la révolte des Noirs (légèrement excités par Soros, les médias, et les lobbies) et l’effondrement économique dû à une pandémie dont le Président n’aurait pas pris la mesure, ce dernier devrait démissionner au plus vite, rendre son tablier au pédophile Joe, ou se suicider devant le tableau apocalyptique de l’Amérique trumpisée.

Hélas, n’écoutant que son ego, qui semble démesuré, Trump est résolu à se battre, et à utiliser tous les arguments, dont la décrédibilisation de son adversaire. Ça alors, comment peut-il oser décrédibiliser Joe, pourtant démocrate et pédophile ? C’est quand même le camp du Bien, merde !

En France, le camp du Bien est incarné par le réalisateur Mathieu Kassovitz, le fils de socialo-sioniste :

 

 
– La Rédaction d’E&R –

 


 

À deux mois du scrutin, Donald Trump tente désormais de renverser la vapeur à l’aide d’une stratégie de campagne reposant sur trois piliers.

 

Attaquer sans relâche Joe Biden

Début 2020, la stratégie de campagne de Donald Trump était claire : jouer sur l’opposition entre la droite et la gauche.

« Il avait fait le pari que [le progressiste] Bernie Sanders, largement en tête dans les sondages, remporterait les primaires démocrates, rappelle Jean-Eric Branaa, maître de conférences à l’université Paris 2, interrogé par franceinfo. Il comptait donc se présenter comme le dernier rempart face au socialisme incarné par le sénateur du Vermont. »

Mais c’est finalement le modéré Joe Biden qui a emporté l’investiture démocrate.

Qu’à cela ne tienne, Donald Trump a simplement adapté sa rhétorique : à chaque événement de campagne, le républicain dépeint « Joe l’endormi » en « pantin » des socialistes. « Il répète que le chaos gagnera l’Amérique si Joe Biden est élu et que le démocrate est manipulé par les pires gauchistes du pays », souligne Jean-Éric Branaa, auteur de Joe Biden, le troisième mandat de Barack Obama (éditions VA).

Dès le premier soir de la convention nationale républicaine, lundi 24 août, le message a été martelé :

« Ils veulent détruire ce pays et tout ce pour quoi nous nous sommes battus, a déclaré Kimberly Guilfoyle, belle-fille et conseillère de Donald Trump, citée par Reuters. Ils veulent voler votre liberté. Ils veulent contrôler ce que vous voyez, pensez et croyez dans le but de contrôler votre vie. »

Le camp républicain a par ailleurs investi des millions de dollars pour produire des clips de campagne attaquant le démocrate. Une vidéo diffusée début août montre ainsi Joe Biden avec les représentantes progressistes Ilhan Omar et Alexandria Ocasio-Cortez, et assure que le modéré a « adopté le programme de la gauche radicale ». L’objectif des conservateurs : s’assurer qu’un maximum d’Américains voient ces spots censés décrédibiliser le camp adverse. Selon le New Yorker, les républicains ont dépensé 60,2 millions de dollars entre mars et début août, rien que pour l’achat de publicités sur Facebook.

 

Vanter (et embellir) son bilan à la Maison-Blanche

« Le Parti républicain tente de faire de cette élection un référendum sur Donald Trump et sur son bilan, ce qui est un incroyable pari. » (Branaa)

[...]

La convention nationale républicaine de cette semaine joue un rôle central dans cette stratégie de campagne. « Donald Trump est un homme d’affaires qui sait se vendre. Il aime haranguer les foules lors de meetings géants : c’est ce qui avait fait le succès de sa campagne il y a quatre ans », rappelle le spécialiste des États-Unis. Cette fois, la pandémie de Covid-19 et les mesures sanitaires qui en découlent privent le milliardaire de grands rassemblements. La convention nationale républicaine est donc l’occasion rêvée de se remettre sous le feu des projecteurs, avant les trois débats de l’automne. Alors que Joe Biden n’a pris la parole qu’au dernier jour de la convention démocrate, Donald Trump s’exprime chaque soir de la grand-messe des conservateurs.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

Trump/Biden, sur E&R

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « nous produirons un vaccin avant la fin de l’année »

    Quoi ? Corona non-immunisant, c’est inutile Trump ! À moins que tu fasses partie des kabbalistes !
    Comment un homme seul peut tenir tête au N.O.M. et pourrait-il être réélu alors qu’il suffirait de truquer l’élection ?

    Et à propos de ce vaccin russe, toujours inutile, contient-il aussi des millions de nano-particules ?


  • ce matin france info =

    "le resumé de l’histoire des etats unis selon trump est du niveau d’un enfant de CE2"

    "trump a une vision schyzophrenique du monde"

    qu’attend trump pour expulser touts les journalistes francais d’amerique en justes represailles proportionelles ?


  • Mathieu ; c’est Jean qui a écrit l’Apoclypse. Ne t’y mets pas toi aussi. Tu n’es et ne seras jamais un saint. C’est une pitié de t’entendre parler à bout d’argument. Trump, c’est la fin de la vie parce que c’est comme ça, tu l’as dit alors c’est vrai. Là, je te le dis, tu es mauvais. Tu as bâclé ta thèse.
    Pour te rassurer : Trump est le meilleur.

     

    • Le plus choquant encore c’est de voir la contradiction de sa pensée en moins d’une minute... Trump c’est la fin du monde, mais c’est les chinois qui font avancer la technologie dans le sens de la dictature et Mathieu de dire "c’est l’Amérique qui donne le rythme". Et donc ? L’interdiction de tic-toc ? Le "scandale" huawei ? Le refus du confinement ? Le refus de resté dans toute structure globale qui pourrait généralisé un système dictatoriale à l’échelle mondiale ? Ce sont des mauvais signaux pour Mathieu ! Où alors il ne voit pas plus loin que le bout de son nez.


    • c’est incroyable d’entendre ce genre de conneries contre Trump qui est en train de bruler tous ces parasites qui veulent des esclaves pour les asservir
      y a qu’à voir même en France , tous ces parasites et corrompus qui vont des hauts fonctionnaires jusqu’aux médias comme une véritable chaine de grandes surfaces


  • Jean Éric Branaa, « spécialiste des États-Unis » selon France Info, Ah bon !!!!
    Je croyais que c’était Laurence Haïm .... ils en sortent des marionnettes de leur chapeau


  • Cela fait qui 4 ans qu’ils nous prédisent la fin monde ....


  • Tiens, la journaloperie était moins avenante quand Kassovitz complotait avec le chef de Manif Macroniste GJ sur le 11/9. Si ça se trouve y’a un lien, faudrait demander à Soral... Enfin, s’ils en sont à dégarrer ce clown, c’est que y’a du mou dans la corde à noeuds.


  • « J’ai vraiment l’impression de voir la fin du monde arriver. Le 3 novembre, si #Trump passe, ce sera le début d’une dictature, le début de la fin de notre époque". » »
    C’est exactement ça qui se produira, si Dieu Le Veut, pour voir un nouveau monde bien meilleur que celui des Attali, Soros, Bhl, Rothschild et toute la communauté, dont tu fait partie, satanisée.

     

  • France info est payé par nos impôts ! Il s’adressent aux français comme si ils allaient voter pour la présidentielle US. Cette même chaîne de propagande est pro européenne et progressiste et favorable à la GPA.

    Cette chaîne devrait être interdit d’émettre car payé avec nos impôts. Elle ne parle quasiment pas des problèmes de la France... Pire que Arte sur la tranche horaire 19h30 21 heure c’est dire.


  • Mon Dieu ! Le niveau des commentaires sur le site France-info ! Au secours !!

     

  • Matthieu casses toi vite, nous fait une petite inversion accusatoire sur la fin du monde, qui effectivement va se dérouler quand le Donald va gagner, la gauchiasse de ce pays ne le supportera pas et fera tout pour ruiner le pays, de la même manière que les nôtres nous font submerger par de l’immigration qui voteront pour eux même si ça doit déboucher sur un bordel sans nom.

    Ce n’est pas Trump qui va accélérer le déclin des US c’est l’état profond.


  • "notre nation et la planète entière ont été frappés par un nouvel et puissant ennemi invisible" : une allusion à une certaine élite communautaire ?

     

    • Selon Benjamin Fulford,

      Le Président Donald Trump est passé par le processus très difficile et dangereux de tester l’”état d’esprit” de ceux qui sont le plus proche de lui, dans le but de déterminer qui dit la vérité, qui est compromis, qui est corrompu, qui est un allié viable, et surtout, qui est un ennemi sournois.

      Les forces puissantes au sein de l’État Profond sont massivement organisées contre Trump et la population. Elles contrôlent la plupart des grands médias et la majeure partie de la communauté de sécurité. Même l’administration de Donald Trump possède un nid de bellicistes qui, ensemble, constituent un véritable cabinet de guerre.

      Pour sa part, Donald Trump, le Président des États-Unis, a lancé un grand coup contre les sociétés pharmaceutiques la semaine dernière, comme on peut le voir dans le tweet suivant :

      Une “clause des nations favorisées” que j’ai signée la semaine dernière contre les grandes entreprises pharmaceutiques, va faire que les États-Unis obtiendront un prix sur les médicaments sur ordonnance qui correspondra au prix du pays qui paie le plus bas prix au monde. 50%, 60%, peut-être 70% de réduction”.

      La totalité du fiasco Covid-19 fait partie de l’agenda 2030 de l’ONU, qui inclut beaucoup de choses principalement la monnaie numérique et les implants RFID pour servir d’interface entre le gouvernement et l’industrie privée pour assurer la surveillance des populations mondiales

      La Corée du Nord s’apprête à annoncer que des fonctionnaires du gouvernement sud-coréen sont responsables du meurtre de Kim Jong Un

      Selon des sources du Pentagone, le système de transfert bancaire international SWIFT, contrôlé par les Sionistes, a été démantelé alors que le “système financier Quantum est en ligne”.

      Au Japon, le Premier Ministre Shinzo Abe semble avoir survécu à une nouvelle tentative d’empoisonnement par la Cabale. Il vient de démissionner

      Des sources de la NSA affirment également qu’il existe un fort risque d’incidents terroristes majeurs au cours des 90 prochains jours aux États-Unis


  • Il a pris un méga coup de vieux kassovitz.


  • Trump est le grain de sel qui bloque leur machine satanique, la machine va surchauffer et exploser. Bravo Trump que Dieu te protège.


  • Mathieu Cracovie toujours aussi pertinent . Je ne sais pas a quoi il tourne mais il devrait arrêter et vite , on dirait qu’il sort d’une tombe .

     

    • quand il crachait sur les gilets jaunes ( au tout debut) il ne voyait pas la fin de la démocratie , mais là dans sa crise de nerf de theatre de guignol il voit la fin du monde , on se croit dans tintin et l’étoile mystérieuse !

      il voit pas la fin du monde quand nethanyaou veut pucer les israéliens ... là non plus il voit pas .
      il voit ou il est opportuniste de voir surtout.


  • Les Noirs sont minoritaires aux States (12% de la population totale) et en définitive, ce sont les Blancs des États du centre ( la Bible belt ) et les Latinos des États de la côte Ouest et de la Floride qui vont tout décider. L’agitation autour de la minorité black ne donnera rien...


  • Mine de rien Kassowitz est visionnaire. Sa réthorique semble excessive mais Trump sera bien celui qui signera la fin de la dictature de ses congénères...

     

  • Toutes ces conneries sont insupportables. Dès la première phrase, au-delà de laquelle je n’ai pas pu aller, Cassos nous fait une superbe inversion avec une louche de perversion en plus histoire de ramener aux heures les plus sombres, comme si la violence et l’intolérance n’étaient pas le fait de gens comme lui et de ceux qu’il défend. Tout ce qu’ils disent pour parler des autres parle d’eux en fait. Je ne sais pas si ça porte un nom en psychiatrie mais ça le mériterait tellement c’est grave, de plus en en plus répandu et inquiétant (et pas seulement pour eux, malheureusement).

     

  • Michelle Obama évoque ses expériences avec le racisme !!!!
    et sodomiser des gosses , tu crois que c’est mieux ? tu ferais mieux de vérifier si Clinton ou Biden l’ont pas déjà fait avant de le soutenir


  • Mais quel con ce Kassovitz. Il raconte vraiment que des conneries. Fin du monde, dictature ! Espèce d’abrutis fini, les dictateurs tu en es le meilleur complice et le plus beau produit. Mais ça tu l’ignores à cause de ton aliénation mentale parfaite.


  • Kassovitz a raison, si Trump repasse ça sera la fin de "notre" monde ... reste à définir qui il inclut dans son "notre" . Go Donald, go ! Défonce les tous !

     

  • Imaginons le scénario d’ingénierie sociale suivant. Les démocrates se disent qu’à la « loyale » il y a un risque sérieux que Trump soit réélu malgré l’agitation entretenue et la pression permanente qu’ils exercent sur lui. Ils décident donc d’une opération utilisant un patsy pour faire un coup double, à savoir éliminer physiquement Biden via un assassinat collé sur le dos d’un blanc partisan de Trump pour dans un second temps faire entrer en scène une Michelle Obama éplorée et donc « inattaquable » (car femme ... et éplorée !). C’est évidemment très schématique mais vu les forcenés auxquels nous avons affaire ... !

     

    • Je vois ce sénario un peu trop grand pour se réaliser mais, je suis d’accord avec vous sur le fait que Biden a bien le profil du gars tenu par les cou.... qu’ils peuvent faire sauter à tout moment car il est à la fois idiot et crâmé par ses casseroles de pervers. Un Epstein quoi.


  • Cet acharnement des merdias depuis 5 années contre Trump n’est pas le fruit du hasard

    Le Président Donald Trump a affronté le gouvernement de l’ombre connu sous le nom d’État Profond plus que tout autre président dans l’histoire

    Le Plan Q comprend la démolition de l’État Profond, ainsi que du système monétaire de la Cabale des banquiers Rothschild, qui possèdent et gèrent la Réserve Fédérale et toutes les autres banques centrales du monde, les agences fiscales, les trésors, le FMI, la BRI, la Banque Mondiale, l’ONU et quasiment tous les gouvernants de la planète ( sauf les alignés)


  • Mathieu, casse toi, et vite !


  • Tous les soirs je prie, et je vous invite à en faire autant, afin que Donald Trump soit réélu.

    S’il est élu, il y a toutes les chances que l’état profond finisse d’être mis à raison, et que nous soyons enfin libéré du mal absolu.

    Cela ne pourra qu’être positif pour nous, et nous permet d’espérer voir, Macron, et tous ses complices et donneurs d’ordre en prison. Un vrai bonheur.


  • Mathieu Cassosvide touche le fond de la pensée gauchisante hystérique, à ce niveau ca relève de la psychiatrie. On a franchi un cap, pas seulement chez lui d’ailleurs.


  • Trump sauve des milliers d’enfants de la pédophilie grâce à son mur qui continue à avancer et grâce à l’arrestation de milliers de trafiquants faisant parti de gangs criminels et dangereux alors que nous , on continue à avoir des Cohn bendit , Moretti carrément ministre de la Justice ou de Matzneff qui cache la forêt et tout ça sous le contrôle de Macron et de ses maitres qui tirent les ficelles - je les plains , le jour où tout va basculer ......


  • Le discours prononcé par Joe Biden en clôture de la convention démocrate la semaine dernière a été regardé à la télévision par 24,6 millions de personnes selon les données Nielsen.
    c’est normal , les gens sont excités de voir une crapule qui risque de finir sur une chaise électrique avant les Clinton et Obama pour haute trahison

     

  • Pour nous , aucun doute , si les médias sont contre Trump , c’est qu’il faut être de son coté !
    On sait presque tous aujourd’hui , que les médias sont parti prenante et nous manipule , car ils appartiennent tous aux lobbies !
    Bientôt le matraquage médiatique , ne suffira plus !


Commentaires suivants