Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Prix du pétrole : Donald Trump au pied du mur

Fait à peu près passé inaperçu dans l’océan de panique du coronavirus, Trump s’est résolu à appeler Poutine dans la journée d’hier. Cette conversation, sur demande de la partie américaine a précisé le Kremlin, confirme ce que tout le monde sait : Washington est très gêné par la tournure que prennent les événements pétroliers. Le Donald, qui base en partie sa réélection sur le pouvoir d’achat et une essence bon marché, a même cru bon, lors d’une interview, de l’admettre : « Je n’aurais cru devoir dire cela mais il faut que les prix du pétrole remontent ».

 

Le schiste US est en effet au bord du précipice, d’autant plus que les dépôts de stockage sont pleins, notamment ceux servant de réserves stratégiques aux États-Unis. Les compagnies essaient bien de louer des supertankers pour stocker leurs surplus mais les navires sont rares (occupés qu’ils sont à transporter le pétrole saoudien) et, loi de l’offre et de la demande oblige, les prix ont explosé. Le désespoir est si grand que nous assistons à une surprenante révolution copernicienne qui n’échappe à personne. L’Amérique, chantre historique d’un marché libre et sans entraves, pourfendeuse traditionnelle de la politique des quotas, demande maintenant un contrôle des prix et de la production !

Rien n’est sorti de la discussion Poutine-Trump, qui a également abordé d’autres sujets (gageons que les sanctions et le Nord Stream II n’étaient pas loin). Mais Moscou fait par ailleurs chauffer le chaud et l’effroi. Dans la seconde catégorie, voici Igor Sechin, patron de Rosneft, qui a résumé la situation d’un glacial et clinique : « Dès que le schiste américain sera éliminé, le pétrole remontera à 60 dollars ». On imagine les gouttes de sueur du côté du Texas et des banques qui soutiennent à bout de bras le secteur...

Suffisamment intelligent pour laisser la porte entrouverte, l’ours n’a toutefois pas écarté l’idée d’un nouvel accord pour stabiliser les prix, une sorte d’OPEP ++ comprenant, outre la Russie et l’OPEP, d’autres pays producteurs. Point besoin de sortir de Saint-Cyr pour comprendre qu’il ne peut s’agit que des États-Unis eux-mêmes, invités à faire comme tout le monde, c’est-à-dire à imposer des quotas sur leur production. Pour le schiste US, la conséquence serait grosso modo la même : bye bye.

Moscou joue actuellement de la carotte et du bâton avec l’oncle Sam. D’un côté, c’est l’avion-cargo rempli d’aide médicale envoyé aux États-Unis pour lutter contre le coronavirus, entraînant les remerciements publics du président américain lors d’une conférence de presse (le Deep State a failli s’étrangler de rage et les articles de l’habituelle camarilla pleuvent déjà sur l’inénarrable « instrumentalisation » de l’aide russe et chinoise). C’est aussi, nous venons d’en parler, l’invite polie lancée à Washington pour rejoindre un accord pétrolier général tout en sachant que les Américains ne pourront vraisemblablement pas l’accepter.

Car, au-delà de la forme, les Russes mettent Trump au pied du mur en cette année électorale. Ce blog s’est souvent posé la question de savoir si l’occupant de la Maison-Blanche avait fini par être croqué par l’État profond qui l’entoure. Ce qui est sûr, c’est que, vu de Moscou, il a trop souvent plié, notamment sur les sanctions. Le Kremlin ne lâchera rien sur le pétrole sans contrepartie et la balle est dans le camp du Donald qui va maintenant devoir prouver de quel métal il est fait...

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2423723
    le 01/04/2020 par Brindavoine
    Prix du pétrole : Donald Trump au pied du mur

    " On s’arrange à faire remonter le cours du pétrole pour que tu sauves ton pétrole de schiste, en échange tu nous permets de finir le North Stream (encore 80km de tubes à poser) pour fournir l’Allemagne en gaz russe " .


  • #2423741

    super la déclaration d’Igor Sechin ! on dirait du Dieudo.
    J’en ai applaudi à tout rompre tout seul quand j’ai lu ça !

    (sans compter que le gaz de schiste c’est hyper-mauvais pour l’environnement)


  • #2423756
    le 01/04/2020 par culturovore
    Prix du pétrole : Donald Trump au pied du mur

    Cette guerre du pétrole est un show. Car ce qui se cache derrière cette guerre du pétrole est bien plus subtil encore : c’est une attaque concertée entre Trump et Poutine contre l’état profond car la priorité actuelle de Trump a la veille des élections est le démantèlement du Deep State et donc de ses sources de financement.
    Si Trump a développé le schiste américain c’est pour une raison première : pouvoir offrir une autre source d’approvisionnement relai aux consommateurs américains en attaquant une des principales sources d’approvisionnement des finances de l’état profond, le pétrole. L’objectif numéro 1 est d’assécher les finances du Deep State en faisant chuter le cours du baril après avoir asséché les autres sources de financement. L’objectif second est le démantèlement des grandes pétrolières dont sont propriétaires les grandes familles financières à la source du Deep state : Rockefeller, Rothschild, Bush.
    C’est aussi pour cela que l’Arabie saoudite sera partitionnée, car elle partenaire et une base de financement de l’état profond depuis 60 ans qui contrôle les champs pétrolifères et a des participations dans les grandes sociétés et raffineries du pays. Trump a fait un deal avec le prince régnant : tu fais le ménage chez toi en mettant en prison les membres de ta famille qui sont des partenaires du Deep state et toi tu seras préservé. Trump est en contrôle.

     

    • #2423800

      Tout le monde est dans la combine. Poutine, Trump, Macron, les Chinois, le nouveau Prince Saoudien...Macron a changé de camp il y a longtemps. Il s’est pris les attentats Charlie, l’usine chimique et Notre Dame en flammes, et peut-être même les Gilets Jaunes.

      Macron a essayé de calmer la panique, ainsi que Trump, au début de la "pandémie", maintenant ils l’accompagnent, biens forcés.

      Et beaucoup ont compris le danger et ont déjà quitté le navire, dont les principaux P-D. G. des grosses boîtes. Bill Gates étant le plus emblématique. Mais tous ne seront pas sauvés.
      La tête affolée de Liste Noire Cohen est un bon thermomètre

      Que va faire Israel comme baroud d’honneur ? Affolés eux aussi. Ben Chaya, notre Babbin de référence se réjouit d’une manière bien forcée, je trouve. Et cette proposition de livrer de la Chloroquine aux USA, et gratuitement encore...un milliard de doses...


    • #2423812

      Les États-Nations veulent reprendre du contrôle sur le cartel des banques. Nous ne sommes toujours pas au "Vendredi 13" de Philippe le Bel mais ça viendra.


    • #2423830
      le 01/04/2020 par SaladeNicoise
      Prix du pétrole : Donald Trump au pied du mur

      Merci culturovore, pour ton point de vue, je pense aussi que Trump et Poutine sont dans le même camp contre l’état profond et les mondialistes, les compliments de Trump envers Poutine prouvent que Trump veut l’aide Russe.
      Pour le pétrole de schiste américain, je ne suis pas d’accord avec toi cela me semble être dans le sens de sa politique de tout produire localement.
      Dans la guerre du pétrole je suis étonné que personne n’imagine que l’Arabie saoudite soit en train de quitter l’influence Americaine pour se mettre du coté des Russes, ils sont quand même les premières victimes du pétrodollars, cette perte d’influence justifie selon moi que Trump devienne tout doux.. quand pensez vous ?


    • #2423947

      D’accord avec votre analyse. Vous devez, comme moi et beaucoup d’autres regarder les "capsules" de Radio Quebec parfois relayées par ER. Effectivement si Trump a bien les "biscuits" qu’on espère qu’il a alors sauf évennement grave (assassinat ou attaque de la Russie sous faux drapeau mais peu probable que les 2 tombent dans le panneau ) alors l’affaire est pliée. Restera à reconstruire...


    • #2424566
      le 02/04/2020 par culturovore
      Prix du pétrole : Donald Trump au pied du mur

      @ SaladeNicoise

      L Arabie Saoudite est sous contrôle de l état profond mais toujours liée par l accord Qincy renégocié par Trump pour protéger la famille Saoud. Trump est entrain de reprendre le controle de l arabie saoudite.
      Trump ne prone par l autarcie mais le libre échange réglementé dans le cadre d une politique nationale. Le schiste va dans cette continuité mais la vraie motivation est d influer sur le prix du baril pour contrer l etat profond.

      @ Henri

      Radio Quebec est très informative, mais j écrivais déja sur les enjeux mondiaux quand elle n existait pas, cela fait pour ma part 10 ans que j informe les gens sur la vérité du Monde. Seulement au début on me prenait pour un huluberlu. Il y a encore un second niveau de lecture des faits et motivations de Trump comme de ceux de l etat profond mais qui n a pas encore été abordé par personne car pour grand nombre cela passerait pour de la science fiction.


  • #2423805

    " Rien n’est sorti de la discussion Poutine-Trump ". Donc c’était TRÈS sérieux.

     

  • #2423818
    le 01/04/2020 par Jérômeproudhon
    Prix du pétrole : Donald Trump au pied du mur

    Oui, bien sûr, nous vivons la plus grosse attaque sur les peu de liberté qu’il nous reste, sur la fin d’ un monde ,et les deux loustics parlent de stratégie pétrolière ? C’est un appel stratégique sur que faire, ne dit on pas " pour éviter que les hommes ne se fassent la guerre, il faut leurs faire peur " et cette peur pour le moment empêche les peuples de se révolter. De plus Trump a dit qu’il allait lui parler pétrole et coronavirus. Tout est dit.


  • #2423872

    "la balle est dans le camp du Donald qui va maintenant devoir prouver de quel métal il est fait" : Intéressant...


  • #2423915

    La Chine et la Russie vont sortir les vainqueurs de cette crise.
    « Les Etats-Unis sont sans doute la seule superpuissance mondiale » dixit Poutine en 2016.


  • #2423939

    Trump agit avec Poutine pour empêcher la NorthCom, d’où la livraison des équipements médicaux de la Russie aux américains. La guerre Trump/Etat profond est plus qu’évidente désormais


  • #2424054

    Ca a l’air d’une attaque finale sur le pétro-$ qui permettait au Deep State de "créer l’histoire du monde" à peu de frais !
    Trump a, depuis 2017, coupé les sources de financement de la CIA, les une derrière les autres (drogues, trafics humains, ...). La plus importante est la monnaie de singe US qui reposait sur le contrôle du pétrole garantie par l’armée.
    Or, depuis le 1er Mars 2018, l’armée US est réduite à un tas de ferraille en face des armes nouvelles russes. Le pétro-$ imprimé par la FED vit ses derniers instants.

    Trump a promis une "résurection" pour Pâques ! Laissons-nous surprendre...


  • #2424163
    le 01/04/2020 par Bayinnaung
    Prix du pétrole : Donald Trump au pied du mur

    En attendant, ça ne se voit absolument pas chez nous aux pompes de nos stations service, cette baisse du prix du pétrole !
    P**ain de T.V.A. de m**** !

     

    • #2424491

      Vous rigolez ou quoi ?

      La 95 était proche de 1,7 et là on est presque à 1.


    • #2424511

      Bonjour zoom

      petite démo avec des chiffres abstraits :
      année 1 :
      janvier- le baril monte de 30 $ et à la pompe le prix prend 20 cts
      aout- le baril perd 30 $ et à la pompe le prix baisse de 10 cts
      année 2 :
      mars- le baril monte de 30 $ et à la pompe le prix prend 20 cts
      septembre- le baril perd 30 $ et à la pompe le prix baisse de 10 cts

      etc etc...
      Si E&R pouvait obtenir un petit historique des chiffres : prix du baril / prix à la pompe..
      Si une autre personne les connais
      Bonne journée


    • #2424694

      La T.V.A. est le vrai raquette généralisé dont les médias se gardent bien de parler, l’attention est toujours porté sur les impôts, qui ont pourtant le méritent d’être plus juste..


  • #2424176

    Intéressant, mais incomplet et un peu simpliste comme vision...
    Vladimir Poutine est-il l’antithèse de l’état profond ?
    A t-il complètement vaincu l’état profond en Russie à ce jour, ou bien a t-il cédé ou conclu quelques accords amiables ?
    Trump n’a pas encore terminé sa quatrième année de mandat et il a déjà fait
    un ménage de titan, combien de temps cela a t-il pris à Poutine pour nettoyer le marais ?
    Il semble évident que Poutine profite de la position de déséquilibre de l’état U.S pour placer un petit ku uchi gari et prendre l’avantage (dégager l’industrie du gaz & pétrole de schiste).
    Aussi, expliquer la carotte et le bâton en prenant l’exemple de l’aide médicale procède d’un manque de jugement et d’une méconnaissance de l’histoire.
    La Russie et l’Amérique ont une véritable histoire commune, une culture commune également, et il est intéressant de se rappeler qu’à chaque évènement majeur (11 septembre, ouragan Katrina, incendies...) Vladimir à toujours proposé son aide bienveillante à son homologue POTUS.
    Enfin, supposer que l’opinion américaine n’acceptera pas... c’est une autre vision lacunaire.
    Les prochaine élections, Trump les remportera fort probablement haut la main.
    l’Amérique attend de lui qu’il achève le travail en cours .
    Comme pour Netanyahu, Trump donne des gages à certains acteurs car il ne
    peut (aucun n’en serait capable) tous les affronter ni les éliminer du jeu en même temps.
    Il a 5, voire dix coups d’avance sur notre perception du temps politique, et il se réserve des plans A, B, C et même D.
    Pour rejoindre les Q fans (@culturovore, @Henri, @SaladeNicoise, @Gopfdami, @bobo)...
    Il est intéressant de supputer comme Alexis Cossette, que Trump et Poutine jouent la même partition, ce qui n’empêche pas l’un et l’autre de jouer solo à son avantage sur certains morceaux clés.
    Un point positif tout de même, l’OPEP ++ est une excellente suggestion.
    Puisse t-elle se concrétiser !

     

    • #2424427
      le 02/04/2020 par Jérômeproudhon
      Prix du pétrole : Donald Trump au pied du mur

      Trump est loin d’ avoir vaincu l’ état profond, il L’ expose et l’ à exposé, nous parlons d’ une mafia mondiale à tout les échelons de l’ humanité.
      Alexis cosette est très enthousiaste, et tant mieux. Mais Jésus-Christ aussi l’ à exposé ,et nous connaissions la suite. On ne sait pas ce qui va se passer après le coronavirus ( si on voit une fin proche ). Mais ce que je crois, si donald Trump est empêché ou non réélu, c’est la guerre civile aux États-Unis.


    • #2424469
      le 02/04/2020 par nathan rien
      Prix du pétrole : Donald Trump au pied du mur

      la balle est dans le camp du Donald qui va maintenant devoir prouver de quel métal il est fait...



      @culturovore : « c’est une attaque concertée entre Trump et Poutine contre l’état profond car la priorité actuelle de Trump a la veille des élections est le démantèlement du Deep State et donc de ses sources de financement. » Démanteler les sources du Deep State en quelque mois... c’est un peu présomptueux comme priorité, selon moi.

      @bobo : « Tout le monde est dans la combine. Poutine, Trump, Macron, les Chinois, le nouveau Prince Saoudien...Macron a changé de camp il y a longtemps. » trop enthousiaste dans l’optimisme, selon moi.

      @SaladeNicoise : « Dans la guerre du pétrole je suis étonné que personne n’imagine que l’Arabie saoudite soit en train de quitter l’influence Americaine pour se mettre du coté des Russes » Là aussi, un peu présomptueux à envisager, selon moi, même en 4 ans de nouveau mandat de Trump

      @Alain : « [Poutine] A t-il complètement vaincu l’état profond en Russie à ce jour, ou bien a t-il cédé ou conclu quelques accords amiables ? Trump n’a pas encore terminé sa quatrième année de mandat et il a déjà fait un ménage de titan, combien de temps cela a t-il pris à Poutine pour nettoyer le marais ? » Bonnes questions et bonnes remarques.

      @Alain : « Les prochaine élections, Trump les remportera fort probablement haut la main.
      l’Amérique attend de lui qu’il achève le travail en cours . »
      Oui c’est très probable pour ne pas dire évident (si triche maîtrisée)

      Pour ce qui est d’affaiblir suffisamment le DeepState pour revenir à une saine coopération entre Etat-nations, je ne crois pas que Trump soit en mesure de le faire. Poutine a certainement bien nettoyer le marais russe, comme le faisait remarquer @Alain ? Mais peut-être a t-il besoin de Trump pour le préserver désormais ? Trump sera très probablement réélu, c’est vrai, mais à quel prix ? Sauf "événement grave", au sens où l’entend @Henri, je ne crois pas qu’il pourra faire grand-chose durant son deuxième (et dernier mandat), à part finir ce que le DeepState lui laissera terminer chez les républicains pour son prochain mangeoire électoraliste de 2024 ; mais c’est au cas où Michelle ne ferait pas l’affaire chez les démocrate... Bref, sans vouloir plomber l’ambiance, je crois que Trump est déjà terriblement affaibli et Poutine le sait ou le sent ! Pourra t-il augmenter le niveau de sa politique pour les 4 ans à venir ? c’est, je crois, ce qu’il cherche aussi à vérifier.


  • #2424472

    Cours du pétrole, Trump voit rouge.


  • #2424518

    Dans les années 80, les usa, demandèrent à leurs balais à chiottes les saoud d’augmenter la production du pétrole et d’en inonder le marché afin de faire chuter le prix du baril, ce fut chose faite et ce fut aussi une cause majeure par asphyxie de l’effondrement de l’URSS.
    Aujourd’hui, Poutine tiens sa revanche avec Trump et son bedouin de service mbs "le débile de la Mecque".
    les chefs d’état penser mettre Poutine à genou....
    Aujourd’hui on constate le contraire et admirer le joueur d’échecs, le fair-play et l’intelligence de Poutine, durant des années les usa ne cessérent pas d’appliquer des sanctions et embargos envers la Russie.
    Aujourd’hui, avec civilité, Poutine leur envoie de l’aide par antonov gros porteur bourrés de matériels médical.
    Quel baffe !
    Mémorable !


Commentaires suivants