Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pr Didier Raoult – La circulation du SARS-CoV-2 et ses conséquences actuelles (Marseille, France, monde)

Le Pr Raoult, sur E&R :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Pour moi Raoult commence à s’exprimer trop souvent. Et l’explication de ses courbes est moins pertinente. On voit bien un pic très haut, une deuxième séquence quasi plate et puis une remonté non négligeable. Nous c’est ce qu’on voit.
    Maintenant je ne vois pas péril en là demeure et je ne porte un masque que dés qu’un vigile me commande ou une patrouille s’approche.
    Mais quant on se sert de courbes pour illustrer ses propos, il faut qu’elles soient plus convaincantes.
    Ses analyses en revanche tiennent la route. Me semble-t-il.

     

    Répondre à ce message

    • Le deuxième petit rebond n’est qu’une conséquence du confinement qui a empêché d’atteindre l’immunité de groupe plus tôt comme en Suède.

       
    • Si les courbes de cas sont semblables avec celles du printemps c’est le niveau de mortalité qui n’est plus le même et quant à ladite mortalité elle relève bien plus d’une défaillance de prise en charge : simple comme bonjour.
      Il n’y a que le gouvernement qui psychote sur le sujet : vu dans quel état ils ont mis le système de santé à gaver les spéculatifs, l’on comprend que le niveau de prise en charge soit à la ramasse.
      Plus loin, cela leur sert à lisser - par l’emprunt sur le dos de la Covid - la courbe de la crise économique qui s’annonçait comme la chute brutale d’une haute marche, tout en testant nombre d’éléments d’ingénierie sociale cependant qu’ils préservent au mieux leurs culs des tribunaux, en terme de prévention.
      Tout bénéfice pour eux : la faillite pour les autres...

       
  • Bonsoir, A quoi correspond l’énorme tableau bleu dans son bureau ?

    En tout cas j’ai vu une vidéo y a presque plus personne qui vient se faire tester dans l IHU donc c’est du cinéma VeranMacronBigPHARMA

     

    Répondre à ce message

  • Est-ce que ça ne parait pas plus révélateur de prendre en compte d’abord le nombre total de tests ? Soit 4.88% de positifs, 1.15 % d’hospitalisations, et 20 décès pour mille soit moins qu’une grippe saisonnière...à bon entendeur salut, comme le dit le Pr Raoult. Relever que l’hydroxichloroquine sauve les vies que la réanimation tue, par manque de soin précoces. Continuer à ne pas soigner selon le protocole Raoult est un assassinat délibéré pur et simple. Surmortalitée liée à la prise en charge, car on ne guérit personne sans soin approprié. Renvoyer un malade chez lui sans remède en attendant de voir si son état s’aggrave pour le mettre en réanimation deux semaines avec les conséquences que cela a ; tout en sachant qu’on pouvait appliquer le protocole de soins précoces à l’efficacité prouvée est juste criminel. D’ailleurs la situation en suède et en Colombie Britannique le démontre, et celle dans les trois cinquièmes de la planète qui a adopté le protocole s’inscrit à charge contre le système de santé public français et surtout contre ceux qui le dirigent.

     

    Répondre à ce message

    • Sans compter que tous les décès attribués au "BOVID" (arnaque pour bovidés) ne sont pas certifiés tels. Imaginez des personnes âgées, souvent isolées et en fin-de-vie qui viennent se faire soigner, dans des hostos sursaturés. La tentation est forte, soit de précipiter leur mort, en ajoutant à leur angoisse (effet nocebo) Soit en comptabilisant leur décès naturel, dans la colonne Covid. Qui viendra vérifier et/ou contester la cause ?

       
  • Olivier véreux va certainement envoyer sa femme porter la contradiction scientifique à ce béotien de Raoult, comme il l’a fait avec le professeur Christian Toussaint !
    Leur plan maléfique ayant lamentablement échoué , le lobby et ses labos , trafiquent chaque jour les chiffres en tordant la réalité , que celà en devient risible , le monde entier se demande comme une telle cabale peut durer aussi longtemps dans ce pays !!
    Le traumatisme psychologique sur les enfants va être monstrueux pour leur avenir et leur sens critique !
    Mais c’est bien un des buts recherché par les mondialistes qui tiennent la France par les ....virus !

     

    Répondre à ce message


  • Il y a une surmortalité qui n’est pas liée à l’épidémie, qui n’est pas liée à l’âge, qui n’est pas liée à l’urbanisation, qui est liée à la prise en charge.




    À Marseille où les directives du régime de Macron ont été quasiment ignorées, moins de personnes sont mortes. Dans les régions où les directives du régime de Macron ont été servilement appliquées, plus de personnes sont mortes. Plus le régime de Macron exerce son influence, plus les personnes meurent ? C’est bien cela ?

    Peut-on enfin mettre en circulation le hashtag :

    #MacronTueSonPeuple

    Ou bien n’est-ce toujours pas justifié ? Je suis perdue, aidez-moi !

     

    Répondre à ce message

  • Le taux de la mortalité est donc directement lié à la précocité et à la qualité des soins. Les preuves arrivent de l’efficacité du protocole Raoult !!!

     

    Répondre à ce message

  • il y a une petite erreur à 6:40, Acte I c’est pas 9.0% mais 11.99%, ce qui est encore plus plausible par rapport ensuite aux chiffres de l’acte II

     

    Répondre à ce message

  • Quoiqu’il en soit, les chiffres de "cas positifs" eux ont une drôle de manière de circuler sur internet et sur les différents sites d’information "grand public"...

    Essayez de taper un nombre quelconque dans votre moteur de recherche, en indiquant par exemple : "365 nouveaux cas", ou "743 nouveaux cas".
    Ce qui se passe est fort étonant : on trouve pratiquement toujours le chiffre que l’on a tapé dans un article ou sur un site, et ce, dans différents pays du monde.
    Ce qui est impossible, imaginez, il ne peut y avoir 365 nouveaux cas en France et la semaine d’après, pile aussi 365 nouveaux cas en Argentine...

    Un informaticien peut-il m’expliquer comment cela est-il possible ?

     

    Répondre à ce message

  • Une des expressions répétées plusieurs fois dans cet entretien par le professeur Raoult est : "pas significatif ".
    Je vais donc faire une comparaison où la notion de "non significatif" apparaît à mon avis. La comparaison de l’impact de l’épidémie de grippe covid 19 entre la France et la Suède.
    FRANCE = confinement strict et général de la population - interdictions diverses touchant les libertés fondamentales de la population (interdictions des fêtes, rassemblements, rencontres, spectacles, regroupements, restaurants, écoles, travail etc) - port du masque obligatoire (quand il y en a eu - soit après le pic de l’épidémie), surveillance généralisée de la population à l’aide de moyens et effectifs incroyables (utilisation de tous les effectifs de polices, de l’armée, de drones, d’avions d’hélicoptères et de divers traçages électroniques pour pister les citoyens), répressions généralisées de la population (contrôles, avertissements, amendes, procès, condamnations, parfois prison) - culpabilisation, division, diffusion de la peur et la psychose dans la population. Le tout accompagné par une propagande phénoménale des grands médias ne diffusant qu’un son de cloche.
    SUÈDE = aucun confinement, aucune surveillance, aucune répression, aucun port du masque obligatoire. Seulement des recommandations sanitaires de bon sens. La vie sociale, économique, culturelle a continué.
    Les chiffres suivants sont donnés par millions d’habitants :
    FRANCE = 8 432 cas / 488 morts / 165 649 dépistages
    SUÈDE = 9 142 cas / 582 morts / 164 262 dépistages
    Autant dire, par MILLION d’habitants, une différence absolument pas significative !
    Et pour ceux qui diront : "oui, mais en France il fallait cela car les Français, contrairement aux Suédois, ne sont pas disciplinés".
    Je trouve que depuis le mois de mars, les Français ont avalés les couleuvres, les brimades, les vexations, les amendes, les entorses à leurs libertés et les humiliations ; et ont subi et accepté les incompétences et mensonges divers de nos responsables (mais pas coupables !) avec vraiment beaucoup d’abnégation, de soumission et de discipline contrairement à d’autres peuples européens qui ont clairement manifesté leurs mécontentements.
    Le professeur Raoult a raison. Lorsque toute la vérité sortira (le mensonge prend l’ascenseur, la vérité les escaliers), cela fera un scandale politique plus puissant que l’affaire du sang contaminé, du médiator et de l’amiante réunis. 2021 (pré-electoral) va être chaud.

     

    Répondre à ce message