Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Projet de loi antiterroriste : le renseignement va analyser l’historique web des internautes

Le gouvernement veut muscler son jeu face au terrorisme, notamment sur le Web. Dans un projet de loi prévu pour ce mercredi 28 avril et révélé par le site Next INpact, l’exécutif annonce la mise à jour de plusieurs articles majeurs de la loi sur le renseignement de 2015. L’une des principales nouveautés concerne la possibilité pour les services de renseignement d’analyser massivement l’adresse URL des sites internet consultés par les Français.

 

L’URL, une donnée personnelle ?

En 2015, le gouvernement Valls avait imaginé un cadre juridique permettant aux services de renseignement de placer des « boîtes noires » chez les opérateurs téléphoniques ou chez les hébergeurs français, afin de récolter les « métadonnées » des internautes français, et, grâce à des algorithmes, de créer une alerte en cas d’activité pouvant être jugée suspecte.

Jusque-là, ces métadonnées ne concernent que des informations techniques, comme l’heure de la connexion à un site Web ou l’adresse IP d’un internaute. Selon le nouveau projet de loi, les URL (adresses des sites Web) pourront désormais être analysées, comme le préconisait un rapport d’information publié en juin 2020 et présenté par le député LR Guillaume Larrivé.

Concrètement, des algorithmes pourront passer au crible l’intégralité des adresses URL des sites Web consultés par les Français, afin notamment de détecter la connexion – et l’intérêt – d’un individu vers des sites liés au terrorisme.

L’URL d’un site Web a en effet un statut particulier : il s’agit à la fois d’une donnée technique, permettant à un navigateur d’afficher le site en question, mais également d’une donnée personnelle, le nom du site pouvant refléter une part de la vie privée de l’internaute. Ainsi d’un site consacré à une maladie spécifique, ou à un parti politique.

Auprès du JDD, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin évoquait ce dimanche l’utilisation d’algorithmes pour analyser les données récoltées et identifier des menaces comme la connexion récurrente d’un internaute à un site extrémiste. Des algorithmes déjà en place depuis 2017, mais dont aucune mesure d’efficacité n’a été communiquée.

 

Des mesures déjà jugée obsolètes

[...]

Une échappatoire qui prend la forme depuis plusieurs années de messageries chiffrées, les délinquants et terroristes passant du SMS aux applications telles que WhatsApp ou Signal. Des systèmes qui peuvent profiter à n’importe quel internaute néophyte, mais qui échapperont totalement au texte prévu par Gérald Darmanin.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

Liberticide Macronie

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Renseignez-vous sur la méthode pour modifier vos serveurs DNS qui permettent par défaut, de stocker tout votre historique chez votre fournisseur, MEME si vous utilisez un VPN ! Cela prend quelques minutes a faire seulement pour chaque appareil connectés sur un réseau.

     

    Répondre à ce message

  • Cette mesure connaîtra le même sort que la loi Hadopi. Avant sa promulgation, elle sera déjà obsolète.

     

    Répondre à ce message

  • #2714256

    Vont-ils analyser les serveurs de la grotte
    de Tora Bora en Afghanistan ?
    Heureusement que le ridicule ne tue pas.
    Analyser des milliards de donnés est impossible.
    C’est des logiciels qui tris et ensuite des
    analystes font remonter l’infos dans les services.
    Toutes la toile est sous surveillance.
    Donc c’est un effet d’annonce pour ceux qui
    regardent la télévision.
    Fake news sur Fake news,
    comment voulez-vous que les hypnotisés de
    la télévision arrivent à comprendre ce
    qu’il se passe réellement ?

     

    Répondre à ce message

    • Bora bora, c’est dans le pacifique, va t’instruire avant de donner des lecons.
      C est dingue comme la geo, l histoire et le francais se perdent.
      Si ce sont les machines qui trient les messages dits dangereux, c est justement là que c est possible ! S il ne s agissait que de surveillants humains ce serait impossible, evidemment.

       
    • @ valerie, reine des fiches de lecture,

      Avant de vouloir filer des cours de géographie, d’histoire et de français aux Pierpoljack, essayer de lire (l’énoncé) comme il convient, l’ami @Goulag enchanté vous ayant mentionné "Tora Bora" en Afghanistan et non pas Bora Bora, île du Pacifique, Bora Bora, sous son ciel magnifique♩, celle qui rend lyrique : ce qui ne fut pas le cas de ces montagnes afghanes après l’effondrement sur lui-même et comme par magie (oh purée, z’ont du génie), du Building 7, un certain 11 septembre 2001.
      Aussi, avez-vous de la chance que les modérateurs d’ER ne soient pas encore équipés d’IA que votre hors sujet, ne serait pas passé. Imaginez votre affaire au BAC géo : vous étiez dedans et votre potentielle carrière d’agent de voyage itoo...

       
    • @valérie
      oui en effet la géo n’est pas votre fort
      Tora Bora est un réseau de grottes localisé en Afghanistan.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tora_Bora

       
  • A chaque fait divers une loi, non pas pour le bien du peuple mais pour les fliquer toujours plus. Ainsi l’exécutif par une inflation de textes de lois qui emmerdent les français,( selon l’expression de Pompidou) fait semblant de travailler pour le bien commun. Un travail qui nuit à la société est un sot métier !
    "Autrefois les puissants s ’efforçaient de tromper l’ennemi, aujourd’hui ils trompent leur propre peuple" Shoel Latour

     

    Répondre à ce message

  • Si dans leur logiciel de traque, E&R est classé comme site extrémiste, je crois que je serai un bon wanted terrorist.

     

    Répondre à ce message

  • #2714361
    Le 27 avril à 19:57 par L espion qui venait du web
    Projet de loi antiterroriste : le renseignement va analyser l’historique web (...)

    Sans deconner ??? Non mais quand même merde. On nous informe qu’on nous espionne. C’est un peu comme nous dire que le soleil brille et la pluie mouille. J ai parfois l impression qu on vit dans la 4 dimension. Ils te sortent des articles de ce genre pour qui pour quoi ?? Je crois qu’aujourd’hui on nous dirait que le vaccin Covid est un poison personne ne broncherait. On a atteint un tel niveau de fouttage de gueule des zélites qu ils ne se cachent plus. Maintenant tu trouves France Maçonnerie Magazine dans les kiosques. On trouvera prochainement La guerre civile en France 2022 en livre de poche. Bon sang de bonsoir, on part en cacahouètes ou en sucette. Bon courage à tous

     

    Répondre à ce message

  • #2714442

    Mwe comme si ils ne pouvaient pas deja le faire.
    Maintenant l’excuse du terrorisme est-elle justifiée ? Vu le nombre d’attentats et d’attaques au couteau qu’a subi la France durant ces dernieres années : non. Ces attentats nous rappelent surtout que :
    - les terroristes sont radicalisés et formés par les institutions de police Francaises ou nationales(MI5 en Angleterre).
    - que les terroristes ne se forment pas ou se radicalisent sur internet.
    - que la police ne sert a rien pour contrer les terroristes(scandale du Bataclan, ils arrivent toujours trop tard).
    - que les terroristes ont souvent travaillé avec les services secrets nationaux.
    - que les services secrets nationaux ont a chaque fois un fichier ou un oeil sur les terroristes, mais au final les laissent toujours passer a l’acte.
    - que les terroristes sont souvent des migrants illetrés ne sachant pas utiliser internet ou n’aillant pas un grand accés a internet.
    En bref, le terrorisme n’a rien a voir avec internet et les institutions policieres Francaises et ceux qui soutienent charlie hebdo(la communaute de Tel Aviv surtout) SONT LE TERRORISME EN FRANCE.

    Et la on ne parle que de terrorisme !! Il y a beaucoup d’autres secteurs dans lesquels les institutions policieres et judiciaire ferment les yeux ou ne servent a rien : la pedophilie, la corruption, les depots de plaintes(sauf pour faire de l’audimates sur les medias sionisés), les paradis fiscaux lies a la communaute juive(la grande finance et les banques, crise de 2008), la triche electorale, les lois fondamentales, l’arnaque sur l’etat d’urgence sanitaire, etc... En gros, leurs fake news ne servent a rien.

     

    Répondre à ce message

  • On nous espionne depuis des années. Certains n’utilisent pas Google pour leurs recherches et communiquent surtout par SMS, mais on peut aussi les espionner.

     

    Répondre à ce message

  • Au cirque, les clowns quittent la piste par eux-même, pas besoin de les pousser vers la sortie. Ensuite, direction l’asile psychiatrique.

     

    Répondre à ce message

  • Excellent cette surveillance, au moins on sera protégé de tous les méchants ! Ouf, on se sentira mieux ! Euh ? qui va déterminer que tel ou tel site est dangereux, terroriste, ou extrémiste ? Comment feront ceux qui veulent faire de l’info, en analysant tout ce qui se passe sur la toile de bon, de mauvais ? Comment feront-ils la différence entre ceux qui s’instruisent, et ceux qui sont dans la pratique pour faire des actes délictueux ? Et quid de ceux qui vont sur des sites pédophiles pour essayer de retrouver leurs enfants disparus vu le peu d’actions gouvernementales ou policières pour les aider ? Etc, etc.... Mais si je ne m’abuse, internet existe depuis pas mal de temps, et ça n’a pas empêché le bataclan, le 11/9 et d’autres attentats, ils étaient où les surveillants ? Tout ça, c’est encore du pipeau, c’est de la surveillance pour tous ( la Chine étant le prototype à suivre ) et on va se retrouver avec des gens qui adhèreront en disant que ça ne les dérange pas, ils n’ont rien à cacher.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents