Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Psychose terroriste : scènes de panique sur la Croisette à Cannes

La France n’est pas encore remise de son traumatisme de 2015-2016 avec ses attentats sanglants qui ont causé la mort de plus de 230 personnes à Paris et à Nice, sans compter les meurtres de Marseille (deux jeunes filles égorgées à la gare Saint-Charles), Saint-Étienne-du-Rouvray (un prêtre égorgé et décapité), Saint-Quentin-Fallavier (un employeur décapité), Villejuif (Aurélie Châtelain tuée par Sid Ahmed Glam), Magnanville (un couple de policiers poignardés devant leur fils de trois ans), Champs-Élysées, Strasbourg (cinq personnes fusillées), Paris (quatre morts à la préfecture de police), Carcassonne et Trèbes (quatre morts dont le gendarme Beltrame).

 

Nos pensées vont évidemment vers les familles et les proches de toutes ces victimes d’une barbarie dont on connaît le bras, mais dont on ignore toujours le visage...

Voici ce qu’écrivait le BEH, le Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 13 novembre 2018, soit exactement trois ans après les massacres du Bataclan et des terrasses à Paris :

« L’étude atteste d’une très forte empreinte des attentats du 13 novembre dans la société française, sept mois après leur survenue. Ces attaques terroristes arrivent en tête des attentats jugés les plus marquants depuis l’an 2000. L’impact de ces attaques est également tangible au travers de leur empreinte mémorielle en termes de précision des souvenirs associés à l’événement, à la fois personnels (souvenirs-flash) et factuels (lieux frappés). Les moins de 40 ans semblent avoir été particulièrement touchés en raison d’une certaine identification aux cibles des attaques et de l’ampleur de leur couverture médiatique, dans une forme d’écho au 11 septembre 2001 qui a constitué un marqueur générationnel pour les adolescents et les jeunes de l’époque. Dans la société française dans son ensemble, les attentats du 13 novembre ont eu différents retentissements, parmi lesquels ressortent un climat de peur, un accroissement des préoccupations sécuritaires et des inquiétudes relatives à la cohésion sociale. »

 

 

Aujourd’hui, en août 2020, cinq ans après le début de cette série d’événements traumatiques, dont on ne connaît toujours pas les responsables malgré une enquête officielle à la « 11 Septembre » (ou à la Kennedy) pour ce qui concerne le 13 Novembre, les Français sont toujours fébriles.
La prise en charge psychologique des blessés, des familles et des proches des victimes n’a pas arrêté la peur qui a diffusé, médias aidant, dans toute la population.

 

 

Les seulement 35 km qui séparent Cannes de Nice, où a eu lieu l’atroce écrasement du 14 juillet 2016, avec ses 86 morts et 458 blessés, expliquent peut-être cette terreur qui ne demande qu’à se réveiller.

« Nous avons appris à vivre avec le terrorisme », chantent en chœur les médias. Comme si les Français devaient accepter ce terrorisme venu de nulle part et reparti nulle part, pour seulement laisser une empreinte de peur, sans aucune revendication ni motivation politique. Ce ne sont donc pas des attentats au sens premier, mais des opérations de terreur, comme celle, plus diffuse, que les Français subissent depuis cinq mois avec l’opération « Covid-19 ». Il s’agit, avec moins de bruit de fusillade et autant sinon plus de bruit médiatique, de poursuivre ces opérations de terreur, mais sous une autre forme.

En novembre 2019, les familles des victimes des attentats du 13 novembre 2015 attendaient toujours un procès, maintes fois repoussé, qui devrait finalement avoir lieu en janvier 2021.

 

 

Rien n’est plus comme avant, titre France Culture en janvier 2020 :

Des zones d’ombre jamais éclairées...

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Selon l’Agence Fronce Pute, il s’agirait d’une attaque terroriste.
    En effet la police a interpellé une dangereuse famille se promenant sur la Croisette sans masque !.
    La panique était légitime devant la violence de tels actes.
    toute la famille sera déférée devant un juge antiterroriste à l’issue de la garde à vue.
    Le plus jeune terroriste d’à peine 5 ans se serait même rendu coupable d’avoir toussé dans la voiture de police l’accompagnant au commissariat.
    Affaire sensible à suivre.....

     

  • Tous ces gens qui courent sans masque, mais que fait la police ?


  • Ils n’ont pas digéré l’absence de Festival de Cannes, fallait qu’il fassent du cinéma.


  • Ces mêmes gens qui détalent comme des lapins ce seraient les premiers à vous dire devant une caméra :" nous pendant la guerre nous aurions fait de la résistance mort aux collabos".
    Bouvines, Fontenoy, Verdun où êtes-vous ?.
    Pensez aux enfants Irakiens, Libyens, Palestiniens ect.ect qui subissent cela malheureusement quotidiennement sans fausse alerte pour eux. Merci ceux que l’on ne peut pas nommer.

     

    • Tu fais pas Verdun sans armes. C’est pas un signe de courage que de se précipiter sur des gens armés sans l’être, c’est un signe de stupidité. D’ailleurs je suis convaincu que les populations que tu cites vont se cacher quand ça tire. Parce qu’elles savent que même après 30 ans de pratique régulière d’arts martiaux, un M16 est plus fort qu’un harai-goshi. Tu as toujours le risque de surprendre le tireur en lui courant dessus sans arme ... Mais bon, espérance de vie au combat : 10 secondes en restant large (quoique que le choc de voir autant de débilité d’un coup peut rendre KO).
      La première, et la meilleure, règle de défense personnelle est de fuir le combat. Même si tu es meilleur, en tout point, que ton adversaire il y a rien qui te garantis que, quand tu lui mets la main dessus, y ait pas son pote qui débarque, par derrière, t’éclater le crâne avec une barre de fer.
      À mon avis on fait une guerre avec ceux qui savent se planquer quand il n’y a rien d’autre à faire ; les vivants restent plus efficaces que les morts pour combattre.


  • Une belle parabole du couillonavirus !

    Les tirs imaginaires = la 2ème vague tant annoncée
    La pouf qui gueule ’ça tire’ = les médias et le Ministère de la Santé
    Les tables renversées en guise de boucliers = les masques

    Ainsi de suite...


  • Ils portaient un masque ?


  • Impavidité.
    Concept à diffuser sur les portables.

     

  • #2523676

    il y a beaucoup de narcissisme dans ce genre de panique. Chacun se donne de l’importance en diffusant un message qui le rend "vivant" quelques instants. De fait les gens courent sans qu’il y ait de raisons (on n’entend pas de tirs) mais continuent ce cirque car ils y prennent j’en suis sur un certain plaisir (ah enfin il se passe quelque chose et j’en suis un acteur principal...) Ca me rappelle (et c’était aussi à Cannes) un mouvement de foule qui m’arrivait dessus sur la croisette en disant comme là "ça tire ça tire !...". Ca m’avait ouvert la curiosité et j’avais au contraire poursuivi mon chemin ; c’était ce jour (en 2013) en plein festival du cinéma où un zozo avait en effet sorti un flingue dans le public de l’émission "Nulle Part Ailleurs". J’étais parvenu jusqu’au plateau et l’émission se poursuivait mais la foule qui courait encore à 1 km se donnait de l’importance rien qu’en courant et diffusant le message...sans raison sérieuse. Peut être un parallèle à établir avec le virus.

     

  • #2523678

    Les clients des bars et restaurants qui ont détalé comme des lapins, ont-ils payé l’addition au moins ?


  • C’était juste pour faire un resto basket à la base .


  • Pratique pour ne pas payer l’addition au resto.


  • MDR, les mougeons en action !! on est certain de gagner une guerre avec eux, lol !

     

    • Il n’y a rien de rigolo la dedans (si j’étais Soral j’aurais surement écrit DUCON ensuite mais je ne le suis pas lol).
      Réfléchissez un peu au lieu de commenter des trucs pareils. Si le terrorisme d’Etat vous fait rire et que le fait que vos compatriotes (dont femmes et enfants) soient paniqués vous réjouit, c’est qu’il vous manque une case.

      Ce n’est pas pour rien que la sémantique a été la même pour le covid et pour le terrorisme, c’est le même projet : "Il va falloir vous habituer au terrorisme", "Il va falloir vous habituer au virus" (messages de psychopathes).


    • on n’a pas tous fait les paras comme toi, super-lol !


    • C’est vrai qu’un mouvement de panique est aussi ce qu’il y a de plus intelligent !
      D’ailleurs c’est la raison pour laquelle le principe d’évacuation est régit par le chaos complet. Applaudissons !


  • " Never waste a good crisis !!! " ( Ne gaspillez jamais une bonne crise )

    Emanuel Rahm


  • Nos pensées vont évidemment vers les familles et les proches de toutes ces victimes d’une barbarie dont on connaît le bras, mais dont on ignore toujours le visage...

    Vous vous foutez de notre gueule ?


  • Attentats de Paris !
    Comment prétendre à la vérité en gommant l’aspect politique ?
    Même le comportement des racailles a un aspect politique ... je dirais même que c’est essentiellement un problème politique !
    Tous les auteurs d’attentats sont des gens connus, ils ne sont pas tombés du ciel, on les a laissé entrer sans aucunes garanties de leur loyauté vis à vis de la France ., et pour beaucoup leur radicalisation était notoire !
    Et pourquoi faire abstraction de la recherche de financement ? La vérité sur le financement conduirait de façon claire aux commanditaires !
    Si j’avais perdu un proche dans cet attentat, c’est l’identité des commanditaires que je rechercherais ... connaitre les mobiles des abrutis exécutants, ne serait qu’accessoire pour moi !
    Mais la vérité fait tellement peur, que même dans cette situation dramatique, les gens la fuit encore !

     

  • Je ne pense pas que la rumeur soit complètement infondée dans la mesure où l’on voit sur une vidéo trois hommes des forces de l’ordre en tenue commando, mitraillettes en mains se déplacer vers supposément le lieu d’une "bagarre". Or il me semble quelque peu excessif d’avoir recours à des agents militarisés pour une "bagarre". Il y a bien anguille sous roche dans cette affaire.


  • Ah ! Donc l’intervention des forces de l’ordre en tenue commando c’était après la scène de panique ? Je pensais que c’était juste avant !


  • Eh oui, être un peuple de moutons, à un moment, ça doit se vivre dans les tripes ...

    Aux USA ou en Suisse, par exemple, les gens auraient immédiatement sorti leurs armes, ou se seraient réfugiés dans le premier immeuble, sachant qu’ils auraient pu y trouver une protection armée.


  • Aujourd’hui la folie et la psychose s’emparent de la population comme une envolée de moineaux .L’influençable par la peur d’un virus ou d’une attaque terroriste par de fausses rumeurs ou de fausses diffusions journalistiques .C’est le lot de la vie actuelle et des mondialistes étant friand de ce comportement, car aujourd’hui faire peur et créer une panique à tous les niveaux servent de thermomètre., pour pouvoir nous mener là où ils veulent .Le branleur de l’Élysée nous a dit que nous étions en guerre , mais il n’avait pas précisé contre qui .Aujourd’hui, nous le savons, même Valls nous l’ont dit "il va falloir s’habituer aux attentats " et vivre avec .Comme ça les Français peuvent vivre en toute sérénité , d’autant plus qu’ils nous ont relâché des timbrés pour nous mettre en confiance certainement .
    Ces connards nous prennent vraiment pour des cons, alors que sur les routes il faut rouler à 80 km/h, et ils ont même prévu de diminuer la vitesse sur les autoroutes, parce qu’ils font de la prévention, au cas où nous pourrions mourir .Buvez, nous disent-ils , faites attention de ne pas vous déshydrater Tiens maintenant, ils font attention à nous, ils auraient même l’intention de nous protéger ou plutôt de nous alléger le portefeuille quelquefois (non , non, je suis mauvaise langue) .L’art de c’est putassier, c’est de dire tout et son contraire ,et surtout de faire semblant .


  • Pour Cannes les masques sont en or massif ! Alors pour faire rentrer les badauds et les petites gens qui ont des masques en papier on simule un attentat, et plus personne dans les rues...


  • Et l’enquête qui a mobilisé des centaines de fonctionnaires de police, en auditions, investigations localisées, visionnages de centaines de vidéos, etc, démontra que tout a commencé avec un bouchon de bouteille de champagne.
    S’en suivra l’arrestation de Christian Plounec et de son épouse Isabelle, qui fêtaient en amoureux leur 50ème anniversaire de mariage sur leur balcon.
    Les 2 tourtereaux sont aujourd’hui incarcérés aux Baumettes dans l’attente de leur jugement pour terrorisme, association de malfaiteurs en bande organisée et vol et recel de vol (ces derniers n’ayant pas pu justifier de l’origine de la bouteille de champagne consommée à 19,90€ chez Leclerc).


  • C’est le patron du restau qui doit être content...


  • #2524216
    le 12/08/2020 par Alexandre-Benoît Bérurier
    Psychose terroriste : scènes de panique sur la Croisette à Cannes

    Intéressant ! J’étais à Cannes la semaine dernière et suis parti le 10 août. Le 9 août on a vu passer des véhicules légers mais blindés au logo vigipirate avec à l’intérieur des bérets verts (légion étrangère). Ils patrouillaient tranquillou. Ça nous a surpris de les voir surgir comme ça sans raison. Maintenant je comprends. Exercice grandeur nature ou répétition programmée.


  • Même pas peur !!!... qu’ils disaient les Charlie(s) !!!....ah ! ah ! ah !


Commentaires suivants