Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Publicité insultante envers Bouddha : deux ans et demi de prison

Représenter Bouddha avec des écouteurs pour se faire de la pub dans un bar ? Mauvaise idée ! Elle a conduit un Néo-Zélandais et ses deux collègues birmans en prison pour 2 ans et demi.

Un Néo-Zélandais et ses deux collègues birmans ont été condamné mardi en Birmanie à deux ans et demi de prison pour insulte à la religion. Ils avaient utilisé une image de Bouddha pour faire la publicité de leur bar.

Le juge a estimé que le Néo-Zélandais avait "intentionnellement voulu insulter les croyances religieuses" avec cette image publiée sur Facebook représentant Bouddha avec des écouteurs. Cette publication avait déclenché de vives réactions sur les réseaux sociaux dans un pays en proie à une montée du nationalisme bouddhiste.

Le trio, incarcéré depuis le mois de décembre dans une prison de Rangoun, a été condamné à deux ans de prison pour "insulte à la religion" et à six mois pour trouble à l’ordre public.

Ils peuvent faire appel du jugement, a précisé le juge. Le gérant néo-zélandais Philip Blackwood n’a fait aucun commentaire après la décision avant d’être embarqué à l’arrière d’un camion au milieu d’une mêlée de caméras.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Autant interdire le blasphème c’est pas stupide, autant deux ans et demi pour des écouteurs, faudrait peut être penser à se calmer non ?

     

    • Dans ce cas il faudrait interdire toutes les religions sauf une. Puisque par nature une religion blasphème forcément à l’égard d’une autre (sans parler des incroyants qui n’ont pas forcément la culture pour savoir s’ils blasphèment consciemment ou non).

      Réfléchissez avant de parler à la va-vite.
      A vrai dire je ne suis pas étonné de lire ici des opinions sectaires comme la tienne. C’est tellement courant (même si ce n’est pas la vocation d’E&R, enfin, si j’ai bien lu sa charte).


    • @Dex Le blasphème c’est l’insulte envers Dieu. Il n’y a donc aucune opposition entre les religions.


  • Bodhidharma : "rien de sacré !"
    C’est une histoire des plus inhabituelles, chez les bouddhistes on se permet beaucoup de choses, y compris de dire "il faut tuer le Bouddha", ce qui a un sens allégorique. Tuer l’idole.
    Il y a profusion de détournements de l’image de Bouddha dans les magazines, les arts de rue, la pub, que sais-je encore. Cette histoire est insensée.

     

  • Sont-ils devenus fous ? Pourtant, aucun dignitaire bouddhiste n’aurait crié au scandale...
    Quand l’exécutif se mêle de la religion, ça donne toujours des désastres. Dictature, quand tu nous tiens...

     

  • Bah oui, entre une société où l’on permet de l’humour Charlot, à base de Mahomet sodomisé, et celle-ci qui refuse un Bouddha avec écouteurs, il y a un juste milieu... .


  • Liberté d’expression impériale :

    Nous avons le droit de critiquer le christianisme et l’islam, de caricaturer Jésus-Christ et Muhammad mais nous n’avons pas le droit de critiquer le Bouddhisme, ni le droit de caricaturer Bouddha.


  • aucune proportion entre le delit et la condamnation...une amende piquante devrait suffire, si necessaire, a dissuader ce genre de connerie...


  • Ca ne plaisante pas par là-bas.
    Et aucun guignols a l’horizon avec des petits panneaux "Je suis Philip".
    Comme une intuition que tu ne fera pas 50 mètres avant de te prendre un coup de matraque...

    Sinon,c’est quoi des nationalistes bouddhistes ?
    Des moines énervés qui t’attaquent a coup de bols de prières dès que tu passe la frontière ?


  • Et quand j’entends les pro bouddhistes et autres adeptes d’une réincarnation dire que le bouddhisme en plus de NE PAS ETRE UNE RELIGION est amour ,paix,respect de toutes les formes de vie pata tatou patatati mon cul sur la commode...
    MDR.. !!

    BLASPHEME = RELIGION.....point... !!!

     

    • C’est ce qu’on veut faire croire aux gens. Moi aussi je pensais ça, car on entend toujours que le bouddhisme, l’hindouisme sont tolérant au contraire des autres religion dite monothéismes. Alors que ce ne sont que des mensonges. Les musulmans et les chrétiens sont persécutés en Birmanie, en Chine, Laos et même en Inde. Une loi a été voté l’an dernier en Inde "pseudo plus grande démocratie au monde" qui oblige à un hindou qui désire se convertir à l’Islam ou au christianisme à se rendre à la marie et justifier sa conversion.


    • Dans chaque courant de pensée qu’elle soit religieux ou idéologique il y a des abus. L’intolérance n’est pas imputable à la religion mais aux hommes. Lisez Bouddha et vous ne verrez pas une ligne qui préconise d’adorer des idoles.
      Je rappelle qu’en France, le courant le plus intolérant est la laïcité !


  • Tous ces "pères la morale" sont une insulte vivante aux religions... depuis quand on met quelqu’un en taule pour 2 ans et demi pour irrévérence ?? Il aurait dû violer une femme, ça lui aurait sûrement coûté moins cher... à vomir.


  • Il n’y a rien de choquant dans cette histoire.
    Quand on va s’installer dans un pays on respecte ses coutumes et lois.
    Que certains locaux se permettent de blasphemer ne donne pas le droit de le faire a son tour.
    Les ecouteurs c’est une chose, mais ce que les journaleux oublient de rappeller c’est que l’alcool est interdit dans le boudhisme "petit vehicule". Donc utiliser une image de Bouddha pour vendre de l’alcool, vous comprendrez que ca peut choquer certains en Birmanie...
    D’autres pays avec la meme religion ne sont pas aussi strict (Thailande...) mais comme les marseillais le disent fort bien : "chacun voit midi a sa porte". Gardons egalement a l’esprit que la Birmanie n’est pas un pays tres ouvert : c’etait une dictature militaire il y a peu, et cette dictature est tombee grace, entre autres, au soutien des moines !
    Si ca ne vous plait pas n’allez pas en Birmanie. Point barre.
    Ce residu de rosebeef boira de l’eau en prison, c’est le nouvel an Birmain (et Thai, et Lao...) dans un mois. Ca tombe bien, c’est la fete de l’eau !
    PS : le "nationalisme bouddhiste", ca ne veut RIEN dire !


  • #1142329

    le boudhisme , c’est pas charlie !


  • je ne suis pas croyant mais il y a des gens pour qui la croyance , la spiritualité et le socle , l’un des piliers de leur vie dans ce bas monde , rien que pour cela je serais pour que l’on interdise le blasphème .

     

    • Si pour eux la religion est le pilier de leur existence, il faudrait qu’ils commencent par suivre les préceptes de leur religion à savoir amour tolérance blabla et cesser de buter ou d’enfermer les gens dont le portrait ne leur revient pas.


    • Interdire le blasphème...Quelle idée...

      Si tu savais le nombre invraisemblable de choses que les religieux considèrent comme blasphématoires, tu ne dirais pas ça. De plus, les religions se blasphème l’une l’autre...Pour les chrétiens, nier la divinité du christ est blasphématoire ; pour les musulmans, c’est croire à la divinité du christ qui l’est.

      Soyons sérieux.


    • Tolérance envers qui ?
      Pour rappel c’est ce publicitaire qui se montre intolérant envers la société Birmane et ses croyances.

      S’il y a le précepte de tolérance, c’est lorsque celui-ci peut être réciproque et la loi est là pour le rappeler.


  • Ben Hollande et Fourest vont faire un geste en les abonnant à Charlie Hebdo, ça leur fera une saine lecture en prison .


  • Si les voyous blasphémateurs de Charlie avaient été condamnés ils seraient toujours vivants .

     

    • Ils se sont fait tuer pour influencer l’opinion publique et déclencher une guerre des civilisations. Ce ne sont pas des musulmans qui ont fait le coup (enfin, peut-être qu’ils l’étaient mais c’est pas pour ça qu’ils ont agi de la sorte), ce sont les services secrets français


  • J’ai du mal à comprendre les réactions des lecteurs de E&R. Ça ne se passe pas dans n’importe quel pays mais au Myanmar, pays où des moines bouddhistes se sont fait frapper par la junte militaire lors d’une manif. Ça ne m’étonnerait pas que ce soit une histoire de corruption qui ait mal tourné

     

  • Cela se passe en Birmanie, en dictature communiste.


  • "Bouddhisme : Fausse religion de l’Inde" (Dictionnaire Bouillet - article Bouddhisme cité par Flaubert).

    J’avoue humblement ne rien comprendre au bouddhisme malgré des efforts méritant. J’avoue aussi que tous ces bobos convertis au charmes du petit véhicule et de l’octuple chemin m’énervent. Je ne suis même pas certain qu’il s’agisse d’une "religion" au sens gréco-romain du terme. Et même d’une "sagesse", peut-être d’une morale mais pleine de poncifs. Mais les bouddhistes ne sont pas névrosés. Il semble convenir aux orientaux mais il est venu d’un occidental qui parlait le sanskrit. En revanche, le christianisme est venu d’orient et Jésus parlait l’araméen et a pourtant plu aux occidentaux. Curieux. Il est possible que les asiatiques aient eu besoin d’une religion soporifique pour les calmer et que les occidentaux aient au besoin d’une forte excitation qui les sorte de leur placidité. Mais ce n’est qu’une simple opinion.


  • En France, c’est le contraire qui se passe : vous blasphémez et vous êtes récompensés !
    Si vous souhaitez savoir comment faire, demandez aux femens.

     

  • et dire que pendant 5 siècles les bouddhistes se refusaient à représenter le Bouddha, puisqu’il n’existe plus.


  • Intéressant à répondre à ceux qui pensent que le bouddhisme n’est "pas une religion" mais une philosophie (sic).
    Ceci dit on ne peut pas leur donner tort, et en France, à l’époque où se pays était au sommet de sa grandeur, un Saint Louis metttait les blasphémateur en prison ou au bucher. A tel point que même l’Eglise Catholique dut lui demander de s’adoucir "un peu".
    _


Afficher les commentaires suivants