Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Qu’est-ce que VKontakte, le réseau social russe où migreraient les Gilets jaunes ?

De plus en plus de Français persécutés par le régime répressif de Macron et ses sponsors via les multinationales du fichage et de la surveillance qu’on appelle abusivement réseaux sociaux se réfugient sur VK, qui ne censure pas. La liberté d’expression est une lettre morte en France.

L’article qui suit est un florilège de contre-vérités et d’inversions accusatoires qui consistent à criminaliser ceux qui sont persécutés par le régime socialo-sioniste français et à absoudre ce dernier. Il est alors de bon ton de taxer les censurés de racistes et d’antisémites histoire de justifier les censeurs. Or c’est bien la parole politique lucide qui dénonce le pouvoir exorbitant des lobbies qui tiennent l’exécutif français qui est visée par cette répression sans précédent.

Les journaux français, quasiment tous sous perfusion d’argent public, meurent lentement mais sûrement de leur propre poison, ce mensonge qu’ils distillent aux foules depuis des décennies. France-Soir, qui fut un grand titre de presse, ne fait pas exception.

Pour info, les Gilets jaunes sont déjà sur VK...

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Les Gilets jaunes sont-ils en train de migrer de Facebook vers VKontakte, le réseau social russe ? Selon un média proche du gouvernement de Vladimir Poutine, c’est le cas. En France, le réseau social était déjà plébiscité par l’extrême droite.

 

Selon le média inféodé au Kremlin, Sputnik France, les Gilets jaunes seraient en passe de quitter Facebook, où ils estiment être victimes de la censure, pour rejoindre VKontakte (VK), un réseau social russe populaire dans les milieux de l’ultra-droite raciste et antisémite en France.

Ce réseau social a été crée en 2006 par Pavel Dourov, également cofondateur de l’application de messagerie instantanée Telegram, dont il a été directeur général jusqu’en avril 2014.

[...]

À en croire Moscow Times, le réseau comptait 95 millions d’utilisateurs mensuels début 2017, avec une croissance record de plus de 40% de ses bénéfices en 2015 et 2016.

Assez peu connu hors de la Russie et des pays limitrophes de langues slaves, le réseau social possède pourtant un certain nombre de pages en français. Et pour cause, il est particulièrement plébiscité par des personnalités racistes et antisémites à l’image d’Alain Soral, de Dieudonné ou encore de Boris Le Lay (qui est soupçonné d’être derrière le site ordurier démocratiepartipative). Si ces figures de l’ultra-droite ont « migré » vers le « Facebook russe » c’est qu’ils se disent victime de censure sur Facebook.

 

 

« Je suis parti sur VK parce que j’ai été viré de Facebook et Facebook c’est l’Empire ! Alors je rebondis ailleurs », avait fait savoir Alain Soral en janvier 2018 à 20 Minutes.

Les accusations de « censure » sur Facebook qui étaient portées par l’ultradroite trouvent un certain écho auprès des transfuges Gilets jaunes de Facebook à en croire un des animateurs des groupes de contestations sur VK interrogé par Sputnik. Ce dernier y voit d’ailleurs la main du gouvernement français : Emmanuel Macron a rencontré Mark Zuckerberg en mai dernier, les deux hommes auraient alors conclu un deal. Soit sept mois avant que le mouvement des Gilets jaunes ne naisse... sur Facebook.

Lire l’article entier sur francesoir.fr

VK pour contourner la censure, sur E&R :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents