Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand Le Monde dénonce la discrimination du tennis féminin

« Pourquoi les femmes jouent-elles en trois sets plutôt qu’en cinq ? » : une nouvelle tentative de manipulation idéologique par Asia Balluffier, journaliste du Monde qui n’est pas au chômage.

 

Plus technique, plus beau, plus fort, plus intense, plus spectaculaire : le tennis masculin attire évidemment plus de monde que le tennis féminin, au grand dam des égalitaristes forcenés du Monde [1] que les commentaires YouTube sous la vidéo doivent horrifier.

 

 

Notes

[1] Qui ne se rendent pas compte que ce serait tuer le tennis féminin que de le faire jouer en cinq sets.

Voir aussi, sur E&R :

L’idéologie contre l’ordre naturel,
à lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1976476

    Concernant le Tennis, les rencontres masculines se disputent en 5 sets (3 sets gagnants) en Coupe Davis et lors des tournois du Grand Chelem. Ou en d’autres exceptions.
    Lors d’un tournoi du Grand Chelem, si les femmes jouent aussi en 5 sets (3 sets gagnants), ben il y aura un problème de programmation...
    Il a même été question que les matchs masculins se déroulent en 3 sets (donc en 2 sets gagnants) en raison de la trop grande longueur des matchs...
    Précision concernant Karsten Braasch qui avait battu les sœurs Williams en 98 ; ses revers étaient coupés (règle qui lui était imposée, je pense). Il avait joué tranquillement en retenant ses coups. Il paraît que c’était un gars qui fumait un paquet par jour, et qui n’a gagné qu’un seul match en 5 sets (à vérifier).
    Lorsque Connors et Navratilova se sont rencontrés alors qu’ils étaient loin de leur meilleur niveau, Connors a gagné avec des règles qui offraient à Navratilova les couloirs, et qui laissaient à Connors une seule balle de service... McEnroe avait déclaré il y a quelques années qu’il pouvait juste tenir un set face aux joueurs du circuit avant de s’effondrer... mais qu’il pouvait battre les femmes, même chaussé de "tongs"... ce sont presque des sports différents...

     

    Répondre à ce message

  • #1976507

    La bêtise féministe poussée au paroxysme serait de supprimer purement et simplement catégorie "féminine" qui est si discriminatoire au nom de " l’égalité des sexes".
    Et la t’es pas prêt de revoir une joueuse de tennis a la TV.

     

    Répondre à ce message

    • #1976829

      @nico.........c’est vrai camarade, et là çà nous priverait du charme ( aïe racisme sexiste de ma part ) indéniable que ces dames ou demoiselles apportent à ce sport...Christine Bravo avait déclaré il y a quelques années que lorsqu’on a connu le tennis des années 80, on pouvait plus regarder le regarder aujourd’hui, je pense pareil même s’il peut m’arriver de regarder quelques matches ou balles...nostalgie de mes Roland-Garros de l’âge d’or : Borg, Nastase, Villas, Clerc, Gerulaitis, Pecci, Willander, Lendl, Becker, Edberg, Mac Enroe, Connors, Noah, Leconte...et chez les femmes, Evert-Loyd, Navratilova, Sanchez, Graf...et Mandlikova et Sabatini pour le craquant !!!

       
  • #1976550
    Le 30 mai à 23:47 par Georges 4bitbol
    Quand Le Monde dénonce la discrimination du tennis féminin

    L’égalité exige que dans TOUS les sports, hommes et femmes concourent ensemble.
    Le principe de réalité fera le tri.

     

    Répondre à ce message

  • #1976586

    Pourquoi les compétitions internationales d’échec ne sont elles pas mixtes ?

     

    Répondre à ce message

    • #1976660

      Les hystériques ne visent que ce qui touche au grand public, autrement à quoi leur servirait leur propagande.

       
    • #1976862
      Le 31 mai à 14:46 par Robespierre
      Quand Le Monde dénonce la discrimination du tennis féminin

      Les femmes peuvent jouer contre les hommes si elles le souhaitent. Polgar en est un exemple. Mais quoiqu’elle soit une excellente joueuse, elle n’est pas allée jusqu’au sommet. Le fait est là, têtu. Quant aux joueuses qui la suivaient dans le classement à l’époque, elles étaient loin du niveau de leurs homologues masculins.

      D’après Ça m’intéresse c’est parce que le femmess subissent une oppression patriarcale depuis 1927. Les malheureuses ont été « empêchées de se mesurer aux meilleurs et donc de progresser ».

      Argument en béton armé. S’il n’y a pas d’équipes féminines dans l’élite du rugby mondial, c’est parce qu’on ne laisse pas assez les équipes féminines jouer contre les hommes. Ou on n’encourage pas assez les filles à pratiquer des activités masculines. Étant donné que les hommes ne sont pas encouragés à cuisiner, j’en viens quand même à me demander pourquoi l’écrasante majorité des grands chefs sont des hommes.

       
  • #1976661

    Karsten Braasch
    Joueur atypique, ce gaucher est surtout connu pour avoir répondu à la provocation des sœurs Williams qui prétendaient pouvoir battre des joueurs du top 200, lors de Open d’Australie 1998. Braasch, alors classé 203e joueur mondial et âgé de près de 15 ans de plus que les deux joueuses, accepta le défi et remporta les deux manches 6-1 et 6-2, respectivement face à Serena et Venus, en n’ayant qu’une seule balle de service, et non sans avoir grillé une cigarette lors d’un changement de côté, comme à son habitude. De ses propres dires, il s’était préparé au jeu en ayant participé à une partie de golf, tout en sirotant quelques panachés glacés

     

    Répondre à ce message

    • #1976830

      C’est connu, et mêmes les professionnelles le reconnaissent bien volontiers. Une joueuse du top 10 mondial a à peu près le même niveau qu’un joueur classé 0. Pour ceux qui ne connaissent pas bien, à 0 on est dans le ventre mou de le seconde série et pas encore professionnel. On trouve beaucoup d’excellents joueurs amateurs classés 0.

       
  • #1976686
    Le 31 mai à 08:18 par Athanase d’Alexandrie
    Quand Le Monde dénonce la discrimination du tennis féminin

    C’est étrange je ne me savais point l’égal de mon épouse
    Je peux donc allaiter mes enfants, accoucher, avoir des règles douloureuses et donc demander un arrêt chaque mois à mon docteur payer par la sécu, et ma femme peut pisser debout sans salir la cuvette
    Super pourquoi me l’avoir toujours cacher
    Des demain, je dis à mon épouse, tu vas bosser, moi je reste à la maison, je fais les courses avec la carte bleue et je vais boire un café avec mes copines , euuuh mais copains
    C’est beau, mais qu’est-ce que c’est con
    Je préfère la complémentarité , oui , je sais je suis un facho , un mâle blanc, obscurantiste et rétrograde, on s’refait pas

     

    Répondre à ce message

  • #1976724
    Le 31 mai à 10:20 par Black-Pudding
    Quand Le Monde dénonce la discrimination du tennis féminin

    L’argument de la gonzesse ne me semble pas débile

     

    Répondre à ce message

  • #1976740

    Pourquoi ne pas faire un tournoi sans catégorie de sexe tant qu’on y est pour satisfaire Asia Ballufier ?

     

    Répondre à ce message

  • #1976852

    Précision pour le titre et pour l’auteur .
    En tennis on dit jouer en 2 sets ou 3 sets, pas en 3 sets ou 5 sets, la dénomination ne se fait pas en nombres de sets possibles mais en nombres de sets gagnants, c’est juste une convention.
    On avait toutefois compris le propos .

     

    Répondre à ce message

  • #1976973

    Hahahaha

    Alors moi j’ai un bon exemple, j’ai fait trois ans de jiu jitsu brésilien, j’ai du arrêter à cause de mon métier (plombier à mon compte) qui me permettait pas d’y être à l’heure et surtout aux séances, Mon premier combat la première séance fut contre une femme qui avait 11 ou 12 ans de plus que moi à l’époque, ( 33 34 ans a peu près, j’en avais 20 21 ), mon seul entraînement était mes nombreuses séances de manutentions du matériel à porter sur des centaines d’étages pendant plusieurs années dans Lyon centre dans les « vieux immeubles »

    Elle, elle était ceinture noire de judo (et professeur) et ceinture violette en jjb (3eme sur 5)
    j’ai tourné avec elle et comme vous l’avez deviner : pas besoin d’en dire plus ..... hahaha

    allé si je raconte, je l’ai maîtrisé en moins de 12 ou 13 secondes sans aucune technique malgré les nombreuses siennes qui n’empechaient en rien mon avancement dans la confrontation ...

    Le combat a fini en abandon de sa part car je l’avais trop pincé/empoigné en lui tirant sur le kimono
    Alors pour ma décharge, j’avais terminé à 19h (entraînement à 19h30) avec toute la violence du système quand on travaille dans le centre ville des grandes villes (embouteillages, feux rouge, piétons,cyclistes et motards encore dans la croyance que les routes appartiennent à leur père)
    sur ce, je vous laisse et bonne fin de soiree

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents