Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand Macron circoncit l’Histoire !

Un roman destiné au CRIF et bien éloigné de la réalité historique

La venue (obligatoire) mais tellement attendue d’Emmanuel Macron au dîner du CRIF a été l’occasion d’un discours sur mesure où le maître élyséen a porté ses hôtes au pinacle... On retrouvera l’intégralité de ce morceau de bravoure sur le site de l’Élysée où chacun pourra le consulter : on ne reprochera pas au président de ne pas écrire ses discours lui-même en totalité, mais il ne serait pas inutile de rappeler aux nègres de service, pardon, aux porte-plumes élyséens, que la connaissance n’est pas l’apanage de Wikipédia...

 

Ceci permettrait d’éviter de voir recopiées des listes de rabbins – inconnus aujourd’hui de la plupart des juifs même des rabbins contemporains – dont la source majeure dans ce discours pourrait bien se retrouver sur ce site.

L’incontournable figure de Rachi de Troie (1040-1105) le premier et le plus grand commentateur de Talmud avant Maïmonide de Cordoue (1135-1204) aurait mérité un commentaire sur la communauté de Ramerupt (Aube) constituée autour de Rashbam, (1085-1158) exégète et tossafiste, fils de Yokhedev, fille de Rachi et de Meïr de Ramerupt, élève de Rachi : là ont pourtant été réalisés les premiers tossafot, gloses et commentaires de plus de 30 traités du Talmud, qui doublent le commentaire de Rachi. (Certains tossafot, qui sont imprimés dans les éditions courantes du Talmud, sont appelés tossefot chelanou. Dans les éditions classiques du Talmud, ils sont imprimés en miroir du commentaire de Rachi.)

Ces documents sont considérés comme la source du judaïsme ashkénaze dont le troisième frère de Rashbam, Jacob, est reconnu comme le premier dirigeant du judaïsme ashkénaze !

Une personnalité majeure, donc, qu’il eût été bon de ne pas oublier eu égard au caractère ultra-majoritaire et au rôle leader de cette communauté en Israël comme aux USA...

Mais au-delà de la fascination de l’auteur pour les rabbins de l’Yonne, ou de l’Aube, un minimum de recherches historiques aurait évité de faire paradoxalement l’impasse sur les centres majeurs d’implantations judaïques historiques des Gaules : Narbonne et Lyon sont à peine évoquées et Verdun ou Rouen sont carrément oubliées ! Volontairement ou par ignorance ? Telle est la vraie question… Ah les comptoirs …

Car l’arrivée des juifs sur ces territoires ne doit rien au hasard… mais tout au commerce pour les besoins duquel ils fondent des comptoirs :

- Les juifs d’Occitanie ont suivi les voies romaines vers l’Espagne s’implantant notamment à Carpentras, Béziers et Narbonne ;
- Les juifs de Lyon, de la Champagne puis de la Normandie sont issus de la communauté Rhadanite qui a suivi les voies romaines de la vallée du Rhône pour remonter jusqu’à Cologne et atteindre l’extrémité de la branche nord de la Route de la Soie…

(Comme ensuite pour atteindre la Seine vers l’ouest en direction de l’Angleterre…) On les qualifie de « spécialistes du commerce trans-eurasien » C’est là que Rouen (centre névralgique du commerce avec l’Angleterre – où la « maison sublime » construite vers 1100, au cœur de l’ancien quartier juif, considérée comme le plus ancien monument juif de France, peut-être d’Europe (?), va être restaurée) devait être citée, bien plus qu’Alençon ou Pont-Audemer...

C’est là aussi que Verdun, le plus grand carrefour commercial occidental du Haut Moyen Âge, et capitale commerciale juive devait être mentionnée...

Mais dans les deux cas, l’activité de la communauté juive y était orientée essentiellement vers une pratique particulière dont elle avait le monopole : la traite des esclavons (Saxons et Angles amenés depuis l’Angleterre, et Slaves venant de Russie) castrés par des médecins juifs avant expédition vers le califat de Cordoue. Une histoire rarement évoquée, décrite dans l’ouvrage incontournable Espaces et réseaux du Haut Moyen Âge de l’historien Maurice Lombard (professeur d’histoire médiévale à l’École Normale Supérieure et directeur à l’École Pratique des Hautes Études).

On comprend que devant l’assistance conviée par le CRIF, on ait « diplomatiquement oublié » d’en parler...

Lire la suite de l’article sur noussommespartout.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2152712
    le 28/02/2019 par Drago
    Quand Macron circoncit l’Histoire !

    Aux dernières nouvelles 6 millions de morts.... et pas un seul héros.
    Pas un seul Cochise, Sitting Bull, un Crazy Horse ou un Géronimo.
    Dommage, ça aurait aidé un peu.

     

    • #2152851
      le 28/02/2019 par VIVACHAVEZ
      Quand Macron circoncit l’Histoire !

      Vous oubliez le grand héros Albert qui a participé à l’élabore à Sion de la bombe atomique qui n’a servi qu’à tuer des civils innocents. Merde, quand même !!!!!


  • #2152715
    le 28/02/2019 par Martin
    Quand Macron circoncit l’Histoire !

    Ce sale petit démagogue caresse ses auditoires dans le sens du poil, par exemple quand il était en Algérie il a osé dire que la France y avait commis des crimes contre l’humanité . Qui peut croire un instant ce que raconte Freluquet 1er ? Il léchera toujours tous les doigts de pieds qui se présentent pourvu que cela lui rapporte des votes .

     

    • #2152797
      le 28/02/2019 par cftc
      Quand Macron circoncit l’Histoire !

      ...euh freluquet ce n’était pas le petit nom de françois hollande, ah non je fais erreur de nicolas sarkòzy…je ne sais plus en fait, ils se ressemblent tellement...


    • #2152927
      le 01/03/2019 par Paul
      Quand Macron circoncit l’Histoire !

      La prochaine fois qu’il s’adressera à un auditoire arabo-musulman, il sera capable de dire que ce sont les Arabes qui ont fait la France, le crétin Chirac avait bien dit en 2003 que : " Les racines de la France sont autant musulmanes que chrétiennes ". La politique est un concours de putains démagogues .


  • #2152771

    Adrien Abauzit a peut-être un commentaire ? Non ?


  • #2152776
    le 28/02/2019 par Mattei
    Quand Macron circoncit l’Histoire !

    Bah merde alors, j’ai grandi à 20 km de Ramerupt (Aube) et j’ai jamais entendu parler de tout ça. Voilà ma curiosité toute éveillée...


  • #2152779
    le 28/02/2019 par bertin
    Quand Macron circoncit l’Histoire !

    Très intéressant article ,

    Très important article sur les activités des communautés
    juives ,notamment au moyen âge .
    La traite des esclavons à Rouen ,a attiré mon attention ,
    et m’incite à des recherches .

     

    • #2153320
      le 01/03/2019 par spirit
      Quand Macron circoncit l’Histoire !

      Rouen,capitale du duché de Normandie au temps de Guillaume le bâtard...Oui,il y avait un marché aux esclaves...de slaves....Les cousins varègues de Kiev et Novgorod n’étant pas,encore ,toucher par l’onction sacrée que son descendant Vladimir aura en Crimée,ils agissaient comme on le faisait à Rome autrefois..avec la complicité d’intermédiaires khazards avec qui ils avaient conclu un accord commercial !!....Voilà !


  • #2152801
    le 28/02/2019 par Un ploemeurois
    Quand Macron circoncit l’Histoire !

    On apprend que les Radhanites étaient marchand d’eclaves à Verdun. Cela fut omis par notre président.


  • #2152811
    le 28/02/2019 par InMemoriam
    Quand Macron circoncit l’Histoire !

    Moi, pour l’histoire contemporaine de mon Pays, je me limite à lire à l’occasion les noms inscrits sur nos monuments aux morts. Ceux qui ont payé de leur vie en combattant. Et si à côté de Dupont il y a Diallo, j’ai la même compassion. Après, les victimes, c’est malheureux, bien sûr. Il faudrait des listes, un mémorial...


  • #2152960
    le 01/03/2019 par Espritos
    Quand Macron circoncit l’Histoire !

    Rédaction très pertinente . Bref l’idée de castrer des peuples pour en faire des esclaves dociles est toujours d’actualité .


  • #2152968
    le 01/03/2019 par GERARD R.
    Quand Macron circoncit l’Histoire !

    Je pense que le terme : "NÈGRE" au sens où il exprime celui qui écrit un livre, à la place de l’usurpateur qui s’en prétendra l’auteur, est permis. À condition que ce nègre soit de race blanche. Évidemment !!!

    On vit une époque formidable.

     

    • #2153085
      le 01/03/2019 par Albert Montanardi
      Quand Macron circoncit l’Histoire !

      Le Tsar Pierre le Grand avait recueilli un petit esclave noir lors de ses guerres contre les Turcs .Il le traitait avec une étonnante sollicitude chez un personnage réputé grossier et brutal,il en avait fait un de ses familiers et il était connu sous l’appellation de"nègre du Tsar".Il fit souche en Russie et l’on compte parmi ses descendants le plus grand poète russe,le grand Pouchkine qui lui, n’avait manifestement besoin d’aucun "nègre"pour écrire ses poèmes à sa place !


  • #2153167
    le 01/03/2019 par Oscar
    Quand Macron circoncit l’Histoire !

    Merci à ER de nous avoir fait connaître le site noussommespartout . C’est vraiment excellent . Souhaitons lui de continuer sur les traces de son illustre aîné . ?

     

    • #2153280
      le 01/03/2019 par Rédaction NSP
      Quand Macron circoncit l’Histoire !

      Bonsoir.
      Merci de la part de la rédaction de NSP pour votre commentaire qui fait chaud au coeur de nos collaborateurs. Notre site qui a vu le jour en avril 2018, s’inscrit dans les pas d’un aîné dont on a oublié qu’il était avant guerre un lieu d’ébullition intellectuelle et culturelle, un défricheur des combats à mener contre la bien-pensance … Notre ligne éditoriale s’inscrit dans cette philosophie, avec un appui évident à la Tradition et aux idées d’avant 1789. Nos colonnes sont ouvertes à celles et ceux qui se retrouvent dans ces valeurs, dans l’amour de l’écriture, de l’esthétisme.
      Bien cordialement,
      Rédaction NSP